France2.fr
 

1 utilisateur anonyme et 19 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Auteur Sujet :

Ven 21/01 : CHAT INVITE :Par amour du jeu, elles ont perdu la raison

n°47838
marsulion
Posté le 21-01-2011 à 15:22:09  profil
 

Reprise du message précédent :
bonjour, comment faire pour aider cette petite dame bretonne de "plogastel daoulas" ?

n°47839
WODGEE
Posté le 21-01-2011 à 15:22:59  profil
 

Production Toute une histoire a écrit :

Bonjour à toutes et à tous,


Après l'émission du jour intitulée "Par amour du jeu, elles ont perdu la raison", notre invitée, la psychologue Yvonne Poncet-Bonissol vous donne rendez-vous ici-même pour continuer la discussion...


Elle répondra dès 15h à toutes vos questions concernant la force que l'on peut tirer d'une agression : Quelles peuvent être les origines d’une addiction aux jeux d’argent ?Peut-on perdre la raison par amour du jeu ? Quels en sont les symptômes ? Jusqu’où peut-on aller ?

Mais également sur les différents témoignages, et l'émission en elle-même.


A vos questions !


Equipe Chat Forum



Bonjour,
mon frere joue au poker en ligne et a deja perdu 2 fois de grosse somme d'argent.Il est étudiant et vient d'avoir 18 ans. Il a rembourser une partie de l'argent en rejouant. Nous lui avons parlé et lui avons dit qu'il devait arréter de jouer. Nous avons mis opposition à sa carte bleue, récupérer son chéquier et désinscrit des jeux.
Il nous demande pour combien temps il devait se désinscrire car il ne veut pas arréter de jouer et dit qu'il est doué pour ca.
Je voudrais savoir comment gérer cette situation
merci

n°47840
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:23:55  profil
 

scuali a écrit :

Bonjour,
En plus de l'argent personnel, le mari de ma soeur a quelques mois volé de l'argent de son petit commerce, plus de 1600 euros, pour le rapido et autres jeux à gratter, il lui a promi de ne pas rejouer, mais mon mari et moi-même avons des doutes depuis qu'il est en recherche d'emploi. Mais nous n'osons pas parler de ça à ma soeur, celà l'a blesse énormément. Nous ne savons pas quoi faire, devons-nous le suivre, lui dire...? J'ai peur pour le commerce de ma soeur, et ma ptite nièce. Quoi faire? Pouvons-nous lui faire confiance?
Merci!!




Bonjour,
Un joueur peut perdre tout sens de la morale et effectivement prendre de l'argent ou parfois voler. Ce comportement génère un sentiment de honte pour l'entourage, d'où ce silence.
Vous devriez avoir un regard de protection sur votre soeur et votre nièce, la mauvaise foi caractérise souvent les joueurs addict.

Yvonne

n°47841
negresso
Posté le 21-01-2011 à 15:25:48  profil
 

Bonjour, je voudrais  poser une question, si  elle ne fait pas partie du sujet est-ce que je pourrais avoir une réponse aujourd'hui,SVP?

n°47842
roro2704
Posté le 21-01-2011 à 15:25:48  profil
 

Je voulais saluer Yvonne, une addiction cache une douleur, s'avouer une maaldie, une dépendance c'est bien, il faut regarder ses douleurs, les nommer. C'est parfois terrible de s'avouer les choses, nous avons peur, mais c'est obligatoire. (timidité, isolement, manque d'amour de son conjoins, peur des enfants, du travail, peur de soi...). Parfois se laisser aller à pleurer, sa fait du bien. l'addiction est une maladie, qui heureusement n'a pas besoin de médicaments (au sens stricte du terme). Du courage, de la croyance, et du combat.  

n°47843
GGChris3
Posté le 21-01-2011 à 15:28:43  profil
 

[Bonjour,  
 
J'ai 36 ans et je suis addict aux jeux de grattage depuis de très nombreuses années.
Mon père était lui-même très joueur (casino, tiercé, loto...).  
Je joue quasiment tous les jours, mon conjoint m'en fait souvent la réflexion, et j'en ai honte. Je n'en suis pas au même stade que les invités de l'émission. Je ne manque jamais de payer les factures courantes.
Je suis maman de 2 enfants et pourrait certainement consacrer l'argent dépensé dans ces jeux futiles pour eux mais je suis toujours dans l'attente et l'espoir de décrocher le "jackpot" avec les jeux de grattage.
Je ne saurai dire d'où me vient cette dépendance? Dans l'émission, la dépression a été évoquée mais je n'en ai à priori jamais souffert.
Je souhaiterais m'en sortir, et jouer moins voir plus du tout.
Avez-vous des conseils?
 
Je vous en remercie par avance.

n°47844
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:29:04  profil
 

ms220 a écrit :

bonjour jai 25ans ca fait maintenant 6 ans que je suis accro a toute sortes de jeu jeux de grattage tierce casino en ligne etc je me suis endette de maniere colossale et je narrive pas a men sortir comment faire aidez moi svp




Bonjour,
Les dettes deviennent le motif essentiel de gagner au jeu, vous attendez désépérement le jackpot qui tarde à venir ou qui ne viendra jamais d'ailleurs. Il s'agit de l'attente de la récompense, c'est le cercle vicieux de la dépendance.
Commencez par avoir un peu plus confiance en vous et vous aurez moins envie de vous enivrer par une attente illusoire.

Yvonne

n°47845
kari1402
Posté le 21-01-2011 à 15:29:07  profil
 

bonjour Yvonne ad dicte au jeux je suis g ribler de dette je ne sais plus comment faire pour m en sortir j ai 39 ans est 4 enfants mon mari artisan il ne sais rien de se que je fais aider moi svt.

n°47846
sophie6703
Posté le 21-01-2011 à 15:29:14  profil
 

ami dun addict a écrit :

Mon meilleur ami avait arrêté les études et s’ennuyait. Un soir pour l’occuper je lui ai proposé de venir jouer au poker, une table privée s’ouvrant chez un ami. Il ne connaissait pas le jeu, et avait beaucoup d’aprioris. Il est néanmoins venu. Intelligent, il a vite compris comment le jeu fonctionnait, et qu’il y avait moyen de « gagner » contre des joueurs peu avertis. Le lendemain il achetait des livres, et en 1 mois il avait tout lu tout connu sur le sujet et se lancait lui aussi sur les tables avec nous. Il a ouvert un compte internet sur des sites de jeux en ligne… En 3 mois, oui 3 mois, il perdait près de 10 000 euros, sans le dire à qui que ce soit. En 1 an, il devenait un asocial notoire…
24 ans, plus d’ami, plus de femme, de multiples cartes de crédit coupées aux ciseaux dans de brefs moments de conscience.
Interdit bancaire, il a mis sa propre famille sur la paille (parents, grands parents, frères et sœurs).
Désormais le jeu a un impact trop fort sur lui pour qu’il s’en détache. La « solution » qu’il a trouvé : devenir croupier. Il joue donc toute la journée sans « perdre » d’argent. Seul problème, le soir venu il prend le train/ avion / voiture pour aller jouer (en étant croupier on ne peut jouer dans la même ville) ailleurs en France. Résultat : il a remboursé une partie de ces dettes, mais sur les 3500 euros qu’il gagne par mois, il joue presque 2000/2500 euros en jeu.




Le jeu est une saloperie (désolé de l’expression), qui fait perdre la tête à beaucoup… Je regrette l’ouverture des sites de jeux en ligne, ils ont socialisé le phénomène et la possibilité aux gros addicts de jouer presque en continu.
En plus, c’est tronqué, car en vrai comme sur internet, les joueurs réguliers se connaissent. Sur 8 joueurs il y en a toujours 5ou6 qui se connaissent, et les 2ou3 autres se feront plumer.
Jouer c’est bien, entre amis c’est mieux.
Joeur occasionnel (une ou deux fois par mois) positif depuis toujours d’une 50 aine d’euros par ans. Le meilleur gain, ce n’est pas le plus gros, mais le plus régulier ;)







Bonjour,
mon conjoint aussi est un joueur de poker depuis 3 ans. Il a perdu beaucoup d'argent, mais il croit toujours qu'il va rembourser ses dettes en jouant plus. malheureusement quant il gagne de gros tournois, il reperd tous aussitôt.
je ne sais pas quoi faire pour lui faire prendre conscience de la situation. Il joue toute la soirée à partir du moment où il rentre du travail, puis tout le week end.

n°47850
nanoo179
Posté le 21-01-2011 à 15:30:01  profil
 

Bonjour, j'ai vu l'émission d'aujourd'hui et je souhaite apporter un témoignage.
Nous avons découvert l'année dernière, mon mari et moi, que ma belle mère jouait des sommes d'argent énorme au casino.
Elle a d'abord placé son beau père en maison de retraite près d'un casino. Elle a ensuite vendu sa maison et elle profitait des visites à la maison de retraite pour se rendre au casino, et elle a ainsi dépenser en tout presque 200 000 euros.
Après avoir vider tous les comptes, n'ayant plus d'argent, elle a fugué et écrit une lettre à son mari pour tout lui dévoilé. Mon mari et sa famille l'on retrouvé et placé dans un centre. Elle est resté un mois sous surveillance médicale. Aujourd'hui elle n'ai plus du tout suivi. Elle n'a pas voulu continuer les séances chez le psy.
Ma crainte aujourd'hui, c'est que je pense qu'elle n'est pas guérie. J'ai peur pour mes enfants et pour ma vie de couple. Nous avons du éponger quelques dettes nous même. Cela a été une période très dure. J'ai peur qu'elle recommence et qu'elle endette tout le monde. Peut elle rechuter ? doit elle se faire suivre ?
merci pour votre aide

n°47851
lea5752
Posté le 21-01-2011 à 15:30:43  profil
 

bonjour yvonne,
j'aurais voulu savoir comment faire pour faire admettre à un addict du jeu qu'il est malade et qu'il doit se faire soigner, mon beau frère père de 3 enfants à tout perdu entreprise,travail, permis de conduire (cumule avec l'alcool), voiture, bientôt sa maison , et sa famille. Il est conscient que c'est de sa faute mais pas qu'il est malade, ses enfants sont très malheureux. Très fier il préférait mettre fin à ses jours plutôt que de se faire soigner, que peux t' on faire pour l'aider.

n°47852
shoopa110
Posté le 21-01-2011 à 15:30:44  profil
 

Bonjour Yvonne,

je pense que ma mère à un problème avec le jeu. Sa vie est completement réglé en fonction du jeu, tiercé tous les matins, et/ou jeux de grattages, elle peut quitter un repas familiale, une réunion de famille pour aller verifier sur internet le résultat des courses dès l'arrivée. Elle dépense énormément d'argent pour le jeu, sans jamais  "faire les comptes", elle est persuadée de s'y retrouver avec les petit montants qu'elle gagne de temps en temps. Mon père avec qui elle vit toujours semble nier ou minimiser le problème bien qu'il s'apperçoit d'une somme importante retirée en liquide sans justification concrète (peu-être 1000 ou 1500 euros par mois mais sans confirmation ni de la part de ma maman ni de celle de mon père). Le problème est arrivé au décès du père de ma maman (lui même joueur de tiercé invétéré), période qui coincidait également avec son départ en pré ratraite. J'ai bien essayé de la provoquer et de la faire réagir en plaisantant à propos d'une mise sous curatel mais...( elle s'est mise en colère je jour là).Que puis-je faire ?
Concrètement je pense que le problème existe mais que tout le monde le nie.
Merci de vos conseils

n°47853
Nytro94
Posté le 21-01-2011 à 15:30:49  profil
 

bonjour,je viens de regarder l'emission et je peux vous orienter vers gamblers anonymes sur le net...il existe un groupe de parole sur Paris,nous ne somme qu'une dizaine mais ça marche et peut etre que ça peut vous aider.

n°47867
Julia12121
Posté le 21-01-2011 à 15:31:58  profil
 

Bonjour Yvonne,

J'ai un beau-frère qui est addict aux jeux depuis ... 30 ans et plus. Après avoir volé ses parents, fait des dettes partout, il a cessé toute activité depuis plus de 20 ans et vit au crochet de sa copine qu'il a ruinée et puise dans l'argent de l'assurance vieillesse de sa mère, il l'a vole dès qu'elle cache de l'argent et elle n'en peut plus. Mais elle est si âgée et veuve aujourd'hui, malade en plus, elle finit toujours par le plaindre (ce que je comprends). Il refuse toute thérapie. Il est devenu aigri contre la terre entière et se fâche avec le reste de la famille lorsque quelqu'un lui refuse de l'argent. Il manipule tout le monde. Après les casinos, d'où il a été exclu, il joue particulièrement aux courses de chevaux. Que faire pour qu'il arrête de racketter sa propre mère? Il l'a dépouille de tout ce qu'elle a. Sa santé se dégrade.

n°47868
Atypiq
Posté le 21-01-2011 à 15:32:30  profil
 

fannelnoa a écrit :

desolee mon sujet n'est pas sur l'addiction :

bonjour, j'ai 26 ans je suis maman de deux enfants de 2 et 4 ans et nous venons de perdre mon mari il y a 2 mois d'un cancer
j'aimerai qu'yvonne me donne des conseils pour mon fils de 4 ans qui se met a faire des cauchemars la nuit, a ne plus manger seul et il veut dormir avec moi et devient insolent parfois envers moi
comment l'aider a surmonter la peine due a la perte de son papa?
merci


 Je me révolte quand j'entends dire qu'il ne faut pas arrêter de jouer d'un seul coup, ceux qui disent cette bêtise ne sont surement pas passé par la phase suicide.
Pour arrêter c'est l'abstinence totale sinon rien. Comme la coke, l'alcool, le tabac.

n°47869
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:35:26  profil
 

fannelnoa a écrit :

desolee mon sujet n'est pas sur l'addiction :

bonjour, j'ai 26 ans je suis maman de deux enfants de 2 et 4 ans et nous venons de perdre mon mari il y a 2 mois d'un cancer
j'aimerai qu'yvonne me donne des conseils pour mon fils de 4 ans qui se met a faire des cauchemars la nuit, a ne plus manger seul et il veut dormir avec moi et devient insolent parfois envers moi
comment l'aider a surmonter la peine due a la perte de son papa?
merci




Bonjour,
Votre fils s'investit malgré lui dans une position d'homme vis à vis de vous. S'il devient insolent c'est sans doute par mimétisme car pour lui un petit homme ça a du caractère et aussi pour vous protéger. Dites-lui que la protection passe par la douceur et que c'est à vous de le protéger. Prenez rendez-vous au CMPP le plus proche de chez vous afin qu'il puisse s'exprimer sur sa souffrance par le biais de jeux.

Yvonne

n°47870
misty50
Posté le 21-01-2011 à 15:36:44  profil
 

bonjour
je n'ai heureusement pas l'addiction du jeu
j'en ai d'autres ...
je voulais juste saluer madame Yvonne et la remercier de toutes ces paroles si justes ,son grand professionalisme
sa simplicité et son altruisme
j'aurais aimé rencontré une femme comme vous quand je me suis "éffondrée"

un grand merci
bonne continuation

liza


---------------

"les esprits sont comme les parachutes,pour fonctionner, il faut qu'ils soient ouverts"
n°47871
DAMETRA1
Posté le 21-01-2011 à 15:36:52  profil
 

Bonjour - Jeune retraitée maman d'un garçon de 35 ans (célibataire et mal dans sa peau) addict aux jeux, tout d'abord paris sportifs, puis jeux en ligne + tout ce que j'ignore. Situation financière déplorable, n'assume plus rien, ni loyer, ni impots, ni toutes charges, croule sous les amendes qu'il ignore, n'ouvre plus sa boîte aux lettres et là devient violent quand il vient me réclamer de l'argent que je me refuse à lui donner.... j'ai lancé plusieurs appels "au secours" (la situation perdure depuis une dizaine d'année....) mais rien ne bouge, à priori il faut attendre qu'il y ait un incident grave... j'ai essayé la mise sous curatelle mais il faut passer par la "case psy" ce qu'il refuse.... pourtant il un un bon travail qui lui plaît, c'est le seul élément structurant qui lui reste, que faire ???

n°47872
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:38:50  profil
 

ami dun addict a écrit :

Mon meilleur ami avait arrêté les études et s’ennuyait. Un soir pour l’occuper je lui ai proposé de venir jouer au poker, une table privée s’ouvrant chez un ami. Il ne connaissait pas le jeu, et avait beaucoup d’aprioris. Il est néanmoins venu. Intelligent, il a vite compris comment le jeu fonctionnait, et qu’il y avait moyen de « gagner » contre des joueurs peu avertis. Le lendemain il achetait des livres, et en 1 mois il avait tout lu tout connu sur le sujet et se lancait lui aussi sur les tables avec nous. Il a ouvert un compte internet sur des sites de jeux en ligne… En 3 mois, oui 3 mois, il perdait près de 10 000 euros, sans le dire à qui que ce soit. En 1 an, il devenait un asocial notoire…
24 ans, plus d’ami, plus de femme, de multiples cartes de crédit coupées aux ciseaux dans de brefs moments de conscience.
Interdit bancaire, il a mis sa propre famille sur la paille (parents, grands parents, frères et sœurs).
Désormais le jeu a un impact trop fort sur lui pour qu’il s’en détache. La « solution » qu’il a trouvé : devenir croupier. Il joue donc toute la journée sans « perdre » d’argent. Seul problème, le soir venu il prend le train/ avion / voiture pour aller jouer (en étant croupier on ne peut jouer dans la même ville) ailleurs en France. Résultat : il a remboursé une partie de ces dettes, mais sur les 3500 euros qu’il gagne par mois, il joue presque 2000/2500 euros en jeu.

Le jeu est une saloperie (désolé de l’expression), qui fait perdre la tête à beaucoup… Je regrette l’ouverture des sites de jeux en ligne, ils ont socialisé le phénomène et la possibilité aux gros addicts de jouer presque en continu.
En plus, c’est tronqué, car en vrai comme sur internet, les joueurs réguliers se connaissent. Sur 8 joueurs il y en a toujours 5ou6 qui se connaissent, et les 2ou3 autres se feront plumer.
Jouer c’est bien, entre amis c’est mieux.
Joeur occasionnel (une ou deux fois par mois) positif depuis toujours d’une 50 aine d’euros par ans. Le meilleur gain, ce n’est pas le plus gros, mais le plus régulier ;)





Bonjour,
merci pour ce témoignage,

Yvonne

n°47873
LA LULE0
Posté le 21-01-2011 à 15:39:17  profil
 

BONJOUR YVONNE ,
Mon pere est un addict reciviviste c'est la deuxieme fois qu'il rechute dans le jeu (d'abord casino puis pyramide qui est un jeu clandestin tiercé et maintenant pari sportif )  le montant de sa dette s'eleve aux environs de 100 000 euros il se trouve dans le denit total nous ment manipule et vole ma mere jusqu'a lui prendre des cheques sans provisions c'est donc ma mere qui se retrouve avec des dettes a son tour.
Nous nous sentons impuissants inutiles et surtout laches parce que nous sommes entrain de baisser les bras malgré 3 rdv que je lui ai pris chez des spécialistes il n'y a rien a faire il refuse ou trop occupé ou un rendez vous de dernieres minutes il est comme un chat il retombe toujours sur ses pattes.
Je le plainds de tout mon coeur car je vois meme son etat physyque se decomposer il ne mange presque plus et reçois des menaces de personnes a qui il empruntes de l'argent.
Le seule alternative a laquelle on a pensé le mettre sous curatelle sans son accord est ce possible ? Aidez nous on est entrain de tous se détruire en silence vu qu'on ne peut pas lui parler il dit qu'il joue pas.
AIDEZ-NOUS Merci beaucoup

n°47874
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:41:27  profil
 

stophen a écrit :



Bonjour,
ma grand-mère est addict aux jeux de grattage ( heureusement nous n'avons pas de casinos vers chez nous) effectivement elle se sent seule mais est très entourée, en tous les cas on fait tt pour mais nous avons aussi notre vie. Que puis-je faire car vous dites que la première chose pour s"en sortir c'est d'accepter or elle ment elle dit qu'elle ne joue pas ou un "petit jeu" mais on sait très bien qu'elle dépense beaucoup. Merci de me donner des conseils car nous avons pensé à la mettre sous curatelle mais elle déprimera encore plus, elle a 84 ans et est encore très autonome.




Bonjour,
Mettre votre grand mère sous curatelle sera vécu comme une véritable trahison. Le jeu chez les personnes d'un certain âge est une façon de combler leur solitude et de mettre un peu de piment dans leur vie. Comme tous les joueurs elle est dans le déni, à vous de la surprendre et de l'amener avec douceur à faire d'autres activités.

Yvonne

n°47875
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:46:54  profil
 

mandy340 a écrit :



Bonjour,
Je suis mariée depuis 9 mois, j'ai découvert il y a une semaine que mon mari a volé toutes mes economies faites depuis deux ans ainsi que l'argent commun que nous avions reçu en cadeau pour notre mariage, autant dire une grosse grosse somme au total. Je suis aujourd'hui enceinte et completement désamparé face à tous ses mensonges j'ai du longuement insisté pour qu'il m'avoue...j'ai appris par un ami à lui que dans son passé il avait egalement volé sa famille! c'est comme si que je découvre une autre personne!! Aujourd'hui il dit etre pret à tout pour s'en sortir et pour ne pas que je divorce, il est allé voir un psychiatre qui l'a redirigé vers un psychologue qui va nous suivre à tous les deux..il est interdit aussi...mais le poker dans les cercles des jeux l'a rendu fou et j'aitres peur pour notre avenir...peut on reellement s'en sortir??




Bonjour,
Il est très difficile de sortir quelqu'un de l'addiction. Car c'est une forme de plaisir à la transgression comme le vol par exemple associé à une immaturité affective (il continue à jouer comme un enfant). Pour l'en sortir complètement il faudrait le couper de son entourage de jeu, et l'éloigner de sa drogue, la consultation chez un psy pourrait être très bénéfique pour votre couple.


Bonne chance,

Yvonne

n°47876
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:48:23  profil
 

sardine82 a écrit :





Bonjour,


J'ai 29 ans et celà fait 3 ans que je vais régulièrement au casino, je perd souvent et pour le peu que je gagne j'ai beaucoup de mal à collecter. Je voudrais savoir à partir de quand se dit -on addict aux jeux?
Merci beaucoup




Bonjour,
on est addict quand on ne peut plus s'en passer et quand le jeu est sous tendu par une véritable pulsion irrésistible.

Yvonne

n°47877
negresso
Posté le 21-01-2011 à 15:48:55  profil
 

Bonjour, de toute évidence  toutes ces personnes qui sont prises par cette "passion"" de jeux ou autres passions, se trouvent piégées dans un esclavage....psychologique...
Avec une  Grande Volonté  et aussi  aidée  de l'extérieur, j'ai crus que c'est possible et je suis délivrée, j'ai pu être libérée...

CERTES, POUR S'EN SORTIR IL LEUR FAUT UNE  IMMENSE VOLONTÈ OU PEUT ÊTRE UNE AIDE D'AILLEURS, DE L EXTERIEUR ...un suivie...je pense  à tous ceux malheureux ...à leur souffrance et aussi à la souffrance de leurs familles...Bon COURAGE à TOUS dans  votre Combat !

n°47878
bingbingla​deche
Posté le 21-01-2011 à 15:51:32  profil
 

Bonjour Yvonne,
Mon mari a connu la guerre dans son pays. Quelque mois après notre rencontre, il ne pouvait pas travailler, ne connaissait personne, nous avions beaucoup d'inquiétude pour ses papiers et nous habitions tout près d'un casino. En revenant de travailler, il m'avoue qu'il y a dépensé de l'argent. Je ne me souviens plus combien mais on ne pouvait pas se le permettre. J'étais pourtant plus triste pour lui qu'inquiète pour cet argent. Puis j'ai eu un problème de sante qui a nécessité une intervention chirurgicale. Tout c'est passé très vite et je suis "passée par une belle porte". Déjà à l'hôpital (14j), je me suis aperçue qu'il manquait de l'argent . Il avait jouer dans un PMU à diverses loteries. Mais rapidement il a fait une crise d'angoisse qui l'a mené à l'Hôpital Psychiatrique. Il n'a pas supporter la promiscuité, voir les autres patients et il a souhaité sortir 2 jours plus tard et s'est fait suivre par le chef du service. Le bon traitement a été difficile a trouvé (Effexor Xanax). S'il ne dormait pas, il passait son temps a bailler et ne voulait pas que je le quitte d'une semelle. Puis il a recommencé à sortir et a dépensé toujours et ... à mentir. Me mentir. Il a réussi a prendre de l'argent sur mon compte d'épargne personnel, simplement en se présentant à l'agence. (oui c'est possible!) J'aurais pu porter plainte...s'il s'agissait d'un inconnu. Mais là! Nous n'étions pas riche nous avions un bébé, nous nous sommes retrouvé sans maison, interdits bancaires. La propriétaire a profiter de la fin du bail pour nous remplacer par un membre de sa famille. les lettres d'huissiers se sont accumulées alors cela nous arrangé de devoir nous en aller et de nous faire oublié, mais bien sur le temps de déménager car l'addiction est toujours là et la capacité de mentir aussi. Ca s'est calmé, c'est vrai. Mais il n'a pas arrêté. Et les dépenses sont flagrantes quand justement nous sommes le plus en difficultés. J'avais même renoncer, en partie à cause de ce sentiment d'insécurité, à faire un deuxième enfant. Bon deviner quoi? Oui, je crois être enceinte heink:{} Partagée entre la joie, et mes inquiétudes de tout ordre (mais la passion du jeu, je m'en passerais bien)
Lorsque je découvre qu'il a jouer à nouveau, je suis écoeurée, désespérée, prête à divorcer, je me sens trahie, prise pour une imbécile. Je lui explique que je me compare à une femme battue quand elle dit de son mari qu'elle avait pourtant crût son mari quand il lui avait demander pardon pour la énième fois. J'ai tout essayé, le laisser tranquille (difficile), le mettre en confiance (on s'en sortira, tkt pas, mais explique-moi stp) et le harcèlement mais rien n'y fait. Il se mure dans le silence, n'ose pas me regarder sauf pour me faire un regard accusateur (en même temps quelle idée, j'ai eu de comprendre ce qu'il avait fait?). Je suis avec lui, de nature franche, je ne veux pas restée sur un malentendu. Le moindre soucis je veux le mettre au clair. Alors quand il ne dis rien, le monde commence a tourner autour de moi : ce n'est plus lui qui a un problème mais moi qui suis trop stupide d'accepter ça depuis autant d'année; je suis sure qu'il ne m'aime plus et peut-être ne m'a-t-il jamais aimé; je n'arrive pas à le sortir de sa dépression; je l'enfonce dans la dépression.
Les conséquences : J'ai du mal à avoir confiance en lui, j'ai trop honte pour me confier à qui que ce soit, à force de problèmes financiers, je suis devenue mal à l'aise avec les administrations, banque, Caf, Sécu, ou l'assistante sociale. c'est devenu physique, j'ai des montées de tensions. Nous n'avons pas pu aller chez lui depuis 8 ans. sa famille ne connait pas notre enfant et il n'a pas vu son père avant de mourir ni pour son enterrement. Il faut de l'argent pour y aller!!! cet argent passe dans ces bêtises. Je lui en veut, j'ai du mal, en fait, à me dire que c'est une maladie. Merci pour l'émission et encore plus merci si vous arrivez à me consoler. Ecrire n'arrange rien, j'ai juste envie de pleurer là, mais bon, c'est peut-être les hormones!!! ;)

n°47879
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:51:50  profil
 

sophie6703 a écrit :

BONJOUR,
mon conjoint joue depuis 3 ans au poker  au casino, entre amis mais surtout sur internet. Certains mois, il peux jouer tout son salaire. Cela nous met dans une situation délicate par rapport à notre banque puisque ça fait 3 ans qu'on arrive pas à remonter la pente. Nous avons 2 enfants et la situation devient trop pesante.
Je ne sais pas comment faire pour l'aider à arrêter de jouer. Tous les mois il me dit que c'est la dernière fois qu 'il prend de l argent sur notre compte mais il n'arrive pas a s'abstenir.
comment lui faire prendre conscience de la situation?  en  même temps, j'ai l'impression de lui interdire de faire ce qu'il aime.
Merci pour votre aide.




Bonjour,
on retrouve dans votre témoignage, le mensonge, le déni, et l'irresponsabilité par rapport sa vie familiale.
Pour s'en sortir il faut d'abord qu'il reconnaisse qu'il en souffrance et qu'il est addict. Qu'il voit enfin la vérité en face.
Ne rien dire c'est une forme de mépris par rapport à autrui.

Yvonne

n°47892
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:56:01  profil
 

maloulili a écrit :

Bonjour,
J'ai découvert que mon père qui a aujourd'hui 80 ans est addicte  aux jeux depuis des années. Je l'adore et j'ai beaucoup de peine de le voir sombrer comme ça. Je ne sais comment je peux l'aider. Dois-je me mettre en colère ou faire semblant de rien ? Quand j'aborde le sujet, il nie tout en bloc. Il est impossible d'avoir une conversation constructive à ce sujet. Il ment avec un tel aplomb, à moi et à tout le monde. Je suis triste et révoltée en même temps. J'ai l'impression de le perdre. Donnez-moi vos conseils. Merci...
Malou




Bonjour,
Il nie car au fond il a honte de son comportement et veut garder face à vous une image de grand-père charmant et aimant. Impossible de lui faire avouer alors évitez délicatement le sujet mais proposez-lui d'autres activités.

Yvonne

n°47893
nathlu23
Posté le 21-01-2011 à 15:57:14  profil
 

je viens de m'inscrire j'espère que la connection sera effective!j'ai été concernée par le profil d'Annie et quand j'ai entendu Plougastel je me suis dit que c'était le moment de communiquer!j'habite Brest, ai 40 ans et j'élève un garçon de 9 ans très très bientot!si annie est ouverte à communiquer avec des personnes certes plus jeunes mais très proches géographiquement et dans la vie (ne suis pas une addicte du jeu mais de la cigarette!!) et si elle est est ouverte à des occupations et à un partage de connaissances(culinaires,cultu relles, ou promenades en plein air) je vous remercie de lui transmettre mon message.

n°47894
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 15:58:29  profil
 

WODGEE a écrit :



Bonjour,
mon frere joue au poker en ligne et a deja perdu 2 fois de grosse somme d'argent.Il est étudiant et vient d'avoir 18 ans. Il a rembourser une partie de l'argent en rejouant. Nous lui avons parlé et lui avons dit qu'il devait arréter de jouer. Nous avons mis opposition à sa carte bleue, récupérer son chéquier et désinscrit des jeux.
Il nous demande pour combien temps il devait se désinscrire car il ne veut pas arréter de jouer et dit qu'il est doué pour ca.
Je voudrais savoir comment gérer cette situation
merci




Bonjour,
Dire qu'il est doué pour ça dénote que le jeu est pour lui une façon d'avoir du pouvoir. Vous avez eu raison de limiter son accès aux jeux. Il devrait avoir plus d'humilité pour devenir encore plus doué...dans ses études.

Yvonne

n°47895
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 16:00:01  profil
 

roro2704 a écrit :

Je voulais saluer Yvonne, une addiction cache une douleur, s'avouer une maaldie, une dépendance c'est bien, il faut regarder ses douleurs, les nommer. C'est parfois terrible de s'avouer les choses, nous avons peur, mais c'est obligatoire. (timidité, isolement, manque d'amour de son conjoins, peur des enfants, du travail, peur de soi...). Parfois se laisser aller à pleurer, sa fait du bien. l'addiction est une maladie, qui heureusement n'a pas besoin de médicaments (au sens stricte du terme). Du courage, de la croyance, et du combat.  




Bonjour,
merci pour votre témoignage et vos conseils,

Yvonne

n°47896
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 16:02:11  profil
 

GGChris3 a écrit :

[Bonjour,  
 
J'ai 36 ans et je suis addict aux jeux de grattage depuis de très nombreuses années.
Mon père était lui-même très joueur (casino, tiercé, loto...).  
Je joue quasiment tous les jours, mon conjoint m'en fait souvent la réflexion, et j'en ai honte. Je n'en suis pas au même stade que les invités de l'émission. Je ne manque jamais de payer les factures courantes.
Je suis maman de 2 enfants et pourrait certainement consacrer l'argent dépensé dans ces jeux futiles pour eux mais je suis toujours dans l'attente et l'espoir de décrocher le "jackpot" avec les jeux de grattage.
Je ne saurai dire d'où me vient cette dépendance? Dans l'émission, la dépression a été évoquée mais je n'en ai à priori jamais souffert.
Je souhaiterais m'en sortir, et jouer moins voir plus du tout.
Avez-vous des conseils?
 
Je vous en remercie par avance.




Bonjour,
Peut être êtes vous tirailler par des peurs? Celle de manquer. Avez-vous une attraction pour le luxe? Rêvez-vous d'une vie meilleure. Car c'est peut-être de la frustration qui vous entraîne à jouer.

Yvonne

n°47897
negresso
Posté le 21-01-2011 à 16:04:16  profil
 

Chers amis du jeu,, je veux vous poser une question: est 'ce que l'argent que vous jouez  tombe du Ciel?
 Ne le gagnez pas vous avec la sueur de votre front ?
Comment  courrez vous si vite à le jeter par les fenêtres?
Essayez de penser à vous même, dans la situation que vous vous mettiez vous même, à vos familles, pensez à vos enfants etc, que  vous leur diriez un jour , quelle réponses à leur question, comment avez vous échouez  si lamentablement et arrivez si bas ?
Quel avenir pour vos enfants et vos familles?
Le jeu c'est un piège lancée par  le Diable dont vous êtes séduit....

Faites tous vos efforts pour vous en sortir, si non  vous serez perdu... et dommage car vous pouvez sortir de là avec  dignité et votre avenir sera bien heureux au milieu de votre  famille...
JE VOUS SOUHAITE BON COURAGE ET  VICTOIRE DANS CE TERRIBLE COMBAT ...

n°47898
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 16:05:32  profil
 

nanoo179 a écrit :

Bonjour, j'ai vu l'émission d'aujourd'hui et je souhaite apporter un témoignage.
Nous avons découvert l'année dernière, mon mari et moi, que ma belle mère jouait des sommes d'argent énorme au casino.
Elle a d'abord placé son beau père en maison de retraite près d'un casino. Elle a ensuite vendu sa maison et elle profitait des visites à la maison de retraite pour se rendre au casino, et elle a ainsi dépenser en tout presque 200 000 euros.
Après avoir vider tous les comptes, n'ayant plus d'argent, elle a fugué et écrit une lettre à son mari pour tout lui dévoilé. Mon mari et sa famille l'on retrouvé et placé dans un centre. Elle est resté un mois sous surveillance médicale. Aujourd'hui elle n'ai plus du tout suivi. Elle n'a pas voulu continuer les séances chez le psy.
Ma crainte aujourd'hui, c'est que je pense qu'elle n'est pas guérie. J'ai peur pour mes enfants et pour ma vie de couple. Nous avons du éponger quelques dettes nous même. Cela a été une période très dure. J'ai peur qu'elle recommence et qu'elle endette tout le monde. Peut elle rechuter ? doit elle se faire suivre ?
merci pour votre aide




Bonjour,
Vous relatez combien l'addiction aux jeux peut tout détruire autour de soi et bien souvent la déchéance est au bout du chemin sauf si on parvient à protéger celui ou celle qui dépense de trop. Proposez lui de la mettre sous tutelle pour un temps, en lui précisant que c'est pour la protéger uniquement.

Yvonne

n°47899
maloulili
Posté le 21-01-2011 à 16:06:32  profil
 

Je vous conseille de prendre rendez-vous avec le Directeur de votre banque et de lui expliquer la situation. Nous avons fait la même chose pour mon père. Ca ne règle pas l'addiction mais au moins il ne jouera que dans une certaine limite. Définissez avec votre banquier et votre mari, une somme d'argent dont il pourra bénéficier chaque semaine. Mon père n'a plus de carte et plus de chéquier. Chaque semaine il vient chercher 150 euros à la banque et pas plus. Bien sûr, tout le personnel est au courant. La banque joue alors un rôle de curatelle. Si votre banquier est compréhensif, ça peut être un début de solution.
Bon courage.
Malou

n°47900
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 16:08:23  profil
 

shoopa110 a écrit :

Bonjour Yvonne,

je pense que ma mère à un problème avec le jeu. Sa vie est completement réglé en fonction du jeu, tiercé tous les matins, et/ou jeux de grattages, elle peut quitter un repas familiale, une réunion de famille pour aller verifier sur internet le résultat des courses dès l'arrivée. Elle dépense énormément d'argent pour le jeu, sans jamais  "faire les comptes", elle est persuadée de s'y retrouver avec les petit montants qu'elle gagne de temps en temps. Mon père avec qui elle vit toujours semble nier ou minimiser le problème bien qu'il s'apperçoit d'une somme importante retirée en liquide sans justification concrète (peu-être 1000 ou 1500 euros par mois mais sans confirmation ni de la part de ma maman ni de celle de mon père). Le problème est arrivé au décès du père de ma maman (lui même joueur de tiercé invétéré), période qui coincidait également avec son départ en pré ratraite. J'ai bien essayé de la provoquer et de la faire réagir en plaisantant à propos d'une mise sous curatel mais...( elle s'est mise en colère je jour là).Que puis-je faire ?
Concrètement je pense que le problème existe mais que tout le monde le nie.
Merci de vos conseils




Bonjour,
Votre témoignage est émouvant mais je pense que votre maman pour faire son deuil va sur les traces de son père, mais c'est vrai que dans l'addiction il y a une dimension transgénérationnelle.

Yvonne

n°47901
Invitee Yv​onne
Posté le 21-01-2011 à 16:10:37  profil
 

bingbingladeche a écrit :

Bonjour Yvonne,
Mon mari a connu la guerre dans son pays. Quelque mois après notre rencontre, il ne pouvait pas travailler, ne connaissait personne, nous avions beaucoup d'inquiétude pour ses papiers et nous habitions tout près d'un casino. En revenant de travailler, il m'avoue qu'il y a dépensé de l'argent. Je ne me souviens plus combien mais on ne pouvait pas se le permettre. J'étais pourtant plus triste pour lui qu'inquiète pour cet argent. Puis j'ai eu un problème de sante qui a nécessité une intervention chirurgicale. Tout c'est passé très vite et je suis "passée par une belle porte". Déjà à l'hôpital (14j), je me suis aperçue qu'il manquait de l'argent . Il avait jouer dans un PMU à diverses loteries. Mais rapidement il a fait une crise d'angoisse qui l'a mené à l'Hôpital Psychiatrique. Il n'a pas supporter la promiscuité, voir les autres patients et il a souhaité sortir 2 jours plus tard et s'est fait suivre par le chef du service. Le bon traitement a été difficile a trouvé (Effexor Xanax). S'il ne dormait pas, il passait son temps a bailler et ne voulait pas que je le quitte d'une semelle. Puis il a recommencé à sortir et a dépensé toujours et ... à mentir. Me mentir. Il a réussi a prendre de l'argent sur mon compte d'épargne personnel, simplement en se présentant à l'agence. (oui c'est possible!) J'aurais pu porter plainte...s'il s'agissait d'un inconnu. Mais là! Nous n'étions pas riche nous avions un bébé, nous nous sommes retrouvé sans maison, interdits bancaires. La propriétaire a profiter de la fin du bail pour nous remplacer par un membre de sa famille. les lettres d'huissiers se sont accumulées alors cela nous arrangé de devoir nous en aller et de nous faire oublié, mais bien sur le temps de déménager car l'addiction est toujours là et la capacité de mentir aussi. Ca s'est calmé, c'est vrai. Mais il n'a pas arrêté. Et les dépenses sont flagrantes quand justement nous sommes le plus en difficultés. J'avais même renoncer, en partie à cause de ce sentiment d'insécurité, à faire un deuxième enfant. Bon deviner quoi? Oui, je crois être enceinte heink:{} Partagée entre la joie, et mes inquiétudes de tout ordre (mais la passion du jeu, je m'en passerais bien)
Lorsque je découvre qu'il a jouer à nouveau, je suis écoeurée, désespérée, prête à divorcer, je me sens trahie, prise pour une imbécile. Je lui explique que je me compare à une femme battue quand elle dit de son mari qu'elle avait pourtant crût son mari quand il lui avait demander pardon pour la énième fois. J'ai tout essayé, le laisser tranquille (difficile), le mettre en confiance (on s'en sortira, tkt pas, mais explique-moi stp) et le harcèlement mais rien n'y fait. Il se mure dans le silence, n'ose pas me regarder sauf pour me faire un regard accusateur (en même temps quelle idée, j'ai eu de comprendre ce qu'il avait fait?). Je suis avec lui, de nature franche, je ne veux pas restée sur un malentendu. Le moindre soucis je veux le mettre au clair. Alors quand il ne dis rien, le monde commence a tourner autour de moi : ce n'est plus lui qui a un problème mais moi qui suis trop stupide d'accepter ça depuis autant d'année; je suis sure qu'il ne m'aime plus et peut-être ne m'a-t-il jamais aimé; je n'arrive pas à le sortir de sa dépression; je l'enfonce dans la dépression.
Les conséquences : J'ai du mal à avoir confiance en lui, j'ai trop honte pour me confier à qui que ce soit, à force de problèmes financiers, je suis devenue mal à l'aise avec les administrations, banque, Caf, Sécu, ou l'assistante sociale. c'est devenu physique, j'ai des montées de tensions. Nous n'avons pas pu aller chez lui depuis 8 ans. sa famille ne connait pas notre enfant et il n'a pas vu son père avant de mourir ni pour son enterrement. Il faut de l'argent pour y aller!!! cet argent passe dans ces bêtises. Je lui en veut, j'ai du mal, en fait, à me dire que c'est une maladie. Merci pour l'émission et encore plus merci si vous arrivez à me consoler. Ecrire n'arrange rien, j'ai juste envie de pleurer là, mais bon, c'est peut-être les hormones!!! ;)




Bonjour,
Votre témoignage exprime la souffrance de l'entourage des joueurs qui se sentent trahie, et menacer. Vous vous sentez démunie face à votre mari. Et votre impuissance s'annonce terrible.

Yvonne

n°47910
canonip470​0
Posté le 21-01-2011 à 16:25:50  profil
 

Bonjour Yvonne,
J'ai très difficile de m'empêcher de jouer des jeux par ordinateur. Heureusement, ce n'est jamais pour de l'argent. Cela fait déjà depuis une dizaine d'années...
Je me suis rendue compte que je joue plus lorsque je suis triste ou en colère.
Pour l'instant, je passe une période difficile car j'ai perdu ma maman qui vivait chez moi depuis quelques mois et j'ai besoin d'oublier ses derniers moments, c'est pour cela que cet ordinateur m'attire énormément.
Je vous écris pour éclaircir encore plus cette addiction que j'ai au jeu.
Je vous remercie pour votre réponse.

n°47911
mm2195
Posté le 21-01-2011 à 16:36:30  profil
 


Message destiné à Yvonne Poncet-Bonissol

Bonjour,

Je cherche à vous joindre depuis longtemps,je ne suis pas très à l'aise en informatique,

J'ai un gros problème avec ma fille, qui ne donne plus de nouvelles depuis plusieurs années,
j'ai essayé bien des fois de la contacter , mais , toujours sans réponse;

Je pense que vous pourriez m'aider à lui écrire une lettre, vous semblez si bien comprendre les
situations difficiles;

Pouvez vous me donner un rendez-vous, j'ai besoin de vous expliquer notre histoire compliquée?

Il y a beaucoup de difficultés entre nous, mais , je l'aime très fort , et je pense que malgré tout, elle m'aime aussi,
et qu'elle souffre aussi de cette situation.

J'espère beaucoup que vous pourrez m'aider, je me rendrai disponible pour un rendez-vous à votre convenance.

D'avance Merci

MM 21 95



n°47912
gagi11
Posté le 21-01-2011 à 16:37:59  profil
 

Lebellini a écrit :



Bonjour,
Je voudrai savoir si l'addiction au casino est la même addiction qu'à la drogue ou l'alchool ?
Merci


oui il y a des centres d'addictologie dans certains hopitaux qui soignent aussi bien l'alcoolisme que l'addiction au jeux; se renseigner

n°47913
marmotte i​nsomniaque
Posté le 21-01-2011 à 16:40:56  profil
 

Vous êtes sûrs que c'est Yvonne qui écrit ?  heink:{}

n°47925
coachspiri​tuel
Posté le 21-01-2011 à 16:54:02  profil
 

bjr,

J'ai les grandes lignes thérapeutiques mais j'aimerai savoir en détail svp, sur quoi repose la thérapie pour désadicter quelqu'un... quelles outils sont utilisés pour donner l'endurance, pour qu'il y ai moins de frustrations dans le sevrage afin que tout soit rendu supportable au mieux ? comment révéler le potentiel d'une personne à lui-même afin qu'il puisse s'aimer sans condition ??? ceci me parait abstrait et sans avoir un cours de thérapie , j'aimerai beaucoup connaitre les grandes étapes du procédé thérapeutiques . merci

 Page :   1  2  3

Aller à :