France2.fr
   FORUM Forum Toute Une Histoire » Les internautes ont la parole »

Mettre son enfant majeur étudiant à la rue pour des questions religieu

 

14 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Mettre son enfant majeur étudiant à la rue pour des questions religieu

n°577012
toimoinous​2
Posté le 08-11-2010 à 14:42:13  profil
 

Bonjour,
Ma mère m'a mise à la rue alors que je suis encore étudiante, car je ne partage pas la même religion qu'elle ni les mêmes valeurs. Je tiens à rajouter que ma soeur a eu droit au même traitement à 18 ans (moi j'en ai 21) et qu'elle compte aussi mettre mon frère à la porte... Le souci c'est que je risque d'être contraindre d'arrêter mes études, j'aimerais savoir s'il y a des recours contre cela.
Je vous en remercie par avance.

n°577284
Smobie
Posté le 08-11-2010 à 18:58:29  profil
 


Je pense que tu as droit à une pension alimentaire, si tu es encore étudiante, mais ça risque d'être le parcours du combattant...

Il y a des enfants majeurs et étudiants qui ont porté plainte contre leurs parents et obtenu gain de cause, mais est-ce la bonne solution ?

n°577287
Profil sup​primé
Posté le 08-11-2010 à 19:07:14  
 

Il me semble que tes parents te doivent assistance

n°577290
Profil sup​primé
Posté le 08-11-2010 à 19:18:43  
 

si j'étais toi voici ce que je ferai
j'irai chercher sur le net (la maison des avocats) la plus proche de chez moi
tu les appelles tu prnds rv enexpliquant ton cas ils te diront les papiers dont tu devrs te munir pour le premeir rv qui est gratuit.

les parents doivent assistance aux enfants...je suis incapable de développer le sujet faute de connaissances en la matière...mais de cela je suis sure
courage.......

n°577361
toimoinous​2
Posté le 08-11-2010 à 22:14:01  profil
 

Merci pour vos réponses j'ai pris rdv avec l'assistante sociale du crous...
En effet ma mère a trouvé des prétextes douteux pour mettre à la rue. Je suis de bonnes études au sein d'un IEP, je n'ai jamais redoublé, jamis posé de problèmes à l'école, jamais eu de problèmes avec la police ou la justice. Mes amis sont sous le choc ils ne comprennent pas qu'on puisse mettre son enfant à la porte pour des histoires de religion... Pourtant c'est bel et bien le cas...

n°577363
teyss1
Posté le 08-11-2010 à 22:17:44  profil
 

les parents doivent assistance enjvers leurs enfants tant qu'ils ne peuvent s'assumer seuls

il faut faire" une demande de PA auprès du juge des affaires familiales ; pas besoin d'allez voir un avocat ; il faut remplir le formulaire......

voir une assistance sociale pour le logement et tout ce qui concerne la survie

n°577374
myssg2
alias Feenyxg2
Posté le 08-11-2010 à 23:14:50  profil
 


 Si j'avais su cela il y a plus de 20 ans, j'aurais fait chier mesparents qui ne se sont pas gênés pour me mettre à la rue à 18 ans. Je suis devenue SDF grâce à eux (je ne le suis plus depuis longtemps, je précise quand même)

Mais ce dont je suis sûre, c'est que en France, si la majorité des enfants c'est 18 ans, les parents en sont responsables jusqu'à leur 21 ans. Aprsè pour le cas des étudiants majeurs et de 21 ans révolus, je ne sais pas....

Mais ta soeur aurait pu ne pas être à la rue car à 18 ans, les parents sont encore responsables, même si l'enfant est majeur. Surtout s'il n'y a pas de raison valable pour mettre l'enfant à la rue! fou:{} Quel dommage qu'elle ne l'ait pas su à ce moment-là! Ca aurait donné une leçon à ta mère!


Message édité par myssg2 le 08-11-2010 à 23:18:24
n°577378
Profil sup​primé
Posté le 08-11-2010 à 23:22:31  
 

Quelles études fais tu ???
Les parents doivent entretenir leurs enfant jusqu'à la fin de leurs études et au moins leur verser une pension alimentaire...Il faut faire les démarches...
Qu'est devenue votre soeur ne peut elle vous aider ???
Pourquoi votre mère réagit elle ainsi ?? Est elle maltraitante ? Veut elle bien vous voir ???
Quel age à votre frère ????

n°577384
toimoinous​2
Posté le 08-11-2010 à 23:42:11  profil
 

Pour répondre à Lisa114: Je suis des études dans un IEP (sciences po), ma soeur a réussi a s'en sortir en allant vivre chez son petit ami et je vis actuellement chez elle, mais ca ne peut être que provisoir car son logement est trop exigüe pour que je puisse y rester de façon définitive même si ma soeur me gardera chez elle aussi longtemps que nécessaire. Ma mère a été maltraitante avec nous durant notre enfance (coups, insultes); une fois adolescents elle ne nous a plus donnés de coups mais les insultes on continués...

n°577386
Profil sup​primé
Posté le 08-11-2010 à 23:43:25  
 

Tu fais sciences po.. Tu dois être vraiment douée..

n°577387
myssg2
alias Feenyxg2
Posté le 08-11-2010 à 23:43:44  profil
 

toimoinous2 a écrit :

Pour répondre à Lisa114: Je suis des études dans un IEP (sciences po), ma soeur a réussi a s'en sortir en allant vivre chez son petit ami et je vis actuellement chez elle, mais ca ne peut être que provisoir car son logement est trop exigüe pour que je puisse y rester de façon définitive même si ma soeur me gardera chez elle aussi longtemps que nécessaire. Ma mère a été maltraitante avec nous durant notre enfance (coups, insultes); une fois adolescents elle ne nous a plus donnés de coups mais les insultes on continués...


 Alors aucun scrupule à avoir pour porter plainte contre elle si tu en as le droit! fou:{}

n°577390
Profil sup​primé
Posté le 08-11-2010 à 23:48:30  
 

Ta mère travaille ???
Il existe des bourses qui peuvent compléter une pension alimentaire mais seulement de trois cent quatre vingt euros par mois ..Je ne sais pas si c'est trop tard...pour faire la demande..
Sinon  il ne faut pas hésiter à faire une demande par le biais de la justice....Il existe aussi des logements étudiants et des allocations..
Pense à toi.. d'abord et a t'en sortir...
Combien d'années te reste t il à faire ...?

n°577391
toimoinous​2
Posté le 08-11-2010 à 23:57:11  profil
 

myssg2 a écrit :


 Alors aucun scrupule à avoir pour porter plainte contre elle si tu en as le droit! fou:{}


Le souci c'est que ma soeur, mon frère et moi avons peur de franchir le pas... surement à cause du "quand diras-t-on?", c'est un sujet assez tabou dans notre entourage, beaucoup sont plus ou moins au courant, mais évitent le sujet... notamment notre famille...

n°577393
Profil sup​primé
Posté le 08-11-2010 à 23:59:05  
 

Il faut vraiment franchir le pas.. Tu as des droits et les parents certains devoir.. Tu ne peux mettre ton avenir en l'air a cause de cette peur..
En outre avant la plainte et le passage devant la justice il existe des médiations .. ou on essaie de trouver un arrangement...a l'amiable...

n°577394
toimoinous​2
Posté le 09-11-2010 à 00:00:12  profil
 


Oui ma mère travaille, mais elle ne perçoit que de faibles revenus... Il me reste un an et demi d'études encore... En ce qui concerne les bourses je verrais avec l'AS du crous, je vous tiendrais au courant,
merci beaucoup pour vos messages :)

n°577395
Profil sup​primé
Posté le 09-11-2010 à 00:02:44  
 

Le problème des bourses est qu'il existe des délais pour faire la demande..
Essaie une conciliation..avec ta mère...avec l'aide d'un médiateur.. Sinon il
ne faut pas hésiter..
Tiens nous au courant mais priorité à toi et à tes études...

n°577396
myssg2
alias Feenyxg2
Posté le 09-11-2010 à 00:08:21  profil
 

toimoinous2 a écrit :


Le souci c'est que ma soeur, mon frère et moi avons peur de franchir le pas... surement à cause du "quand diras-t-on?", c'est un sujet assez tabou dans notre entourage, beaucoup sont plus ou moins au courant, mais évitent le sujet... notamment notre famille...



Tu sais, le "qu'en dira-t-on" il faut dès maintenant apprendre à le mettre de côté, comme le regard des autres.
Tu es jeune, c'est normal que tu ne sois pas encore très affirmée..Même plus vieux d'ailleurs, on peut rester timide.

Mais mets toi bien dans la tête que "les autres" et le "qu'en dira t-on" ne vont jamais t'aider à construire ta vie comme tu le voudrais. Si tu es dans la merde, c'est pas eux qui vont te relever! Ils seront juste bons à cancanner... heink:{}

C'est toi et tes frères et soeurs qui comptez, pas le qu'en dira t-on enfin! Où a t-on vu que le regard des autres et le qu'en dira t-on faisait avancer? Au contraire, il bloque!

Pense à toi et aux gens que tu aimes! Les autres on s'en fout (sauf ceux qui veulent t'aider, bien sûr et qui comprennent!)
Fais ta vie en fonction de ton regard et de ton jugement, pas en fonction des autres! De toute manière, il y aura toujours des médisants, quoi que tu fasses! Alors avance et fonce! bounce:{}

n°577397
Profil sup​primé
Posté le 09-11-2010 à 00:09:39  
 

En tout cas bravo à ta soeur pour sa solidarité...

n°577398
myssg2
alias Feenyxg2
Posté le 09-11-2010 à 00:16:00  profil
 


 Oui! Car je suis passée par là et ma soeur qui était avec son copain dans un appart' n'aurait jamais levé le petit doigt pour moi! C'est du vécu, elle ne m'a jamais proposé quoi que ce soit! Quand je dis que j'étais SDF, je l'étais vraiment, avec tous les dangers que ça implique...

C'est pourquoi je me suis blindée et j'ai vite appris à dire merde au regard des autres car je me suis débrouillée toute seule! Rares étaient les bonnes âmes désinterssées qui me tendaient la main. Souvent, les personnes qui voulaient m'aider demandaient des faveurs sexuelles en échange (ce qu'ils n'ont jamais eu, na!) :D

Alors ne regarde que par toi-même et fais le tri des gens! Là tu avanceras! :)

n°577399
toimoinous​2
Posté le 09-11-2010 à 00:22:13  profil
 

myssg2 a écrit :


 Oui! Car je suis passée par là et ma soeur qui était avec son copain dans un appart' n'aurait jamais levé le petit doigt pour moi! C'est du vécu, elle ne m'a jamais proposé quoi que ce soit! Quand je dis que j'étais SDF, je l'étais vraiment, avec tous les dangers que ça implique...

C'est pourquoi je me suis blindée et j'ai vite appris à dire merde au regard des autres car je me suis débrouillée toute seule! Rares étaient les bonnes âmes désinterssées qui me tendaient la main. Souvent, les personnes qui voulaient m'aider demandaient des faveurs sexuelles en échange (ce qu'ils n'ont jamais eu, na!) :D

Alors ne regarde que par toi-même et fais le tri des gens! Là tu avanceras! :)



En effet j'ai beaucoup de chance d'être aidée par ma soeur; Le point positif concernant ce que nous fait subir notre mère depuis notre enfance c'est que cela a créer une "solidarité" entre nous, on s'adore et cela depuis tout petits, déjà on cherchait à cacher les bêtises des uns et des autres redoutant la punition de notre mère. On ferait n'importe quoi les uns pour les autres...

Message cité 2 fois
Message édité par toimoinous2 le 09-11-2010 à 00:23:40
n°577401
Profil sup​primé
Posté le 09-11-2010 à 00:35:41  
 

Concrètement d’après ce que je sais une amie qui est passée par une rupture de liens familiaux comme toi a eu trois cent quatre vingt euros qui ne sont pas à déclarer par mois en 2008 donc il faut demander à l'assistance d'obtenir cette bourse mais elle a fait la demande avant fin octobre.. Apres c'était trop tard/
Il existe aussi des allocations logement qui peuvent aider à payer un loyer.. pas trop cher..genre chambre de bonne...
Cette amie a aussi fréquenté les restaurants du coeur et des magasins alimentaires ou on achète les produits à  bas prix///

N hésite pas  cette amie a fini ses études travaille et a un enfant.. Elle est devenue très sensible aux problèmes des autres façon de rendre ce qu'elle a reçu

En outre  tu peux essayer de demander à l'assistante sociale d'intervenir prés de ta mère..pour une pension alimentaire et de ton père..
Il existe encore comme possible des emprunts étudiants ..mais qu'il faut rembourser...a la fin de ses études et c'est galère quand on commence dans la vie
Enfin des baby baby-sitting et autres le soir peuvent aider un peu..ou donner des cours particuliers...

Ce que je te souhaite c'est de tomber sur une bonne assistante sociale car certaines sont en dessous de tout...et ne te propose rien..

Bats toi car tout  ton avenir est en jeu.. inutile de gâcher ta vie
choisis ce qui est bon pour toi que pour toi..

n°577620
Smobie
Posté le 09-11-2010 à 13:21:57  profil
 


Je pense aussi à une chose qui pourrait t'aider pour le logement...

Il y a des personnes âgées qui hébergent gratuitement des étudiants en échange de quelques services parce qu'elles n'aiment pas la solitude...

A creuser ! ;)

n°577639
jugre1
Posté le 09-11-2010 à 13:43:29  profil
 

Tout depend des revenus declares que ta mere percoit. Si ils sont trop faibles elles ne pourra t'aider et te verser une pension. Un jugement sera peut etre fait mais il indiquera que tu ne pourras rien percevoir.
Les bourses, les aides aux logements...il faut voir avec les organismes.

Attention aussi, les obligations sont valable de parents a enfants mais aussi d'enfants a parents. Un "enfant" majeur ayant un salaire a l'obligation d'aider ses parents financierement si ils en font la demande.

En tous cas felicitation a toi pour ta force de caractere et de continuer, je suis certaine qu'il y a des solutions!

n°577665
Profil sup​primé
Posté le 09-11-2010 à 13:58:09  
 

toimoinous2 a écrit :



En effet j'ai beaucoup de chance d'être aidée par ma soeur; Le point positif concernant ce que nous fait subir notre mère depuis notre enfance c'est que cela a créer une "solidarité" entre nous, on s'adore et cela depuis tout petits, déjà on cherchait à cacher les bêtises des uns et des autres redoutant la punition de notre mère. On ferait n'importe quoi les uns pour les autres...



essaie de passer par le conseil regional! je sais qu'en region rhone alpes jusqu'a 26 ans tu peux te faire payer des formations essaie toujours!

n°577672
LolaFragol​a
Posté le 09-11-2010 à 14:01:43  profil
 

Je suis aterrée par tout ce que je viens de lire. Moi, qui n'ait qu'une angoisse, celle de voir mes enfants partir de la maison et que ma vie devienne vide sans eux, je reste sans voix devant ces parents qui jettent leurs enfants à la rue, comme des chiens dont on ne voudrait plus. Mon fils de 22 ans a essayé la coloc pendant 1 an avec des potes. Il y a de ça 2 ans. J'ai passé un an d'enfer et quand il est revenu, j'en ai pleuré de joie. Bon, là c'est peut-être un peu extrémiste aussi. Mais c'est comme ça. En tout cas, je vous souhaite beaucoup de courage dans les démarches que vous entreprendrez. Ce que vous aurez gagné, vous ne le devrez qu'à vous même. C'est le seul point positif que j'arrive à voir dans cette histoire.

n°577897
Profil sup​primé
Posté le 09-11-2010 à 17:09:37  
 

toimoinous2 a écrit :



En effet j'ai beaucoup de chance d'être aidée par ma soeur; Le point positif concernant ce que nous fait subir notre mère depuis notre enfance c'est que cela a créer une "solidarité" entre nous, on s'adore et cela depuis tout petits, déjà on cherchait à cacher les bêtises des uns et des autres redoutant la punition de notre mère. On ferait n'importe quoi les uns pour les autres...




....C'est l'article 203 du code civil..

http://droit-finances.commentc [...] ant-majeur


Un lien qui peux t'éclairer.. hello:{}


Message édité par Profil supprimé le 09-11-2010 à 17:19:41
n°578876
LolaFragol​a
Posté le 10-11-2010 à 19:13:21  profil
 

Arkangella a écrit :




je ne veux pas apporter une  voix discordante,mais ne vous emballez pas pour ce que vous lisez sur un forum.vous n'avez qu'un "son de cloche"et donc qu'une vue très partielle et souvent partiale des choses.on a déjà vu des enfants intenter des procès à leurs parents pour des motifs bien futiles,tout simplement par exemple lorsque leurs parents ne voulaient pas financer des études à perpette alors qu'ils pouvaient les faire sur place.il faut savoir qu'intenter un procès est le seul recours existant pour contraindre les parents à financer les études dans ce cas.et ce sont précisément les assistantes sociales qui donnent ce genre de conseils aux enfants.et bien entendu en règle générale il en découle un relationnel familial ultérieur désastreux.donc l'assistante sociale se borne à expliquer comment intenter le procès et n'a pas pouvoir d'intervenir auprès des parents!
ici la postante parle de motif religieux et ne revient plus dessus.perso j'aurais aimé quelques explications sur ce qu'elle entend par là ?


Certes, certes, il existe de "mauvais" enfants comme de "mauvais" parents. Par ailleurs, il est vrai que j'aurais aimé moi aussi avoir quelques éclaircissements sur les différences pour motif religieux. Il est vrai que si les parents sont des cathos ou des musulmans bourrés de principes et d'interdictions, avoir une fille qui fait la nouba et amène ses fiancés d'une nuit dans sa maison, je comprendrai que ça grince dans la chaumière. A contrario, si les parents sont des communistes rouges et que la gamine rapplique en burqa, ça bloquera aussi. Tout ça n'est que supposition. J'aimerais bien avoir le fin mot de l'histoire, car tout de même on ne met pas ses enfants à la rue pour des motifs futiles. Si?

n°579196
katy129
Posté le 11-11-2010 à 09:45:21  profil
 

bonjour, j'ai connu moi aussi le rejet de ma mère pour motif remigieux, je sais par quoi on passe.
 si je peux t'apporter mon soutien. je pense que tu as eu de bons conseils au dessus sur les aides qu'on peut avoir.
  Il ne faut pas hésiter à demander toutes les aides ppossibles, à commencer par les bourses, l'assistante sociale, la caf. Déclarer que ta mère ne t'héberge plus à la caf, pour être sûre qu'elle ne perçoit plus l'aide au logement pour toi.

 je sais que c'est une période d'enfer, mais plus tard tu verras qu'i est pêtre péférable dans ces conditions que tu ne contoie plus ta mère. Ce qu'elle a fait est impardonnable, et indugne d'une mère. alors essaie de faire ta vie, et ne t'occupe plus d'elle.

 pourquoi chercher à retourner chez elle, alors que vous ne vous entendrez plus jamais ? ça ne ferais que créer tensions, et ça nuirait à tes études.
 Au mieux, essaie de fair eréclamer une aide financière pour le reste de tes études.

 et ton père dans tout ça ? tu en as un ?

 

n°579198
katy129
Posté le 11-11-2010 à 09:47:55  profil
 

excuse moi pour les fautes . motif religieux. à mon avis, si c'est ce que je pense tu sors d'une secte, et ça c'est affreux, c'est plutôt un service qu'elle te rend , même si pour le moment  tu ne le vois pas comme ça.
  Il ne faut pas que tureste dans son environnement c'est malsain, ils sont complètement lavés du cerveaux ces gens là, moi je l'ai compris bien des années plus tard. Maintenant je n'arrive plus à la défendre .
 Courage.

n°579670
mesptitsga​rsetelle
Posté le 11-11-2010 à 17:44:06  profil
 

Arkangella a écrit :




je ne veux pas apporter une  voix discordante,mais ne vous emballez pas pour ce que vous lisez sur un forum.vous n'avez qu'un "son de cloche"et donc qu'une vue très partielle et souvent partiale des choses.on a déjà vu des enfants intenter des procès à leurs parents pour des motifs bien futiles,tout simplement par exemple lorsque leurs parents ne voulaient pas financer des études à perpette alors qu'ils pouvaient les faire sur place.il faut savoir qu'intenter un procès est le seul recours existant pour contraindre les parents à financer les études dans ce cas.et ce sont précisément les assistantes sociales qui donnent ce genre de conseils aux enfants.et bien entendu en règle générale il en découle un relationnel familial ultérieur désastreux.donc l'assistante sociale se borne à expliquer comment intenter le procès et n'a pas pouvoir d'intervenir auprès des parents!
ici la postante parle de motif religieux et ne revient plus dessus.perso j'aurais aimé quelques explications sur ce qu'elle entend par là ?



 jap:{}  jap:{}


Message édité par mesptitsgarsetelle le 11-11-2010 à 17:45:02

---------------
Tu sais ce que ça veut dire la libre expression?
Je m'exprime parce que j'en ai le droit!
n°591534
petra02
Posté le 28-11-2010 à 06:52:22  profil
 

les enfants qui sont jetés dehors manquent d'amour ou bien sur on ne connait pas les faits ....
les sectes n'ont rien a voir la dedans, c'est une décision de la mère je suis stupéfaite mettre dehors son propre enfant sous prétexe que elle n'a pas son approbation sur la religion choisie c'est une atteinte a la liberté relieuse pure et simple.
 on aime ses enfants ou alors on est pas des parents au sens propre du terme


Aller à :
   FORUM Forum Toute Une Histoire » Les internautes ont la parole »

Mettre son enfant majeur étudiant à la rue pour des questions religieu