France2.fr
   FORUM Forum Toute Une Histoire » Les internautes ont la parole »

Si jeunes et déjà veuves. VOS QUESTIONS & REACTIONS

 

20 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Si jeunes et déjà veuves. VOS QUESTIONS & REACTIONS

n°385545
Equipe Tou​te Une His​toire
Posté le 07-01-2010 à 12:45:06  profil
 

Bonjour à toutes et à tous,  
 
Dorénavant, VOUS êtes au centre de l’émission !  
 
L’occasion pour vous de poser vos questions à notre experte Yvonne Poncet-Bonissol, de vous adresser directement à nos invités, et d’apporter votre témoignage, vos conseils, vos idées !
 
Notre thème : Si jeunes et déjà veuves
 
- Vous êtes devenu(e) veuf(ve) alors que vous aviez moins de 40 ans
- Votre conjoint(e) est décédé(e) quelques mois après votre mariage
- Vous avez perdu votre mari alors que vous étiez enceinte
- Si jeune, vous vous demandez comment vous allez construire votre vie sans elle/lui
 
N’hésitez pas à réagir sur ce thème, et à témoigner selon votre propre vécu !  
 
Merci pour votre participation,
 
L’équipe de Toute Une Histoire


Message édité par - Moderateur - le 12-01-2010 à 14:27:17
n°385903
TATIE MART​INE CUISIN​E FACILE
Posté le 07-01-2010 à 20:44:15  profil
 

si jeune et déja veuve c'est un thème qui m'interpelle .
ma mère c'est mariée à l'age de 15ans1/2. Elle a eu ma soeur à 16 ans, moi à 18ans et mes deux autres à 20 et 21 ans. Tout allait bien et un jour, mon père a eu un accident grave. veuve à 25 ans, mère de 4 enfants en bas ages et sans emploi.
Résultat un an de chagrin, je la voyait qui pleurait et moi j'allait me cacher pour ne pas qu'elle voit ma peine.

s'était dur mais elle s'en est sortie

courage a vous tous vous y arriverez l'amour que vous avez eu est toujours en vous et ce sera votre force pour les moments difficiles

n°386029
nath59600
Posté le 08-01-2010 à 09:17:22  profil
 

Je suis complètement concernée par cette émission.

J'avais 30 ans (en 2000) quand mon mari est décédé d'un cancer du poumon. Nous étions marié depuis 3 ans, mais en couple depuis 10 ans.
Il a fait une hémorragie extériorisée dans  mes bras.
Je me suis retrouvée seule, la vie est parfois très injuste!!
Depuis (sans rentrer forcemment dans tout les détails), j'ai eu 2 enfants, je suis malgré tout toujours seule, mais au moins j'ai mes enfants, c'est un plaisir de les voir grandir, s'épanouir ....
Même si la solitude me pèse beaucoup, même si mon mari me manque encore, la vie continue ...

n°386439
christinew​iaime
Posté le 08-01-2010 à 14:53:58  profil
 

Bonjour à tous .

Je suis veuve depuis 22ans j'ai un fils de 21ans il n'a pas connu son père
j'était enceinte de 7 mois quand mon mari est décédée j'avais 27 ans
j'ai vécu cela pas trop mal car j'ai été très bien soutenue par ma famille même si ce n'était pas facile tous les jours
La premièe année fut difficile dut au problème de succession mon mari avait une fille d'un premier mariage et j'ai voulu faire la part de l'enfant pour ne pas avoir besoin de demander des autorisations à la mère de celle ci
pour pouvoir faire ce que je voulais avec la maison.Après six ans de veuvage je suis partie vivre avec mon fils à 50km de chez moi pour pouvoir m'occuper de mon fils avec le compagnon que j'avais rencontré et surtout pour échapper à l'emprise de ma mère qui n'a pas supporter la venue d'un étranger dans l'education de mon fils
après 6 ans je suis revenue habiter dans ma maison pour des raisons de scolarité pour mon fils
lui a repris ces repaire et moi cela a été difficile de reprendre la cohabitation avec ma mère qui habitait juste en face de chez moi . j'ai toujours eu des conflits avec elle car trop autoritaire pssessive.
Maintenant je vis seul avec mon fils j'ai quitté mon conjoint pour des raisons qui n'on pas de rapport avec le sujet
mais nous avons des contacts très amicaux et parfois nous partons en vacance ensemble.
Je n'est pas une vie amoureuse très géniale mais voilà la vie continue et je fais ce que je peux pour aider mon fils
et de vivre sans trop me poser de question

n°386559
lyne34
Posté le 08-01-2010 à 15:37:14  profil
 

bonjour


ma mere a été veuve a 30 ans avec 2 enfants de 10 et 4 ans
elle n a pas voulu d autre homme (qu elle dit!!)
ma soeur le lui reproche
quant a moi, j aurais pas pu supporter qu un autre homme remplace mon pere adorable

Mais elle partait tous les jours de 15H30 a 22H ,donc il devait y avoir un homme
elle n a jamais voulu dire ou elle allait, en reunions disait elle,mon oeil!

On a tjrs passé nos soirées sans elle,ma soeur et moi
on etait seules tous les jours

pourquoi ne pas dire qu elle connaissait qlq un?

n°386876
Profil sup​primé
Posté le 08-01-2010 à 19:13:28  
 

lyne34 a écrit :

bonjour


ma mere a été veuve a 30 ans avec 2 enfants de 10 et 4 ans
elle n a pas voulu d autre homme (qu elle dit!!)
ma soeur le lui reproche
quant a moi, j aurais pas pu supporter qu un autre homme remplace mon pere adorable

Mais elle partait tous les jours de 15H30 a 22H ,donc il devait y avoir un homme
elle n a jamais voulu dire ou elle allait, en reunions disait elle,mon oeil!

On a tjrs passé nos soirées sans elle,ma soeur et moi
on etait seules tous les jours

pourquoi ne pas dire qu elle connaissait qlq un?



pour peut être justement ne pas vous faire du mal par rapport a votre Papa.............

n°387302
lyne34
Posté le 09-01-2010 à 18:12:02  profil
 

merci goldorak

je m entends bien avec ma soeur mais a ce sujet la,on a des avis opposés :elle aurait voulu un beau-pere:une presence masculine et moi pas



Amitiés lyne

n°387382
Profil sup​primé
Posté le 09-01-2010 à 19:40:11  
 

lyne34 a écrit :

merci goldorak

je m entends bien avec ma soeur mais a ce sujet la,on a des avis opposés :elle aurait voulu un beau-pere:une presence masculine et moi pas



Amitiés lyne




J'ai pu lire à travers vos posst qu'apparemment vous êtes loin d'avoir une vie facile Lynes...

Je n'ai jamais eu de père ni même connu le veuvage(même proche) donc je pense juste que votre maman savait que VOUS vous m'aimeriez pas et a certainement voulu vous "protéger" de cette relation(si bien sûr elle en a eu une)

Je suis ravie de savoir que vous et votre soeur vous entendiez bien ça c'est cool!!

 bloom and flora:5  bloom and flora:5

n°387383
sirene130
Posté le 09-01-2010 à 19:49:27  profil
 

fou:{} Pouquoi ? parlez que des jeunes veuves et non pas des autres celles qui ont été veuve à 45 ans.
Parler aussi des conditions de veuves.Moi je me suis retrouvée sans rien.Parce-que j'étais propriétaire de ma maison j'avais droit a rien.....Je n'avais jamais travaillé ou si peu,j'avais élevé 3 enfants,il a fallu que je me batte pour perçevoir l'allocation de veuvage pendant 2 ans et aprés il a fallu je j'attende d'avoir 55ans pour pouvoir percevoir les 54% de a pension de reversion.J'ai été obligée de quitter ma maison et de la louée pour pouvoir payer les impots locaux.Je suis logée à titre gratuit chez une personne agée pour pouvoir vivre.Alors faîtes un sondage sur les veuves....et sera trés interessant de les lire.... bounce:{}

n°387583
fazerly
Posté le 10-01-2010 à 11:09:59  profil
 

sirene130 a écrit :

fou:{} Pouquoi ? parlez que des jeunes veuves et non pas des autres celles qui ont été veuve à 45 ans.
Parler aussi des conditions de veuves.Moi je me suis retrouvée sans rien.Parce-que j'étais propriétaire de ma maison j'avais droit a rien.....Je n'avais jamais travaillé ou si peu,j'avais élevé 3 enfants,il a fallu que je me batte pour perçevoir l'allocation de veuvage pendant 2 ans et aprés il a fallu je j'attende d'avoir 55ans pour pouvoir percevoir les 54% de a pension de reversion.J'ai été obligée de quitter ma maison et de la louée pour pouvoir payer les impots locaux.Je suis logée à titre gratuit chez une personne agée pour pouvoir vivre.Alors faîtes un sondage sur les veuves....et sera trés interessant de les lire.... bounce:{}


je suis d accord avec toi  j ai 37 ans veuve depuis 4 ans avec 6 enfants on touche 2 ans d allocations veuvage et apres on attend 55 ans pour toucher la reversion c est honteux.Mon mari a toujours travaillé.ELLE EST BELLE LA FRANCE.Je travaille de 6h a 21h 2 week end par ans et 11 nuit par mois pour pouvoir elever mes enfants.Alors qu on donne de l argent a ceux qui ne foutent rien il faudrai revoir a aider ce qui le merite.

n°387584
fazerly
Posté le 10-01-2010 à 11:11:49  profil
 

sirene130 a écrit :

fou:{} Pouquoi ? parlez que des jeunes veuves et non pas des autres celles qui ont été veuve à 45 ans.
Parler aussi des conditions de veuves.Moi je me suis retrouvée sans rien.Parce-que j'étais propriétaire de ma maison j'avais droit a rien.....Je n'avais jamais travaillé ou si peu,j'avais élevé 3 enfants,il a fallu que je me batte pour perçevoir l'allocation de veuvage pendant 2 ans et aprés il a fallu je j'attende d'avoir 55ans pour pouvoir percevoir les 54% de a pension de reversion.J'ai été obligée de quitter ma maison et de la louée pour pouvoir payer les impots locaux.Je suis logée à titre gratuit chez une personne agée pour pouvoir vivre.Alors faîtes un sondage sur les veuves....et sera trés interessant de les lire.... bounce:{}

n°387777
lyne34
Posté le 10-01-2010 à 17:17:45  profil
 

bonsoir goldorak

merci

ma mere m a dit ,mais j ai oublié, que je lui avais dit a la mort de papa, j avais 10 ans, que si elle se remariait,je quittais la maison
a 10 ans! mais j etais si bien chez mes 4 grands parents,j aurais pas du aller loin, et c etait la meme rue

a présent,ma soeur m a recontactée a 50 Ans.....comme quoi il n est jamais trop tard

vous n avez pas eu de pere ? vous devez en souffrir?

amitiés lyne

n°387821
lyne34
Posté le 10-01-2010 à 17:55:22  profil
 

bonsoir fazerly et sirene

je comprends votre révolte
ma mere ne travaillait pas, a cette epoque la on restait a la maison pour eduquer ses enfants
j ai 61 ans
elle a commencé a faire des menages puis a etudié pour etre aide familiale
en Belgique,on touche bcp moins de la pension de veuve jeune qu a 45 ans car a cet age la,le mari ayant travaillé plus longtemps,la pension est plus élevée
et on garde sa pension de veuve des le veuvage pour toujours ou si on travaille, a 65 ans,il faudra choisir entre l une ou l autre

n°387923
christiann​e2
Posté le 10-01-2010 à 20:49:11  profil
 

Oh oui elle est belle la france comme dit fazerly,toute ces personnes qui profite de la societe,ces personnes qui se porte malade et qui n'on rien ,je comprends votre revolte mme ,vous avez pas demande vous a etes veuve,je vous dit bon courage a toutes

n°387986
malouange2
Posté le 10-01-2010 à 23:37:07  profil
 

Je viens d'avoir 39 ans, je suis veuve depuis 2 ans et j'élève donc seule mes deux enfants.

Je pense bien évidemment qu'il n'y a pas de différence au chagrin de perdre son époux que l'on soit jeune ou plus âgée. C'est juste qu'étant plus jeune, forcément les années qu'il reste à faire sans eux sont plus longues et nous semblent interminables. Et aussi que pour nous les enfants sont encore pour longtemps au foyer, n'ont pas toujours l'âge de comprendre et ne peuvent pas soutenir une maman par les mêmes mots que s'ils sont adultes.

En plus de l'épreuve de l'absence, effectivement s'ajoute les soucis administratifs, je sors seulement la tête de l'eau. Alors que l'on se trouve affaiblie, désemparée devant un avenir à reconstruire différemment on doit se battre et se justifier sans cesse. Il y a un mois j'ai même eu un contrôle de la CAF, des fois que mon mari soit réssucité !!!! Alors qu'à la CAF le veuvage n'existe pas et je ne suis pas concidérée comme parent isolé. Rendre des comptes, demander l'autorisation de vendre ma maison dans laquelle je ne souhaitais plus rester, attendre l'accord sur le prix de vente, demander l'autorisation pour en acheter une autre, et devoir placer une grande partie aux enfants héritiers sans se demander comment je vais les élever jusqu'à leur départ de la maison. Juge des tutelles très très pointilleux et pas très compréhensif. C'est pour le bien des enfants, maintenant j'en suis ravie mais j'ai mal vécu le temps des démarches, comme un jugement sur ma capacité à les élever.

Moi j'ai choisi de tout quitter, maison, région, boulot pour nous reconstruire une vie, loin. Je n'ai pas encore repris d'activité professionnelle voulant me consacrer à mes enfants, pour être présente et avoir l'esprit plus attentif à leur coups de blues, leurs demandes.

A celles qui sont dans cette situation, jeune ou moins jeune, quelle importance j'envoie tout mon soutien.

n°389329
esperane
Posté le 12-01-2010 à 19:21:35  profil
 

Bonsoir,
Je suis veuve depuis bientôt 2 ans le 6 mars; mon mari est décédé suite à un  accident de la route qu'il avait eu 2 jours auparavant; je l'ai sue en retournant du travail vers 22h00, j'avais fait 70 kms pour rentrer chez moi et j'étais fatiguée avec la grossesse;et oui j'étais enceinte du 2ème de 3,5 mois, j'étais déjà mère d'un enfant de 3 ans et en plus nous avions pleins de projets pour l'avenir qui s'annonçait notemment notre anniversaire de mariage 10 ans; nos noces d'Etain que l'on ne fêtera jamais et lui qui ne fêtera jamais ses 40 ans; non en plus il n'avait pas 40 ans et tout cela à cause d'un inconscient qui a tout détruit un beau jour de la fin de l'hiver. Le lendemain nous avons été à l'hôpital; le médecin m'a proposé d'aller le voir mais elle m'a expliquée que la tête été touchée (pas moins de 6 fractures du crâne); alors j'ai préféré ne pas y aller; j'ai préféré garder l'image de mon mari tel qu'il était et pour préserver la vie de ce petit être qui grandissait en moi.

2 ans ont presque passé; aujourd'hui cela aurait fait 14 ans que l'on s'est embrassés; oui je me suis battue pour le dernier cadeau qu'il m'a laissée: mon 2ème fils; mon 1er fils est le rayon de soleil qui a illuminé notre vie à tous les deux là où notre mariage n'allait plus très bien. On dit qu'un enfant ne résoud les problèmes de couples mais moi mon enfant a été le sauveur de notre couple; mes enfants c'est tout pour moi et je m'en réjouis de les avoir car si je n'avais pas été enceinte je crois bien que je serais partie dans la dépression.

Je ne remercierai jamais assez mes parents pour m'avoir aidé dans cette épreuve; ils sont partis de leur maison pendant presque 7 mois car ils habitent dans une autre région; bien sur je ne dis pas que je suis passée par la colère plutôt contre ce chauffeur qui est resté en plein milieu de l'Autoroute, de la colère car je suis seule à élever 2 enfants qui n'ont plus leur papa; les voir grandir; non plus jamais; je sais qu'il y a quelquechose qui m'a aidé: c'est ma foi; oui je crois que mon mari est parti dans la Lumière et qu'il nous protège tous les trois.

Enfin, je peux dire que je me bats chaque seconde, chaque minute car la vie vaut la peine d'être vécue; alors vivons intensément notre vie et je peux le dire; c'est grâce au sourire que mon deuxième fils a sur les lèvres qui me permet de me battre chaque jour que Dieu fait.

A tous je vous envoie espoir et courage.

n°393429
nath59600
Posté le 19-01-2010 à 11:25:21  profil
 

Effectivement après ce genre d'épreuve, la vie deviens un combat au jour le jour !!
Chaque jour est un pas de plus à effectuer.

Pour moi, maintenant, ça commence à "aller mieux", enfin je commence à penser à moi un peu plus, car tout au long de ces années, c'est à mes enfants que je pensais, et rien qu'à eux.

Je me suis oublié, car penser à moi c'était penser à nous (mon mari et moi), et ça c'était trop dur, donc je me suis oublié, je ne me suis consacrée qu'à mes enfants, je vivais pour eux, leur bonheur me rendais heureuse.

Maintenant je me dis que j'ai peut-être le droit d'être heureuse aussi, après tout pourquoi pas!

Donc je me reprends en main, comme on dis, tout en pensant à mes enfants, bien évidemment, j'essaie de me faire exister!

Je m'arrange les cheveux, je change un peu ma garde robe, je me suis mise à la musique .... Enfin voila, après 10 ans j'ai décidé de vivre, mon mari ne vis plus, mais moi je suis là, et j'ai décidé de m'accorder un peu de vie. Le bonheur c'est pas encore ça, mais bon peut-être que ça va le faire, plus tard, ....

n°402522
miskyty
Posté le 01-02-2010 à 15:05:06  profil
 

Bonjour,

en 1973 ma mère décédait d'une fibrinolyse à l'age de 23 ans , 3 jours après l'accouchement!
Mon père était donc veuf a 21 ans!!!! il a refait sa vie 1 an après avec une jeune femme veuve aussi ( elle était enceinte de 4 mois lorsque son mari décédait d'un accident de voiture).

Tant mieux pour moi il est décédé il y a 3 ans a l'âge de 54 ans d'un triple cancer! en me laissant ce secret: " je vais enfin rejoindre ta mère"....

Votre psychologue a raison, il faut parler, crier, exulter....car même 33 ans plus tard un deuil mal fait vous laisse des traces gravées a jamais!

Voila

n°402696
fabie68082​35
Posté le 01-02-2010 à 15:20:57  profil
 

J'ai perdu le père de mes enfants il y a 3 ans, il avait 33 ans et moi aussi. Nous avons deux enfants, à son décès le plus grand avait 6 ans (il est autiste) et le petit à peine 4 ans. Refaire sa vie ou continuer c'est ce qu'il faut faire c'est sûr, mais j'ai la mauvaise habitude de faire des comparaisons avec Eric (il s'appellait Eric). Comment arriver à accepter que les autres hommes ne soient pas comme celui qu'on a aimer (et qu'on aimera toujours) ? On a vécu ensemble 11 ans... Heureusement, plus mes enfants grandissent plus je peux leur parler de leur père et cela fait beaucoup de bien, j'extériorise et ça soulage. Mais c'est difficile de ne pas comparer avec lui parce que bien sûr je le trouvais parfait.

n°402697
aurelia121
Posté le 01-02-2010 à 15:23:16  profil
 

j ai 30ans et je suis devenue veuve a l age de 26 ans j ai perdu mon mari suite a un accident. La vie change radicalement notre enfant avait 2 ans lorsque son papa nous a quitte nous en parlons souvent la souffrance est enorme. On dit que le temps estompe la douleur moi 4 ans après celle ci est toujours aussi forte. Le manque de l homme de votre vie est horrible le manque de son papa est pour lui tres dure a supporter .

n°402698
luo62880
Posté le 01-02-2010 à 15:27:55  profil
 

pourquoi toujour comparé les histoire chaque personne et unique et chaque personne a son histoire é a besoin de se plaindre de se lamenter pour s en sortir.

mickael bon courage ton fils et un vrai beaux gosse si tu t ennui un soir je peu pas t aider mes je peu te proposer un peu de mon temps si tu t ennui si tu veu dial de tou de rien je sui la si tu veu laisse moi un message ici et je te donneré mes coodonées
bon courage a tous

zou aurelie

n°402699
debohjuju
Posté le 01-02-2010 à 15:30:20  profil
 

POU YVONNE



j'ai eu une pré éclampsie suivie d'un help syndrome a mon 2ième accouchement (normalement çà se passe 1er; ma 1ere grossesse etait géméllaire)

mon taux de plaquette etait tombé a 6000 pour un mini de 150 000 plaquette

on a annoncé a mon mari et mes parent de gardé en tete que d'ici les prochaines heures je pourrais ne plus etre la
g moi meme demandé au dr car g toujours été consciente (trop peur e m'endormir et de mourir)  si j'allais mourir, il m'a dit que je risquais de perdre mon fie et de faire hemoragie cerebrale et que le risq étai tres important

g raté mon accouchement , g raté les 1er jours de vie de mon bb, je ne peux plus faire d'enfants sans risqué de perdre la vie, chose q'avec 3 petits bouts je ne peux concevoir
et mon mari ne m'a pas plus soutenue que çà sur le moment pour luijété vivante et le reste etait du passé

donc les 1er mois de bb difficile avec grande fatigue physique et moral
je l'allaitais en plus chose qui m'a permis de bien me rapprocher de lui et de compenser un peu

je suis heureuse d'etre la aujourd'hui  avec mon petit amour qui a 18 mois aujourd'hui

je ne l'm pas plus que les 2 autres, avec qui g eu aussi mon lot de malheur dans leur accouchement nés grands prema, mais mon ti derneir c plus, je sais que j'ai failli ne jamais le voir, je l'ai laissé seul ses 1er jor, abandonné


mais pourquoi toujours des fois ce mal etre,je ne peux en prler sans pleurer, le deuil d'accouchement normal je n'arrive pas a le faire, deuil d'une prochaine grossesse qui ne se fea pas avec conter avis medical de 5 gygys

j'ai de la chance et je le sais ,  c pas çà que j'attend comme reponse je le sai, g 3 beaux enfants etc... je le sais

mais c toujours douloureux

voila, merci yvonn

et encore Mickael e vous trouve magnifique comme papa, je ne sais pas comment aurais reagi mon mari, votre amour a votre femme est tres beau
je vou ssouhaite beaucoup de bonheur avec enzo

n°402700
Byblos1945
Posté le 01-02-2010 à 15:30:43  profil
 

Bonjour, j'ai 64 ans et maman est décédée d'un cancer général en six mois, alors que j'avais 3 ans. Papa avait 33 ans. Il s'est remarié trois ans plus tard et je lui en ai toujours voulu d'avoir refait sa vie si vite. Maman est alors devenue un sujet presque tabou, d'où une souffrance qui m'a accompagnée tout au long de ma vie. Aujourd'hui, je suis encore parfois en colère contre papa, même s'il est décédé depuis quelques années. J'aimerais être débarrassée de ce poids qui me pèse depuis tant d'année. Ce qui me console  quelque peu c'est de savoir qu'il a rejoint son premier amour, même si l'autre est encore omniprésente.Merci de vos conseils.

n°402779
esteva18
Posté le 01-02-2010 à 15:36:35  profil
 

le deuil est de toutes facons une épreuve difficile. Mais comment réussir à vivre avec la peur de voir les gens que l'on aime partir, lorsqu'on a vu mourrir des proches? j'ai 19 ans et je suis sans cesse préoccupé par cette question. J'ajouterais tout mon soutiens aux témoins de l'émission d'aujourd'hui que je trouve extremement courageux.

n°402781
hugolulu
Posté le 01-02-2010 à 15:37:04  profil
 

Mon mari est décédé d'une crise cardiaque dans mes bras, il avait 38ans et moi 29, nous n'avions pas d'enfants.
La vie s'est arreté ce jour là pendant 5 mois (anesthésiée), et j'ai rencontré mon nouveau mari sans être en demande, je me suis sentie vivante (après avoir fait une tentative de suicide 1 mois après son décès).
Depuis j'ai un petit garçon de 7ans et une petite fille de 2 mois. Suis heureuse, mais je respirais toujours pour 2, il est en moi, et je ne sais si ça changera un jour ? Parfois, c'est dur, mais cela fais partie de la vie je pense...
Bon courage a ceux qui passent par là !!!

n°402782
marina1300​0
Posté le 01-02-2010 à 15:37:46  profil
 

bonjour à tous, j'ai aussi perdu mon petit ami avec qui j'allais construire ma vie ...
je suis tres tres jeune et c'est pourtant bien reel ... sa va faire 2 ans dans quelques jours qu'il nous a quitter,
et je ne m'en remet toujours pas ... on etais peut etre pas marié mais on tenai tellement l'un a l'autre ...
ont devaient se fiancer ...
depuis son décés j'ai perdu tout mes amis ... heuresement que sa famille et la mienne sont la ...
je suis tellement seul, j'ai tout perdu, j'ai du mal à avancer malgrés tout les effort que je fais ...
sa mort n'est pas facile a accepté car il a etais tué, torturé .... c'est tres difficile, sa me fais tellement mal, le pire c'est de savoir a quel point il a souffert ....
j'ai perdu une parti de ma vie en le perdant ...  il etais tout pour moi, j'ai tellement besoin de lui, je l'aime tellement ... sans lui, je ne suis plus qu'un corp sans vie ...

n°402785
alancho
Posté le 01-02-2010 à 15:38:53  profil
 

UN IMMENSE RESPECT POUR NATHALIE

Je ne suis pas veuf celle qui est "La femme de ma vie" m'a quitté. Je respecte totalement le choix de Nathalie, jeune femme tellement mature. Si elle m' a tant bouleversé, c'est que comme moi, elle est entière, elle peut se regarder dans la glace et se dire je suis loyale, je suis honnête avec moi même. J'ai modifié le sens d'une devise d'Orson Wells et en ai fait mienne : "Try to reach the moon...If you don't get it, whatever, you will fall in the stars" Non Monsieur Wells ! Si je veux la lune, je n'ai que faire des étoiles! Nathalie est ainsi et en l'écoutant, je pensais à Kipling et avais envie de lui dire "toi et moi nous sommes du même sang"
Bien sûr nul ne peut prévoir l'avenir, les rencontres, mais Nathalie est loyale envers son mari, elle est loyale avec elle même; et cela mérite le plus grand des respects. J'ai choisi moi aussi, de rester loyal à Teodora, même si elle ne me le demande pas. Je ne me marierai pas, je n'aurais pas le bébé dont je rêvais tant, je n'embrasserai plus jamais une femme, je n'aurais plus de "petite amie",cela peut paraitre idiot, entêté, mais c'est mon choix. Si un jour Nathalie a envie de partager, de réconfort amical, je serai là.
Avec tout mon respect, ma compréhension, ma compassion.
Alan

n°402786
RAF1883
Posté le 01-02-2010 à 15:38:57  profil
 

Bonjour à tous,

je  veux simplement faire part de ma symphatie pour les invités d'aujourd'hui qui assument ce drame avec courage et qui essaie d'avoir la force de vivre et d'élever leur enfant. On peut seulement vous dire bravo et  vous souhaiter que cette fois ci  le destin soit avec vous et pour le reste de vos vies.
Cordialement

n°402789
frimousset​te0
Posté le 01-02-2010 à 15:40:03  profil
 

A Mickaël, Sonia, Myriam et Nathalie...

Personne ne peut se mettre totalement à votre place, car chacun de nous réagit différemment face à la souffrance, au deuil... La vie doit continuer surtout quand il y a des bout'chous, mais tourner une page de sa vie peut prendre longtemps... et ce n'est pas parce que vous allez vous autoriser à vivre que vous oubliez l'être tant aimé... On ne l'oublie jamais car comme vous le dites, c'est une partie de vous qui s'en est allée avec lui/elle...

Deux de nos amis se sont retrouvés veufs/veuves avant l'âge de 40 ans avec des enfants. Le cercle d'amis que nous formions, est toujours resté présent à leur coté pour les entourer... Dans les 2 cas, leur moitié s'en est allée après avoir combattu longuement contre la maladie... Pour un ami, cela remonte à quelques années déjà et il a recommencé à faire sa vie. Pour notre autre amie, la disparition de sa moitié est encore très récente, mais ses 2 enfants la pousse vers l'avant, car pour eux, la vie doit continuer ! L'un comme l'autre n'ont pas perdu leurs amis, bien au contraire !

Mickaël, Myriam, je compatis sincèrement à votre douleur. Même si Enzo grandit dans la présence de sa maman, dans les années à venir, il aura peut-être besoin d'une présence féminine à vos cotés ? De même pour Noah, pour grandir, il aura peut-être besoin d'un homme à vos cotés ? Personne ne remplacera jamais leur papa ou leur maman, ni même votre femme ou votre mari... Je ne peux pas vous juger, car je ne sais pas comment je réagirais à votre place !

Avec toute ma sympathie.

n°402826
alancho
Posté le 01-02-2010 à 15:42:06  profil
 

Un immense respect pour Nathalie
Je ne suis pas veuf celle qui est "La femme de ma vie" m'a quitté. Je respecte totalement le choix de Nathalie, jeune femme tellement mature. Si elle m' a tant bouleversé, c'est que comme moi, elle est entière, elle peut se regarder dans la glace et se dire je suis loyale, je suis honnête avec moi même. J'ai modifié le sens d'une devise d'Orson Wells et en ai fait mienne : "Try to reach the moon...If you don't get it, whatever, you will fall in the stars" Non Monsieur Wells ! Si je veux la lune, je n'ai que faire des étoiles! Nathalie est ainsi et en l'écoutant, je pensais à Kipling et avais envie de lui dire "toi et moi nous sommes du même sang"
Bien sûr nul ne peut prévoir l'avenir, les rencontres, mais Nathalie est loyale envers son mari, elle est loyale avec elle même; et cela mérite le plus grand des respects. J'ai choisi moi aussi, de rester loyal à Teodora, même si elle ne me le demande pas. Je ne me marierai pas, je n'aurais pas le bébé dont je rêvais tant, je n'embrasserai plus jamais une femme, je n'aurais plus de "petite amie",cela peut paraitre idiot, entêté, mais c'est mon choix. Si un jour Nathalie a envie de partager, de réconfort amical, je serai là.
Avec tout mon respect, ma compréhension, ma compassion.
Alan

n°402829
nadinejouv​e
Posté le 01-02-2010 à 15:43:24  profil
 

Emission poignante... Une larme pour chaque histoire, du désespoir à chaque parole.
La vie nous afflige de dure épreuve.

Il y a 3 ans, mon compagnon a survécu à la mort par je ne sais quel miracle. Notre fils avait 3 mois. Les docteurs me disaient que dans le meilleur cas, il serait tétraplégique. Encore vivant je suis passée par toute les étapes. J'ai essayé de ne jamais pensé à la mort et pourtant elle était omniprésente. Aujourd'hui, cette histoire devrait être derrière nous mais elle me rappelle amérement et régulièrement mon bonheur.

Je comprends votre douleur mais je n'ose imaginer votre désespoir.
Que la vie vous sourit à nous...

n°402851
mimi16470
Posté le 01-02-2010 à 15:49:27  profil
 

bonjours Michael,

je t'écrit car lorsque mon ami a vu l'émission il m'a demandé d'éteindre car de te voir à l'émission là beaucoup touché, sache que l'on est de tout cœur avec toi. tu l'a touché car il te connais mais t'avais perdu de vu lorsqu'il a quitté le club de foot de Bunzac. il a été très chagriné d'apprendre cela  maintenant et par la télé.

amicalement Myriam et Maxime.

n°402853
zazoue13
Posté le 01-02-2010 à 15:49:59  profil
 

bonjour a tous je me suis efondrer devant ma tele,j'ai perdu mon conjoint eb juilet dernier dans un accident de moto. nous avons une petite fille de 2 ans et demi.personne pour comprendre ce que l'on ressent tt les gents autour de moi on tourer la page mais nous on y arrive pas toute ses affaires sont en place a la maison! je ne sais pas comment faire a ki parler !ki peut comprencre???? ou trouver ces personnes a ki il n'est pas necessaire d'expliquer nos reactions?????

n°402854
ninie2220
Posté le 01-02-2010 à 15:50:22  profil
 

je me suis moi aussi retrouvée seule à 26 ans (mon compagnon en avait 27) après 9 ans de vie commune. Il était pompier de Paris et est décédé en intervention lors d'un incendie avec 4 autres de ses camarades le 14 septembre 2002. je l'avait eu au téléphone vers 18h et ils sont décédés vers 18h30. Je l'ai appris par un coup de fil (je croyais que c'était lui qui m'appelait) du capitaine. Au départ, je ne commprenait pas et croyait qu'il était blessé mais on vous dit : il est mort. Alors tout s'effondre, tous nos projets, on  est tout seul dans cette maison qu'on venait d'acheter (cela faisait 4 mois) et peut-être signe du destin, j'avais fait une fausse couche au mois d'août.
J'ai donc eu droit aussi à toutes les cérémonies  et hommages militaires (caserne,invalides) et aussi à m'occuper de la crémation avec sa famille qui était bien présente. Et c'est surtout une fois que tout ça est terminé qu'on ressent la solitude. J'ai fait moi aussi une demande de mariage à titre posthume qui m'a été refusée et là on a l'impression qu'on n'est rien, on n'est pas reconnu comme celle qui a partagé sa vie et qui doit affronter toutes ses démarches à cet âge alors qu'on n'a rien demandé, on voulait juste être heureux et fonder notre famille!...
Aujourd'hui, j'ai un nouveau compagnon et surtout 2 enfants qui me font apprécier cette vie et c'est pour eux que je m'accroche car ce n' est  pas toujours facile, le souvenir est toujours là et l'amour que j'avais pour lui aussi, ce n'est pas un divorce, l'amour est toujours là et on doit le partager avec quelqu'un d'autre pour continuer à avancer.
C'est pour cela que je me suis reconnue dans ces témoignages et leur souhaite à tous beaucoup de courage, t seul le temps atténue un peu la douleur.

n°402856
veropav
Posté le 01-02-2010 à 15:51:15  profil
 

Bonjour à tous,
J'ai perdu mon mari à l'âge de 27 ans le 6/10/2006 lors d'un accident de la route que nous avons eu ensemble. Cela faisait 2 ans que nous étions mariés et nous envisagions de faire un bébé.
La douleur que vous avez exprimée, je l'ai connue. C'est pourquoi l'émission d'aujourd'hui m'a interpelée.
Je voulais simplement vous dire : "Courage !"
Je sais, c'est difficile de se retrouver seul, de devoir avancer. Mais il le faut, la vie ne vous laisse pas le choix.
Ne tournez pas le dos à votre famille et vos amis. Les vrais amis seront ceux qui restent, qui vous écoutent et ne vous jugent pas. Car avec le temps, l'arbre s'effeuille.
N'hésitez pas non plus à vous faire aider. J'ai moi-même suivi une thérapie et fais partie d'un groupe de parole.
Sans tout cela, je n'aurai jamais pu tenir...
Aujourd'hui, je refais ma vie avec un homme qui respecte mon vécu et la place de celui que j'ai perdu.
Alors avancez, ne vous découragez pas, je sais c'est dur et fatiguant, mais ne baissez pas les bras.
Courage à tous.
Bises

n°402879
kiwi491
Posté le 01-02-2010 à 15:53:26  profil
 

miskyty a écrit :

Bonjour,

en 1973 ma mère décédait d'une fibrinolyse à l'age de 23 ans , 3 jours après l'accouchement!
Mon père était donc veuf a 21 ans!!!! il a refait sa vie 1 an après avec une jeune femme veuve aussi ( elle était enceinte de 4 mois lorsque son mari décédait d'un accident de voiture).

Tant mieux pour moi il est décédé il y a 3 ans a l'âge de 54 ans d'un triple cancer! en me laissant ce secret: " je vais enfin rejoindre ta mère"....

Votre psychologue a raison, il faut parler, crier, exulter....car même 33 ans plus tard un deuil mal fait vous laisse des traces gravées a jamais!

Voila


tu as tout à fait raison il faut pouvoir en parler, ça fait 19 ans que j'ai perdu mon compagnon qui s'est suicidé, je n'ai pas fait le deuil tout de suite car il a fallu se battre pour repartir à zéro à 41 ans, mais il m'arrive encore de faire des cauchemars et de revoir le lieu où mon ami s'est donné la mort alors je me réveille en pleurant et ça peut durer une heure ! tout n'est pas évacué même aujourd'hui 19 ans après, heureusement que j'ai retrouvé l'amour et un mari attentif et doux qui comprend ! c'est tout ce que je souhaite à tous les témoins de l'émission de ce jour que j'ai trouvés très dignes et courageux mais attention à ne pas rester pour certains dans le "déni" comme dit Yvonne !bon courage, la vie va reprendre le dessus et vous retrouverez un jour le bonheur au moment où vous vous y attendez le moins !

n°402880
florensuis​se
Posté le 01-02-2010 à 15:54:11  profil
 

lyne34 a écrit :

bonjour


ma mere a été veuve a 30 ans avec 2 enfants de 10 et 4 ans
elle n a pas voulu d autre homme (qu elle dit!!)
ma soeur le lui reproche
quant a moi, j aurais pas pu supporter qu un autre homme remplace mon pere adorable

Mais elle partait tous les jours de 15H30 a 22H ,donc il devait y avoir un homme
elle n a jamais voulu dire ou elle allait, en reunions disait elle,mon oeil!

On a tjrs passé nos soirées sans elle,ma soeur et moi
on etait seules tous les jours

pourquoi ne pas dire qu elle connaissait qlq un?





La réponse est dans votre texte...

n°402922
nouvelmama​n
Posté le 01-02-2010 à 15:57:09  profil
 

bonjour a tous
j ai voulu réagir sur l emission d aujourd hui car j ai été touché par les invités et leurs histoires mais en lisant vos msg vous m avez tous aussi très émue bon courage a ceux qui n ont pas encore remonté la pente et bravo à ceux qui y sont parvenus

n°402923
gedea
Posté le 01-02-2010 à 16:03:59  profil
 

je te comprends tout à fait même si nos histoires sont différentes,si tu n'étais pas marié ou rien les gens ne comprennent pas ta tristesse,j'ai perdu le seul homme que j'ai aimé,je l'aime encore et pour toujours,j'ai 24 ans,il est mort le 28 juin 2009 en se noyant,c'était mon premier amour on est restés 1an et demi ensemble,on était séparés depuis fin 2006 mais je l'ai toujours gardé dans un coin de ma tête et on se revoyait quelques fois,c'est pour ça que personne ne comprend ma tristesse,je n'étais plus sa petite amie ni une amie proche juste une fille qui l'a toujours aimé et qui par fierté l'a laissé s'éloigner je me disais que j'aurais le temps et je croyais que le destin nous réunirais.Tout le monde veut me voir aller mieux et dire que tout va bien,mais je ne peux pas et ne veux pas l'oublier.Je ne comprends pas que tes amis soient partis dans cette situation,je te souhaite beaucoup de courage et partage ta souffrance.

n°402924
gedea
Posté le 01-02-2010 à 16:08:03  profil
 

si tu veux on peut communiquer en message privé,je comprends tout ce que tu traverses et j'ai moi aussi besoin de parler car les histoires sont différentes et les gens ne comprennent pas ce que l'on traverse quand on perd la personne que l'on aimait

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
   FORUM Forum Toute Une Histoire » Les internautes ont la parole »

Si jeunes et déjà veuves. VOS QUESTIONS & REACTIONS