France2.fr
Enseignants, parents, élèves ou étudiants, ce forum est là pour recueillir toutes vos idées, questions et témoignages concernant l'éducation.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
 

58 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Suivante
Auteur Sujet :

Les Devoirs à la maison en collège sont ils légaux ?

n°306894
Quarky ze ​reretour
Posté le 16-10-2012 à 08:52:32  profil
 

Reprise du message précédent :
Seriez vous professeur en DUT GEII ? CA me rappelle ma jeunesse étudiante, et peut-être avez-vous oublié les transformées en Z... qui sont une discrétisation de Laplace...

Mais trêve de rêverie, j'ai eu une stagiaire bac+3 il y a 2 mois... elle était incapable de me faire un produit en croix !!! BAC+ 3 en technique... D'accord on en fera jamais un cheval de course, ce n'est pas le but, mais bordel comment des élèves peuvent arriver à bac+ 3 sans savoir faire un produit en croix... Bon je vous rassure elle a aussi été incapable de me résoudre un système de 2 équations à 2 inconnues... (niveau 2nde ou 1ere je crois bien )...

Alors on en est où ? je ne sais plus très bien, Allez dans des écoles d'infirmières... on veut leur donner un équivalent bac +3 ??? MAis pour en faire quoi ? Aller à la fac ??

Parce que si en DUT le niveau a baissé... je vous explique pas dans les écoles spécialisées, éloignées de l’éducation nationale les ravages au niveau connaissances générales (demandez à une infirmière en 2e année de faire une moyenne pondérée (pour calculer sa moyenne en fonction de différents coefficients)... Jamais j'ai réussi à lui faire comprendre.

Pour avoir passé mon bac en 95, je sais que notre niveau avait déjà chuté par rapport à celui de la génération précédente... mais là, on a fait une chute vertigineuse en 15 ans. Aujourd'hui on forme des ingé qui n'en sont pas vraiment (techniciens améliorés ...et encore) et puis d'autres écoles ont réussi à maintenir un niveau correct qui est devenu l'élite de notre éducation.
Je me pose la question de savoir pourquoi a-t-on voulu augmenter autant le nombre d'années d'études pour les élèves pour en arriver au final à un tel niveau ?

n°306900
Didasco
Posté le 16-10-2012 à 18:00:50  profil
 

affreuxtoto0600 a écrit :



une heure maths
une heure français
une heure anglais
une heure ....

tu finis la journée sur les genoux et tu n'as rien appris parce qu'ils sont dissipés, mais tout est fait pour qu'ils le soient..
ils parlent de 'restructurer' les journées pour l'année prochaine... on va rigoler!
perso, l'année prochaine, je déscolarise :)


Il sont surtout auto-centrés, incapables d'effort sur eux-mêmes, égocentriques . C'est une question d'éducation extérieure, qui a fabriqué en masse des mollassons, et des jeunes incapables du moindre effort de concentration et de mémoire. A moins de croire implicitement à une mutation génétique, ce qui est l'escroquerie des dernières années (la ritournelle "les élèves ont changé" ;) . La simple preuve de la fausseté de cette vulgate est que dans les bons établissements, on est silencieux, on travaille, comme avant. Et le fossé se creuse, se creuse....
Pourquoi travaillait-on avant , il y a 20 -30 ans , et pas aujoiurd'hui , alors qu'il n'y a pas eu de mutation génétique ? C'st très simple : se plaindre du travail n'était pas écouté, c'était nul et non avenu comme discours, nul ne le relayait dans la société. Aller à l'école était encore considéré comme une chance et non comme une torture par les parents.
On était raillé à la maison , quand on ne se prenait pas une torgnole parce qu'on avait pas fait le boulot au motif qu'il y en avait "trop" . J'ai personnellement le souvenir d'avoir été la risée de la famille , déclenché une crise d'hilarité et de moqueries en famille, parce que j'avais dit que c'était "inhumain". C'était bien fait , ca passe l'envie de recommencer...

J'ai un gamin dans un bon collège, ça ne bronche pas de la journée, on bosse, on écoute, on apprend. Comme quoi ...

n°306902
Titeuf
Posté le 16-10-2012 à 18:44:58  profil
 

Didasco a écrit :


Il sont surtout auto-centrés, incapables d'effort sur eux-mêmes, égocentriques . C'est une question d'éducation extérieure, qui a fabriqué en masse des mollassons, et des jeunes incapables du moindre effort de concentration et de mémoire. A moins de croire implicitement à une mutation génétique, ce qui est l'escroquerie des dernières années (la ritournelle "les élèves ont changé" ;) . La simple preuve de la fausseté de cette vulgate est que dans les bons établissements, on est silencieux, on travaille, comme avant. Et le fossé se creuse, se creuse....
Pourquoi travaillait-on avant , il y a 20 -30 ans , et pas aujoiurd'hui , alors qu'il n'y a pas eu de mutation génétique ? C'st très simple : se plaindre du travail n'était pas écouté, c'était nul et non avenu comme discours, nul ne le relayait dans la société. Aller à l'école était encore considéré comme une chance et non comme une torture par les parents.
On était raillé à la maison , quand on ne se prenait pas une torgnole parce qu'on avait pas fait le boulot au motif qu'il y en avait "trop" . J'ai personnellement le souvenir d'avoir été la risée de la famille , déclenché une crise d'hilarité et de moqueries en famille, parce que j'avais dit que c'était "inhumain". C'était bien fait , ca passe l'envie de recommencer...

J'ai un gamin dans un bon collège, ça ne bronche pas de la journée, on bosse, on écoute, on apprend. Comme quoi ...



Bravo,pas mieux!

n°306904
pitpit38
Posté le 16-10-2012 à 19:21:23  profil
 

Quarky ze reretour a écrit :


Seriez vous professeur en DUT GEII ? CA me rappelle ma jeunesse étudiante, et peut-être avez-vous oublié les transformées en Z... qui sont une discrétisation de Laplace...

Mais trêve de rêverie, j'ai eu une stagiaire bac+3 il y a 2 mois... elle était incapable de me faire un produit en croix !!! BAC+ 3 en technique... D'accord on en fera jamais un cheval de course, ce n'est pas le but, mais bordel comment des élèves peuvent arriver à bac+ 3 sans savoir faire un produit en croix... Bon je vous rassure elle a aussi été incapable de me résoudre un système de 2 équations à 2 inconnues... (niveau 2nde ou 1ere je crois bien )...



Oui, en GEII en gros. La transformée en z ? je n'ai jamais envisagé de l'enseigner.

le problème est bien là le produit en croix est las seule bouée de sauvetage de nos élèves. En gros, sa signifie que la solution de leur problème est une combinaison des données dudit problème. des fois ça marche des fois ça marche.

Il font quoi, comment peu importe. ça ne rime à rien, il ne savent pas en proportion de qui de quoi, peu importe. de toute manière ils n'en était pas loin me disent-ils.

dernièrement, je leur pose un problème :

Q1 surface d'un lac rectangulaire -> 1/3 des élèves à la rue (on trouve a.b/2 ; 2a.b ; 2(a+b))

Q2 le niveau baisse de 5 cm quel est le volume d'eau perdue --> plus un seul élève en course

alors mes question sur le débit de fuite, le débit de la pompe pour maintenir le niveau constant, la puissance utile de la pompe pour relever de 10 m, puis la puissance électrique...

Ce qui m'afflige le plus, c'est que rien ne les atteint. Il font des bourdes énormes, "oui et alors"

par exemple dans un exo ou on arrive au cout pour une ville de 3 000 habitants.

question : ça coute combien par habitant.

L'élève au tableau me multiplie le résultat par 3 000

je lui dit qu'on a un problème, ça coute plus cher par habitant que pour toute la ville

???

quand il finit par comprendre qu'il faut diviser, il me dit :

"j'étais pas loin M'sieur, faut pas pousser !"

On creuse, on creuse...

aujourd’hui, en 1ère S mon fils fait les équations du second degré et la colinéarité des vecteurs. choses que j'avais étudié en 3ème....

Il y a en gros un décalage de deux ans d'études


---------------
« Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous. » (Gandhi)
n°306907
Les Contes​ de Enguel​l
Loquendi libertatem custodiam.
Posté le 16-10-2012 à 21:00:16  profil
 

pitpit38 a écrit :





aujourd’hui, en 1ère S mon fils fait les équations du second degré et la colinéarité des vecteurs. choses que j'avais étudié en 3ème....

Il y a en gros un décalage de deux ans d'études


Diable ! En troisième en 76-77, je peux vous assurer que les équations du 2nd degré étaient un gros morceau du programme de seconde C. Il n'y a peut-être pas deux ans de décalage, mais le tronc commun de la seconde est actuellement un énorme frein au programme de maths.

Pour répondre à Quarky, le système de deux équations à deux inconnues était, lui, au programme de troisième...


---------------
"Nous entendons par nation une société matériellement et moralement intégrée, à pouvoir central stable, permanent, à frontières déterminées, à relative unité morale, mentale et culturelle des habitants qui adhèrent consciemment à l'État et à ses lois."
n°306910
pitpit38
Posté le 16-10-2012 à 22:20:26  profil
 

Les Contes de Enguell a écrit :


Diable ! En troisième en 76-77, je peux vous assurer que les équations du 2nd degré étaient un gros morceau du programme de seconde C. Il n'y a peut-être pas deux ans de décalage, mais le tronc commun de la seconde est actuellement un énorme frein au programme de maths.

Pour répondre à Quarky, le système de deux équations à deux inconnues était, lui, au programme de troisième...



oui, je dois avouer, c'était hors programme. On était en avance, et on en demandait, alors le prof nous à fait ça, et ça a été repris en seconde. c'était en 82-83. les équations à deux inconnues aussi en troisième.


---------------
« Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous. » (Gandhi)
n°321222
alex197089
Posté le 21-12-2014 à 00:26:43  profil
 

bonjour, je sais ce fil date mais après avoir lu avec attention vos réactions je vais y aller de mon avis ...
hormis 2/3 personnes qui sont modérées et ouvertes au débat, la plupart ont dans leurs réponses la grosse tête kaola:{}, je m explique, que ce soit avec des enseignants, médecins, avocats instruis etc, toujours cette sensation de supériorité comme si vous déteniez le savoir "infini du monde et des alentours" et je m étale sur l orthographe les mathématiques, et surtout être persuadé de détenir toutes les réponses ouch:{} moi qui n ai pas eu la chance
(ou l envie sarcastic:{} ) d apprendre toutes ces belles choses dont vous parlez,je crois que les gens ne sont pas égaux, nous
n avons pas tous les mêmes facilités devant l apprentissage, et que ne pas comprendre que la question de départ sur les devoirs était une difficulté a les réaliser, de trouver une échappatoire ?
et si demain parce que vous avez du mal a faire une tache ou pas eu le temps dans vos professions on vous fait rester
2 heures de plus, pardon de colle ?
j avais une mauvaise opinion des érudits, elle est malheureusement confirmée.
question: est-ce le maitre ou l élève qui enseigne ?
ma réponse a moi pt1cable:{} après vous avoir lu: soit les élèves sont plus bêtes qu avant, soit les professeurs moins bon......!

le savoir c est comme la confiture moins on en a plus on l étale :D

n°321225
pitpit38
Posté le 21-12-2014 à 23:10:45  profil
 

@alex.

Ouaip... Mes élèves n'ont tout simplement pas conscience qu'ils ne savent pas (on dit que pour apprendre, il faut commencer par savoir qu'on ne sait pas).

Alors dès qu'on qu'on commence une explication, car manifestement, y'a un truc qui n'est pas compris et bien le gamin explique tout de suite que non en fait il a compris, qu'il sait. Ou alors, il se défend pour expliquer pourquoi il ne sait pas, ou alors que c'est carrément moi qui n'a rien compris.

Tout ça parce qu'on leur a bourré le mou, à leur dire qu'ils étaient merveilleux, qu'il ne fallait APS travailler, que l'accès à internet les rendait intelligents.

Du coup, je ne sers à rien et ils perdent leur temps (enfin, moi, ça me fait vivre tout de même, je ne perds pas complètement mon temps. Par contre eux...)

Le fait d'avoir ou pas des facilités pour apprendre n'est pas en soi un problème. Le fait d'être un crétin ou pas non plus.
Il y a des crétins très heureux, et des mecs avec une grosse tête dépressifs.

Mais il y a une certitude, il y a des mecs (et des femmes), dans tous les domaines (sciences, littérature, arts) qui sont au-dessus, très au-dessus de nous tous. Et toucher du doigt, appréhender, la beauté de ce qu'ils ont fait, écrit, c'est beau, c'est bon.

Mais comme tout plaisir raffiné, ce n'est pas à la portée de tout le monde (bons vins, arômes subtils). Ça se travaille, ça demande des efforts pour toucher à tout cela.

Votre message est d’ailleurs amusant, car d'un côté vous admettez une hiérarchie entre les gens qui savent, qui comprennent, et ceux qui ne savent pas, ne comprennent pas. Mais par contre, il faudrait le cacher. Pourquoi ?
Pour éviter toute remise en question ? Pour être dans la démagogie crasse que l'on vit dans l'EN (tout le monde il est beau et gentil )?

Au fait, les élèves ne sont pas plus bêtes. Mais, les adultes de l'enseignement exigent moins d'eux, donc tout naturellement, ils en font moins et ils savent bien moins de choses.


---------------
« Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous. » (Gandhi)
n°324144
cancre
Posté le 28-01-2016 à 02:38:11  profil
 

salut a toi, eleve de 5e,saches que je compatis avec ce qui t'arrive, j'ai moi aussi ete en 5e,et je m'en souviens,moi,pas comme tous ces..."adultes"qui se posent en donneurs de lecons pour masquer leur trouille du monde qu'ils ont cree et dans lequel ils font vivre leurs enfants,et trouille de ce qui les attend au bout de tout ca:un trou beant (et payant) pour leur os defraichis,et leurs pauvres petits seuls,sans ressources,ne pouvant compter que sur leur bonne etoile,alors avec tout ca,tu t'etonnes qu'ils flippent dur et qu'ils en rajoutent cote morale :"vas-y ,mon gars,,travailles,meme si tu apprend des trucs qui ne te serviront jamais a rien (et qui n'ont meme pas le merite d'etre droles) ,en fait,tu apprend juste a travailler comme une bete de labour,parce que c'est ca que le "monde des adultes" exige de toi,sous peine de te rejeter,de faire de toi un clodo,ou pire...." pardonne moi si ce que je dis ,ca a pas l'air tres encourageant,c'est vrai que,comme l'a fait si elegamment remarquer quelqu'un,t'as pas toujours une orthographe super top,ce qui n'est pas tres grave en soi mais qui me dis juste a moi que tu ne dois pas passer le plus clair de ton temps le nez dans des bouquins, parce que,a force on "photographie" les mots,phrases etc et du coup on ne fait plus de fautes,ca s'appelle du mimetisme,ce n'est pas un but en soi (d'avoir une bonne orthographe),mais c'est le symptome (eh oui,comme pour une maladie) qu on est curieux de plein de choses, de plein de nouveaux univers,et que ces univers la,ils sont parfois caches dans un bouquin qui ne paie pas de mine, en resume,si tu travailles bien a l'ecole,t'auras (peut etre) la chance de degoter un boulot pas passionnant mais qui te fera vivre tant bien que mal, ,mais si tu fais ca,c'est comme si tu travaillais pour "eux",pas pour toi ,tout ce que je peux te dire,c'est si tu travailles,travailles pour toi, comme un malade ce qui t'interesse,et laisses tomber le reste, c'est pas si difficile que ca,meme a l'ecole,quand c'est interessant,ca"rentre" tout seul,alors que sinon,ca rentre...jamais, et puis ,moi,ca fait longtems que j'etais en 5e,et je sais bien a quel point c'est dur ,a cet age la de savoir ce qu on veut etre ,et si t'aimes pas les bouquins...enfin pardon de t'avoir assomme avec mon truc interminable ,comme dit (parait il) un proverbe chinois:"l'experience est un arbre qui n'abrite que celui qui l'a plante" allez,salut.

n°326193
lesadultes​mefontpeur
Posté le 22-03-2017 à 22:37:47  profil
 

bezilerka a écrit :


Bonjour, je suis actuellement en classe de 5ème et je suis en vacances mais j'ai des devoirs à faire, beaucoup je trouve. Je croule sur les devoirs ( 1 devoir maison(5exos), 4 exercices, 1 contrôle Bilan à réviser, 2 autre contrôles).
Et ça, c'est une journée légère. Tout mes camarades de classe (je le sait, je suis délégué) se plaignent du temps qu'ils passent sur leurs devoirs à la maison. Donc je voudrais savoir si les devoirs à la maison sont ou pas légaux.
J'ai entendu une rumeur comme quoi ils ne l'étaient pas. Donc je cherche une page officielle où il serait écrit que les devoirs sont interdits en collège. Si elle existe. Je ne veut pas que vous me fassiez une fausse feuille avec paintshop. Merci aurevoir et à bientôt.



PS: J'attend vos réponses avec impatience.





La circulaire du 15 juillet 1959, portant sur le travail en étude ou à la maison, invite les éducateurs à " doser le travail personnel en étude ou à la maison de façon que les élèves de onze ans à quinze ans n’aient en aucun cas de devoirs à faire ou de leçons à apprendre qui les occupent plus de deux heures trente par jour".

n°326194
lesadultes​mefontpeur
Posté le 22-03-2017 à 22:44:03  profil
 

maxou298341 a écrit :


Bonjour,

Je suis en 4éme et je te comprend. En effet nous sommes en octobre 2012 et depuis 3 semaine je ne fini pas mes devoirs avant 22h00 sachant que je fini le collège à 17h00 tout les soirs, que je commence à 8h00 tout les matins et que ma pause de midi ne dur que de midi à 13h00 avec à peine le temps de manger et jamais de se reposer. Alors oui, je te comprend et oui je suis contre les devoirs à la maison. Je pense que nous devrions revenir à la semaine à quatre jours et demi mais en revanche avoirs moins d'heures de cours la journée et rester au collège une ou deux heures après pour faire ses devoirs en compagnie des professeurs.
Je sais que certain sont contre mais moi qui suis au collège je ne trouve pas ça normal qu'au bout de quatre semaines de cours je soit exténué. non:{} pfff:{}
Je veux faire médecine et je sais que cela me demandera beaucoup de travail mais pas autant de travail en 4éme !!!!
Vous vous rendez conte avec environ 45 min. pour se doucher et manger cela fait 4h15 de travail par soir sans parler du mercredi où je commence mes devoir à 15h00 et que je ne les finis qu'a 21h30 en général. Je souhaite aussi dénoncer les sacs trop lourds. Le mardi, mon sac ne pèse pas moin de 13,5 kg. C'est énorme !!!!! J'ai de la chance d'être grand mais un ami à moi qui est nain, lui à 100 fois plus de mal à porter ce sac que moi.

Voilà !!! sweat:{} hello:{}




La circulaire du 15 juillet 1959, portant sur le travail en étude ou à la maison, invite les éducateurs à " doser le travail personnel en étude ou à la maison de façon que les élèves de onze ans à quinze ans n’aient en aucun cas de devoirs à faire ou de leçons à apprendre qui les occupent plus de deux heures trente par jour".

 Page :   1  2  3
Page Suivante

Aller à :