France2.fr
Enseignants, parents, élèves ou étudiants, ce forum est là pour recueillir toutes vos idées, questions et témoignages concernant l'éducation.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
   FORUM France 2 » Education »

Une institutrice utilisant Boscher sanctionnée...

 

69 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  22  23  24  25  26  27
Page Précédente
Auteur Sujet :

Une institutrice utilisant Boscher sanctionnée...

n°45601
Un institu​teur
Posté le 07-07-2006 à 15:47:59  profil
 

Brigitte Guigui, institutrice utilisant une méthode syllabique bien connue (Boscher) est l'objet d'une véritable persécution de la part de son inspecteur qui l'a déclarée être "en grande souffrance pédagogique" et lui a envoyé ses conseillers pédagoques pour la rééduquer. Sanctionnée dans sa notation, elle a vu son C.P devenir, sur demande du même inspecteur, un C.P/CE1 avec intégration d'un enfant handicapé, bref tout a été fait pour la dégoûter du C.P.
Pour connaître tous les dessous de l'affaire :

http://appy.ecole.free.fr/actualites.htm

A part cela quelques personnes sur ce forum revendiquent la liberté pédagogique, prendront-ils la défense de Brigitte Guigui en dignes héritiers de Voltaire* ?

*"Je hais vos idées, mais je me ferai tuer pour que vous ayez le droit de les exprimer."

n°45602
ttoo
Posté le 07-07-2006 à 15:50:30  profil
 

incroyable!!!!!!!
Je pense que ELMACHIN va faire qqchose
Il est tellement fort ce ELTRUC
VIVE ELBIDULE
merci pour ton soutien

Bonjour la liberté pédagogogique

n°45604
ARWEN01
Posté le 07-07-2006 à 15:58:20  profil
 

Bravo pour l'objectivité...  Ce n'est pas tout à fait comme cela que c'est présenté dans le sujet dont vous donnez la référence... C'est comme le titre donné au post "victoire officielle des méthodes syllabiques"...
Ceci dit, oui, la liberté pédagogique de chacun est à respecter ... tant qu'elle respecte les Instructions Officielles, garantes d'une certaine unité de l'enseignement en France, autant que peut se faire (la réalité est souvent autre héla!). Tout comme je serais prête à soutenir cette collègue qui s'est rendue compte que l'adaptation de l'enfant handicapé qui devait fréquenter sa classe était difficile... Les enseignants sont avant tout des professionnels de l'enseignement et non pas de la prise en charge des handicaps physiques ou mentaux des enfants ... sauf quand il s'agit d'enseignants spécialisés...

n°45608
Un institu​teur
Posté le 07-07-2006 à 16:12:55  profil
 

Il faudrait surtout faire preuve d'un peu moins d'angélisme à l'égard de certains inspecteurs et suivre la chronologie des événements :

1° Brigitte Guigui utilise une méthode syllabique.
2° Son inspecteur veut sa peau (administrativement on appelle cela une une mutation)
3° Ne l'obtient pas, se rabat sur un blâme.
4° Ne pouvant avoir sa peau sur le plan pédagogique, la met dans une situation infernale (change son CP en CPCE1 avec plusieurs cas difficiles alors que la politique de l'école était jusqu'à présent de favoriser les conditions matérielles du CP)
5° Exige à nouveau la mutation non plus à cause de la méthode de lecture mais pour désordres au sein de l'équipe.

"Ceci dit, oui, la liberté pédagogique de chacun est à respecter ... tant qu'elle respecte les Instructions Officielles, garantes d'une certaine unité de l'enseignement en France"
J'aime beaucoup, je vais sans doute faire encadrer. Apprendre à lire avec une méthode syllabique ne rentre donc pas dans les I.O (malgré le récent document de De Robien). Vous êtes libres mais en respectant la pensée unique pédagogiste. Vous avez une très curieuse conception de la liberté pédagogique.
Une certaine unité de l'enseignement en France : est-ce de l'humour ?

n°45611
Un institu​teur
Posté le 07-07-2006 à 16:19:19  profil
 

Au risque de passer pour son perroquet voici ce qu'on pouvait lire sur son site :

Mais c'est dans le même esprit (d'économie, en fait) que l'on tente à toute force d'intégrer les handicapés, quel que soit le handicap, à l'école ordinaire : pour quelques-uns à qui ça peut faire du bien (et il faudrait le déterminer à la carte), combien sont bousillés — ne serait-ce que parce que les enseignants sont très loin d'être formés à gérer ces situations ? Une instit de Provins, Brigitte Guigui, est en ce moment en butte à l'inspection (qui veut la muter d'office, après lui avoir infligé un blâme — principe de la double peine cher à Bush et à quelques autres) pour avoir signalé qu'elle avait des problèmes en CP avec un sourd. Elle n'avait qu'à se débrouiller ! Au passage, il semblerait bien qu'on profite de ce prétexte lamentable pour lui faire payer son choix d'une méthode syllabique d'apprentissage…

Brighelli 6 juillet 2006

n°45614
trop 432
Posté le 07-07-2006 à 16:23:03  profil
 

ARWEN01 a écrit :

Bravo pour l'objectivité...  Ce n'est pas tout à fait comme cela que c'est présenté dans le sujet dont vous donnez la référence... C'est comme le titre donné au post "victoire officielle des méthodes syllabiques"...
Ceci dit, oui, la liberté pédagogique de chacun est à respecter ... tant qu'elle respecte les Instructions Officielles, garantes d'une certaine unité de l'enseignement en France, autant que peut se faire (la réalité est souvent autre héla!). Tout comme je serais prête à soutenir cette collègue qui s'est rendue compte que l'adaptation de l'enfant handicapé qui devait fréquenter sa classe était difficile... Les enseignants sont avant tout des professionnels de l'enseignement et non pas de la prise en charge des handicaps physiques ou mentaux des enfants ... sauf quand il s'agit d'enseignants spécialisés...


Donc cette enseignante a droit à tout le respect puisqu'elle utilise la méthode préconisée par le ministre et son inspecteur doit être blâmé.

S'il y a une pétition à signer, donnez les coordonnées SVP


---------------
chacun chez soi, les vaches seront bien gardées
n°45619
Un institu​teur
Posté le 07-07-2006 à 16:28:55  profil
 

Certains inspecteurs (ne les mettons pas tous dans le même panier) ont compris qu'ils n'avaient plus les mains libres pour faire des cartons, ils utilisent désormais des voies détournées pour arriver à leurs fins. Seules des ARWEN01 font semblant d'être dupes de la manoeuvre.

n°45621
trop 432
Posté le 07-07-2006 à 16:31:24  profil
 

Un instituteur a écrit :

Certains inspecteurs (ne les mettons pas tous dans le même panier) ont compris qu'ils n'avaient plus les mains libres pour faire des cartons, ils utilisent désormais des voies détournées pour arriver à leurs fins. Seules des ARWEN01 font semblant d'être dupes de la manoeuvre.


Mettons une pétition en ligne.


---------------
chacun chez soi, les vaches seront bien gardées
n°45698
ARWEN01
Posté le 07-07-2006 à 17:45:50  profil
 

" ... Nouveau rebondissement dans l'affaire de l'institutrice de Provins, accusée par sa hiérarchie de « pression psychologique » sur un élève souffrant d’un handicap auditif. Hier, l’inspecteur d’académie a annoncé « une proposition de mutation d’office » à Brigitte Guigui. De quoi provoquer la colère des syndicats d’enseignants, qui soutiennent l’institutrice de la ville haute depuis le début et qui dénoncent une « mesure abusive, sans consultation de l’intéressée, à la veille des longues vacances scolaires ».

Le maire montré du doigt

Ce dossier a débuté à la rentrée 2005. Brigitte Guigui reçoit dans sa classe de CP-CE1 de 25 élèves un enfant handicapé. Au bout d’une semaine, elle se rend compte que sa présence n’est pas adaptée, vu les effectifs en place. L’inspecteur d’académie valide alors la scolarisation du jeune dans une classe de CP d’une école voisine, proche du domicile des parents. Ces derniers se plaignent à la mairie, via un conseiller de Christian Jacob, maire UMP de la ville et ministre de la fonction publique. Et, à partir de là, ce sera le pot de terre contre le pot de fer. Le maire refuse le changement d’école. De fil en aiguille, l’institutrice se retrouve sur la sellette. Traduite en conseil de discipline, elle est sanctionnée par un blâme. ..."

Copié-collé de l'article ( de FO) que j'ai lu en allant consulter le site que vous  nous proposez en référence...  Il semblerait qu'il ne tienne pas compte de cette chronologie des faits... Encore un syndicat qui "camouflerait" certaines réalités???

n°45700
Profil sup​primé
Posté le 07-07-2006 à 18:48:16  
 

trop 432 a écrit :

Donc cette enseignante a droit à tout le respect puisqu'elle utilise la méthode préconisée par le ministre et son inspecteur doit être blâmé.

S'il y a une pétition à signer, donnez les coordonnées SVP



Une foi n'est pas coutume, je m'associe à tes dires....

n°45710
gilpa
Posté le 08-07-2006 à 00:08:22  profil
 

Un instituteur a écrit :

Au risque de passer pour son perroquet voici ce qu'on pouvait lire sur son site :

Mais c'est dans le même esprit (d'économie, en fait) que l'on tente à toute force d'intégrer les handicapés, quel que soit le handicap, à l'école ordinaire : pour quelques-uns à qui ça peut faire du bien (et il faudrait le déterminer à la carte), combien sont bousillés — ne serait-ce que parce que les enseignants sont très loin d'être formés à gérer ces situations ? Une instit de Provins, Brigitte Guigui, est en ce moment en butte à l'inspection (qui veut la muter d'office, après lui avoir infligé un blâme — principe de la double peine cher à Bush et à quelques autres) pour avoir signalé qu'elle avait des problèmes en CP avec un sourd. Elle n'avait qu'à se débrouiller ! Au passage, il semblerait bien qu'on profite de ce prétexte lamentable pour lui faire payer son choix d'une méthode syllabique d'apprentissage…

Brighelli 6 juillet 2006


Le harcèlement moral exercé par des proviseurs, des inspecteurs, parfois par un proviseur et des inspecteurs complices sur un professeur est une réalité. Je n'ai jamais eu à souffrir de cela mais je l'ai vu se produire dans le dernier lycée où j'ai enseigné. Ce qui arrive à Brigitte Guigui n'a donc rien d'étonnant, si les faits rapportés par les uns et par les autres sont bien conformes à la réalité.
Quand un professeur réfute  - même avec courtoisie et respect - les reproches qui lui sont assénés - parfois sans ménagement - par un inspecteur hargneux, ce dernier peut prendre la mouche. Cela m'est arrivé en 1974 lorsque j'ai subi les épreuves pratiques du CAPES. L'un de mes tuteurs m'avait descendu en flamme auprès de l'inspecteur, lequel lui a emboîté le pas et m'a adressé des reproches acerbes lors de l'entrevue que j'ai eue avec lui et ses deux assesseurs après avoir fait mes leçons. Je me suis tu obstinément, lui faisant ainsi comprendre qu'il pouvait toujours causer. Il n'osa pas me refuser la titularisation (auquel cas j'aurais redoublé mon stage) en me disant que, vu que j'étais père de famille, il était indulgent. Comme propos grotesque on ne peut guère faire mieux. (J'avais trente-quatre ans ; c'est vrai, je n'étais pas précoce !) Par la suite, comme il m'avait donné la mention passable, j'ai été condamné à la promotion la plus lente (à l'ancienneté). J'ai traîné ce boulet presque tout au long de ma carrière.
Je souhaite bon courage à Brigitte Guigui bien que je ne dispose pas d'éléments fiables pour savoir si mon soutien est justifié. Mais je crois qu'il l'est. Je ne crois pas un instant qu'elle sabote son travail : on ne démolit pas délibérément des enfants de CP. De plus Brighelli la soutient (si j'ai bien compris) et j'ai confiance en lui (je suppose qu'il connaît bien le dossier de B. Guigui). Pour être clair j'ai lu son premier livre et je suis d'accord avec ce qu'il dit. Je lui ai écrit mon approbation et il m'a fort courtoisement répondu. Je suivrai cette affaire sur ce fil de discussion.

n°45715
Profil sup​primé
Posté le 08-07-2006 à 01:12:29  
 

Gilpa, vous faites partie de ces personnes qui donnent envie d'aller de l'avant quoiqu'il arrive ; vous êtes serein, à l'écoute, et plein de bon sens dans vos propos.
Je suis maîtresse de CP et vous lis toujours avec grand plaisir, continuez d'intervenir je vous en prie, nous avons grand besoin de votre sagesse...

n°45753
Mayaserana
pourquoi tant de haine?
Posté le 08-07-2006 à 14:03:15  profil
 

Mais enfin, à quoi ça rime ces disputes sur les méthodes? La méthode en elle même n'est pas importante, c'est la façon de l'apprendre à l'enfant qui compte! Mes parents m'ont appris à lire avant le Cp avec la méthode Boscher, puis j'ai lu des Ratus en classe de Cp. Ni l'une ni l'autre ne m'on posé problème parce que j'étais motivée pour lire. Mon frère a eu le méthode globale, et il ne savait pas lire à la fin du CP...Et depuis il déteste lire. Mais c'est l'éternel problème de la poule et de l'oeuf : ne savait-il pas lire parce qu'il n'étaity pas motivé (parce qu'on ne l'avait pas motivé?) ou n'aime-t-il pas lire parce qu'il a eu des problèmes dans son apprentissage?


---------------
Tu es ma lumière dans le noir, tu es ma chaleur au coeur de l'hiver, je ne pourrais vivre sans toi, merci EdF!
n°45764
ttoo
Posté le 08-07-2006 à 17:34:17  profil
 

"Mes parents m'ont appris à lire avant le Cp avec la méthode Boscher, puis j'ai lu des Ratus en classe de Cp."

C'est JUSTEMENT parce que tu as eu Boscher AVANT que tu n'as eu "presque" aucun problème avec ratus.
ton frêre n'a pas eu boscher (?)

a+

n°45765
ttoo
Posté le 08-07-2006 à 17:52:43  profil
 

"Mais enfin, à quoi ça rime ces disputes sur les méthodes?"
c'est trop long à expliquer en deux mots, éventuellement va sur le site "lire et écrire", il y a eu de grosses disputes depuis noël dernier...

1) la méthode est très importante (du simple au complexe)
2) le prof est très important (compétent de préférence)
3) les parents sont très très important (pas trop abruti comme les miens ou comme moi pour mon enfant)
4) les grands parents (idem)


5)Pour les garçons la méthode global est pire que pour les filles

"ou n'aime-t-il pas lire parce qu'il a eu des problèmes dans son apprentissage?"
MA B...E A COUPER ;)

"Dans un si petit corps" :lo:

n°45766
ttoo
Posté le 08-07-2006 à 17:53:01  profil
 

lol:{}

n°45767
ttoo
Posté le 08-07-2006 à 17:56:13  profil
 

"Ni l'une ni l'autre ne m'on "
ou
"Ni l'une ni l'autre ne m'ont" ???
j'ai comme un doute là ;) faute de frappe ? oubli ?

" a eu le méthode globale"
" a eu la méthode globale"

tu étais fatiguée ?

n°45778
Farber
Posté le 08-07-2006 à 19:02:37  profil
 

Citation:

Un instituteur a écrit :

Brigitte Guigui, institutrice utilisant une méthode syllabique bien connue (Boscher) est l'objet d'une véritable persécution de la part de son inspecteur qui l'a déclarée être "en grande souffrance pédagogique" et lui a envoyé ses conseillers pédagoques pour la rééduquer. Sanctionnée dans sa notation, elle a vu son C.P devenir, sur demande du même inspecteur, un C.P/CE1 avec intégration d'un enfant handicapé, bref tout a été fait pour la dégoûter du C.P.



ce genre de comportement est tout à fait digne de l'URSS. officiellement, tout le monde est libre de penser ce qu'il veut, mais il y a des tabous; ceux qui "pensent mal" doivent se rééduquer; ce sont des inadaptés, dangereux pour le groupe (pour la pensée unique) qu'il convient de redresser dans le "droit chemin", par des brimades variées. on espère faire craquer le coupable par des pressions psychologiques.
comment se termine le roman d'Orwell? après des séances de rééducation, Winston Smith réussit à aimer Big Brother.

n°45824
Mayaserana
pourquoi tant de haine?
Posté le 09-07-2006 à 14:36:43  profil
 

ttoo a écrit :

"Ni l'une ni l'autre ne m'on "
ou
"Ni l'une ni l'autre ne m'ont" ???
j'ai comme un doute là ;) faute de frappe ? oubli ?

" a eu le méthode globale"
" a eu la méthode globale"

tu étais fatiguée ?


boah faute de frappe, évidemment, que c'est "ne m'ont " et la méthode!!!


---------------
Tu es ma lumière dans le noir, tu es ma chaleur au coeur de l'hiver, je ne pourrais vivre sans toi, merci EdF!
n°45825
Mayaserana
pourquoi tant de haine?
Posté le 09-07-2006 à 14:38:47  profil
 

ttoo a écrit :

"Mes parents m'ont appris à lire avant le Cp avec la méthode Boscher, puis j'ai lu des Ratus en classe de Cp."

C'est JUSTEMENT parce que tu as eu Boscher AVANT que tu n'as eu "presque" aucun problème avec ratus.
ton frêre n'a pas eu boscher (?)

a+


hé non il n'a pas eu Boscher, que moi j'aimais bien parce que j'aimais bien les dessins ;) D'ailleurs pour retrouver le nom de cette méthode, j'ai fait une recherche sur google images, pour retrouver la couverture du livre dont je me souvenais!

Pourquoi la méthode globale est-elle pire pour les garçons?


---------------
Tu es ma lumière dans le noir, tu es ma chaleur au coeur de l'hiver, je ne pourrais vivre sans toi, merci EdF!
n°45828
ttoo
Posté le 09-07-2006 à 17:51:35  profil
 

je ne sais pas encore??????? c'est statistique. Moi je pense que comme c'est essentiellement des filles qui font prof en maternelles, les garçons ne s'identifient pas au "prof" (et pour cause) donc ils n'accrochent pas... au "code" boscher qui est très suant...

Mais si tu veux tu peux aider ton frangin.
Léo&Léa
après il aura envie de parler de lire d'écrire.. ;)

n°45832
Mayaserana
pourquoi tant de haine?
Posté le 09-07-2006 à 18:32:06  profil
 

maintenant, il a 17 ans, alors je crois que c'est trop tard pour lui, non? De toute façon, il veut partir à l'armée, alors la lecture...il aura pas tro le temps!


---------------
Tu es ma lumière dans le noir, tu es ma chaleur au coeur de l'hiver, je ne pourrais vivre sans toi, merci EdF!
n°45844
gilpa
Posté le 09-07-2006 à 23:05:37  profil
 


Ah ! chère Alphette, vous me comblez de joie ! Si j'avais une once de modestie ( sarcastic:{}) , je rougirais. Mais ma sérénité n'est qu'apparente. J'ai eu des moments très difficiles dans ma carrière et j'en ai décrit quelques-uns sur ce forum. Et, l'âge venant, et comme je suis retraité, je suis plus calme qu'autrefois. Et comme je ne suis pas certain de détenir la Vérité, je mesure soigneusement mes propos. J'ai fait un peu de provocation, assez peu, jusqu'ici, histoire de voir quelles seraient les réactions. À ma grande surprise, les réactions ont toujours été courtoises même si - à bon droit - elles étaient en désaccord avec mon opinion. Je souhaiterais, naturellement, que les échanges entre certains d'entre nous soient moins vifs. Cela viendra peut-être... Et, alors, le débat avancera dans le bon sens.

n°45847
gilpa
Posté le 10-07-2006 à 00:09:18  profil
 

Mayaserana a écrit :

Mais enfin, à quoi ça rime ces disputes sur les méthodes? La méthode en elle même n'est pas importante, c'est la façon de l'apprendre à l'enfant qui compte! Mes parents m'ont appris à lire avant le Cp avec la méthode Boscher, puis j'ai lu des Ratus en classe de Cp. Ni l'une ni l'autre ne m'on posé problème parce que j'étais motivée pour lire. Mon frère a eu le méthode globale, et il ne savait pas lire à la fin du CP...Et depuis il déteste lire. Mais c'est l'éternel problème de la poule et de l'oeuf : ne savait-il pas lire parce qu'il n'étaity pas motivé (parce qu'on ne l'avait pas motivé?) ou n'aime-t-il pas lire parce qu'il a eu des problèmes dans son apprentissage?


Je suis tout à fait d'accord avec vous, Mayaserana : quand on se rend compte que quelque chose ne "passe" pas, il faut revenir en arrière. Il me semble que le CP est la classe la plus délicate à faire. Tout instituteur (ou professeur des écoles) qui enseigne en CP devrait y avoir été préparé avec un soin immense.
Le cas de votre frère me paraît avoir été typique du résultat d'une méthode trop rapide : la charrue a été mise avant les boeufs. Cependant, il faudrait savoir s'il a été seul dans ce cas dans sa classe, ou s'il y a eu quelques cas ou s'il y en a eu beaucoup, pour comprendre son échec. Lorsqu'on utilise une méthode non entièrement progressive (toute autre méthode que la méthode syllabique), on prend le risque de "larguer" quelques enfants. Si certains enfants suivent quand même, ce n'est pas une garantie de la validité de la méthode ! Ma femme a fait lire à la maison nos deux enfants (nés en 1970 et 1973) parce qu'elle voyait bien à quels obstacles ils se heurtaient. (Elle n'était pas enseignante, c'est moi qui l'étais ! Mais je n'ai jamais eu la prétention de faire mieux qu'elle puisque j'enseignais les sciences physiques...) Malheureusement, bien des parents ne prennent pas cette peine... Pourtant, s'ils savaient comme il est infiniment plus facile d'enseigner à un seul enfant qu'à vingt-cinq à la fois !
Je plaisante un peu. Mais je me demande parfois si mes enfants auraient su si bien lire (et si rapidement) sans l'aide de leur mère, je me le demande vraiment. Je n'ai eu aucune aide de mes parents en CP (ni à aucun autre moment de ma scolarité), mais je n'ai éprouvé aucune difficulté en CP, et il en a été de même de la majorité de mes camarades. Je suppose que la méthode a été essentiellement progressive. (J'ai éprouvé de grandes difficultés plus tard : j'ai échoué aux deux sessions de 1958, juin et octobre, du baccalauréat, que j'ai obtenu à dix-neuf ans, en 1959, par exemple ; il y en a eu d'autres, mais il n'est pas d'un grand intérêt d'en donner la liste ; du reste je ne suis resté sur aucun échec, et mes succès - moins nombreux que mes échecs - ont toujours succédé à mes échecs... mais ce fut parfois bien long !)  
J'ai observé que notre société d'après-guerre - seconde guerre mondiale, pour être précis - privilégie la rapidité... au détriment de la qualité ! Dans de nombreux domaines. "Vite fait bien fait" est une bien plaisante formule, mais elle est souvent un peu trop vite dite.
Je suggère à tous les parents d'enfants en CP de faire lire leurs enfants quelques minutes tous les soirs, sans s'énerver ! (Ma femme disait parfois très haut :"Mais non, Christiane ! je viens de te dire que ..." [Christiane n'est pas le vrai prénom de notre fille] et je me retenais de lui dire :"Sois plus patiente ! tu n'as qu'une élève !!!" (Je me retenais à grand-peine... Il y avait déjà assez d'autres motifs de discorde entre nous comme ça ! Ne lui répétez pas ça, hein !)   ange:{}

n°45860
ttoo
Posté le 10-07-2006 à 10:09:41  profil
 

bonjour fouroum

"maintenant, il a 17 ans,"

j'ai 41 ans je viens de réapprendre à lire "correctement" stp essaye de vite le convaincre de faire un effort. si possible il faut être à côté de lui quand il lit, pour vérifier si tout est correct... sans odeur, inoffensif, redoutablement efficace... L&L belin ;)


"Il me semble que le CP est la classe la plus délicate à faire. "
faux, PSMSGS même crèche ... il faut faire très très attention amha.
En fait toutes les classes sont importantes toutes les matières aussi :)

"Je suggère à tous les parents d'enfants en CP de faire lire leurs enfants quelques minutes tous les soirs, sans s'énerver ! (Ma femme disait parfois très haut :"Mais non, Christiane ! je viens de te dire que ..." [Christiane n'est pas le vrai prénom de notre fille] et je me retenais de lui dire :"Sois plus patiente ! tu n'as qu'une élève !!!" (Je me retenais à grand-peine... Il y avait déjà assez d'autres motifs de discorde entre nous comme ça ! Ne lui répétez pas ça, hein !"

200% avec toi sur ça, aussi. très très important, pas de speed, si l'enfant n'a pas compris, c'est peut être que vous avez mal expliqué ?

a+

 Page :   1  2  3  4  5  ..  22  23  24  25  26  27
Page Précédente

Aller à :
   FORUM France 2 » Education »

Une institutrice utilisant Boscher sanctionnée...