France2.fr
Enseignants, parents, élèves ou étudiants, ce forum est là pour recueillir toutes vos idées, questions et témoignages concernant l'éducation.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
   FORUM France 2 » Education »

Pédagogie et violence !

 

Il y a 112 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Pédagogie et violence !

n°175068
Chomduc
Posté le 06-03-2008 à 09:53:20  profil
 

Les Contes de Enguell a écrit :

La pédagogie, source de violence ?

La violence semble commencer de plus en plus tôt. Des enfants réputés plutôt calmes deviennent agités à l'école. Faut-il en déduire quelque chose ?

La révolution pédagogique qui a traversé le système scolaire français ces trente dernières années pourrait bien être responsable de nombreuses frustrations et violences. Le site de l'Oipef explique combien certains enfants ont été mis en échec par des approches inadaptées leur demandant des efforts dont ils n'étaient pas capables.

A cela, il faut ajouter le fait que ces pédagogies ont mis l'accent sur le sentiment au dépens de la réflexion. Beaucoup de jeunes n'ont ni les mots, ni la capacité de réflexion qui leur permettrait d'exprimer ce qu'ils ressentent. De la difficulté à se faire comprendre à la violence, il n'y a qu'un pas que beaucoup franchissent.

Pour mieux comprendre, ne passez pas à côté du site de l'Oipef : Visitez le site de l'Observatoire Indépendant des Pratiques d'Education et de Formation

[url]http://www.jeunesplus.org/

[/url]

Ici tu t'attaque à la violence

Par contre, sur un autre file ou l'on parle de l'autorité et ou j'ai mis "vive le Paddle" tu as répondu "Si ça peut éviter la prison... double peine"

confère, ce lien

comment peut-on  vouloir agir contre la violence des élèves lorsque les adultes approuvent la violence contre les élèves, n'y a-t-il pas un double langage cece43:8

est-ce que ce n'est pas plutôt le "double langage" qui génère la violence cece43:8

 

Message cité 1 fois
Message édité par Chomduc le 06-03-2008 à 09:55:42
n°175069
Profil sup​primé
Posté le 06-03-2008 à 09:56:05  
 

Chomduc a écrit :

Ici tu t'attaque à la violence

Par contre, sur un autre file ou l'on parle de l'autorité et ou j'ai mis "vive le Paddle" tu as répondu "Si ça peut éviter la prison... double peine"

confère, ce lien

comment peut-on  vouloir agir contre la violence des élèves lorsque les adultes approuvent la violence contre les élèves cece43:8

N'y a-t-il pas un double langage cece43:8



Mais , réfléchis m***** !  

n°175082
ttoo
Posté le 06-03-2008 à 10:47:15  profil
 


 pt1cable:{}  pt1cable:{}  pt1cable:{}  

n°175083
Vaduz2012
Posté le 06-03-2008 à 10:59:05  profil
 

Citation:

Mais , réfléchis m***** !


aussi facile pour lui.....que de respirer sous l'eau.... sol:{}

n°175144
ttoo
Posté le 06-03-2008 à 14:21:20  profil
 

Vaduz2012 a écrit :

Citation:

Mais , réfléchis m***** !


aussi facile pour lui.....que de respirer sous l'eau.... sol:{}


Il a eu D&V, ceci explique cela  ange:{}  lol:{}
Avec L&L Edition Belin 18 € po chir vous pouvez aussi respirer sous l'eau !!!!


 whistle:{}  lol:{}  ange:{}  

n°175195
tt00
Posté le 06-03-2008 à 18:16:11  profil
 

lol:{}  lol:{}  lol:{}

Spoiler :


 tarih_l_goktem
 
 default
   

n°175341
Vaduz2012
Posté le 06-03-2008 à 21:47:43  profil
 

Citation:

tt00


beaucoup moins intéressant que...l'original sol:{}

n°175482
ttoo
Posté le 07-03-2008 à 11:34:53  profil
 

Vaduz2012 a écrit :

Citation:

tt00

 
beaucoup moins intéressant que...l'original sol:{}



Toujours imité, jamais égalé. ange:{}

Venant d'un 'original', c'est sympatoche :)

 jap:{}  jap:{}  jap:{}

 

n°194370
RevolteFac​eAuSysteme​89
Loquendi libertatem custodiam
Posté le 07-07-2008 à 06:46:26  profil
 

Les Contes de Enguell a écrit :

La pédagogie, source de violence ?

La violence semble commencer de plus en plus tôt. Des enfants réputés plutôt calmes deviennent agités à l'école. Faut-il en déduire quelque chose ?

La révolution pédagogique qui a traversé le système scolaire français ces trente dernières années pourrait bien être responsable de nombreuses frustrations et violences. Le site de l'Oipef explique combien certains enfants ont été mis en échec par des approches inadaptées leur demandant des efforts dont ils n'étaient pas capables.

A cela, il faut ajouter le fait que ces pédagogies ont mis l'accent sur le sentiment au dépens de la réflexion. Beaucoup de jeunes n'ont ni les mots, ni la capacité de réflexion qui leur permettrait d'exprimer ce qu'ils ressentent. De la difficulté à se faire comprendre à la violence, il n'y a qu'un pas que beaucoup franchissent.

Pour mieux comprendre, ne passez pas à côté du site de l'Oipef : Visitez le site de l'Observatoire Indépendant des Pratiques d'Education et de Formation

[url]http://www.jeunesplus.org/

[/url]

De la dynamite ! C'est une piste à ne pas négliger pour les prochanes années.


---------------
Mandela Day (A la base, Jean-Luc Kador)
n°238736
John les n​onnes et Y​oko Onomas​tique
Posté le 17-11-2009 à 09:49:51  profil
 

Les Contes de Enguell a écrit :



Quand l'école "démocratique" recèle les fondements de sa dégradation.  pfff:{}

Citation:

Il semble que ce type de violence se rapproche plus de l'émeute et de sa rage et qu'elle renvoie à un autre phénomène.

On peut considérer que cette violence est une protestation, ce qui ne veut pas dire une conduite légitime, contre une expérience scolaire perçue comme un mode d'invalidation. En effet, pour beaucoup d'élèves, notamment des collégiens, l'école est une machine qui forge une image négative d'eux-mêmes. Ils y découvrent qu'ils sont mauvais, nuls, incapables d'y réussir en dépit de tous les efforts et de tous les dispositifs spéciaux.

Dans les sociétés démocratiques, l'école affirme l'égalité de tous et le mérité de chacun et elle est le lieu où cette contradiction s'exacerbe. Conduits à y perdre leur estime d'eux-mêmes, quelques élèves refusent en bloc les valeurs de l'école et sauvent leur face et leur dignité par la violence qui est le plus sûr des moyens de refuser les jugements scolaires. D'autres se taisent et se replient dans le silence et un désespoir intime qui, malheureusement ne pose guère de problèmes à l'institution.


[url]http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/2003/violence_dubet.aspx

[/url]

Ca fait peur.

n°249207
John les n​onnes et Y​oko Onomas​tique
Posté le 04-03-2010 à 14:24:14  profil
 

Les Contes de Enguell a écrit :



Oui, heureusement, Ferry et Bentolila proposent quelques pistes :

Citation:

Et les causes en sont, pour l’ancien ministre, les pédagogies qui, pendant des années, ont développé des méthodes constructivistes, c’est-à-dire où l’enfant construisait lui-même ses savoirs en procédant par tâtonnements successifs.

« S’il est bien deux domaines où l’on ne peut rien construire soi-même parce qu’ils relèvent à 100% de l’héritage et du patrimoine, rappelle Luc Ferry, ce sont la langue et la politesse. Elles ne supposent pas la créativité, mais l’humilité et le respect. Ce sont donc les deux domaines que le culte de la construction de soi a totalement détruits. »

Pour l’ancien ministre, comme pour le linguiste Alain Bentolila, les causes de l’illettrisme sont à chercher dans cette posture pédagogique et dans la carence de vocabulaire des enfants à leur entrée au CP, qui leur interdit d’accéder au sens des textes qu’ils déchiffrent.


[url]http://blog.lefigaro.fr/education/2010/02/illettrisme-le-mal-moderne.html

(Il est vrai que le lien n'est pas fait entre violence et illettrisme, mais cela ne saurait tarder.  :D )

[/url]

Donc, comment fait-on pour augmenter le vocabulaire ?
Le foot à la télé ou un documentaire animalier ?
Chimène chez les ploucs ou la controverse de Valladolid ?
Les animaux malades de la peste ou le mobile cé treau le quiffe ?

n°249279
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 04-03-2010 à 19:47:56  profil
 

Les Contes de Enguell a écrit :



Oui, heureusement, Ferry et Bentolila proposent quelques pistes de ski :

Citation:

 lol:{}  lol:{}  lol:{}
Spoiler :


 tarih_l_goktem
 
 default
   


39925

(Il est vrai que le lien n'est pas fait entre avalanche et illettrisme, mais cela ne saurait tarder.  :D )


 hello:{}

n°269910
vacatairel​ol
Posté le 14-12-2010 à 15:14:15  profil
 

comment expliquer avec pédagogologie à quelqu'un que l'on peut lui piquer son pseudo sur un forum  :??:
 :D

n°270368
Julius Sac​rovir
N'oubliez pas le triton
Posté le 17-12-2010 à 07:26:39  profil
 

vacatairelol a écrit :

comment expliquer avec pédagogologie à quelqu'un que l'on peut lui piquer son pseudo sur un forum  :??:
 :D



En lui disant qu'une plainte l'obligera à dévoiler son identité, d'où l'inutilité de choisir un pseudo ?  whistle:{}


---------------
Gouverner ne consiste pas à aider les grenouilles à administrer leur mare. Ni les crottes à remonter au-dessus du caniveau.
n°271119
vacatairel​ol
Posté le 21-12-2010 à 11:48:16  profil
 

ah  chouette , et comment qu on fait pour porter plainte contre quelqu un avec son nom ?  c'est pédagogiquement possible ?  :D

n°271193
vacatairel​ol
Posté le 21-12-2010 à 16:00:24  profil
 

y a un vacataire un jour il a pris en otage des élèves parce qu il n'arrivait pas à se faire entendre et devait s'être fait lapider son compte en banque à force de travailler comme les autres mais d'encaisser une paye de misère en dessous du smic certainement, on peut devenir violent quand on a à faire à des gens sourds  non ?  heink:{} pis sourds avec un sourire figé ça agace punaise  kaola:{}

n°271246
roand10
Posté le 22-12-2010 à 09:57:19  profil
 

vacatairelol a écrit :

ah  chouette , et comment qu on fait pour porter plainte contre quelqu un avec son nom ?  c'est pédagogiquement possible ?  :D





oui ç'est possible

n°271461
John les n​onnes et Y​oko Onomas​tique
Posté le 23-12-2010 à 11:12:57  profil
 

vacatairelol a écrit :

y a un vacataire un jour il a pris en otage des élèves parce qu il n'arrivait pas à se faire entendre et devait s'être fait lapider son compte en banque à force de travailler comme les autres mais d'encaisser une paye de misère en dessous du smic certainement, on peut devenir violent quand on a à faire à des gens sourds  non ?  heink:{} pis sourds avec un sourire figé ça agace punaise  kaola:{}



L'avait signé le contrat de vacataire en étant aveugle ?
Prendre des élèves en otage, il n'y a pas de peine assez dure pour cette crapulerie.

Remember Beslan !  pfff:{}  pfff:{}

n°275564
RevolteFac​eAuSysteme​89
Loquendi libertatem custodiam
Posté le 17-01-2011 à 12:47:21  profil
 

Rattus Norvegicus a écrit :



Cela arrive très souvent.

En témoigne la dernière note de N.Polony, à propos de prétendus "livres" et de la jeunesse qui les "lit" :

« Il y a déjà quelques temps qu’une telle escroquerie intellectuelle est pratiquée. Elle permet notamment de proclamer chaque année que l’édition se porte bien puisque les « ventes de livres » augmentent. En effet, on y inclut les bandes dessinées.

L’auteur de ces lignes se souvient d’ailleurs d’avoir assisté il y a cinq ans, lors d’un reportage dans un IUFM, à l’un de ces séminaires de formation qui faisaient tout le merveilleux de ces belles institutions. Devant une formatrice bienveillante et ravie, une stagiaire documentaliste résumait les avancées de son travail de recherche en vue d’un mémoire sur les « pratiques de lecture des élèves de sixième ». Où il apparaissait que les filles lisaient plus que les garçons, et que le livre le plus emprunté par les filles au CDI du collège était Harry Potter, alors que le livre le plus emprunté par les garçons était Titeuf. Personne pour s’étonner qu’une documentaliste puisse considérer Titeuf comme un « livre », et moins encore pour s’affliger qu’il fasse partie du catalogue d’une bibliothèque de collège.

Qu’on ne se méprenne pas. Il ne s’agit pas de dévaloriser la bande dessinée ou d’en nier le caractère créatif et artistique (je suis, pour ma part, grande lectrice d’Hugo Pratt, autant que de Fred ou Gotlib, ou encore François Bourgeon). Mais la bande dessinée n’a nul besoin de mensonge pour exister et pour se voir reconnue. Une bande dessinée n’est pas un livre parce qu’elle ne met pas en jeu les mêmes processus mentaux dans le cerveau de celui qui la lit. Et les phrases morcelées (même quand elles sont superbes de poésie) qui répondent aux images ne nécessitent pas de développer une capacité d’abstraction appuyée sur un élan continu. D’autant, bien sûr, que ces jeunes gens ne lisent ni Corto Maltese ni Alix (qui leur constituerait pourtant une solide culture antique), mais bien plutôt des mangas japonais, caractérisés par leur peu de dialogues. »

[url]http://blog.lefigaro.fr/education/2010/12/-les-jeunes-lisent-ou-le-prototype-de-lescroquerie-intellectuelle.html

La violence érigée en "art de lire" est une pédagogie délétère.

[/url]

Excellent !

 jap:{}


---------------
Mandela Day (A la base, Jean-Luc Kador)
n°279726
ElDuendeIo​co
Posté le 31-01-2011 à 21:12:27  profil
 

Rattus Norvegicus a écrit :



Cela arrive très souvent.

En témoigne la dernière note de N.Polony, à propos de prétendus "livres" et de la jeunesse qui les "lit" :

« Il y a déjà quelques temps qu’une telle escroquerie intellectuelle est pratiquée. Elle permet notamment de proclamer chaque année que l’édition se porte bien puisque les « ventes de livres » augmentent. En effet, on y inclut les bandes dessinées.

L’auteur de ces lignes se souvient d’ailleurs d’avoir assisté il y a cinq ans, lors d’un reportage dans un IUFM, à l’un de ces séminaires de formation qui faisaient tout le merveilleux de ces belles institutions. Devant une formatrice bienveillante et ravie, une stagiaire documentaliste résumait les avancées de son travail de recherche en vue d’un mémoire sur les « pratiques de lecture des élèves de sixième ». Où il apparaissait que les filles lisaient plus que les garçons, et que le livre le plus emprunté par les filles au CDI du collège était Harry Potter, alors que le livre le plus emprunté par les garçons était Titeuf. Personne pour s’étonner qu’une documentaliste puisse considérer Titeuf comme un « livre », et moins encore pour s’affliger qu’il fasse partie du catalogue d’une bibliothèque de collège.

Qu’on ne se méprenne pas. Il ne s’agit pas de dévaloriser la bande dessinée ou d’en nier le caractère créatif et artistique (je suis, pour ma part, grande lectrice d’Hugo Pratt, autant que de Fred ou Gotlib, ou encore François Bourgeon). Mais la bande dessinée n’a nul besoin de mensonge pour exister et pour se voir reconnue. Une bande dessinée n’est pas un livre parce qu’elle ne met pas en jeu les mêmes processus mentaux dans le cerveau de celui qui la lit. Et les phrases morcelées (même quand elles sont superbes de poésie) qui répondent aux images ne nécessitent pas de développer une capacité d’abstraction appuyée sur un élan continu. D’autant, bien sûr, que ces jeunes gens ne lisent ni Corto Maltese ni Alix (qui leur constituerait pourtant une solide culture antique), mais bien plutôt des mangas japonais, caractérisés par leur peu de dialogues. »

[url]http://blog.lefigaro.fr/education/2010/12/-les-jeunes-lisent-ou-le-prototype-de-lescroquerie-intellectuelle.html

La violence érigée en "art de lire" est une pédagogie délétère.

[/url]


Polony est une réactionnaire qui détricote la liquette du centre du système, qui déshabille Manga pour rhabiller Alix et Corto !  pfff:{}  pfff:{}


---------------
Diem perdidi 3 Fruidor, St Brocoli
n°280913
John les n​onnes et Y​oko Onomas​tique
Posté le 05-02-2011 à 10:14:32  profil
 

ElDuendeIoco a écrit :




Polony est une réactionnaire qui détricote la liquette du centre du système, qui déshabille Manga pour rhabiller Alix et Corto !  pfff:{}  pfff:{}



On est en pleine schizophrénie !

n°283442
RevolteFac​eAuSysteme​89
Loquendi libertatem custodiam
Posté le 21-02-2011 à 22:07:56  profil
 

John les nonnes et Yoko Onomastique a écrit :



On est en pleine schizophrénie !



C'est de plus en plus clair...


---------------
Mandela Day (A la base, Jean-Luc Kador)
n°326052
mabelle5
Posté le 16-02-2017 à 01:47:30  profil
 

D'abord ,la violence n'est ni un phénomène marginal ni un phénomène lié aux insuffisances d'individus incapables .
la violence est un problème éducatif .Et la faute c'est pas de l'enfant ,la faute aux parents qui ne tiennent plus leurs enfants donc c'est la faute de la famille qui n'existe plus aussi c'est la faute à la société et aussi la faute aux professeurs qui ne savent pas s'adapter alors , la faute à l'école qui ne sait plus ni punir ni instruire . pfff:{} non:{}

n°326053
mabelle5
Posté le 16-02-2017 à 01:59:42  profil
 

D'abord ,la violence n'est ni un phénomène marginal ni un phénomène lié aux insuffisances d'individus incapables .
la violence est un problème éducatif .Et la faute c'est pas de l'enfant ,la faute aux parents qui ne tiennent plus leurs enfants donc c'est la faute de la famille qui n'existe plus aussi c'est la faute à la société et aussi la faute aux professeurs qui ne savent pas s'adapter alors , la faute à l'école qui ne sait plus ni punir ni instruire .
pfff:{} pfff:{}





OUIDAD CH

n°326055
jairaison
Posté le 16-02-2017 à 20:30:22  profil
 

mabelle5 a écrit :


D'abord ,la violence n'est ni un phénomène marginal ni un phénomène lié aux insuffisances d'individus incapables .
la violence est un problème éducatif .Et la faute c'est pas de l'enfant ,la faute aux parents qui ne tiennent plus leurs enfants donc c'est la faute de la famille qui n'existe plus aussi c'est la faute à la société et aussi la faute aux professeurs qui ne savent pas s'adapter alors , la faute à l'école qui ne sait plus ni punir ni instruire .
pfff:{} pfff:{}





OUIDAD CH

ç'est la faute aux enseignants qui ont voulut faire des gosses des copains avec permission de les tutoyer , aussi de la soçieté
de leurs manips sur les gosses pour leurs intérets la FRANCE est foutu, la jeunésse aussi , comment va t'ont reméttre le pays et l école sur les rails; par une revolution j'en ai bien peur
merçi aux enseignants qui ont tués notre pays par leurs ignorance et leur bétise


Aller à :
   FORUM France 2 » Education »

Pédagogie et violence !