France2.fr
Enseignants, parents, élèves ou étudiants, ce forum est là pour recueillir toutes vos idées, questions et témoignages concernant l'éducation.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
 

Il y a 132 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  79  80  81  ..  93  94  95  96  97  98
Auteur Sujet :

Pourquoi promouvoir une méthode de lecture sans valeur pédagogique?

n°260729
Breizhella
Posté le 09-11-2010 à 19:55:57  profil
 

Reprise du message précédent :

Kador Bidochon a écrit :



Citation:

 « La planète des Alphas », qui malheureusement fait entrer les élèves de plain-pied dans les correspondances phonie-graphie, court-circuitant ainsi toute possibilité de manipulation exclusivement sonore des phonèmes et donc de leur découverte « préalable à l’acquisition du principe alphabétique ». Le simple fait que la méthode en question soit dès le départ incompatible avec cette donnée fondamentale de la nouvelle programmation aurait dû pourtant suffire à la mettre « hors jeu » aux yeux de tous!  .../...  Voilà pourquoi je n’y ai vu aucune incitation à ce que « [n]os élèves [apprennent] donc que le Robinet qui coule fait RRRRRRR… ». Tant mieux, parce que cette idée n’était pas une originalité en soi, vu qu’il y a fort longtemps que dans les CP, on utilise des « mots-vedettes » comme « gardiens des sons ». Enfin, l’emploi réitéré de l’expression « en particulier… », au début de chacune des énumérations de sons, infirmait l’idée qu’on ne devrait travailler que sur les « graphèmes dits élémentaires » ; en effet, comme chacun sait, le particulier n’est qu’une catégorie exemplaire du général… Et c’était heureux, car dans le cadre des questionnements sur l’écrit propres à l’école maternelle, on ne saurait se priver des dialogues sur le « an » de maman ou le « ou » de Raoul, observations qui apparaissent dès que l’on commence à maîtriser et bien « percevoir les sons de la parole » et que l’on s’interroge sur la manière dont fonctionne le principe alphabétique.

[url]http://www.bienlire.education.fr/04-media/a-phonemiques.asp
cqfd

[/url]

voilà !
Léo et léa, les Alphas , même sac poubelle !

n°260822
Au Fond Pr​es Du Radi​ateur
Posté le 09-11-2010 à 23:34:28  profil
 

Breizhella a écrit :



voilà !
Léo et léa, les Alphas , même sac poubelle !


y en a un que ça va rendre furibard lol


---------------
Beltz guztiak ez dira ikatz
n°261042
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 10-11-2010 à 17:23:40  profil
 

Au Fond Pres Du Radiateur a écrit :


y en a un que ça va rendre furibard lol


l'a pas compris, ça manque d'image, et pi les voyelles sont pas en rouge :d

n°261064
ttoo
Posté le 10-11-2010 à 19:15:04  profil
 

Au Fond Pres Du Radiateur a écrit :


y en a un que ça va rendre furibard lol



 
Je ne sais pas si il est prof ?  
En tous cas il est bien 'space'  
 
Il a compris, le kiki, ce que ‘lire correctement' veut dire ?  
 
 
kikili29 a écrit :


Oui, il fait pas mal de fautes d'orthographe,mais par contre il lit très bien et beaucoup. Il ne craint pas de s'attaquer à des gros romans.  
Ce n'est pas le français qui l'a handicapé cette année (11 de moyenne) mais vraiment les maths. C'est pour celà que je pensais qu'en refaisant une troisième il pourrait remonter ses maths.

 
ttoo a écrit :


Désolé kiki,  
 
moi aussi je lisais bcp et des gros pavés ,,  
CELA NE VEUT PAS DIRE QU'IL SAIT LIRE CORRECTEMENT  
 
'Ce n'est pas le français qui l'a handicapé cette année (11 de moyenne)'  
ILS NE METTENT PAS DE NOTES EN DESSOUS DE 10 (pas cons les profs, sauf les bons)  
 
 
 
 
 
VERIFIE PAR TOI MÊME ...  
 
TU LE FAIS LIRE A HAUTE VOIX  
VERIFIE:  
LE TON  
LES LIAISONS  
LES PONCTUATIONS  
Qu'IL NE SAUTE PAS DES lettres/ mots /phrases  
 
 
UN GAMIN QUI FAIT DES FAUTES EST UN GAMIN QUI NE SAIT PAS LIRE 'CORRECTEMENT' (je ne m'énerve pas , j'explique sol:{} )
 


Au Fond Pres Du Radiateur a écrit :


pisqu'on te dit qu'il fait pas de fautes ! tu sais pas lire?  
 
 
 
Pris EN FLAGRANT DéLIT DE CERVEAU A L'ENVERS  
POV ****
 
whistle:{}  
lol:{} hello:{}  
 
 
BONJOUR LA RECHERCHER DU SENS lol:{} lol:{}  
 
Ce **** de 'radiateur' a 'sauté' le mot 'mal' ET DONC il a lu:  
 
 
'Oui, il fait pas de fautes d'orthographe'  
 
 
Alors après pour répondre à des questions précises, bonjour l'angoisse

n°261065
ttoo
Posté le 10-11-2010 à 19:17:26  profil
 

3 Intermittents du spectacle nous parlent de méthode de lecture, ne sont-ils pas "mignons" ?
 lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}

n°261075
RevolteFac​eAuSysteme​89
Loquendi libertatem custodiam
Posté le 10-11-2010 à 19:34:44  profil
 

ttoo a écrit :

3 Intermittents du spectacle nous parlent de méthode de lecture, ne sont-ils pas "mignons" ?
 lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}



Si, ils clignotent même de joie...

Je les loue pour décorer mon sapin ?  sol:{}

catwoman':8  eoforwine eisen-erebus  catwoman':8


---------------
Mandela Day (A la base, Jean-Luc Kador)
n°261104
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 10-11-2010 à 21:19:37  profil
 

Kador Bidochon a écrit :



Citation:

 « La planète des Alphas », qui malheureusement fait entrer les élèves de plain-pied dans les correspondances phonie-graphie, court-circuitant ainsi toute possibilité de manipulation exclusivement sonore des phonèmes et donc de leur découverte « préalable à l’acquisition du principe alphabétique ». Le simple fait que la méthode en question soit dès le départ incompatible avec cette donnée fondamentale de la nouvelle programmation aurait dû pourtant suffire à la mettre « hors jeu » aux yeux de tous!  .../...  Voilà pourquoi je n’y ai vu aucune incitation à ce que « [n]os élèves [apprennent] donc que le Robinet qui coule fait RRRRRRR… ». Tant mieux, parce que cette idée n’était pas une originalité en soi, vu qu’il y a fort longtemps que dans les CP, on utilise des « mots-vedettes » comme « gardiens des sons ». Enfin, l’emploi réitéré de l’expression « en particulier… », au début de chacune des énumérations de sons, infirmait l’idée qu’on ne devrait travailler que sur les « graphèmes dits élémentaires » ; en effet, comme chacun sait, le particulier n’est qu’une catégorie exemplaire du général… Et c’était heureux, car dans le cadre des questionnements sur l’écrit propres à l’école maternelle, on ne saurait se priver des dialogues sur le « an » de maman ou le « ou » de Raoul, observations qui apparaissent dès que l’on commence à maîtriser et bien « percevoir les sons de la parole » et que l’on s’interroge sur la manière dont fonctionne le principe alphabétique.

[url]http://www.bienlire.education.fr/04-media/a-phonemiques.asp
cqfd

[/url]
pour ttoo, spéciale dédicace

n°261105
ttoo
Posté le 10-11-2010 à 21:38:46  profil
 

RevolteFaceAuSysteme89 a écrit :



Si, ils clignotent même de joie...

Je les loue pour décorer mon sapin ?  sol:{}

catwoman':8  eoforwine eisen-erebus  catwoman':8




mdr !!!!

lol:{} lol:{} lol:{}

n°261220
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 11-11-2010 à 09:13:50  profil
 


La planète des alphas pour les petits bêtas ?

Quand le service public de télévision (FRANCE 2)
se prête à une opération purement commerciale et à une escroquerie intellectuelle

Les médias ont largement contribué à la manipulation de l'opinion publique en faveur d'un retour à des méthodes qui auraient fait leurs preuves, laissant peu de place à la pensée divergente, à l'objectivité de l'information et à l'analyse historique. On a quasiment réussi à faire oublier que le b-a ba a été mis en cause à la fin des années 60 en raison de l'insuffisance des performances des élèves au niveau de la compréhension des textes, que tous les ministères qui se sont succédé jusqu'en 2002, de droite et de gauche, ont soutenu les efforts de rénovation pédagogique rendus indispensables par l'évolution de la société, que le choix du b-a ba est en fait largement idéologique dans la mesure où il nie la place de l'intelligence dans l'apprentissage et privilégie les aspects mécaniques, que le b-a ba condamne les enfants qui n'ont pas chez eux l'environnement de lecteurs, de livres, de dialogues autour des livres et de l'écrit en général.
Personne ne signale non plus que le retour au b-a ba figure dans le programme du Front National depuis longtemps…

FRANCE 2 lance une opération sur l'apprentissage de la lecture, à grand renforts de publicité: "Apprendre à lire en 7 jours", une sorte de télé-réalité pédagogique. C'est le dernier avatar de l'offensive en faveur du retour du b,a, ba  cher à M. de ROBIEN et il est porté par le service public.

n°261356
Au Fond Pr​es Du Radi​ateur
Posté le 11-11-2010 à 12:09:12  profil
 

ttoo a écrit :

3 Intermittents du spectacle nous parlent de méthode de lecture, ne sont-ils pas "mignons" ?
 lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}



Citation:

ingénieur maison : responsable des filtres à café et du PQ (source wikipedia, article ttoo)


problèmes d'érection? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
règles douloureuses? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
la solitude te pèse? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
tu as la grippe H1N1? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
tu as besoin d'un crédit pour ta voiture? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
besoin de récupérer des points pour ton permis? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
ta femme te trompe? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
tu veux te faire refaire les seins? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
etc...
 "Lire avec Léo  et Léa" , la nouvelle divinité

hunter1:2  hunter1:2


---------------
Beltz guztiak ez dira ikatz
n°261539
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 11-11-2010 à 20:35:22  profil
 

Or il s'agit d'une publicité déguisée pour une entreprise commerciale particulière, avec ses boutiques, son marketing parfaitement au point, ses produits dérivés, sa stratégie de communication en direction du grand public:"La planète des alphas". Gageons que la désormais célèbre Mademoiselle "U", l'un des personnages de la méthode, qui fait "hue" à son cheval et dont les énormes tresses se dressent pour former un "U" avec le sommet de son crâne, nécessairement légèrement creux, sera offerte sous forme de poupée avec les repas d'une grande chaîne de restauration rapide. On appuiera sur un petit bouton, elle dira "hue" et ses tresses se dresseront. Ainsi les enfants du peuple sauront que "hue" avec son "h" et son "e" n'est pas "u" mais que c'est tout comme, et les familles se précipiteront dans les boutiques de la planète des alphas et sans doute bientôt dans les rayons des supermarchés pour apprendre à lire elles-mêmes à leurs enfants ébahis. Le libéralisme et la marchandisation de l'école sont en marche!

Rien n'arrête FRANCE 2, même pas le cahier des charges du service public. En Belgique, l'opération a été bloquée. En France, elle nécessiterait une intervention du CSA, encore faudrait-il qu'il soit saisi et que ses membres disposent d'un minimum d'information objective sur l'apprentissage de la lecture.

Sur le plan intellectuel, le document publié par FRANCE 2 dans ses programmes est aussi niais que Mademoiselle U. On annonce qu'il s'agira d'un "film scientifique", comme s'il suffisait de le dire pour qu'il le soit. On précise "qu'un huissier s'assurera auprès des enfants cobayes –sic- que ces derniers ne savent pas lire". Bigre, il faudra au moins un huissier scientifique pour être sûr qu'il ignorera soigneusement que les enfants savent des choses, des mots, des lettres, qu'ils ne sont ni des tables rases ni des bêtas, qu'ils ont aussi des représentations de ce qu'est l'apprentissage de la lecture. Cet huissier spécialiste des apprentissages "s'assurera que les enfants ne connaissent pas les alphas". Mais est-ce possible compte tenu du battage médiatique autour de ces personnages? Ne vaudrait-il pas mieux un policier qu'un huissier? A la fin de l'expérience, "une équipe de chercheurs indépendants et l'huissier attesteront du taux de réussite" qui devrait sans aucun doute être voisin de 100% conformément aux résultats des tests pour les produits de lessive qui lavent plus blanc que blanc.

n°261540
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 11-11-2010 à 20:36:44  profil
 

Mais au fait, les chercheurs ne sont-ils pas indépendants comme les consensus sont mous? On explique sommairement la méthode: on évoque "le plaisir de lire" en confondant le rire provoqué par ce qui dresse en réponse à un cri et le plaisir de comprendre un texte ayant du sens. On affiche une découverte qui est de nature à bouleverser les neuros sciences elles-mêmes: "b+a ne fait pas béa mais ba". On précise que l'objectif est que les élèves sachent "déchiffrer un texte simple". Il est vrai que s'il ne s'agit que de déchiffrer… Avec une critique acerbe sur les compétences des enseignants non alphabêtaïsés, on déclare que "20 000 professionnels ont déjà adopté la méthode en France", ce qui nous paraît finalement assez peu par rapport au succès d'autres produits sur le marché de la publicité. Enfin, preuve de sérieux, l'un des convertis à la planète des alphas, un philosophe, évidemment compétent dans le domaine des apprentissages, affirme, avec l'assurance d'un scientifique, que Mademoiselle Hue ferait "baisser de 50 à 70 % le taux d'illettrisme et pourrait déceler la dyslexie à l'âge de 5 ans au lieu de 8". A l'évidence, cet ami de "hue" n'a jamais mis les pieds dans une classe!

n°261541
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 11-11-2010 à 20:37:32  profil
 

La "planète des alphas" sera donc lancée par la fusée du service public. Opération commerciale. Escroquerie intellectuelle… Reste à espérer que les auteurs de l'autre méthode b-a ba, "Léo et Léa", et ses supporteurs des GRIP, des SLECC, des institutrices clandestines brimées par de méchants inspecteurs, des pourfendeurs de fabriques de crétins se mettent à hurler à la concurrence déloyale. Le ministre, très à l'écoute de ces groupuscules, pourrait alors…prendre la défense des maîtres insultés par les marchands, encourager ceux qui se battent au quotidien pour apprendre à comprendre et faire progresser la démocratie qualitative, remettre les groupuscules rétrogrades à leur place, leur expliquer que si le TGV ne fonctionne pas parfaitement, on cherche à l'améliorer plutôt que de remettre une machine à vapeur sur les rails qui ne peuvent plus les recevoir.. Mais il ne faut pas rêver. M. de ROBIEN serait plutôt enclin à revendiquer une égalité de traitement pour Léo et Léa, ce couple hilarant, ou suggérer une autre télé réalité dans la ferme de TF1.

L'école de la République est bien mal traitée dans les médias. Les pièges à bêtas se multiplient. Il faudra aux démocrates, aux progressistes, aux pédagogues beaucoup de courage et de détermination pour sauver l'Ecole. Mais il est grand temps de se mobiliser, de faire preuve de courage politique au sens le plus noble du terme,  car le mal est presque fait. Le libéralisme et la marchandisation ont commencé à occuper les lieux. Avec le soutien de FRANCE 2…
Pierre FRACKOWIAK

n°261624
llioill
Posté le 12-11-2010 à 05:47:21  profil
 

Une étude pratiquée sur des cp dans le cadre d'un mémoire en vue de l'obtention du certificat de capacité d'orthophonie. hello:{}


classe A : Abracadalire

classe L : Léo et Léa
------------------------------ -------------------- -------------------------------------------------- ---------
"Quatre enfants de la classe A ont omis des mots. Il s’agissait en réalité pour eux d’un abandon face à des mots qu’ils étaient incapables d’identifier. On remarque ainsi que l’enfant A1 n’a cherché à identifier qu’un seul mot sur les 16 du texte.
On trouvait par ailleurs chez les enfants de la classe A beaucoup de production de barbarismes. Ce type d’erreur témoigne de l’utilisation de la procédure alphabétique. Elle était imparfaite, ce qui restait normal à cette époque de l’année.[...]
On notait également de nombreuses substitutions souvent incohérentes avec le contexte.
Ces substitutions traduisent l’utilisation d’une procédure logographique d’identification des mots écrits peu efficace. Le mot « orange » par exemple a été lu « rouge » ou « jaune » par certains enfants. Elles peuvent s’expliquer également par une nette tendance à l’anticipation, avec une possible amorce du mot par identification de la première syllabe. Ainsi, « orange » a pu être lu « oreille », « étoile » a pu être lu « est arrivé ».
Ces erreurs, nombreuses chez les enfants de la classe A, étaient absentes dans la classe L. Il est arrivé de façon anecdotique que des enfants de cette classe confondent des mots grammaticaux mais la plupart des erreurs étaient des productions de barbarisme. Les enfants de la classe L utilisaient donc majoritairement une procédure alphabétique d’identification des mots écrits sans chercher à attribuer une forme sonore porteuse de sens."

------------------------------ -------------------- -------------------------------------------------- --------

"Deuxièmement, elle suggère l’importance de connaître la méthode de lecture de l’enfant pour interpréter au mieux un bilan de langage écrit, surtout au
cours préparatoire."


------------------------------ -------------------- -------------------------------------------------- ---------

http://lamaisondesenseignants. [...] ernard.pdf


---------------
C'est incroyable ce qu'un troupeau de moutons est capable de brouter pour finir dans la gamelle de son berger.
n°261662
leuky
S2h
Posté le 12-11-2010 à 09:12:55  profil
 

llioill a écrit :

Une étude pratiquée sur des cp dans le cadre d'un mémoire en vue de l'obtention du certificat de capacité d'orthophonie. hello:{}
[url]http://lamaisondesenseignants.com/download/document/memoire_ebernard.pdf

[/url]

leuky a écrit :

Quel est l'intérêt de savoir lire et transcrire des logatomes (suite de sons ou de syllabes sans signification)?
StanDehaene cherche encore la réponse.

Trois mémoires d'étudiants pour montrer que Lolo et Lala est une méthode qui apprend à lire et à transcrire les logatomes !!
Au mouin,   vouala trois bonnes notes assurées !

Ici, nous n'avons pouin besoin d'études -sy-an-ti-fi-ke- d'apranti -sy-an-ti-fi-ke- pour nous apprendre les vertus de la seule  maitrise du déchiffrage car nous avons TToo, la preuve vivante des effets de Lolo sur l'espèce humaine  sol:{}

Quoi Qu'il En Soit:
Le seul domaine pour lequel il a été impossible de conclure à la supériorité d'une méthode de lecture est celui de la compréhension écrite (conclusion mémoire étudiant de Maitresse BEtienne)

Dommage ! tout ce travail pour cette conclusion!

Lire, ça sert à quoi, au juste ?
Il avait compris cela, l'instituteur ?

 nini29300:1



Eh!  Lili, vous savez lire autre chose que les logatomes ?

Et chez un dyslexique, ne travailler que le déchiffrage est encore plus criminel !
Car:
Cole3

Ola! vous pigez ? où il faut qu'on vous fasse un autre dessin ?

 leuky


---------------
LEÚKÍ « Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir. Que manque-t-il à ceux-là pour rester libres ? Quoi ? Le goût sublime de l'être » D'Enguell
n°261697
affreuxtot​o07
Posté le 12-11-2010 à 10:08:20  profil
 

llioill a écrit :

Une étude pratiquée sur des cp dans le cadre d'un mémoire en vue de l'obtention du certificat de capacité d'orthophonie. hello:{}


classe A : Abracadalire

classe L : Léo et Léa
------------------------------ -------------------- -------------------------------------------------- ---------
"Quatre enfants de la classe A ont omis des mots. Il s’agissait en réalité pour eux d’un abandon face à des mots qu’ils étaient incapables d’identifier. On remarque ainsi que l’enfant A1 n’a cherché à identifier qu’un seul mot sur les 16 du texte.
On trouvait par ailleurs chez les enfants de la classe A beaucoup de production de barbarismes. Ce type d’erreur témoigne de l’utilisation de la procédure alphabétique. Elle était imparfaite, ce qui restait normal à cette époque de l’année.[...]
On notait également de nombreuses substitutions souvent incohérentes avec le contexte.
Ces substitutions traduisent l’utilisation d’une procédure logographique d’identification des mots écrits peu efficace. Le mot « orange » par exemple a été lu « rouge » ou « jaune » par certains enfants. Elles peuvent s’expliquer également par une nette tendance à l’anticipation, avec une possible amorce du mot par identification de la première syllabe. Ainsi, « orange » a pu être lu « oreille », « étoile » a pu être lu « est arrivé ».
Ces erreurs, nombreuses chez les enfants de la classe A, étaient absentes dans la classe L. Il est arrivé de façon anecdotique que des enfants de cette classe confondent des mots grammaticaux mais la plupart des erreurs étaient des productions de barbarisme. Les enfants de la classe L utilisaient donc majoritairement une procédure alphabétique d’identification des mots écrits sans chercher à attribuer une forme sonore porteuse de sens."

------------------------------ -------------------- -------------------------------------------------- --------

"Deuxièmement, elle suggère l’importance de connaître la méthode de lecture de l’enfant pour interpréter au mieux un bilan de langage écrit, surtout au
cours préparatoire
."


------------------------------ -------------------- -------------------------------------------------- ---------

[url]http://lamaisondesenseignants.com/download/document/memoire_ebernard.pdf

[/url]


HYPER HYPER IMPORTANT !!!!  hello:{}

n°261698
llioill
Posté le 12-11-2010 à 10:22:52  profil
 

leuky a écrit :



Eh!  Lili, vous savez lire autre chose que les logatomes ?

Et chez un dyslexique, ne travailler que le déchiffrage est encore plus criminel !
Car:
[url]http://www.cahiers-pedagogiques.com/IMG/gif/Cole3.gif

Ola! vous pigez ? où il faut qu'on vous fasse un autre dessin ?

 leuky

[/url]

Eh , le bénévole des labos, qu'est-ce qui est criminel ?

Veuillez préciser SVP


---------------
C'est incroyable ce qu'un troupeau de moutons est capable de brouter pour finir dans la gamelle de son berger.
n°261709
RevolteFac​eAuSysteme​89
Loquendi libertatem custodiam
Posté le 12-11-2010 à 10:41:32  profil
 

llioill a écrit :

Une étude pratiquée sur des cp dans le cadre d'un mémoire en vue de l'obtention du certificat de capacité d'orthophonie. hello:{}


classe A : Abracadalire

classe L : Léo et Léa
------------------------------ -------------------- -------------------------------------------------- ---------
"Quatre enfants de la classe A ont omis des mots. Il s’agissait en réalité pour eux d’un abandon face à des mots qu’ils étaient incapables d’identifier. On remarque ainsi que l’enfant A1 n’a cherché à identifier qu’un seul mot sur les 16 du texte.
On trouvait par ailleurs chez les enfants de la classe A beaucoup de production de barbarismes. Ce type d’erreur témoigne de l’utilisation de la procédure alphabétique. Elle était imparfaite, ce qui restait normal à cette époque de l’année.[...]
On notait également de nombreuses substitutions souvent incohérentes avec le contexte.
Ces substitutions traduisent l’utilisation d’une procédure logographique d’identification des mots écrits peu efficace. Le mot « orange » par exemple a été lu « rouge » ou « jaune » par certains enfants. Elles peuvent s’expliquer également par une nette tendance à l’anticipation, avec une possible amorce du mot par identification de la première syllabe. Ainsi, « orange » a pu être lu « oreille », « étoile » a pu être lu « est arrivé ».
Ces erreurs, nombreuses chez les enfants de la classe A, étaient absentes dans la classe L. Il est arrivé de façon anecdotique que des enfants de cette classe confondent des mots grammaticaux mais la plupart des erreurs étaient des productions de barbarisme. Les enfants de la classe L utilisaient donc majoritairement une procédure alphabétique d’identification des mots écrits sans chercher à attribuer une forme sonore porteuse de sens."

------------------------------ -------------------- -------------------------------------------------- --------

"Deuxièmement, elle suggère l’importance de connaître la méthode de lecture de l’enfant pour interpréter au mieux un bilan de langage écrit, surtout au
cours préparatoire."


------------------------------ -------------------- -------------------------------------------------- ---------

[url]http://lamaisondesenseignants.com/download/document/memoire_ebernard.pdf

[/url]

Ploum ploum tralala, comme dirait un cher membre du forum. (Le plus cher, en fait...  sol:{} )


---------------
Mandela Day (A la base, Jean-Luc Kador)
n°261794
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 12-11-2010 à 20:57:50  profil
 

leuky a écrit :



Eh!  Lili, vous savez lire autre chose que les logatomes ?

Et chez un dyslexique, ne travailler que le déchiffrage est encore plus criminel !
Car:
Cole3

Ola! vous pigez ? où il faut qu'on vous fasse un autre dessin ?

 leuky


piger? impossible
elle est persuadée que la méthode globale existe et a rendu sa môme dysléxique
elle va la guérir avec sainte syllabique
à ce niveau là, même l'hypnose ne peut rien...

n°261795
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 12-11-2010 à 21:05:00  profil
 

Au Fond Pres Du Radiateur a écrit :



Citation:

ingénieur maison : responsable des filtres à café et du PQ (source wikipedia, article ttoo)


problèmes d'érection? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
règles douloureuses? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
la solitude te pèse? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
tu as la grippe H1N1? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
tu as besoin d'un crédit pour ta voiture? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
besoin de récupérer des points pour ton permis? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
ta femme te trompe? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
tu veux te faire refaire les seins? ACHETE "Lire avec Léo et Léa"  
etc...
 "Lire avec Léo  et Léa" , la nouvelle divinité

hunter1:2  hunter1:2


plus de pq? léo et léa !
un bout de mémoire de postulant orthophoniste?
moi j'ai les conclusions de la profession entière : pas de lien entre méthode de lecture et dyslexie
syllabique 1/3 de taux d'échec à l'entrée en 6ème
mixte 12% maxi d'échec à l'entrée en 6ème
nanjc et ttoo, bannis et re baptisés llioill et laffreuxtoto peuvent faire des claquettes et prétendre que la Terre est plate, ben non :p

n°261875
leuky
S2h
Posté le 13-11-2010 à 00:54:40  profil
 

[quotemsg=][leuky a écrit :

Eh!  Lili, vous savez lire autre chose que les logatomes ?
 
Et chez un dyslexique, ne travailler que le déchiffrage est encore plus criminel !
Car:
Cole3
 
Ola! vous pigez ? où il faut qu'on vous fasse un autre dessin ?
[/quotemsg]

llioill a écrit :



Eh , le bénévole des labos, qu'est-ce qui est criminel ?

Veuillez préciser SVP



Vot' mémoire est tout juste bon..et encore.. à dire que les petits CP LoLoLaLa lisent mieux A Haute Voix les pseudos-mots.
Pour la compréhension.. des mots, bien sur! car les logatomes n'ont par définition pas de sens!.. vot' apprentie ortho le dit elle-même, les résultats des éprueves passées ne sont pas fiables.
(et quand il lui arrive de trouver des résultats supérieurs pour les adversaires de lololala - bien évidemment en vitesse de lecture et en compréhension des mots ( test la pipe et le rat -lecture silencieuse-), la fraiche fille vous réduit tout cette supériorité Abracadalirante à un facteur Pi qu'elle calcule en suisse mais bien entendu, à l'avantage de LiLi.)
Faire du Wilcoxon avec trois paires de pelés et un tondu, fabriquées à l'emporte-pièce n'est pas vraiment un signe d'étude rigoureuse.
Passons..

Pour votre question:
Avez-vous regardé le graphique ?
je le remets, j'ai la place ; de plus, j’avais oublié le titre
Cole3
Figure 1 : Pourcentages de réponses correctes de lecture à haute voix de mots réguliers et irréguliers et de pseudo-mots d’enfants dyslexiques et d’enfants contrôle.

A votre avis, comment font les dyslexiques pour mieux lire les mots réguliers que les pseudos-mots qui sont aussi réguliers donc pas plus diffciles à déchiffrer ?
 leuky


---------------
LEÚKÍ « Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir. Que manque-t-il à ceux-là pour rester libres ? Quoi ? Le goût sublime de l'être » D'Enguell
n°261876
RevolteFac​eAuSysteme​89
Loquendi libertatem custodiam
Posté le 13-11-2010 à 07:20:23  profil
 

Kador Bidochon a écrit :



un bout de mémoire de postulant orthophoniste?
moi j'ai les conclusions de la profession entière :



Les plombiers ? (Panaméens, de surcroît ?)  lol:{}  lol:{}  lol:{}


---------------
Mandela Day (A la base, Jean-Luc Kador)
n°261895
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 12-11-2010 à 23:57:54  profil
 

Les partisans de la méthode synthétique (= syllabique), convaincus que reconnaître un mot sans être capable de le déchiffrer, ce n’est pas lire, reprochent à la globale d’encourager une sorte de mémorisation par cœur du dessin des mots. Selon eux, cela ne permettrait de reconnaître, et souvent par hasard, que les mots qui sont présentés identiquement à leur forme graphique initiale. Quant aux autres, les enfants les devineraient et... « deviner n’est pas lire » (déchiffrer). Ce serait se soustraire illicitement au code de bonne lecture scolaire. Ces reproches s’inscrivent dans une tradition qui suspecte l’action, la mémoire et l’intuition d’être les ennemies de l’intelligence. C’est pourtant en répétant « par cœur », en situation, les mots et les phrases des adultes, en mémorisant sans code explicite les mots entendus, en se trompant, en inventant des néologismes provisoires ou même en employant les mots à contresens, c’est-à-dire en malmenant, beaucoup mais de moins en moins souvent, le bon français que les jeunes enfants apprennent peu à peu à parler, avec une grande part d’intuition. Faute d’inventer le langage écrit, il faut bien commencer par répéter de mémoire les phrases et les mots, écrits et prononcés par les adultes. « Oui, mais il serait plus rapide de parvenir à la maîtrise de la lecture en mémorisant un nombre limité de formes graphématiques et un code de correspondance, universel, que de tenter de stocker en mémoire la totalité hétérogène du corpus linguistique. » La connaissance de quelques centaines de termes seulement du français fondamental (les mots les plus fréquents) permet à un adulte de lire 80% de la littérature (570 précisément selon François Ters et, selon Decroly, 400 pour les enfants de 7 ans). « Quand bien même ! D’abord, il faut au moins deux ans pour apprendre à lire. Or, les collègues, qui reçoivent au CE1 les enfants du CP, et les parents exigent des élèves sachant lire : capables de déchiffrer n’importe quel logatome [den, lur, ouf], n’importe quel mot hors contexte, n’importe quel pseudo-mot ou non-mot [gensoule, lertir] (sic). Ensuite, enseigner la lecture sans manuel relève de l’hérésie didactique ! »

n°261896
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 13-11-2010 à 00:00:12  profil
 

Cette controverse s’est terminée par un compromis qui s’est voulu œcumé*****, sous la bénédiction des linguistes. Les hostilités ont pris fin avec cet aphorisme : la bonne méthode est celle qui convient au maître, celle avec laquelle il se sent à l’aise. Les auteurs de méthode syllabique ont fini par proposer des méthodes mixtes  : « méthodes synthétiques à point de départ global », dans l’intention de satisfaire la diversité des attentes de la clientèle. Les mixtes consacrent une semaine ou deux en début d’année à faire mémoriser quelques mots non décomposés (entre 10 et 40 mots usuels et mots outils) et notamment les noms des deux personnages « mixtes » (un garçon, une fille) d’un semblant de feuilleton censé répondre aux intérêts affectifs des enfants. Mais bien vite on en revient à la traditionnelle leçon de sons et de leurs correspondants graphiques. Les globalistes après quelques mois de « globale pure » se consacrent à la décomposition des mots en syllabes ou en phonèmes. La globale s’est reconvertie dans le temple de la mixité. Finalement, les deux visent l’acquisition de la technique du déchiffrage et se rejoignent, au second trimestre scolaire, dans un travail méthodique d’analyse et de synthèse d’éléments abstraits, censés permettre d’aborder le sens... plus tard. La première (synthétique à point de départ global) part des éléments linguistiques de deuxième articulation et des règles de combinaison. La deuxième (analytique avec ligne d’arrivée syllabique) part de la phrase pour dégager des règles de correspondance grapho-phonologique. L’une enseigne les sons nus et originels, l’autre les extrait des mots qu’elle déshabille. On sort un son... « pour lui faire prendre l’air », commente Eveline Charmeux. Qu’elles dissèquent les mots d’une langue sans vie, avec le scalpel du médecin linguiste, ou qu’elles les fassent disséquer par des petits linguistes maladroits, elles tendent séparément à un savoir-faire identique qui n’est pas de la lecture : automatiser les prétendus mécanismes d’orali­sation pour une pratique scolaire de la lecture à haute voix. La méthode qui fait ba b a alphabêtise tout autant que celle qui fait b a ba. Les deux décodent à pleins tubes.

n°261897
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 13-11-2010 à 00:01:14  profil
 

Quand ils lisent eux-mêmes, même les auteurs de méthodes définissent leur lire comme l’action d’entrer dans la pensée écrite d’autrui et non celle d’oraliser ses écrits. En renonçant à cette stupide querelle les prédicateurs de l’apocalypse s’épargneraient la peine au dernier quart de chaque heure de s’épuiser en s’accrochant inutilement à la grande aiguille pour l’empêcher de sonner une heure de plus.

http://dcalin.fr/publications/carle14-1.html

superbe article à lire entièrement ;)

n°261898
Kador Bido​chon
ploum ploum tralala
Posté le 13-11-2010 à 08:44:42  profil
 

Idée reçue : "Avant, on savait mieux lire que maintenant."

Cette idée reçue a la vie dure dans les médias et dans les conversations de comptoir. Et au niveau scientifique, qu’en est-il ?

Si l’on observe les résultats de l’enquête INSEE intitulée « Information et vie quotidienne » réalisée fin 2004, on s’aperçoit que le taux de personnes en difficultés dans l’un des domaines fondamentaux de l’écrit augmente avec les générations concernées.

Personnes éprouvant des difficultésdans l’un des domaines fondamentaux de l’écrit.

De 18 à 29 ans : 14 %
De 30 à 39 ans : 16 %
De 40 à 39 ans : 18 %
De 50 à 59 ans : 26 %
De 60 à 65 ans : 34 %

 Se référer à un âge d’or où les « gens savaient mieux lire » relève donc au mieux de l’ignorance, et au pire de la manipulation.

 Source : www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/I P1044.pdf - octobre 2005

Concernant spécifiquement la lecture, une enquête de l'INSEE réalisée en 2002 indiquait que 4 % des 18-25 ans éprouvaient des dificultés sensibles, contre 19 % des 55-65 ans.

 Source : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/IP959.pdf - avril 2004

 hello:{}

 Page :   1  2  3  4  5  ..  79  80  81  ..  93  94  95  96  97  98

Aller à :