France2.fr
Enseignants, parents, élèves ou étudiants, ce forum est là pour recueillir toutes vos idées, questions et témoignages concernant l'éducation.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
 

62 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  84  85  86  ..  93  94  95  96  97  98
Auteur Sujet :

Pourquoi promouvoir une méthode de lecture sans valeur pédagogique?

n°267013
affreuxtot​o07
Posté le 04-12-2010 à 10:00:29  profil
 

Reprise du message précédent :

tpalouf a écrit :


oui, ça le montre.
Passe qu'avant on travaillait juste le code. Alors on comprenait pas ce qu'on lisait. Moi, je savais pas que je comprenais pas, heureusement j'ai rencontré Charmeux.
Maintenant je comprend tout ça que je li. Merci les spécialistes !



 lol:{}  lol:{}  lol:{}

Rhââââââââââa eveline ..... la 'bombe' de l'EN ..

n°267067
tpalouf
Posté le 04-12-2010 à 13:40:55  profil
 

AbbeCedaire a écrit :


et je passe sur les négations incomplètes : ne...pas  hello:{}


 lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}
toi pas comprendre moi faire exprès. Toi un peu limité, non ?
 lol:{}  lol:{}  lol:{}

n°267074
AbbeCedair​e
Posté le 04-12-2010 à 13:48:08  profil
 

tpalouf a écrit :


 lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}
toi pas comprendre moi faire exprès. Toi un peu limité, non ?
 lol:{}  lol:{}  lol:{}


je m'efforce de descendre jusqu'à ton niveau, mais j'avoue manquer de la souplesse nécessaire  hello:{}

n°267083
Rat de Mar​ais
Posté le 04-12-2010 à 14:07:51  profil
 

AbbeCedaire a écrit :


je m'efforce de descendre jusqu'à ton niveau, mais j'avoue manquer de la souplesse nécessaire  hello:{}



N'est pas Fassbinder qui veut.  hunter1:1


---------------
Don't smoke
n°267157
Breizhella
Posté le 04-12-2010 à 18:14:31  profil
 

AbbeCedaire a écrit :


je m'efforce de descendre jusqu'à ton niveau, mais j'avoue manquer de la souplesse nécessaire  hello:{}


à l'impossible nul n'est tenu !  hello:{}

n°267200
tpalouf
Posté le 04-12-2010 à 19:13:55  profil
 

Breizhella a écrit :


à l'impossible nul n'est tenu !  hello:{}


waou ! quelle répartie, on dirait du Eldu ! :)

n°267414
maitresse ​Z
Posté le 05-12-2010 à 19:09:18  profil
 

Breizhella a écrit :

on est passé de ça :
Bosher71
à ça :
DanVal81
méthodes qui amenaient 30% de redoublement en CP et un élève de 6ème sur 2 qui ne comprenait pas ce qu'il lisait (simple déchiffrage), et encore, avant le collège unique !

puis il y a eu ça :
FilMot451
le redoublement est devenu exceptionnel en CP ; 12% des élèves de 6ème (TOUS les élèves) ont encore des difficultés de compréhension, 4% des difficultés à déchiffrer (en général c'est pathologique)

et on voudrait nous faire revenir à ça?
leo1
non merci !  non:{}

conclusion : au temps de Boscher (avant les années 60) l'apprentissage de la lecture est un échec pour un élève sur 3 et on privilégie le décodage aux dépens du sens. L'EN réagit, conserve le travail sur le code et travaille le sens, pour des résultats aujourd'hui meilleurs, (restent ces 15% qu'on peine à faire progresser). On ne reviendra pas en arrière avec le dinosaure Léo et Léa !


ça résume parfaitement la situation !  hello:{}

n°267585
Breizhella
Posté le 06-12-2010 à 19:13:26  profil
 

heureusement la dernière étape ne passera pas !  hello:{}

n°267723
CocciNeLLe​ RouGee
Posté le 07-12-2010 à 08:38:44  profil
 

Breizhella a écrit :

heureusement la dernière étape ne passera pas !  hello:{}


oui, belle résistance du métier !  hello:{}

n°267760
affreuxtot​o07
Posté le 07-12-2010 à 09:22:24  profil
 



Volkswagen ?

Pas étonnant !
 lol:{}  lol:{}  lol:{}
Indépendants du pestacle ?  whistle:{}  lol:{}
 pt1cable:{}

n°267787
isa prof
Posté le 07-12-2010 à 12:15:56  profil
 

affreuxtoto07 a écrit :



Volkswagen ?

Pas étonnant !
 lol:{}  lol:{}  lol:{}
Indépendants du pestacle ?  whistle:{}  lol:{}
 pt1cable:{}


Citation:

Les modérateurs se réservent donc le droit de ne pas publier:
- les posts contenant des insultes, des propos diffamatoires ou racistes
- les posts hors sujet, non argumentés ou incompréhensibles

en vacances?

n°267916
AbbeCedair​e
Posté le 07-12-2010 à 19:00:15  profil
 

Une rencontre importante avec les mots

Orthographe mais aussi prononciation, compréhension? L'apprentissage de la lecture est riche pour les enfants.


« Pouvez-vous me rappeler le titre de l'album ? Et qui peut me raconter l'histoire ? ». Les doigts se lèvent, parfois hésitants. « Hugo est un petit crocodile », affirme Romain. « Oui, et ensuite ? », interroge de nouveau Renée Villard.

Au fil des minutes, et des interventions des enfants, l'histoire se déroule. De quoi donner le sourire à cette professeur des écoles. « Savoir lire, c'est important. Mais il faut aussi comprendre l'histoire ». À voir l'entrain général pour Hugo le crocodile, cela semble acquis.

Vient alors le moment de découvrir la suite du conte. Chaque élève sort son livre. « Avant de s'attaquer au texte, je leur demande déjà de décrire l'illustration. Cela leur permet d'émettre des hypothèses sur le sens de l'histoire. Et on vérifie ensuite en lisant ».

Tout en leur demandant de situer les personnages sur le dessin, Renée Villard en profite pour rappeler quelques règles. « Hugo, le crocodile, est en bas à gauche. Il ferme quel oeil ? » Attention, il vous fait face ! ». Les enfants se laissent piéger, avant de vite rectifier le tir.

n°267917
AbbeCedair​e
Posté le 07-12-2010 à 19:00:31  profil
 

« Maintenant, regardez le texte. "Aperçu", est-ce que vous connaissez ce mot ? ». Non collectif. « Alors qu'est-ce qu'on recherche ? ». Réponse collective : « les syllabes ! ». L'enseignante décortique le mot, en rappelant les sons que les écoliers peuvent connaître.

« En début d'année, je travaille beaucoup avec leurs prénoms, et avec les jours de la semaine. On voit les points communs, et on distingue Lola de Loan, même s'ils ont une syllabe en commun ». Pour « aperçu », Pauline, très fière, reconnaît « per » : « C'est le début de personne ». Dans « poursuivait », Audrey retrouve une syllabe qu'elle maîtrise : « il y a suis, mais sans la lettre "s" ».

De fil en aiguille, les élèves décryptent le texte. « Bien sûr, certains mots sont impossibles à découper. Ils doivent alors les apprendre par coeur ».

Ne reste plus qu'à écrire les mots nouveaux sur l'ardoise. Mais pas toujours facile de s'attaquer à hippopotame, ou au "z" de « fermez ». Renée Villard passe derrière chaque élève, leur fait réécrire si nécessaire. « Les niveaux ne sont pas les mêmes, alors je m'adapte. J'invente des exercices en fonction des difficultés ».

La cloche sonne. Il est temps de ranger Hugo le crocodile dans le sac. Alors que les élèves se pressent dans la cour, Renée Villard avoue ne jamais se lasser de ce métier qu'elle exerce depuis plus de trente ans. « Ils me surprennent toujours. Parfois, je peux passer du temps sur une leçon, sans que cela ne marche. Et le lendemain, tout ira très vite. La lecture, c'est riche ».

n°268127
maitresse ​Z
Posté le 08-12-2010 à 07:53:44  profil
 

belle expérience, très loin de ce qu'on veut nous imposer :)

Citation:

on est passé de ça :
Bosher71
à ça :
DanVal81
méthodes qui amenaient 30% de redoublement en CP et un élève de 6ème sur 2 qui ne comprenait pas ce qu'il lisait (simple déchiffrage), et encore, avant le collège unique !

puis il y a eu ça :
FilMot451
le redoublement est devenu exceptionnel en CP ; 12% des élèves de 6ème (TOUS les élèves) ont encore des difficultés de compréhension, 4% des difficultés à déchiffrer (en général c'est pathologique)

et on voudrait nous faire revenir à ça?
leo1
non merci !  non:{}

conclusion : au temps de Boscher (avant les années 60) l'apprentissage de la lecture est un échec pour un élève sur 3 et on privilégie le décodage aux dépens du sens. L'EN réagit, conserve le travail sur le code et travaille le sens, pour des résultats aujourd'hui meilleurs, (restent ces 15% qu'on peine à faire progresser). On ne reviendra pas en arrière avec le dinosaure Léo et Léa !

n°268383
Breizhella
Posté le 08-12-2010 à 21:00:52  profil
 

maitresse Z a écrit :

belle expérience, très loin de ce qu'on veut nous imposer :)

Citation:

on est passé de ça :
[url]http://www.sauv.net/images/Bosher71.jpg
à ça :
[url]http://www.sauv.net/images/DanVal81.jpg
méthodes qui amenaient 30% de redoublement en CP et un élève de 6ème sur 2 qui ne comprenait pas ce qu'il lisait (simple déchiffrage), et encore, avant le collège unique !

puis il y a eu ça :
[url]http://www.sauv.net/images/FilMot451.jpg
le redoublement est devenu exceptionnel en CP ; 12% des élèves de 6ème (TOUS les élèves) ont encore des difficultés de compréhension, 4% des difficultés à déchiffrer (en général c'est pathologique)

et on voudrait nous faire revenir à ça?
[url]http://dcalin.fr/publications/leo1.jpg
non merci !  non:{}

conclusion : au temps de Boscher (avant les années 60) l'apprentissage de la lecture est un échec pour un élève sur 3 et on privilégie le décodage aux dépens du sens. L'EN réagit, conserve le travail sur le code et travaille le sens, pour des résultats aujourd'hui meilleurs, (restent ces 15% qu'on peine à faire progresser). On ne reviendra pas en arrière avec le dinosaure Léo et Léa !

[/url][/url][/url][/url]
en effet :)

n°268513
CocciNeLLe​ RouGee
Posté le 09-12-2010 à 12:22:14  profil
 

Kador Bidochon a écrit :

La "planète des alphas" sera donc lancée par la fusée du service public. Opération commerciale. Escroquerie intellectuelle… Reste à espérer que les auteurs de l'autre méthode b-a ba, "Léo et Léa", et ses supporteurs des GRIP, des SLECC, des institutrices clandestines brimées par de méchants inspecteurs, des pourfendeurs de fabriques de crétins se mettent à hurler à la concurrence déloyale. Le ministre, très à l'écoute de ces groupuscules, pourrait alors…prendre la défense des maîtres insultés par les marchands, encourager ceux qui se battent au quotidien pour apprendre à comprendre et faire progresser la démocratie qualitative, remettre les groupuscules rétrogrades à leur place, leur expliquer que si le TGV ne fonctionne pas parfaitement, on cherche à l'améliorer plutôt que de remettre une machine à vapeur sur les rails qui ne peuvent plus les recevoir.. Mais il ne faut pas rêver. M. de ROBIEN serait plutôt enclin à revendiquer une égalité de traitement pour Léo et Léa, ce couple hilarant, ou suggérer une autre télé réalité dans la ferme de TF1.

L'école de la République est bien mal traitée dans les médias. Les pièges à bêtas se multiplient. Il faudra aux démocrates, aux progressistes, aux pédagogues beaucoup de courage et de détermination pour sauver l'Ecole. Mais il est grand temps de se mobiliser, de faire preuve de courage politique au sens le plus noble du terme,  car le mal est presque fait. Le libéralisme et la marchandisation ont commencé à occuper les lieux. Avec le soutien de FRANCE 2…
Pierre FRACKOWIAK


depuis de Robien, l'éducation a chuté dans les évaluations pisa

n°268579
tpalouf
Posté le 09-12-2010 à 14:53:08  profil
 

CocciNeLLe RouGee a écrit :


depuis de Robien, l'éducation a chuté dans les évaluations pisa


Bizarre, moi je date ça plutôt des réformes jospin de 89 (hélas...)

n°268598
leuky
S2h
Posté le 09-12-2010 à 16:17:36  profil
 

tpalouf a écrit :


Bizarre, moi je date ça plutôt des réformes jospin de 89 (hélas...)



Arrête, palouf, tu t'enfonces encore plus.

Regarde le titre du sujet et réfléchis cinq minutes.

 hello:{}

n°268627
tpalouf
Posté le 09-12-2010 à 17:47:59  profil
 

leuky a écrit :



Arrête, palouf, tu t'enfonces encore plus.

Regarde le titre du sujet et réfléchis cinq minutes.

 hello:{}


Puisqu'il faut mettre les points sur les zi :
Les évaluations pisa datent de 2000. Donc, il est évident qu'elles ne peuvent mesurer l'influence des réformes Jospin, tout comme elles ne peuvent mesurer véritablement l'influence des "réformettes" Robien de 2005 (ou 2006... me rappelle plus). Marche pas bien le 2° degré sur ce forum...

n°268628
affreuxtot​o07
Posté le 09-12-2010 à 18:17:35  profil
 

leuky a écrit :



Arrête, palouf, tu t'enfonces encore plus.

Regarde le titre du sujet et réfléchis cinq minutes.

 hello:{}




Tu ne sais même pas ce que cela veut dire !!  pt1cable:{}

 lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}

n°268629
affreuxtot​o07
Posté le 09-12-2010 à 18:20:05  profil
 

leuky a écrit :



Arrête, palouf, tu t'enfonces encore plus.

Regarde le titre du sujet et réfléchis cinq minutes.

 hello:{}



il faut 10 ans mini pour voir les effets d'une réforme...

On a eu petit poucet 65 75
daniel & valérie 75 85
ratus 85 95
ribambelle 95 05

L&L 05 10 (mais pas pour tout le monde, juste les chanceux....

on en reparle dans qq années !

 whistle:{}  lol:{}  hello:{}

n°268695
Breizhella
Posté le 09-12-2010 à 23:46:52  profil
 

Citation:



En fait, la compréhension n’est pas vraiment un objet d’apprentissage dans ce manuel. Elle apparaît comme faire valoir du déchiffrage, dans le cahier en ce qui concerne le travail sur la phrase et le mot, dans le livre pour le travail autour du texte.

Par exemple, de nombreux exercices consistent à compléter des phrases avec des mots proposés. Mais ces mots ne sont pas anodins, ils sont l’objet d’un travail assidu de décodage et d’imprégnation mémorielle. Ce travail de compréhension vient donc assister l’automatisation du décodage en contexte phase.

Autre exemple, dans le travail sur le texte apparaît particulièrement le critère 132. En fait, l’endurance de lecture porte sur des textes de plus en plus longs qui ont comme principal objectif de lire et relire des mots décodables déjà vus, ce qui accentue la fixation orthographique. Ainsi les textes proposés exploitent – ils régulièrement les mêmes mots et les mêmes thèmes.

Autre exemple, dans le travail morphologique, le critère 311 est de plus en plus souvent exploité : le travail sur les verbes et leurs terminaisons. Mais on constate que ce travail est lié à celui portant sur les graphies visibles mais non prononcées : les terminaisons en « e – es – ent » etc. Le travail de sensibilisation sur les accords verbaux et les personnes se trouve ainsi fortement lié au travail de décodage de certaines graphies.
Il en va de même de la plupart des activités de compréhension (critères 132, 221, 222, 311, 312, 321, 322 et 323).

source ONL

mécanisme et absence de sens : une méthode qui ne répond pas aux exigences des programmes et des besoins en lecture
Léo & léa = poubelle   hello:{}
[/quotemsg]

n°268704
affreuxtot​o07
Posté le 10-12-2010 à 08:55:19  profil
 

Breizhella a écrit :



En fait,la compréhension n’est pas vraiment un objet d’apprentissage dans ce manuel. Elle apparaît comme faire valoir du déchiffrage, dans le cahier en ce qui concerne le travail sur la phrase et le mot, dans le livre pour le travail autour du texte.

Par exemple, de nombreux exercices consistent à compléter des phrases avec des mots proposés. Mais ces mots ne sont pas anodins, ils sont l’objet d’un travail assidu de décodage et d’imprégnation mémorielle. Ce travail de compréhension vient donc assister l’automatisation du décodage en contexte phase.

Autre exemple, dans le travail sur le texte apparaît particulièrement le critère 132. En fait, l’endurance de lecture porte sur des textes de plus en plus longs qui ont comme principal objectif de lire et relire des mots décodables déjà vus, ce qui accentue la fixation orthographique. Ainsi les textes proposés exploitent – ils régulièrement les mêmes mots et les mêmes thèmes.

Autre exemple, dans le travail morphologique, le critère 311 est de plus en plus souvent exploité : le travail sur les verbes et leurs terminaisons. Mais on constate que ce travail est lié à celui portant sur les graphies visibles mais non prononcées : les terminaisons en « e – es – ent » etc. Le travail de sensibilisation sur les accords verbaux et les personnes se trouve ainsi fortement lié au travail de décodage de certaines graphies. Il en va de même de la plupart des activités de compréhension (critères 132, 221, 222, 311, 312, 321, 322 et 323).
Léo & léa = Génial



Tu ne lis que ce que tu peux, et tu ne peux pas grand chose, visiblement,          !

 lol:{}  lol:{}  lol:{}

n°268717
affreuxtot​o07
Posté le 10-12-2010 à 09:16:09  profil
 

Breizhella a écrit :

En fait, la compréhension n’est pas vraiment un objet d’apprentissage dans ce manuel. Elle apparaît comme faire valoir du déchiffrage, dans le cahier en ce qui concerne le travail sur la phrase et le mot, dans le livre pour le travail autour du texte.

Par exemple, de nombreux exercices consistent à compléter des phrases avec des mots proposés. Mais ces mots ne sont pas anodins, ils sont l’objet d’un travail assidu de décodage et d’imprégnation mémorielle. Ce travail de compréhension vient donc assister l’automatisation du décodage en contexte phase.

Autre exemple, dans le travail sur le texte apparaît particulièrement le critère 132. En fait, l’endurance de lecture porte sur des textes de plus en plus longs qui ont comme principal objectif de lire et relire des mots décodables déjà vus, ce qui accentue la fixation orthographique. Ainsi les textes proposés exploitent – ils régulièrement les mêmes mots et les mêmes thèmes.

Autre exemple, dans le travail morphologique, le critère 311 est de plus en plus souvent exploité : le travail sur les verbes et leurs terminaisons. Mais on constate que ce travail est lié à celui portant sur les graphies visibles mais non prononcées : les terminaisons en « e – es – ent » etc. Le travail de sensibilisation sur les accords verbaux et les personnes se trouve ainsi fortement lié au travail de décodage de certaines graphies.
Il en va de même de la plupart des activités de compréhension (critères 132, 221, 222, 311, 312, 321, 322 et 323).



http://voixhaute.com/spip/IMG/pdf/Evaluation1.pdf


 lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}

Même tes potos utilisent cette technique,          !!!!!!

n°268719
affreuxtot​o07
Posté le 10-12-2010 à 09:31:15  profil
 

Pendant que j'y suis, je suis sûr que tu vas avoir besoin d'la correction !!!

http://voixhaute.com/spip/IMG/pdf/Corrige1.pdf

TOP DRÔLE !!!!

 lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}  lol:{}

n°268759
maitresse ​Z
Posté le 10-12-2010 à 12:26:12  profil
 

Breizhella a écrit :

Citation:



En fait, la compréhension n’est pas vraiment un objet d’apprentissage dans ce manuel. Elle apparaît comme faire valoir du déchiffrage, dans le cahier en ce qui concerne le travail sur la phrase et le mot, dans le livre pour le travail autour du texte.

Par exemple, de nombreux exercices consistent à compléter des phrases avec des mots proposés. Mais ces mots ne sont pas anodins, ils sont l’objet d’un travail assidu de décodage et d’imprégnation mémorielle. Ce travail de compréhension vient donc assister l’automatisation du décodage en contexte phase.

Autre exemple, dans le travail sur le texte apparaît particulièrement le critère 132. En fait, l’endurance de lecture porte sur des textes de plus en plus longs qui ont comme principal objectif de lire et relire des mots décodables déjà vus, ce qui accentue la fixation orthographique. Ainsi les textes proposés exploitent – ils régulièrement les mêmes mots et les mêmes thèmes.

Autre exemple, dans le travail morphologique, le critère 311 est de plus en plus souvent exploité : le travail sur les verbes et leurs terminaisons. Mais on constate que ce travail est lié à celui portant sur les graphies visibles mais non prononcées : les terminaisons en « e – es – ent » etc. Le travail de sensibilisation sur les accords verbaux et les personnes se trouve ainsi fortement lié au travail de décodage de certaines graphies.
Il en va de même de la plupart des activités de compréhension (critères 132, 221, 222, 311, 312, 321, 322 et 323).

source ONL

mécanisme et absence de sens : une méthode qui ne répond pas aux exigences des programmes et des besoins en lecture

Léo & léa = poubelle   hello:{}



 hello:{}

 Page :   1  2  3  4  5  ..  84  85  86  ..  93  94  95  96  97  98

Aller à :