France2.fr
Voir le site
Ce forum est destiné aux débats sur les élections. Qu'elles soient passées, en cours ou à venir, exprimez vos idées et vos revendications sur cet espace de discussion !

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
   FORUM France 2 » Elections »

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE..LA DEFINITION

 

Il y a 168 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE..LA DEFINITION

n°602164
un chemino​t
Posté le 15-05-2007 à 15:05:31  profil
 

LIBERTE:
La liberté est la faculté d'agir selon sa volonté sans être entravé par le pouvoir d'autrui.
EGALITE:
L'égalité est l'état, la qualité de deux choses égales ou ayant une caractéristique identique (égalité d'âge de taille ...).
Pour l'être humain, l'égalité est le principe qui fait que les hommes doivent être traités de la même manière, avec la même dignité, qu'ils disposent des mêmes droits et sont soumis aux mêmes devoirs.
FRATERNITE:
La fraternité est l'expression du lien moral qui unie une fratrie.

Au sens commun, cette notion désigne un lien de solidarité et d'amitié entre les humains.

 En politique  
Il est utilisé dans le premier article de la déclaration universelle des droits de l'homme : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
En France  
Il fait partie de la devise de la France « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Mais que reste-t il de notre devise en 2007 ?



 

n°602275
Goonor
Posté le 15-05-2007 à 15:29:39  profil
 

un cheminot a écrit :

LIBERTE:
La liberté est la faculté d'agir selon sa volonté sans être entravé par le pouvoir d'autrui.
EGALITE:
L'égalité est l'état, la qualité de deux choses égales ou ayant une caractéristique identique (égalité d'âge de taille ...).
Pour l'être humain, l'égalité est le principe qui fait que les hommes doivent être traités de la même manière, avec la même dignité, qu'ils disposent des mêmes droits et sont soumis aux mêmes devoirs.
FRATERNITE:
La fraternité est l'expression du lien moral qui unie une fratrie.

Au sens commun, cette notion désigne un lien de solidarité et d'amitié entre les humains.

 En politique  
Il est utilisé dans le premier article de la déclaration universelle des droits de l'homme : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
En France  
Il fait partie de la devise de la France « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Mais que reste-t il de notre devise en 2007 ?



Merci de rappeler les principes de base !

Je crains bien que notre devise ne soit devenue en 2007 :

"Ordre, Mérite et Fierté"

et que notre vertu cardinale ne soit plus l’Intelligence, mais la Performance.

Attendons-nous aux traditionnelles objections sur les profiteurs, les parasites, les fonctionnaires, les gauchistes et les utopistes... qui n'ont rien compris à la réalité du monde.
Répondons-leur que la défense d'un idéal, c'est justement ce qui permet au monde de ne pas basculer dans une logique de déhumanisation au profit de la rentabilité, à l'humain de ne pas être entièrement soumis à ses instincts, c'est raisonner, penser pour ne pas uniquement suivre la logique qui s'impose en premier, sans recul... Défendre un idéal, c'est construire une vision à longs termes qui répondra aux besoins de maintenant sans hypothéquer sur la survie des générations à venir (et pas seulement du point de vue des retraites).
 

n°602276
un chemino​t
Posté le 15-05-2007 à 15:35:46  profil
 

un cheminot a écrit :

LIBERTE:
La liberté est la faculté d'agir selon sa volonté sans être entravé par le pouvoir d'autrui.
EGALITE:
L'égalité est l'état, la qualité de deux choses égales ou ayant une caractéristique identique (égalité d'âge de taille ...).
Pour l'être humain, l'égalité est le principe qui fait que les hommes doivent être traités de la même manière, avec la même dignité, qu'ils disposent des mêmes droits et sont soumis aux mêmes devoirs.
FRATERNITE:
La fraternité est l'expression du lien moral qui unie une fratrie.

Au sens commun, cette notion désigne un lien de solidarité et d'amitié entre les humains.

 En politique  
Il est utilisé dans le premier article de la déclaration universelle des droits de l'homme : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
En France  
Il fait partie de la devise de la France « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Mais que reste-t il de notre devise en 2007 ?



c'est encore la devise de la France ?
 

n°602452
Goonor
Posté le 15-05-2007 à 16:26:49  profil
 

A entendre le premiers discours du candidat élu, on pourrait craindre que la devise française ne reste plus que celle gravée sur les édifices publics.

Nicolas sarkozy a été élu, parce que il a réussi à faire croire que pour avoir "plus" il fallait une société axée sur la performance quantitative.
Mais c'est un leurre. Pour qu'une société fonctionne bien, il faut aussi qu'elle prenne en compte ceux qui ne sont pas performants (Egalité et Fraternité) , il faut qu'elles entretiennent les divergences (pour sa propre richesse) (Liberté),  il faut également qu'elle soit capable d'admettre ses échecs et de mesurer sa responsabilité... Le principe de faire table rase du passé, sous prétexte de fierté nationale, est une ineptie. Le passé nous enseigne pour le présent, la nation française c'est le peuple d'aujourd'hui mais également celui d'hier. On ne peut uniquement se glorifier des réussites du passé, sans endosser également la charge de réparer les erreurs du passé.

n°602548
un chemino​t
Posté le 15-05-2007 à 16:36:28  profil
 

Goonor a écrit :

Merci de rappeler les principes de base !

Je crains bien que notre devise ne soit devenue en 2007 :

"Ordre, Mérite et Fierté"

et que notre vertu cardinale ne soit plus l’Intelligence, mais la Performance.

Attendons-nous aux traditionnelles objections sur les profiteurs, les parasites, les fonctionnaires, les gauchistes et les utopistes... qui n'ont rien compris à la réalité du monde.
Répondons-leur que la défense d'un idéal, c'est justement ce qui permet au monde de ne pas basculer dans une logique de déhumanisation au profit de la rentabilité, à l'humain de ne pas être entièrement soumis à ses instincts, c'est raisonner, penser pour ne pas uniquement suivre la logique qui s'impose en premier, sans recul... Défendre un idéal, c'est construire une vision à longs termes qui répondra aux besoins de maintenant sans hypothéquer sur la survie des générations à venir (et pas seulement du point de vue des retraites).



Je partage votre idéal MAIS merci pour les parasites, fonctionnaires(j'y suis assimilé en étant cheminot)

n°602549
un chemino​t
Posté le 15-05-2007 à 16:47:54  profil
 

Goonor a écrit :

A entendre le premiers discours du candidat élu, on pourrait craindre que la devise française ne reste plus que celle gravée sur les édifices publics.

Nicolas sarkozy a été élu, parce que il a réussi à faire croire que pour avoir "plus" il fallait une société axée sur la performance quantitative.
Mais c'est un leurre. Pour qu'une société fonctionne bien, il faut aussi qu'elle prenne en compte ceux qui ne sont pas performants (Egalité et Fraternité) , il faut qu'elles entretiennent les divergences (pour sa propre richesse) (Liberté),  il faut également qu'elle soit capable d'admettre ses échecs et de mesurer sa responsabilité... Le principe de faire table rase du passé, sous prétexte de fierté nationale, est une ineptie. Le passé nous enseigne pour le présent, la nation française c'est le peuple d'aujourd'hui mais également celui d'hier. On ne peut uniquement se glorifier des réussites du passé, sans endosser également la charge de réparer les erreurs du passé.



En effet, oui

n°606143
akisskiss
une France Juste pour TOUS
Posté le 17-05-2007 à 00:27:50  profil
 

un cheminot a écrit :

LIBERTE:
La liberté est la faculté d'agir selon sa volonté sans être entravé par le pouvoir d'autrui.
EGALITE:
L'égalité est l'état, la qualité de deux choses égales ou ayant une caractéristique identique (égalité d'âge de taille ...).
Pour l'être humain, l'égalité est le principe qui fait que les hommes doivent être traités de la même manière, avec la même dignité, qu'ils disposent des mêmes droits et sont soumis aux mêmes devoirs.
FRATERNITE:
La fraternité est l'expression du lien moral qui unie une fratrie.

Au sens commun, cette notion désigne un lien de solidarité et d'amitié entre les humains.

 En politique  
Il est utilisé dans le premier article de la déclaration universelle des droits de l'homme : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
En France  
Il fait partie de la devise de la France « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Mais que reste-t il de notre devise en 2007 ?



elle est remplacée par celle dictée par le cac 40!
 


---------------
http://alduychaussette.canalblog.com/
n°606332
un chomine​t
Posté le 17-05-2007 à 08:35:58  profil
 

un cheminot a écrit :



Mais que reste-t il de notre devise en 2007 ?


Que reste-t'il du droit de propriété intellectuelle ?
car ces définitions ont été (pour la nième fois) volées sur le site de Wikipedia voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Fraternit%C3%A9 en violation de la licence GFDL selon laquelle

Citation:

Si vous souhaitez utiliser tout ou partie d'un article de Wikipédia sur votre site Web vous devez :

* mentionner ses auteurs, par exemple en donnant un hyperlien sur l'historique de l'article dans Wikipédia ;

On reconnait bien là l'attitude de ceux qui exploitent sans vergogne le travail des autres  

n°606707
Ladidj
Posté le 17-05-2007 à 12:21:37  profil
 

égalité: parlons-en, un cheminot qui ne cotise que 37,5 ans alors que son metier est loin d'etre aussi difficile que celui d'un ouvrier, et loin d'etre aussi stressant que celui de manager d'une PME.
Alors tu parles d'egalité, mais pense avant a ta situation de privilegié par rapport a tous les autres.
Je ne dis pas que tu es inutile a la societe, mais des lors que les cheminots sont mecontents, ils prennent toute la population en otage. C'est pas tres sympa et en plus c'est en contradiction avec la fraternité et la liberté!
C'est sur qu'il est normal que vous ayez le droit de greve, mais sous certaines conditions comme le service minimum qui garantit votre solidarité ou fraternité avec le reste de la population, mais aussi la liberté des travailleurs de se rendre a leur travail sans etre pris au piege par des greves dont la principale cause est celle d'obtenir encore plus en ne faisant pas plus!
 

n°607783
sablaise1
Posté le 17-05-2007 à 20:16:27  profil
 

Ladidj a écrit :

égalité: parlons-en, un cheminot qui ne cotise que 37,5 ans alors que son metier est loin d'etre aussi difficile que celui d'un ouvrier, et loin d'etre aussi stressant que celui de manager d'une PME.
Alors tu parles d'egalité, mais pense avant a ta situation de privilegié par rapport a tous les autres.
Je ne dis pas que tu es inutile a la societe, mais des lors que les cheminots sont mecontents, ils prennent toute la population en otage. C'est pas tres sympa et en plus c'est en contradiction avec la fraternité et la liberté!
C'est sur qu'il est normal que vous ayez le droit de greve, mais sous certaines conditions comme le service minimum qui garantit votre solidarité ou fraternité avec le reste de la population, mais aussi la liberté des travailleurs de se rendre a leur travail sans etre pris au piege par des greves dont la principale cause est celle d'obtenir encore plus en ne faisant pas plus!


c'est là tout le probleme: tu te tropmpes de cible pour dénoncer les inégalités. les vraies inégalités, c'est quand un PDG de multinationale (ex: Noel Forgeard), touche des indemnités de 8 millions d'euros pour avoir coulé l'entreprise (qui se voit ensuite obligée de licencier des milliers d'ouvriers qui n'y sont pour rien).
mais ça apparemment, ça ne te dérange pas!  

n°607953
Piedsurter​re
Posté le 17-05-2007 à 21:38:18  profil
 

Ladidj a écrit :

égalité: parlons-en, un cheminot qui ne cotise que 37,5 ans alors que son metier est loin d'etre aussi difficile que celui d'un ouvrier, et loin d'etre aussi stressant que celui de manager d'une PME.
Alors tu parles d'egalité, mais pense avant a ta situation de privilegié par rapport a tous les autres.
Je ne dis pas que tu es inutile a la societe, mais des lors que les cheminots sont mecontents, ils prennent toute la population en otage. C'est pas tres sympa et en plus c'est en contradiction avec la fraternité et la liberté!
C'est sur qu'il est normal que vous ayez le droit de greve, mais sous certaines conditions comme le service minimum qui garantit votre solidarité ou fraternité avec le reste de la population, mais aussi la liberté des travailleurs de se rendre a leur travail sans etre pris au piege par des greves dont la principale cause est celle d'obtenir encore plus en ne faisant pas plus!





Electeurs de G qui aimaient tant notre devise LIBERTE EGALITE FRATERNITE, commencez à faire appliquer cette devise par vos chers copains fonctionnaires, et la SNCF EDF... afin qu'ils acceptent de rompre avec leurs privilèges TRES COUTEUX, retraites à 55 ans et cie..qui accentuent depuis de nombreuses années les dettes du pays.
45 % du budget de l'état concerne la retraite et les salaires des fonctionnaires

Egalité pour tous les Français, oui vous avez raison liberté égalité fraternité.
La liberté de pourvoir aller travailler les jours de grève avec un service minimum







 

n°608060
patachou85
Posté le 17-05-2007 à 22:24:05  profil
 

Piedsurterre a écrit :

Electeurs de G qui aimaient tant notre devise LIBERTE EGALITE FRATERNITE, commencez à faire appliquer cette devise par vos chers copains fonctionnaires, et la SNCF EDF... afin qu'ils acceptent de rompre avec leurs privilèges TRES COUTEUX, retraites à 55 ans et cie..qui accentuent depuis de nombreuses années les dettes du pays.
45 % du budget de l'état concerne la retraite et les salaires des fonctionnaires

Egalité pour tous les Français, oui vous avez raison liberté égalité fraternité.
La liberté de pourvoir aller travailler les jours de grève avec un service minimum




c'est vrai, les salaires ! ils sont donc payés , les fonctionnaires ? ces fouteurs de m***** qui ne servent à rien qu'à profiter d'avantages mirobolants ??
et dont personne ne peut se passer parce que , rien à faire, ces sales gens-là sont à votre service et humainement pour la plupart ! (il y a des brebis galeuses partout, évidemment)
J'ai fait ma carrière d'infirmière dans le 93 et j'y ai vu des situations sordides, des souffrances et des peurs difficilement surmontables.J'y ai toujours répondu avec patience et tendresse, parce que j'aime mon prochain.
Des avantages ? j'en ai pas vu !
Le droit de grève, ben non, on l'a pas, nous ! il existe déjà le service minimum et c'est d'ailleurs ce qui fait que les pauvres infirmières gagnent aussi mal leur vie et ont des horaires épouvantables sans compensation.
Ne craignez rien, braves gens, nous veillons sur vous et même si il y en a quelques unes dans la rue (personne ne les voit !), vous serez toujours bien soigné, parce que nous sommes payées pour être à votre service, nous sommes du "service public", celui sur lequel vous crachez à longueur de post !
Moi, je vous trouve misérable à entendre. Vous traitez les fonctionnaires comme de la m..., et pourtant, je vous le dis, nous ne sommes pas des faignants, des gens foutre et, y en a marre de prendre votre venin constamment dans la gueule!
Après avoir donné 15 ans ma tendresse et mes meilleurs soins à tous, même les plus pauvres, j'ai repris les études pour devenir prof des écoles, dans les IUFM sur lesquels vous vous exprimez souvent aussi élégamment ! et  j'y ai appris mon métier, dites-donc ?????
J'ai enseigné dans les cités à des petits mômes tout bronzés et adorables ! Ils n'avaient pas encore été pourri par la misère et le chômage ...
Et bien, c'est un sacré boulot, je vous le dis !!!!
A choisir, j'étais moins crevée à l'hosto !!! alors quand je vous entends parler des prof, j'ai envie de vomir !
Et c'est pas pour le fric, ni les vacances scolaires (qu'on passe à préparer les dossiers des élèves en difficultés et à réfléchir sur les stratégies à avoir pour qu'ils raccrochent) qu'on fait ce métier-là ! C'est dur,ça demande une énergie du tonnerre ! autant qu'un patron de PME, à mon avis !
Cela fait un moment que je lis ce forum et franchement comment ne pas avoir la nausée, face à tant de haine, de méchanceté de votre part, alors que vous avez gagné, vous le "service du fric" !!!! alors, arrêtez de salir le "service public", et profitez-en, comme tout le monde, tant qu'il existe encore!
Parfois, je l'avoue, j'ai honte d'être française !

n°608182
patachou85
Posté le 17-05-2007 à 23:23:25  profil
 

patachou85 a écrit :

c'est vrai, les salaires ! ils sont donc payés , les fonctionnaires ? ces fouteurs de m***** qui ne servent à rien qu'à profiter d'avantages mirobolants ??
et dont personne ne peut se passer parce que , rien à faire, ces sales gens-là sont à votre service et humainement pour la plupart ! (il y a des brebis galeuses partout, évidemment)
J'ai fait ma carrière d'infirmière dans le 93 et j'y ai vu des situations sordides, des souffrances et des peurs difficilement surmontables.J'y ai toujours répondu avec patience et tendresse, parce que j'aime mon prochain.
Des avantages ? j'en ai pas vu !
Le droit de grève, ben non, on l'a pas, nous ! il existe déjà le service minimum et c'est d'ailleurs ce qui fait que les pauvres infirmières gagnent aussi mal leur vie et ont des horaires épouvantables sans compensation.
Ne craignez rien, braves gens, nous veillons sur vous et même si il y en a quelques unes dans la rue (personne ne les voit !), vous serez toujours bien soigné, parce que nous sommes payées pour être à votre service, nous sommes du "service public", celui sur lequel vous crachez à longueur de post !
Moi, je vous trouve misérable à entendre. Vous traitez les fonctionnaires comme de la m..., et pourtant, je vous le dis, nous ne sommes pas des faignants, des gens foutre et, y en a marre de prendre votre venin constamment dans la gueule!
Après avoir donné 15 ans ma tendresse et mes meilleurs soins à tous, même les plus pauvres, j'ai repris les études pour devenir prof des écoles, dans les IUFM sur lesquels vous vous exprimez souvent aussi élégamment ! et  j'y ai appris mon métier, dites-donc ?????
J'ai enseigné dans les cités à des petits mômes tout bronzés et adorables ! Ils n'avaient pas encore été pourri par la misère et le chômage ...
Et bien, c'est un sacré boulot, je vous le dis !!!!
A choisir, j'étais moins crevée à l'hosto !!! alors quand je vous entends parler des prof, j'ai envie de vomir !
Et c'est pas pour le fric, ni les vacances scolaires (qu'on passe à préparer les dossiers des élèves en difficultés et à réfléchir sur les stratégies à avoir pour qu'ils raccrochent) qu'on fait ce métier-là ! C'est dur,ça demande une énergie du tonnerre ! autant qu'un patron de PME, à mon avis !
Cela fait un moment que je lis ce forum et franchement comment ne pas avoir la nausée, face à tant de haine, de méchanceté de votre part, alors que vous avez gagné, vous le "service du fric" !!!! alors, arrêtez de salir le "service public", et profitez-en, comme tout le monde, tant qu'il existe encore!
Parfois, je l'avoue, j'ai honte d'être française !




je pensais recevoir une réponse pleine de fiel , mais j'avais oublié que j'avais affaire à des gens qui se couchent tôt !!!
Ouf, un peu de répit !!! à moins qu'ils ne parlent en dormant ....

n°608736
Ladidj
Posté le 18-05-2007 à 10:52:20  profil
 

creval a écrit :

Vous avez l'air de connaître le métier de cheminot, l'avez-vous exercé ? Je ne le pense pas mais comme tous les anti-fonctionnaires, vous parlez de ce que vous ne connaissez pas, et quand ils sont en grève, plutôt que de les dénigrer, vous feriez mieux d'être solidaire, ce serait tout autant dans votre intérêt en tant qu'éventuel usager que dans le leur.
J'ajouterai, et il en est de même pour moi à la poste, que, paraît-il, nous ne sommes qu'une bande de fénéants, mais quand on est pas là, c'est le bordel.
Et comme m'a dit, il y a quelques années, un gars du privé: " Vous, les fonctionnaires, vous êtes les derniers défenseurs des libertés".

Méditez donc là-dessus, ça n'vous fera pas de mal!!!

[url]http://www.enregistrersous.com/images/110762074320070517162222.gif

[/url]

Solidaire avec les cheminots? Et eux, le sont-ils qd ils font grève et que ca coute des milliards a l'Etat non seulement, mais aux PME aussi. Alors tes leçons de
solidarité, arrete de me faire rire stp.
Pour ce qui est de la poste ou quoi que soit d'autre, que vous soyez la ou pas, c'est tjs le bordel et rien que pour retirer un collis il nous faut 30min.
Ca, c'est la realité...

n°609032
patachou85
Posté le 18-05-2007 à 12:32:39  profil
 

creval a écrit :

Dans ma région, les hivers sont parfois rigoureux. Il y a quelques années la DDE était chargée du déneigement, 3h le matin les agent à bord des chasse-neige démarraient et faisaient le travail à la perfection. Qu'en est-il aujourd'hui ? le déneigement a été donné au privé. Loin de moi l'idée de critiquer les employés de ces entreprises, mais ces dites entreprises opèrent avec du matériel non-adéquat, ne sont pas habitué à ce genre de travail et ont généralement pour consigne du patron d'économiser le matériel en ne posant pas totalement les lames ou étraves et tout ça pour un prix exorbitant. j'ajouterai que dorénavent les routes ne sont déneigées qu'à partir de 6h30, quand elle le sont.  
A l'heure qu'il est, on en est arrivé à voir des gens prendrent des photos de l'état des routes et les envoyer à la préfecture, et mieux, tout le monde réclame le retour de la DDE sur les routes, en particulier ceux qui étaient les premiers à critiquer.
C'est lorsque l'on a plus que l'on regrette ce que l'on avait.  hello:{}

[url]http://www.enregistrersous.com/images/34759579620070518005041.gif   [url]http://www.enregistrersous.com/images/63143772420070518005101.gif

[/url][/url]


le problème, c'est que ceux qui n'ont jamais participé au service public ne comprennent pas qu'on puisse être motivé par autre chose que l'argent ! ça leur est incompréhensible ! travailler pour un salaire moyen en étant motivé par les autres, en étant satisfait de recevoir tout le matériel et le meilleur, fourni par l'état, pour effectuer au mieux ce qu'on attend de nous, ils ne comprennent pas !
Je ne voudrais pas dire de mal des cliniques privées, mais il ne faut pas avoir fait 10 ans d'études pour comprendre que le système de rentabilité ne peut pas être exercé avec les soins et la santé des gens ! si les compresses, les draps, les produits divers vous sont donnés au compte goutte, forcément, c'est le malade qui le ressent, et l'infirmière aussi car elle est mécontente de mal faire son boulot !
 

n°609275
patachou85
Posté le 18-05-2007 à 13:55:57  profil
 

Ladidj a écrit :

Solidaire avec les cheminots? Et eux, le sont-ils qd ils font grève et que ca coute des milliards a l'Etat non seulement, mais aux PME aussi. Alors tes leçons de
solidarité, arrete de me faire rire stp.
Pour ce qui est de la poste ou quoi que soit d'autre, que vous soyez la ou pas, c'est tjs le bordel et rien que pour retirer un collis il nous faut 30min.
Ca, c'est la realité...




dites moi, préférez-vous les grèves de camionneurs, les opérations escargot ???
ou alors les grèves dans les aéroports ?
vous avez une mémoire sélective ??
mais que croyez-vous ? qu'il existe une catégorie de gens qui font la grève pour avoir des vacances ? que les fonctionnaires sont tellement payés qu'1 ou 2 jours de paye en moins, c'est pas un problème pour les finances ??
quant-à vos problèmes de poste, que diriez-vous d'un guichet supplémentaire ??

n°609276
TheCatalys​t
Posté le 18-05-2007 à 14:08:12  profil
 

Goonor a écrit :

Merci de rappeler les principes de base !

Je crains bien que notre devise ne soit devenue en 2007 :

"Ordre, Mérite et Fierté"

et que notre vertu cardinale ne soit plus l’Intelligence, mais la Performance.



Très bien résumé... Soit productif ou crève.

n°609572
Ladidj
Posté le 18-05-2007 à 15:24:06  profil
 

TheCatalyst a écrit :

Très bien résumé... Soit productif ou crève.


l'intelligence mene a la performance, ca me parait logique!

n°609897
TheCatalys​t
Posté le 18-05-2007 à 16:56:09  profil
 

Ladidj a écrit :

l'intelligence mene a la performance, ca me parait logique!



La performance pour la performance ?
L'oisiveté n'est pas mère de tous les vices, mais bien mère de toutes les idées.
Il suffit de voir les philosophes grecs de l'antiquité, pour se rendre compte que les meilleurs idées viennent de la méditation et pas d'un jogging zarkozien.

Quant à l'intelligence requise pour visser 120 bouchons/heures au lieu de 100, je ne vois pas. Regardez donc la France d'en bas, vous êtes peut-être trop haut ?

n°610166
tianshi
Posté le 18-05-2007 à 17:44:44  profil
 

Je suis fonctionnaire dans la santé et mon époux également.
Si à ce qu'on lit, les cheminots semblent être les martyrs de la fonction publique, ils n'ont pas à ce jour, comme nous, une obligation de service en tenps de grêve. De plus, contrairement à ceux qui se plaignent, chez les fonctionnaires, du risque de devoir faire plus de 35 h, on a jamais vu un personnel soignant dans une salle d'opération dire au chirurgien : "Je m'en vais, j'ai fait mes heures !!!". Alors, il faut arrêter de prendre les fonctionnaires pour des "martyres", nous avons tout de même la sécurité de l'emploi. Pour en revenir aux cheminots, les grèves qui paralysent le bon fonctionnement de la nation coûtent des milliards et risquent de coûter en vie humaine le blocage des transports, étant un des facteurs d'absence des personnels hospitaliers dans les grands centres. La grève, oui, mais une grève organisée et en finalité de toute discution. La grève est un droit, mais elle ne doit pas être l'effet d'une minorité pour paralyser une majorité. Un jour, cette majorité pourrait se retourner contre cette minorité. D'un service public , cela pourrait se transformer en service au public (soit sous un régime privé).
Quant à notre devise : Egalité, Liberté, Fraternité, ces mots n'ont trouvé leur sens qu'aux heures graves de notre histoire. Aujourd'hui, même si dans le 1er article de la Constitution (les hommes naissent libres et égaux en droit), je pense que tout le monde peut en convenir que l'évolution de l'individu diverge de ces principes dés sa naissance.
Aujourd'hui, Mr le Président, Mr Nicolas Sarkozy veut redonner un vrai sens à notre devise. Mme Royale, quand elle a fait allusion au drapeau français, ce qui a fait couler tant d'encre, prônait les mêmes principes. Que vous soyez de gauche, de droite ou de toutes autres convictions politiques, si vous voulez donner une valeur à notre devise, cessez de penser en individualiste. Mr Sarkozy a dit qu'il était le président de tous les français, alors français soyez un peuple digne de votre nation.
 


---------------
Rejoignez le forum de soutien à Nicolas Sarkozy, notre président
n°610616
Piedsurter​re
Posté le 18-05-2007 à 19:45:58  profil
 

patachou85 a écrit :

le problème, c'est que ceux qui n'ont jamais participé au service public ne comprennent pas qu'on puisse être motivé par autre chose que l'argent ! ça leur est incompréhensible ! travailler pour un salaire moyen en étant motivé par les autres, en étant satisfait de recevoir tout le matériel et le meilleur, fourni par l'état, pour effectuer au mieux ce qu'on attend de nous, ils ne comprennent pas !
Je ne voudrais pas dire de mal des cliniques privées, mais il ne faut pas avoir fait 10 ans d'études pour comprendre que le système de rentabilité ne peut pas être exercé avec les soins et la santé des gens ! si les compresses, les draps, les produits divers vous sont donnés au compte goutte, forcément, c'est le malade qui le ressent, et l'infirmière aussi car elle est mécontente de mal faire son boulot !




Vous voulez quoi, nous faire pleurer sur votre sort ? Le service public, on connait, rappelez vous  avec France Télécom, les gréves les employés disaient que la privatisation allait augmenter le prix du téléphone. Le prix du téléphone n'a jamais été aussi bas.
Pourquoi critiquer les cliniques privées?? les journées sont moins chères et ce n'est pas une usine comme l'hopîtal et en plus, c'est mieux gérer il y a moins de personnel dans les bureaux. Dans le privé la gestion est obligatoire car il n'y a pas de subventions.
Mais nous sommes très bien soigner, contrairement à ce que vous dites, ils tiennent à leur réputation et en plus souvent ils ont des spécialitées.
Par contre leurs infirmières ne peuvent pas prendre une retraite après 15 ans d'exercice en ayant eu 3 enfants, vrai ou faux cette info qui m'a été donnée???
En ce qui concerne les salaires du public arrêtez de pleurer et regardez les salaires dans le privé. Il faut sortir de votre bulle.
A l'éducation nationale dans les bureaux il y a  trop d'employées, si les sociètés privées étaient gérées comme la fonction publique ils déposeraient le bilan.
Alors quand un pays est endetté il est urgent de revoir la gestion et l'organisation déjà de sa fonction publique.

Il est aussi très urgent de demander aux profs de G d'arrêter de militer dans l'école.
 

n°611056
patachou85
Posté le 18-05-2007 à 22:36:28  profil
 

Piedsurterre a écrit :

Vous voulez quoi, nous faire pleurer sur votre sort ? Le service public, on connait, rappelez vous  avec France Télécom, les gréves les employés disaient que la privatisation allait augmenter le prix du téléphone. Le prix du téléphone n'a jamais été aussi bas.
Pourquoi critiquer les cliniques privées?? les journées sont moins chères et ce n'est pas une usine comme l'hopîtal et en plus, c'est mieux gérer il y a moins de personnel dans les bureaux. Dans le privé la gestion est obligatoire car il n'y a pas de subventions.
Mais nous sommes très bien soigner, contrairement à ce que vous dites, ils tiennent à leur réputation et en plus souvent ils ont des spécialitées.
Par contre leurs infirmières ne peuvent pas prendre une retraite après 15 ans d'exercice en ayant eu 3 enfants, vrai ou faux cette info qui m'a été donnée???
En ce qui concerne les salaires du public arrêtez de pleurer et regardez les salaires dans le privé. Il faut sortir de votre bulle.
A l'éducation nationale dans les bureaux il y a  trop d'employées, si les sociètés privées étaient gérées comme la fonction publique ils déposeraient le bilan.
Alors quand un pays est endetté il est urgent de revoir la gestion et l'organisation déjà de sa fonction publique.

Il est aussi très urgent de demander aux profs de G d'arrêter de militer dans l'école.




je n'ai pas eu l'impression ni de me plaindre des salaires du public (??), ni de vous avoir demandé de pleurer sur mon sort !!!
Je suis bien assez grande pour pleurer moi-même sur mon sort depuis que Sarko a montré le bout de son nez !
Heureusement, il reste un espoir, il parait qu'un salaire de 4000 euros, c'est pas beaucoup, toujours d'après Sarko !! moi, un smic à 4000 euros, ça me va !!!
Alors, sans me plaindre, j'attends de voir si il tiendra ses promesses .....

n°612149
tianshi
Posté le 19-05-2007 à 13:16:52  profil
 

Patachou85 a écrit :

je n'ai pas eu l'impression ni de me plaindre des salaires du public (??), ni de vous avoir demandé de pleurer sur mon sort !!!
Je suis bien assez grande pour pleurer moi-même sur mon sort depuis que Sarko a montré le bout de son nez !
Heureusement, il reste un espoir, il parait qu'un salaire de 4000 euros, c'est pas beaucoup, toujours d'après Sarko !! moi, un smic à 4000 euros, ça me va !!!
Alors, sans me plaindre, j'attends de voir si il tiendra ses promesses .....

Je me permets de vous contredire, mais ce n'est pas Mr Sarkozy qui a tenu ces propos, mais Mr Hollande !!! Même que Mr Sarkozy, lors du débat avec Mme Royal, les avait soulevé (comme un pic !!!) et que Mme Royale n'avait sû quoi dire et c'était retrouvée embarrassé !!! Rappelons que Mr Hollande est le compagnon de Mme Royal et que son salaire est d'environ 4 000 € !!!


---------------
Rejoignez le forum de soutien à Nicolas Sarkozy, notre président
n°612293
patachou85
Posté le 19-05-2007 à 14:06:02  profil
 

tianshi a écrit :

Patachou85 a écrit :

je n'ai pas eu l'impression ni de me plaindre des salaires du public (??), ni de vous avoir demandé de pleurer sur mon sort !!!
Je suis bien assez grande pour pleurer moi-même sur mon sort depuis que Sarko a montré le bout de son nez !
Heureusement, il reste un espoir, il parait qu'un salaire de 4000 euros, c'est pas beaucoup, toujours d'après Sarko !! moi, un smic à 4000 euros, ça me va !!!
Alors, sans me plaindre, j'attends de voir si il tiendra ses promesses .....

Je me permets de vous contredire, mais ce n'est pas Mr Sarkozy qui a tenu ces propos, mais Mr Hollande !!! Même que Mr Sarkozy, lors du débat avec Mme Royal, les avait soulevé (comme un pic !!!) et que Mme Royale n'avait sû quoi dire et c'était retrouvée embarrassé !!! Rappelons que Mr Hollande est le compagnon de Mme Royal et que son salaire est d'environ 4 000 € !!!




non, non, non! Monsieur Hollande avait affirmé ne pas aimé les riches et estimer une personne "riche" , celle qui gagne à partir de 4000 euros par mois.
Effectivement, pour la mettre dans l'embarras, Monsieur Sarkozy en a parlé avec Madame Royal, qui a répondu ne pas être responsable des paroles de Monsieur Hollande. Ce à quoi monsieur Sarkosy s'est exclamé : heureusement, parce que quand même 4000 euros, c'est déjà pas beaucoup
Vous gagnez combien, vous ?????

n°616173
un chemino​t
Posté le 21-05-2007 à 10:43:52  profil
 

Ladidj a écrit :

égalité: parlons-en, un cheminot qui ne cotise que 37,5 ans alors que son metier est loin d'etre aussi difficile que celui d'un ouvrier, et loin d'etre aussi stressant que celui de manager d'une PME.
Alors tu parles d'egalité, mais pense avant a ta situation de privilegié par rapport a tous les autres.



De quel droit vous permettez vous de juger de la pénibilité de certains métiers à la SNCF ?

Arretez d"ecouter TF1 et venez voir le boulot que les cheminots font sur les voies par tous les temps et de jour comme de nuit...

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
   FORUM France 2 » Elections »

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE..LA DEFINITION