France2.fr
Voir le site
Le premier « saturday night show » de France 2 sera entre les mains d’un Laurent Ruquier bretteur acide et vif. La parole est à vous sur ce forum pour réagir et intervenir sur ce programme tant attendu.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
   FORUM France 2 » On n'est pas couché »

Les anciens de Goldman Sachs dans le gouvernement Trump

 

73 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Les anciens de Goldman Sachs dans le gouvernement Trump

n°3213292
syagriusI
Posté le 03-02-2017 à 18:14:27  profil
 

.

En dépit de son discours hostile aux élites, Donald Trump a annoncé l’arrivée de cinq anciens "Goldmen" à
des postes-clés.

Goldman Sachs a longtemps été le lieu d’où venaient et où atterrissaient les hauts fonctionnaires.

En dépit de discours hostiles aux élites durant la campagne, il a annoncé peu après son élection l’arrivée de cinq anciens Goldmen : Gary Cohn, numéro deux de la célèbre banque d’affaires, chargé de coordonner la politique économique gouvernementale, Steven Mnuchin à la tête du Trésor, ainsi que Stephen Bannon, Anthony Scaramucci et Dina Powell, qui le conseilleront directement à la Maison-Blanche.

Donald Trump a aussi annoncé son intention de nommer l’avocat d’affaires Jay Clayton, qui a conseillé la banque pendant la crise, à la tête de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme des marchés financiers.

Car la banque cultive, presque depuis sa création, en 1869, par l’immigrant allemand Marcus Goldman et son gendre Samuel Sachs, des rapports étroits avec le pouvoir.

La présidence Bush a vu le plus grand nombre d'anciens de Goldman Sachs nommés dans l'administration publique, principalement au Trésor et à la Maison-Blanche.

Quand Henry Paulson, ancien directeur de Goldman Sachs, a été appelé à la tête du Trésor par George Bush, dans la tourmente des « subprimes » qui allait entraîner une crise financière mondiale, il a recruté tellement d’anciens collègues que l’institution financière y a gagné un nouveau surnom de la part de ses détracteurs :

« GS », comme « Government Sachs ».

Un échange d’intérêts bien compris. L’hypothèse est d’autant plus crédible que la majorité des anciens de Goldman qui sont passés par les hautes sphères du pouvoir américain sont aujourd’hui revenus dans le privé, et en particulier… chez Goldman Sachs.

.

n°3213772
Profil sup​primé
Posté le 04-02-2017 à 21:10:13  
 

syagriusI a écrit :


.

En dépit de son discours hostile aux élites, Donald Trump a annoncé l’arrivée de cinq anciens "Goldmen" à
des postes-clés.

Goldman Sachs a longtemps été le lieu d’où venaient et où atterrissaient les hauts fonctionnaires.

En dépit de discours hostiles aux élites durant la campagne, il a annoncé peu après son élection l’arrivée de cinq anciens Goldmen : Gary Cohn, numéro deux de la célèbre banque d’affaires, chargé de coordonner la politique économique gouvernementale, Steven Mnuchin à la tête du Trésor, ainsi que Stephen Bannon, Anthony Scaramucci et Dina Powell, qui le conseilleront directement à la Maison-Blanche.

Donald Trump a aussi annoncé son intention de nommer l’avocat d’affaires Jay Clayton, qui a conseillé la banque pendant la crise, à la tête de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme des marchés financiers.

Car la banque cultive, presque depuis sa création, en 1869, par l’immigrant allemand Marcus Goldman et son gendre Samuel Sachs, des rapports étroits avec le pouvoir.

La présidence Bush a vu le plus grand nombre d'anciens de Goldman Sachs nommés dans l'administration publique, principalement au Trésor et à la Maison-Blanche.

Quand Henry Paulson, ancien directeur de Goldman Sachs, a été appelé à la tête du Trésor par George Bush, dans la tourmente des « subprimes » qui allait entraîner une crise financière mondiale, il a recruté tellement d’anciens collègues que l’institution financière y a gagné un nouveau surnom de la part de ses détracteurs :

« GS », comme « Government Sachs ».

Un échange d’intérêts bien compris. L’hypothèse est d’autant plus crédible que la majorité des anciens de Goldman qui sont passés par les hautes sphères du pouvoir américain sont aujourd’hui revenus dans le privé, et en particulier… chez Goldman Sachs.

.



Trump recycle les anciens de Goldman Sachs. Et Hollande, l'ennemi de la finance, a recyclé l'ancien de chez Rothschild, Macron. Quelle différence ?

n°3213937
syagriusI
Posté le 07-02-2017 à 17:57:21  profil
 




Aucune ! De plus rappelons nous que c'est aux mêmes Rotschilds qui employaient Pompidou qu'on

le fait que la Banque Nationale ne peut plus emprunter au taux zéro entraînant une dette abyssale

de centaines de milliards de plus.



.

n°3214068
Profil sup​primé
Posté le 08-02-2017 à 19:28:27  
 

syagriusI a écrit :




Aucune ! De plus rappelons nous que c'est aux mêmes Rotschilds qui employaient Pompidou qu'on

le fait que la Banque Nationale ne peut plus emprunter au taux zéro entraînant une dette abyssale

de centaines de milliards de plus.



.



Exact. Et depuis, on a eu 20 ans de pouvoir de gauche ces 40 dernières années, dont 2 mandatures d'alliance de la gauche (premier mandat de Mitterrand puis gauche plurielle de Jospin) sans que cela ne change strictement rien. Alors, croire que Hamon ou Mélenchon l'ancien ministre socialiste vont changer quoi que ce soit, c'est ce mettre une poutre dans l'œil. De toute façon, pour sortir de cette contrainte, il faudrait sortir de l'euro et même de l'UE. Inconcevable.

n°3214523
syagriusI
Posté le 11-02-2017 à 12:18:54  profil
 

syagriusI a écrit :




Aucune ! De plus rappelons nous que c'est aux mêmes Rotschilds qui employaient Pompidou qu'on

le fait que la Banque Nationale ne peut plus emprunter au taux zéro entraînant une dette abyssale

de centaines de milliards de plus.

.




Mitterrand et Chirac ont doublé la dette de la France en 10 ans chacun.

Sarko en fait autant mais en....5 ans ! En plus il a bradé les bijoux de famille en vendant l'or français à perte

pendant que le reste de l'Europe le gardaient jalousement pour les coups durs.

Il prétendait que cela ne rapportait pas assez....là il a fait une grosse perte...


./

n°3215020
Profil sup​primé
Posté le 11-02-2017 à 14:49:42  
 

syagriusI a écrit :




Mitterrand et Chirac ont doublé la dette de la France en 10 ans chacun.

Sarko en fait autant mais en....5 ans ! En plus il a bradé les bijoux de famille en vendant l'or français à perte

pendant que le reste de l'Europe le gardaient jalousement pour les coups durs.

Il prétendait que cela ne rapportait pas assez....là il a fait une grosse perte...


./



Reste que Sarkozy a doublé la dette suite à une crise financière énorme. Mitterrand et Chirac, non ...

n°3215051
Jack Skell​ington
Modération de www.netino.fr
Posté le 12-02-2017 à 12:46:22  profil
 

syagriusI a écrit :


.

En dépit de son discours hostile aux élites, Donald Trump a annoncé l’arrivée de cinq anciens "Goldmen" à
des postes-clés.

Goldman Sachs a longtemps été le lieu d’où venaient et où atterrissaient les hauts fonctionnaires.

En dépit de discours hostiles aux élites durant la campagne, il a annoncé peu après son élection l’arrivée de cinq anciens Goldmen : Gary Cohn, numéro deux de la célèbre banque d’affaires, chargé de coordonner la politique économique gouvernementale, Steven Mnuchin à la tête du Trésor, ainsi que Stephen Bannon, Anthony Scaramucci et Dina Powell, qui le conseilleront directement à la Maison-Blanche.

Donald Trump a aussi annoncé son intention de nommer l’avocat d’affaires Jay Clayton, qui a conseillé la banque pendant la crise, à la tête de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme des marchés financiers.

Car la banque cultive, presque depuis sa création, en 1869, par l’immigrant allemand Marcus Goldman et son gendre Samuel Sachs, des rapports étroits avec le pouvoir.

La présidence Bush a vu le plus grand nombre d'anciens de Goldman Sachs nommés dans l'administration publique, principalement au Trésor et à la Maison-Blanche.

Quand Henry Paulson, ancien directeur de Goldman Sachs, a été appelé à la tête du Trésor par George Bush, dans la tourmente des « subprimes » qui allait entraîner une crise financière mondiale, il a recruté tellement d’anciens collègues que l’institution financière y a gagné un nouveau surnom de la part de ses détracteurs :

« GS », comme « Government Sachs ».

Un échange d’intérêts bien compris. L’hypothèse est d’autant plus crédible que la majorité des anciens de Goldman qui sont passés par les hautes sphères du pouvoir américain sont aujourd’hui revenus dans le privé, et en particulier… chez Goldman Sachs.

.




Ce n'est même pas de lui !
Même pas capable d'écrire ses trucs !
Que des copier/coller !

Propos identiques !

Posté le 27-01-2017 à 12:19:49 par syagriusI sur le forum France2
http://forums.france2.fr/franc [...] tm#t298978


Article du Monde le 16.12.2016 à 16h19.
https://www.lemonde.fr/les-dec [...] 55770.html






.


---------------
Modération faite par un logiciel (robot) ou pouvant être faite de l’étranger : Mali, Sénégal, Maroc, Madagascar.
Curieux qu’à partir de dictatures, ou le silence est roi, l’on nous dise ce que l’on a le droit de dire ici.
n°3215075
MichelAlai​n2000
Posté le 13-02-2017 à 08:51:59  profil
 

syagriusI a écrit :


.

En dépit de son discours hostile aux élites, Donald Trump a annoncé l’arrivée de cinq anciens "Goldmen" à
des postes-clés.

Goldman Sachs a longtemps été le lieu d’où venaient et où atterrissaient les hauts fonctionnaires.

En dépit de discours hostiles aux élites durant la campagne, il a annoncé peu après son élection l’arrivée de cinq anciens Goldmen : Gary Cohn, numéro deux de la célèbre banque d’affaires, chargé de coordonner la politique économique gouvernementale, Steven Mnuchin à la tête du Trésor, ainsi que Stephen Bannon, Anthony Scaramucci et Dina Powell, qui le conseilleront directement à la Maison-Blanche.

Donald Trump a aussi annoncé son intention de nommer l’avocat d’affaires Jay Clayton, qui a conseillé la banque pendant la crise, à la tête de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme des marchés financiers.

Car la banque cultive, presque depuis sa création, en 1869, par l’immigrant allemand Marcus Goldman et son gendre Samuel Sachs, des rapports étroits avec le pouvoir.

La présidence Bush a vu le plus grand nombre d'anciens de Goldman Sachs nommés dans l'administration publique, principalement au Trésor et à la Maison-Blanche.

Quand Henry Paulson, ancien directeur de Goldman Sachs, a été appelé à la tête du Trésor par George Bush, dans la tourmente des « subprimes » qui allait entraîner une crise financière mondiale, il a recruté tellement d’anciens collègues que l’institution financière y a gagné un nouveau surnom de la part de ses détracteurs :

« GS », comme « Government Sachs ».

Un échange d’intérêts bien compris. L’hypothèse est d’autant plus crédible que la majorité des anciens de Goldman qui sont passés par les hautes sphères du pouvoir américain sont aujourd’hui revenus dans le privé, et en particulier… chez Goldman Sachs.

.





Nous avons bien Macron possible au deuxième tour ... alors, nous serions plus inspiré de veiller à ce que le chemin de la Grèce ne devienne pas le nôtre plutôt que de passer notre temps à nous occuper des problèmes des autres !!!!!

De plus, tout ce que vous dites était déjà en place depuis bien longtemps et la domination de la finance et des communautés ne sont pas d'hier ... !!!!

.

n°3220101
valeursdef​rance
Posté le 10-03-2017 à 11:03:00  profil
 

MichelAlain2000 a écrit :





Nous avons bien Macron possible au deuxième tour ... alors, nous serions plus inspiré de veiller à ce que le chemin de la Grèce ne devienne pas le nôtre plutôt que de passer notre temps à nous occuper des problèmes des autres !!!!!

De plus, tout ce que vous dites était déjà en place depuis bien longtemps et la domination de la finance et des communautés ne sont pas d'hier ... !!!!

.






Je partage votre point de vue sur les dangers colossaux que représente Macron pour la France et les Français, quant aux prédominances de la communauté dont vous parlez, elle n'est pas une question mais une réalité.

n°3220116
marnix
Posté le 10-03-2017 à 12:15:17  profil
 

MichelAlain2000 a écrit :





Nous avons bien Macron possible au deuxième tour ... alors, nous serions plus inspiré de veiller à ce que le chemin de la Grèce ne devienne pas le nôtre plutôt que de passer notre temps à nous occuper des problèmes des autres !!!!!

De plus, tout ce que vous dites était déjà en place depuis bien longtemps et la domination de la finance et des communautés ne sont pas d'hier ... !!!!

.




Il serait bon de se rappeler à qui a profité la plus grosse partie de la dette induite par l'interdiction faite

à la Banque de France d'emprunter au taux zéro. Elle de plus de 2.000 milliards.

Rien qu'en intérêt cela représente des centaines de milliards.

Quant au capital...il faudra finir par vendre les bijoux de famille pour espérer en rembourser

une partie à défaut de la totalité.

.

n°3220267
rcvnv
Posté le 11-03-2017 à 11:53:08  profil
 

Depuis la mainmise de la bourgeoisie et de la finance sur le monde, la faim, la soif, la misère, la maladie et l'ignorance ont reculé partout dans le monde. La famine endémique en Inde recule, celle au Sud Soudan est une exception qui confirme la tendance. La science et les arts prospèrent partout, il y a dix millions de pianistes dans la seule Chine et la population mondiale a été multipliée par sept depuis 150 ou 200 ans, c'est-à-dire depuis les premiers cris de vierge effarouchée des malthusiens des malthusiens de tous poils et de malheur.

n°3220309
Jack Skell​ington
Modération de www.netino.fr
Posté le 11-03-2017 à 15:33:47  profil
 

rcvnv a écrit :


Depuis la mainmise de la bourgeoisie et de la finance sur le monde, la faim, la soif, la misère, la maladie et l'ignorance ont reculé partout dans le monde. La famine endémique en Inde recule, celle au Sud Soudan est une exception qui confirme la tendance. La science et les arts prospèrent partout, il y a dix millions de pianistes dans la seule Chine et la population mondiale a été multipliée par sept depuis 150 ou 200 ans, c'est-à-dire depuis les premiers cris de vierge effarouchée des malthusiens des malthusiens de tous poils et de malheur.




Daesh, Syrie, Irak, Libye, Corée du Nord, etc.
La crise des réfugiés.
9 millions de personnes sous le seuil de pauvreté en France !
7 millions de personnes ayant un problème d’emploi en France et non 3 millions !

Sans toutes les DOM, sans les POM et les TOM, donc Métropole et une aprtie des DOM


DPFwJslYRLKu


En extraction PDF ici : http://getwebb.org/v/BnS1YvkG



C’est cela que vous appelez la culture, et le recule de la misère ?!
Daesh de la culture ?!



.


---------------
Modération faite par un logiciel (robot) ou pouvant être faite de l’étranger : Mali, Sénégal, Maroc, Madagascar.
Curieux qu’à partir de dictatures, ou le silence est roi, l’on nous dise ce que l’on a le droit de dire ici.
n°3220370
marnix
Posté le 12-03-2017 à 10:55:46  profil
 

rcvnv a écrit :


Depuis la mainmise de la bourgeoisie et de la finance sur le monde, la faim, la soif, la misère, la maladie et l'ignorance ont reculé partout dans le monde. La famine endémique en Inde recule, celle au Sud Soudan est une exception qui confirme la tendance. La science et les arts prospèrent partout, il y a dix millions de pianistes dans la seule Chine et la population mondiale a été multipliée par sept depuis 150 ou 200 ans, c'est-à-dire depuis les premiers cris de vierge effarouchée des malthusiens des malthusiens de tous poils et de malheur.




Euuuh ! T'es sérieux là...?

La seule spéculation tue des centaines de millions de gens à travers la planète.

Rien que la guerre des multinationales au Kivu via des mercenaires afin de piller, l'or, le coltan

pour les ordis et téléphones portables, le diamant...a coûté près de 10 millions de morts depuis

11 à 12 ans, sans parler des réfugiés qui errent dans les forêts, les viols en masse...etc...

Ne parlons pas de l'Irak et son million et demi de victimes du fait des retombées de la pollution des armes

des morts des bombardements, de l'embargo, la mémoire archéologique volée, les enfants malformés

chaque jour (phosphore blanc, uranium appauvri...), le pays qui n'existe plus en tant que tel...etc...

Par contre les multinationales et les entreprises privées de mercenaires et de fournitures de logistique

et autres consultants s'en sont mis plein les poches. Sans parler de la privatisation du secteur de l'état

jetant des milliers de chômeurs à la rue. De quel droit toute cette ingérence mortifère ?

Depuis que du gaz a été découvert c'est la Syrie qui déguste...des milliers de morts par la prétendue

coalition et la création de Daesh par ces puissances qui veulent liquider ce pays.

L'Afrique est le souffre douleur...sans cesse des coups d'état téléguidés ou directes venant de l'extérieur

et des guerres avec son lot de famine et de malheur...tu es sûr d'être sur la planète terre ? Allo...Houston ...

Il n'a jamais eu d'immigration en Lybie et voit la population fuir dans les pays voisins ou ailleurs

du fait du gâchis produit par la ruine de ce pays afin de mettre la main dessus. On peut continuer comme ça...

.


.

n°3220399
Profil sup​primé
Posté le 11-03-2017 à 13:51:34  
 

marnix a écrit :




Il serait bon de se rappeler à qui a profité la plus grosse partie de la dette induite par l'interdiction faite

à la Banque de France d'emprunter au taux zéro. Elle de plus de 2.000 milliards.

Rien qu'en intérêt cela représente des centaines de milliards.

Quant au capital...il faudra finir par vendre les bijoux de famille pour espérer en rembourser

une partie à défaut de la totalité.

.



Ah. Et que proposez vous, vous et votre camp ?

n°3220525
schnell
Posté le 12-03-2017 à 23:07:13  profil
 

hello:{} les anciens de cette banque occupent des places de dirigeant dans l'UE hello:{}

n°3220533
schnell
Posté le 12-03-2017 à 09:38:23  profil
 

les anciens de cette banque américaine sont tous à des postes de dirigeant dans le monde dans l'UE il y en a plein

n°3220621
marnix
Posté le 13-03-2017 à 19:35:31  profil
 

schnell a écrit :


les anciens de cette banque américaine sont tous à des postes de dirigeant dans le monde dans l'UE il y en a plein




Exact. D'ailleurs ils sont aussi impliqués dans la dette grecque. Ils ont fait leur beurre avec.





.

n°3220622
marnix
Posté le 13-03-2017 à 19:39:49  profil
 




Déjà que les Français prennent possession de leur souveraineté qui n'existe plus.

Une fois passés par là les Rothschilds et Pompidou...c'est la France qui déguste ainsi que

ces institutions.

De Gaulle, Mitterrand et Chirac ont lutté pied à pied pour éviter de la sacrifier cette souveraineté.

Depuis Sarko les Américains sont arrivés là où ils sont échoués avec De Gaulle qui était le hérault

qui montait la garde.

L'homme de la CIA a tout bradé.


.

n°3220648
Jack Skell​ington
Modération de www.netino.fr
Posté le 13-03-2017 à 17:48:33  profil
 

schnell a écrit :


les anciens de cette banque américaine sont tous à des postes de dirigeant dans le monde dans l'UE il y en a plein





C’est la politique de Goldman Sachs, c’est dans sa gestion.
Passé 50 ans, ils poussent certains de leurs cadres à rejoindre la haute fonction publique, et leur donnent des stock-options, des actions.
Le tout pour contrôler les états. Les documents internes de l'entreprise sont mentionnés dans ces documentaires.



1° Arté documentaire - Évasion fiscale Le hold-up du siècle : https://miniurl.be/r-1cj1


2° Arté documentaire - Goldman Sachs - Les Nouveaux Maitres du Monde :
https://vimeo.com/38105656


3° CBC – Radio Canada - Krach -Les dessous de la crise économique mondiale :
https://www.youtube.com/watch?v=rt1WI4OjSUk






.


---------------
Modération faite par un logiciel (robot) ou pouvant être faite de l’étranger : Mali, Sénégal, Maroc, Madagascar.
Curieux qu’à partir de dictatures, ou le silence est roi, l’on nous dise ce que l’on a le droit de dire ici.
n°3220709
rcvnv
Posté le 14-03-2017 à 14:28:49  profil
 

La guerre dans les pays arabes depuis 25 ans, c'est triste et très meurtrier, mais dans le même temps, la famine a reculé et la prospérité a progressé en moyenne et la population mondiale s'est accrue de deux milliards d'êtres humains grâce à l'accroissement des libertés et de la circulation des personnes, des capitaux et des idées.

Tous les malthusiens de malheur, vous pouvez vous e-égosiller autant que vous pouvez, vous ne pouvez rien contre cette formidable démonstration de vitalité.

Wikipedia - Population mondiale

n°3220817
Jack Skell​ington
Modération de www.netino.fr
Posté le 14-03-2017 à 23:40:42  profil
 

rcvnv a écrit :


La guerre dans les pays arabes depuis 25 ans, c'est triste et très meurtrier, mais dans le même temps, la famine a reculé et la prospérité a progressé en moyenne et la population mondiale s'est accrue de deux milliards d'êtres humains grâce à l'accroissement des libertés et de la circulation des personnes, des capitaux et des idées.

Tous les malthusiens de malheur, vous pouvez vous e-égosiller autant que vous pouvez, vous ne pouvez rien contre cette formidable démonstration de vitalité.






N’importe quoi ?!
Il y a eu des émeutes de la faim en 2007, 2008, 2009 et à part cela l’a faim a diminué !

ONU - Programme Alimentaire Mondial : https://fr.wfp.org/faim - 795 millions de personnes souffrent de faim chronique dans le monde.

L’augmentation de la population n’a rien à voir avec la vitalité, la faim, mais avec la médecine !
Les pays du tiers-monde, que l’on dit en voie de développement depuis 50 ans, faisaient beaucoup d’enfants car peu arrivés à l’âge adulte.
Grace à la médecine et à la lutte contre la mortalité infantile, la majorité des enfants arrivent à l’âge adulte, dans des pays ou il n’y a pas la famine, ou il n’y a pas la guerre.
La surpopulation vient de là !




Wikibeauf = anonymat complet de celles et ceux qui écrivent !
Wikibeauf = aucune preuve de leurs compétences quelconque, ni de leurs diplômes !
Wikibeauf = financé par Goldmans Sachs et d'autres entreprises de la finance, de la banque et du pétrole !
https://wikimediafoundation.or [...] /2015-2016



oGc11Sf3rz3n






.


---------------
Modération faite par un logiciel (robot) ou pouvant être faite de l’étranger : Mali, Sénégal, Maroc, Madagascar.
Curieux qu’à partir de dictatures, ou le silence est roi, l’on nous dise ce que l’on a le droit de dire ici.
n°3220921
Profil sup​primé
Posté le 14-03-2017 à 20:18:52  
 

marnix a écrit :




Déjà que les Français prennent possession de leur souveraineté qui n'existe plus.

Une fois passés par là les Rothschilds et Pompidou...c'est la France qui déguste ainsi que

ces institutions.

De Gaulle, Mitterrand et Chirac ont lutté pied à pied pour éviter de la sacrifier cette souveraineté.

Depuis Sarko les Américains sont arrivés là où ils sont échoués avec De Gaulle qui était le hérault

qui montait la garde.

L'homme de la CIA a tout bradé.


.



Avec qui ?

n°3221138
marnix
Posté le 18-03-2017 à 18:40:49  profil
 

.


Le 15 mars, un extrait d’une déclaration d’impôts de Trump datant de 2005, a été révélé par la chaîne MSNBC. Il montre que le milliardaire a payé cette année-là 38 millions de dollars d’impôts – sur des revenus de plus de 150 millions de dollars – et qu’il a bénéficié d’une importante déduction fiscale.

En effet, “le président Trump a déduit plus de 100 millions de dollars de pertes [de ses revenus] pour réduire ses impôts fédéraux en 2005”, souligne The New York Times.

Cette feuille d’impôts lève un coin du voile sur les pratiques fiscales de Donald Trump, qui a refusé, contrairement à ce que veut la tradition, de rendre publiques ses déclarations d’impôts au cours de la campagne présidentielle de 2016.

On en comprends la raison à présent. Et cela quand la classe moyenne paie normalement ses impôts.
Rien que pour ces pratiques non patriotes, il aurait du être sanctionné par les électeurs.

Eeeeh non...ils votent pour un milliardaire...qui pense gèrer un pays et la diplomatie comme il
manie ses employés à la baguette avec ses sautes d'humeur et l'incompétence d'un homme sans
expérience.


.



.

n°3221153
Profil sup​primé
Posté le 19-03-2017 à 14:29:57  
 

marnix a écrit :


.


Le 15 mars, un extrait d’une déclaration d’impôts de Trump datant de 2005, a été révélé par la chaîne MSNBC. Il montre que le milliardaire a payé cette année-là 38 millions de dollars d’impôts – sur des revenus de plus de 150 millions de dollars – et qu’il a bénéficié d’une importante déduction fiscale.

En effet, “le président Trump a déduit plus de 100 millions de dollars de pertes [de ses revenus] pour réduire ses impôts fédéraux en 2005”, souligne The New York Times.

Cette feuille d’impôts lève un coin du voile sur les pratiques fiscales de Donald Trump, qui a refusé, contrairement à ce que veut la tradition, de rendre publiques ses déclarations d’impôts au cours de la campagne présidentielle de 2016.

On en comprends la raison à présent. Et cela quand la classe moyenne paie normalement ses impôts.
Rien que pour ces pratiques non patriotes, il aurait du être sanctionné par les électeurs.

Eeeeh non...ils votent pour un milliardaire...qui pense gèrer un pays et la diplomatie comme il
manie ses employés à la baguette avec ses sautes d'humeur et l'incompétence d'un homme sans
expérience.


.



.



Oui. Aux Etats Unis, ils préfèrent voter pour un milliardaire héritier que pour une millionnaire parvenue qui a engrangé de l'argent en se vendant au Qatar, à l'Arabie Saoudite ou aux Emirats Arabes Unis. Mais il y en a pour dire que c'est mieux de se faire corrompre par ces états fachos que par la Russie de Poutine. Et ils se permettent de faire la morale par dessus ça ! On comprend pourquoi leurs ancêtres idéologiques ont signé le pacte germano soviétique en 1938. Trump n'a fait que bénéficier des déductions fiscales accordées par le gouvernement américain. Cela tombe bien, à l'époque, il faisait parti du Parti Démocrate et utilisait l'argent économisé pour engraisser les Clinton ...

En 2008, il finance la campagne pour l’investiture démocrate de Hillary Clinton.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Donald_Trump

https://www.letemps.ch/monde/2 [...] -complices

NB : aux prochaines élections, on aura tout un tas de Marnix prêts à voter pour le millionnaire Macron sans que cela ne les gêne le moins du monde ...

n°3221343
furiani
Posté le 20-03-2017 à 19:32:56  profil
 

syagriusI a écrit :


.

En dépit de son discours hostile aux élites, Donald Trump a annoncé l’arrivée de cinq anciens "Goldmen" à
des postes-clés.

Goldman Sachs a longtemps été le lieu d’où venaient et où atterrissaient les hauts fonctionnaires.

En dépit de discours hostiles aux élites durant la campagne, il a annoncé peu après son élection l’arrivée de cinq anciens Goldmen : Gary Cohn, numéro deux de la célèbre banque d’affaires, chargé de coordonner la politique économique gouvernementale, Steven Mnuchin à la tête du Trésor, ainsi que Stephen Bannon, Anthony Scaramucci et Dina Powell, qui le conseilleront directement à la Maison-Blanche.

Donald Trump a aussi annoncé son intention de nommer l’avocat d’affaires Jay Clayton, qui a conseillé la banque pendant la crise, à la tête de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme des marchés financiers.

Car la banque cultive, presque depuis sa création, en 1869, par l’immigrant allemand Marcus Goldman et son gendre Samuel Sachs, des rapports étroits avec le pouvoir.

La présidence Bush a vu le plus grand nombre d'anciens de Goldman Sachs nommés dans l'administration publique, principalement au Trésor et à la Maison-Blanche.

Quand Henry Paulson, ancien directeur de Goldman Sachs, a été appelé à la tête du Trésor par George Bush, dans la tourmente des « subprimes » qui allait entraîner une crise financière mondiale, il a recruté tellement d’anciens collègues que l’institution financière y a gagné un nouveau surnom de la part de ses détracteurs :

« GS », comme « Government Sachs ».

Un échange d’intérêts bien compris. L’hypothèse est d’autant plus crédible que la majorité des anciens de Goldman qui sont passés par les hautes sphères du pouvoir américain sont aujourd’hui revenus dans le privé, et en particulier… chez Goldman Sachs.

.



Et alors ?
Vous faites une fixation sur tout ce qui est israelite ou adversaires de votre prophetie

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
   FORUM France 2 » On n'est pas couché »

Les anciens de Goldman Sachs dans le gouvernement Trump