France2.fr
Voir le site
Le premier « saturday night show » de France 2 sera entre les mains d’un Laurent Ruquier bretteur acide et vif. La parole est à vous sur ce forum pour réagir et intervenir sur ce programme tant attendu.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
   FORUM France 2 » On n'est pas couché »

A force de crier au loup, on ne voit plus le malin

 

73 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

A force de crier au loup, on ne voit plus le malin

n°3221210
Percever
Posté le 19-03-2017 à 23:21:24  profil
 

Je ne soutiens pas le FN, mais j’ai néanmoins retrouvé certains travers, plutôt français, dans la manière dont a été conduit l’entretien avec F. Philippot lors de la dernière émission. Les chroniqueurs dont E. Ruquier font leur travail en mettant des invités sur la sellette s’ils en contestent les idées, mais il est possible de faire des critiques de fond sans tourner comme des picadors autour de la bête, fût-elle brillante, et donc difficile à contrer.
Le principal travers, en particulier français, c’est une attitude de persiflage, de haine et d’agressivité qui s’applique trop souvent aux faibles ou aux minoritaires. Il y a un très mauvais climat en France (et dans d’autres pays occidentaux), notamment entre gens qui se ressemblent mais présentent des différences, qu’elles soient idéologiques, générationnelles, sociales etc..et la question du rapport à l’étranger n’est pas le seul point de cristallisation, même si la mondialisation est un phénomène majeur autour duquel se nouent les postures.
Bien sûr, on peut craindre la menace d’une victoire d’un camp dont le programme aurait des conséquences néfastes, mais ce camp est bel et bien minoritaire et ses chances de gagner sont quasi-nulles. Ainsi, E. Ruquier brandirait-il des livres à charge contre un dirigeant de LR pendant toute la durée d’un entretien avec son représentant ? Les critiques donnaient aussi souvent l’impression d’un décalage complet par rapport aux vrais enjeux. Peut-être par manque de compétence économique. Mais n’était-il pas ridicule par exemple de la part de C. Ono-dit-Biot d’expliquer que Saint-Augustin vivait en Algérie ? La réponse de F. Philippot sur la violence de l’époque antique était évidente et l’on pourrait tout aussi bien remonter à Jésus, Saint-Paul.., qui vivaient au Moyen-Orient. Aucun rapport avec la période contemporaine.

De manière générale, les milieux culturels ne semblent pas comprendre qu’ils sont aussi porteurs d’une idéologie, qui recèle beaucoup de vacuité, de superficialité et même parfois de bêtise. Leur discours n’est plus en prise avec les réalités contemporaine, même si leur mission est plutôt de la transfigurer et de diffuser du rêve et de l’émotion, ce qui devrait être prioritaire s’ils n’ont pas la capacité d’appréhender tous les enjeux sur des sujets qui leur échappent. Leur vision est confrontée à des millions d’autres du fait de la prolifération des modes d’expression publics.

n°3221220
Percever
Posté le 20-03-2017 à 16:32:48  profil
 

De surcroît, la réalité les rattrape car la culture est un luxe quand leurs concitoyens ont des préoccupations plus prosaïques qu’ils ignorent. C’est d’ailleurs pourquoi ils s’adressent de plus en plus à d’autres citoyens du monde, "bobos de tous les pays...", selon un cercle vicieux.
La trumpitude les inquiète mais elle ne va pas changer la face du monde, sauf coup de folie à la "Docteur Folamour", et les grandes tendances vont se poursuivre : déclin de l’occident, échanges de plus en plus mondialisés etc...Des heures graves se profilent et le laxisme intellectuel ne prépare pas l’avenir, ni ne contribue à préserver le bien précieux de la démocratie que les inégalités détruisent.

n°3221222
Patchwork6​1
Posté le 20-03-2017 à 16:51:56  profil
 

Je voterai B.Hamon puis surement Macron au 2ème tour. Mais j’ai presque eu de la peine pour F.Philippot face à ce tribunal ses juges et ce procès. Il n’avait pas l’air déstabilisé mais on sentait quand même qu’il devait résister à cet assaut d’ennemis. Quant à Clémentine Célarié, on peut voir toutes les limites de l’humanisme ... face à un F.Philippot ni agressif ni méprisant !

n°3221224
Patchwork6​1
Posté le 20-03-2017 à 15:37:40  profil
 

Je voterai sans doute B.Hamont puis surement Macron au 2ème tour. Mais ce pauvre Philippot m'a presque fait de la peine, autour de lui des juges et un procès se dessinait. Il n'était pas pour autant déstabilisé, mais on sentait quand même qu'il devait résister aux assauts de ses ennemis venus en nombre. Quant à l'attitude de Clémentine Célarié, on peut voir les limites de l'humanisme ... surtout que Florian Philippot n'a pas montré un seul signe d'agressivité ni de mépris !

n°3221252
vieuxsinge​33
Posté le 20-03-2017 à 17:12:40  profil
 

A percever,
Votre performance est également grande d'avoir su garder correction et courtoisie dans ce commentaire de qualité tant dans la forme que dans le fond. J'avais également écrit un mot sur cette corrida mais je l'ai effacé très vite, constatant les retards de ce forum dont les décalages de l'émission peuvent apparaitre comme des "censures" masquées (vu le choix des priorités d'émission.Les sables du moyen prennent toujours la primeur du calendrier.)
Je n'ai pas. grand chose à ajouter sinon pour dire qu'avec des ennemis comme ça, ( ces gens du show-biz) Le FN n'a pas besoin d'amis. Même cette pauvre Célarier qui considère que déjà payer son loyer est une hérésie, joue la grande vierge offensée par la promiscuité d'un tel invité.
Certes, l'incompétence autant que la suffisance de notre "classe culturelle", ont offert un boulevard pour le show du brillant manipulateur de la tradition pétainiste, mais plus encore, les jeux habituels de Moax se référant aux déclarations passées ou pas des uns ou des autres, lui ont permis de beaux rebondissements.
vanessa fut chargée des questions économiques dont le niveau primaire était confondant d'incompétence et du gâteau de miel pour Philippot, véritable professionnel du bonneteau.
Le programme du FN est essentiellement une chanson de gestes dont cette classe du spectacle garantit la mise en scène.
La république de "Weimar " a subie l"arrivée d'Hitler mais nos éminences culturelles offrent le grand port d'accueil des gars de la Marine. Même les petits persiflages de Ruquier en balisaient les cheminements.

J'avais déjà été abasourdi par le cinéma de Dupnot Aignant, un voisin portuaire, lorsqu'il présenta le financement de son programme, véritable tableau impressionniste des illusions lumineuses.
Pour contrer tous ces mystificateurs qui font également carrière aujourd'hui même à "gauche" (Hamon comme Mélanchon, ont aussi des créations magnifiques pour inventer des financements ou évacuer la dette) , faudra changer de braquet. Comme on me l'a rappelé ici à juste titre le mien est périmé mais parait que les jeunes arrivent. Macron promet mais est encore politiquement impubère. Fillon a vu profond sauf dans sa vie intérieure, Juppé plus timide apercevait une transition, alors que le couple Hollande Valls avaient bien vu le paysage mais s'étaient déjà trop enlisés.
Merci M.Percever, et pardon pour ce compliment qui va aggraver les critiques acides contre votre message lol:{}

n°3221281
Robilien2
Posté le 20-03-2017 à 17:53:07  profil
 

Percever a écrit :


De surcroît, la réalité les rattrape car la culture est un luxe quand leurs concitoyens ont des préoccupations plus prosaïques qu’ils ignorent. C’est d’ailleurs pourquoi ils s’adressent de plus en plus à d’autres citoyens du monde, "bobos de tous les pays...", selon un cercle vicieux.
La trumpitude les inquiète mais elle ne va pas changer la face du monde, sauf coup de folie à la "Docteur Folamour", et les grandes tendances vont se poursuivre : déclin de l’occident, échanges de plus en plus mondialisés etc...Des heures graves se profilent et le laxisme intellectuel ne prépare pas l’avenir, ni ne contribue à préserver le bien précieux de la démocratie que les inégalités détruisent.



Oui le décalage est de plus en plus criant entre une "culture" bobo qui vire de la redondance au manque d'analyse, puis à l'invective. Témoin, effectivement, cette soirée de samedi avec Florian Philippot. On a tout eu : un refus de serrer la main à l'invité, un animateur agressif, bible en main pendant toute la durée de la séquence, des chroniqueurs terrassés par la cohérence du discours de l'invité, un anachronisme sur Saint Augustin complètement à côté de la plaque. Du coup F. Filippot, bien préparé désormais à ce genre de situation a pris la situation en main, l'ensemble de ses interlocuteurs n'ayant très vite plus rien à dire sinon encore invectiver, se sont éteints les uns après les autres. Une seule question se pose : "que fout cet énarque au Front national ?"

n°3221285
beurgho ex​jaun
Posté le 20-03-2017 à 17:57:56  profil
 

Percever a écrit :


(...)

Bien sûr, on peut craindre la menace d’une victoire d’un camp dont le programme aurait des conséquences néfastes, mais ce camp est bel et bien minoritaire et ses chances de gagner sont quasi-nulles.
(...)




J'adhère à cette idée. Cependant on a souvent vu des matches où le favori trop confiant se faisait battre. C'est vrai que si on regarde tous les résultats en voix des dernières élections, il est assez clair que le FN ne devrait pas gagner, mais attention à ne pas baisser la garde.
Quand aux cotés néfastes du programme, il y a des évidences fondamentales qui ne sont jamais rappeler:
-il sera néfaste de passer d'un marché de 500 millions de clients à un de 65 millions-
en est le meilleur exemple. Et c'est bien entendu les ouvriers, les producteurs agricoles, industriels, de services, qui vont en subir les plus fortes conséquences.
Aujourd'hui c'est vrai que la France ne profite pas bien de cet énorme marché, mais c'est beaucoup plus par ses propres fautes que de celles d'autres. Le programme du FN, tel qu'on le connait, reprend ces fautes et, en fait, veut les amplifier encore plus; Incapable qu'il est de comprendre pourquoi des pays d'Europe réussissent dans les conditions actuelles!
En effet, vous avez raison, ce ne sont pas les analyses des animateurs de ONPC qui peuvent mettre en lumière ces questions cruciales.

n°3221353
mavoa
Posté le 20-03-2017 à 23:47:31  profil
 

Percever a écrit :


Je ne soutiens pas le FN, mais j’ai néanmoins retrouvé certains travers, plutôt français, dans la manière dont a été conduit l’entretien avec F. Philippot lors de la dernière émission. Les chroniqueurs dont E. Ruquier font leur travail en mettant des invités sur la sellette s’ils en contestent les idées, mais il est possible de faire des critiques de fond sans tourner comme des picadors autour de la bête, fût-elle brillante, et donc difficile à contrer.
Le principal travers, en particulier français, c’est une attitude de persiflage, de haine et d’agressivité qui s’applique trop souvent aux faibles ou aux minoritaires. Il y a un très mauvais climat en France (et dans d’autres pays occidentaux), notamment entre gens qui se ressemblent mais présentent des différences, qu’elles soient idéologiques, générationnelles, sociales etc..et la question du rapport à l’étranger n’est pas le seul point de cristallisation, même si la mondialisation est un phénomène majeur autour duquel se nouent les postures.
Bien sûr, on peut craindre la menace d’une victoire d’un camp dont le programme aurait des conséquences néfastes, mais ce camp est bel et bien minoritaire et ses chances de gagner sont quasi-nulles. Ainsi, E. Ruquier brandirait-il des livres à charge contre un dirigeant de LR pendant toute la durée d’un entretien avec son représentant ? Les critiques donnaient aussi souvent l’impression d’un décalage complet par rapport aux vrais enjeux. Peut-être par manque de compétence économique. Mais n’était-il pas ridicule par exemple de la part de C. Ono-dit-Biot d’expliquer que Saint-Augustin vivait en Algérie ? La réponse de F. Philippot sur la violence de l’époque antique était évidente et l’on pourrait tout aussi bien remonter à Jésus, Saint-Paul.., qui vivaient au Moyen-Orient. Aucun rapport avec la période contemporaine.

De manière générale, les milieux culturels ne semblent pas comprendre qu’ils sont aussi porteurs d’une idéologie, qui recèle beaucoup de vacuité, de superficialité et même parfois de bêtise. Leur discours n’est plus en prise avec les réalités contemporaine, même si leur mission est plutôt de la transfigurer et de diffuser du rêve et de l’émotion, ce qui devrait être prioritaire s’ils n’ont pas la capacité d’appréhender tous les enjeux sur des sujets qui leur échappent. Leur vision est confrontée à des millions d’autres du fait de la prolifération des modes d’expression publics.



 jap:{} Avec un bémol: pas tous ces milieux mais...

n°3221354
mavoa
Posté le 20-03-2017 à 23:49:37  profil
 

Suite message à Percever:

"mais...ces milieux de "l'entre-soi" qui ignorent ou méprisent des millions d'autres sensibilités.

n°3221361
vieuxsinge​33
Posté le 20-03-2017 à 18:01:20  profil
 

Percever a écrit :


De surcroît, la réalité les rattrape car la culture est un luxe quand leurs concitoyens ont des préoccupations plus prosaïques qu’ils ignorent. C’est d’ailleurs pourquoi ils s’adressent de plus en plus à d’autres citoyens du monde, "bobos de tous les pays...", selon un cercle vicieux.
La trumpitude les inquiète mais elle ne va pas changer la face du monde, sauf coup de folie à la "Docteur Folamour", et les grandes tendances vont se poursuivre : déclin de l’occident, échanges de plus en plus mondialisés etc...Des heures graves se profilent et le laxisme intellectuel ne prépare pas l’avenir, ni ne contribue à préserver le bien précieux de la démocratie que les inégalités détruisent.


Hélas même la dessus je suis d'accord et fatigué de la répéter
Mais comme répéter est l'essentiel de ma nouvelle activité,
musique, et improvisation lol:{}

n°3221363
Patchwork6​1
Posté le 20-03-2017 à 18:08:08  profil
 

Robilien2 a écrit :



Oui le décalage est de plus en plus criant entre une "culture" bobo qui vire de la redondance au manque d'analyse, puis à l'invective. Témoin, effectivement, cette soirée de samedi avec Florian Philippot. On a tout eu : un refus de serrer la main à l'invité, un animateur agressif, bible en main pendant toute la durée de la séquence, des chroniqueurs terrassés par la cohérence du discours de l'invité, un anachronisme sur Saint Augustin complètement à côté de la plaque. Du coup F. Filippot, bien préparé désormais à ce genre de situation a pris la situation en main, l'ensemble de ses interlocuteurs n'ayant très vite plus rien à dire sinon encore invectiver, se sont éteints les uns après les autres. Une seule question se pose : "que fout cet énarque au Front national ?"




Je me posais la même question, que fait ce fils d'instit brillant, sympathique et plutôt bienveillant, au Front National ... On y croit on y croit à la dédiabolisation, ange:{} en tout cas le tribunal de Ruquier n'a aucune excuse !

n°3221426
vieuxsinge​33
Posté le 21-03-2017 à 11:00:25  profil
 

Patchwork61 a écrit :




Je me posais la même question, que fait ce fils d'instit brillant, sympathique et plutôt bienveillant, au Front National ... On y croit on y croit à la dédiabolisation, ange:{} en tout cas le tribunal de Ruquier n'a aucune excuse !



On cherche toujours des références historiques pour expliquer voir justifier les situations du jour.
Dans ce contexte, j'ose dire que le FN de Marine, et même articulé sur le proche parti de son père, se distingue fortement de l'arrivée du fascisme des années 30 et de l'avènement d'Hitler. Certes la base idéologique a la "même histoire" mais la stratégie et même les principales composantes du FN d'aujourd'hui sont plus "populistes démagogiques" que vraiment idéologiques. C'est pas par hasard si on y retrouve plusieurs poins de rencontre avec du Hamon et parfois du Mélanchon et surtout avec Dupont Aignant, c'en est presque familial lol:{}
Filippot a trouvé un bon filon et une compagne (belles jambes lol:{} ) de grande vitalité dans ce bouillon de culture qui illustre les opportunités des grandes transitions socio-politiques, comme cette deuxième mondialisation exploitant outrageusement ce principe de liberté. La "première mondialisation" issue du progrès technique dès le XVIIIème avait conservé des visions "humanistes" dans ses justifications.
Ajoutons les bouleversements socio démographiques liés aux migrations croissantes des populations et leurs conséquences sur les perceptions culturelles (la théorie du remplacement ressenti n'est peut être pas un mythe?) et nous avons des visions et choix individuels.qui peuvent motiver, intéresser bien des 'aventuriers"
Mais ce que j'en dis n'a aucune valeur puisque la réalité vendue ne dépend que des acheteurs de rêveries en tous genres, habillées ou non de religions affichées ou non.
Et comme je n'ai plus de religion depuis longtemps, j'ai fini par admettre que je ne sers plus à rien, sauf à la musique quand ma clarinette veut bien atteindre l'au delà imaginé lol:{}
Merci de votre patience love:{} love:{} love:{}

n°3221471
Patchwork6​1
Posté le 21-03-2017 à 13:54:20  profil
 

Le théâtre des notes olfactives sarcastic:{}

Un nez ! … Ah ! Quel nez que ce nez-là …. Apprenez que je m’enorgueillis d’un pareil appareil … C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap ! … Que dis-je c’est un cap ? …. C’est une péninsule !


Aller à :
   FORUM France 2 » On n'est pas couché »

A force de crier au loup, on ne voit plus le malin