France2.fr
Voir le site
Le premier « saturday night show » de France 2 sera entre les mains d’un Laurent Ruquier bretteur acide et vif. La parole est à vous sur ce forum pour réagir et intervenir sur ce programme tant attendu.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
   FORUM France 2 » On n'est pas couché »

Massacres de Rohingyas par l'armée birmane et moine nazi

 

71 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Massacres de Rohingyas par l'armée birmane et moine nazi

n°3220057
marnix
Posté le 09-03-2017 à 20:45:31  profil
 

.


Leur persécution a fait des centaines, voire des milliers de morts. Nul ne le sait précisément, tant le sort de
Asiatiques Rohingyas semble laisser le monde indifférent.

En trois ans, cent mille d’entre eux ont déjà fui la Birmanie, les camps dans lesquels ils sont parqués, les violences dont ils sont victimes…

Les commandos de la mort sont dirigés par un moine sectaire

Wirathu-Time

David Aaronovitch publie une tribune sur le site Jews Chronicle dans laquelle il prend à témoin le monde :

« Wirathu est un nazi moderne, n'est-ce pas ?


Ce journaliste américain, lui-même de confession juive, s’exprimait à propos de Wirathu, le chef-moine bouddhiste à l’origine de l’épuration ethnique des musulmans rohingyas.

« L’Hitler de Birmanie est bouddhiste et ses juifs sont les musulmans rohingyas ».

Ainsi tweetait en avril dernier David Aaronovitch.


[/img]https://journaldumusulman.fr/w [...] /nazis.png[/img]

130514-birmanie+hitler

images?q=tbn:ANd9GcSWLvxglirj6g6YCo0tVWyZX80UMUnGtoaN31Ljx-arytM

Le monde s'est mobilisé quand la junte militaire birmane l'a placée en résidence surveillée.

Par contre elle garde le silence sur un génocide dans son pays...ce qui encourage les épurateurs ethniques.

images?q=tbn:ANd9GcQcdNaPv9S_mAS_xb70sn1Ne7CXaIBCt0xPZjUvF5BiMZ9dx


.

n°3220141
rcvnv
Posté le 10-03-2017 à 14:49:12  profil
 

Un peu transparent, le changement de pseudo.

n°3220187
marnix
Posté le 10-03-2017 à 19:36:29  profil
 

rcvnv a écrit :


Un peu transparent, le changement de pseudo.




C'est fait exprès....syagrius est bloqué par nos gentils "démocrates".

Cas de force majeure...





.

n°3220266
rcvnv
Posté le 11-03-2017 à 11:56:04  profil
 

Quand la démocratie ne se défend pas, c'est de la dreck, et quand elle se défend, c'est de la dreck.

Qu'elle fasse ce qu'elle veut, la démocratie, ça répondra accessoirement aux interrogations de l'envahisseur de l'autre sujet...

n°3220428
marnix
Posté le 12-03-2017 à 16:55:30  profil
 

.

Yanghee Lee (ONU) : les persécutions contre les Rohingyas sont des crimes contre l’humanité

Et les "démocraties" si promptes à réagir et à sur réagir quand ils convoitent des pays et des ressources...

ne bronchent pas ici et ne sanctionnent pas le régime birmane.


.

n°3221198
Robilien2
Posté le 20-03-2017 à 12:13:38  profil
 

marnix a écrit :


.

Yanghee Lee (ONU) : les persécutions contre les Rohingyas sont des crimes contre l’humanité

Et les "démocraties" si promptes à réagir et à sur réagir quand ils convoitent des pays et des ressources...

ne bronchent pas ici et ne sanctionnent pas le régime birmane.


.



C'est vrai qu'un bouddhisme violent ça surprend. Dans l'histoire on était plutôt habitué à l'inverse : cf Tamerlan et autres musulmans qui massacraient les hindous par milliers...

n°3221200
beced
Posté le 20-03-2017 à 12:24:09  profil
 


J'avais déjà posté des messages sur ce sujet sur un autre forum (sans réactions d'ailleurs à ce suejt )
et envoyé aussi des courriers dans les médias audios pour m'étonner du peu de d'écho qu'ils donnaient sur ce massacre.
Et notamment le silence étrange de la prix Nobel Aung S
an Suu Kyi.

n°3221279
marnix
Posté le 20-03-2017 à 17:49:06  profil
 

beced a écrit :



J'avais déjà posté des messages sur ce sujet sur un autre forum (sans réactions d'ailleurs à ce suejt )
et envoyé aussi des courriers dans les médias audios pour m'étonner du peu de d'écho qu'ils donnaient sur ce massacre.
Et notamment le silence étrange de la prix Nobel Aung S
an Suu Kyi.




Oui....étrange en effet. Le monde était derrière elle quand l'armée birmane l'avait mis en résidence surveillée.

Ce qui a pour effet de faire reculer la dite armée.

Aujourd'hui elle se tait sur des faits graves dans son pays.


.

n°3221338
neon12121
Posté le 20-03-2017 à 20:25:29  profil
 

marnix a écrit :


.


Leur persécution a fait des centaines, voire des milliers de morts. Nul ne le sait précisément, tant le sort de
Asiatiques Rohingyas semble laisser le monde indifférent.

En trois ans, cent mille d’entre eux ont déjà fui la Birmanie, les camps dans lesquels ils sont parqués, les violences dont ils sont victimes…

Les commandos de la mort sont dirigés par un moine sectaire

http://www.al-kanz.org/wp-cont [...] u-Time.png

David Aaronovitch publie une tribune sur le site Jews Chronicle dans laquelle il prend à témoin le monde :

« Wirathu est un nazi moderne, n'est-ce pas ?


Ce journaliste américain, lui-même de confession juive, s’exprimait à propos de Wirathu, le chef-moine bouddhiste à l’origine de l’épuration ethnique des musulmans rohingyas.

« L’Hitler de Birmanie est bouddhiste et ses juifs sont les musulmans rohingyas ».

Ainsi tweetait en avril dernier David Aaronovitch.


 https://journaldumusulman.fr/w [...] /nazis.png

http://4.bp.blogspot.com/-M_PO [...] hitler.jpg

https://encrypted-tbn0.gstatic [...] arytMRB_aW

Le monde s'est mobilisé quand la junte militaire birmane l'a placée en résidence surveillée.

Par contre elle garde le silence sur un génocide dans son pays...ce qui encourage les épurateurs ethniques.

https://encrypted-tbn3.gstatic [...] MZ9dxRgx7g


.

[/img][/img]

encore les NAZI.??


---------------
Vive la France
______________________________ ______________________________ ____________
n°3221446
furiani
Posté le 21-03-2017 à 12:16:08  profil
 

Problèmes similaires à ceux posé en Centrafrique et au Kosovo et ailleurs !


marnix a écrit :




Oui....étrange en effet. Le monde était derrière elle quand l'armée birmane l'avait mis en résidence surveillée.

Ce qui a pour effet de faire reculer la dite armée.

Aujourd'hui elle se tait sur des faits graves dans son pays.


.



C'est l'ambiguité qui s'est posé hier sur TV5, ils ont dit qu'elle était avec l'armée alors que c'était le contraire quand ils l'ont soutenu!

n°3221508
marnix
Posté le 21-03-2017 à 17:41:10  profil
 

.

« Nous n’avons pas accès aux régions touchées par les opérations militaires pour évaluer les besoins humanitaires,
et y répondre, regrette Pierre Péron, porte-parole de l’Agence pour la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) à Rangoun. Ce gouvernement est pire que le précédent (celui des anciens militaires) en ce qui concerne l’accès des personnels humanitaires. »

Dans le nord de l’Arakan, les cliniques mobiles de santé primaire gérées par les organisations non gouvernementales sont fermées.

L’ONU n’hésite plus à critiquer le gouvernement d’Aung San Suu Kyi pour sa gestion de la crise arakanaise, qualifiée de
« « contre-productive » et focalisée sur le « court terme ».

L’institution estime que les conditions de sécurité très instables dans l’Arakan ne peuvent justifier un blocage presque total de l’aide humanitaire ces trois derniers mois.

Elle a évoqué la possibilité de « crimes contre l’humanité » et demandé à Aung San Suu Kyi de se rendre sur place pour évaluer la situation, ce qu’elle n’a pas fait.

Un représentant du Haut-Commissariat aux réfugiés a parlé de « nettoyage ethnique », confirmant les allégations de « meurtres, massacres, viols et pillages ». (La Croix, 18 janvier 2017)



.

n°3221539
Starburk
Posté le 21-03-2017 à 20:48:52  profil
 

furiani a écrit :


Problèmes similaires à ceux posé en Centrafrique et au Kosovo et ailleurs !




Ce que les gens n'ont pas l'air de remarquer, c'est qu'a chaque fois ce sont les mêmes mis en cause!





furiani a écrit :



C'est l'ambiguité qui s'est posé hier sur TV5, ils ont dit qu'elle était avec l'armée alors que c'était le contraire quand ils l'ont soutenu!



C'est là qu'on voit pour qui roulent ces médias...

n°3221541
Starburk
Posté le 21-03-2017 à 20:42:58  profil
 

marnix a écrit :




Oui....étrange en effet. Le monde était derrière elle quand l'armée birmane l'avait mis en résidence surveillée.

Ce qui a pour effet de faire reculer la dite armée.

Aujourd'hui elle se tait sur des faits graves dans son pays.


.


Comme vous dites c'est son pays, ces prophetiés n'ont rien à faire là bas

n°3221575
marnix
Posté le 22-03-2017 à 09:00:28  profil
 

furiani a écrit :


Problèmes similaires à ceux posé en Centrafrique et au Kosovo et ailleurs !





furiani a écrit :



C'est l'ambiguité qui s'est posé hier sur TV5, ils ont dit qu'elle était avec l'armée alors que c'était le contraire quand ils l'ont soutenu!




Quand on n'y connait on se contente de chasser les Pokémons et de faire la de la politique au café

de chez Flore.



.

n°3221719
Robilien2
Posté le 22-03-2017 à 23:00:33  profil
 

beced a écrit :



J'avais déjà posté des messages sur ce sujet sur un autre forum (sans réactions d'ailleurs à ce suejt )
et envoyé aussi des courriers dans les médias audios pour m'étonner du peu de d'écho qu'ils donnaient sur ce massacre.
Et notamment le silence étrange de la prix Nobel Aung S
an Suu Kyi.



Peut-être se passe-t-il la même chose dans cette affaire que ce qu'on observe plus près de chez nous avec les fondamentalistes musulmans qui, comme semble le faire ce moine bouddhiste, instrumentalisent la religion, pour justifier la violence qu'ils pratiquent, condamnés parfois du bout des lèvres par les milieux "progressistes" inquiets d'un amalgame possible avec un Islam "pacifique". Ce qui surprend ici c'est que c'est le bouddhisme (en principe non violent) et majoritaire qui serait instrumentalisé. Dans ces conditions, les responsables politiques du pays se trouvent piégés, dès-lors qu'ils voient des violents se réclamer des valeurs philosophiques et religieuses qui sont l'identité même de la majorité du peuple. D'où, peut-être, pour l'instant, un certain silence dans un pays qui sort de la dictature, et pourrait... y retourner à la moindre maladresse d'un pouvoir démocratique à peine installé, voire, dans certains domaines, encore, à concrétiser. Mais peut-être n'avons nous pas tous les éléments pour comprendre d'où vient réellement le problème. A suivre donc.

n°3221838
marnix
Posté le 23-03-2017 à 11:30:17  profil
 

Robilien2 a écrit :



Mais peut-être n'avons nous pas tous les éléments pour comprendre d'où vient réellement le problème. A suivre donc.



En effet.

La modernité semble avoir porté les bouddhistes, notamment ceux du theravada en Asie du Sud-Est (Thaïlande, Cambodge, Laos, Birmanie, Sri Lanka), à s’éloigner de plus en plus de l’idéal non-violent de leur tradition.

Au point que, le 6 juillet, depuis la ville indienne de Leh où il célébrait son 79e anniversaire, le Dalaï-Lama a expressément demandé aux bouddhistes de Birmanie et du Sri Lanka de stopper leurs violences contre les minorités musulmanes.

« Ayez à l’esprit l’image du Bouddha avant de commettre ces crimes, les a-t-il exhortés. Si le Bouddha était là, il protégerait les musulmans des attaques des bouddhistes. »

Sans participer directement eux-mêmes aux exactions commises envers les musulmans birmans, un puissant groupe de moines nationalistes et racistes attise les tensions interreligieuses et interraciales utilisant largement internet
pour diffuser leurs messages de haine.


Au-delà du constat que toute religion peut engendrer ses propres monstres, les violences commises contre les musulmans birmans au nom de la protection du bouddhisme constituent aujourd’hui la plus grande menace sur le futur d’un pays qui prétend marcher vers la démocratie.

D’autant qu’elles se sont produites avec la complicité des autorités et le silence de l’opposition.

Une des racines de son hostilité est économique. Beaucoup de musulmans sont commerçants, sont suspects de s’enrichir.

Wirathu est à l’origine de la « campagne 969 », un chiffre emblématique du bouddhisme, qui enjoint les commerçants de signaler, à l’aide d’autocollants, que leur boutique ou leur taxi est bouddhiste pour éviter que les Birmans ne commercent avec les musulmans.

« N’achetez pas dans les magasins de vos ennemis », avait donc martelé Wirathu, parmi d’autres paroles hostiles aux musulmans, lors de son déplacement, en décembre 2012, à Meiktila. Depuis, en mars 2013, les mosquées et les maisons musulmanes de cette ville ont été entièrement détruites et une cinquantaine de musulmans ont été massacrés au sabre ou brûlés vifs…


Win Thein, député :

« Je veux insister sur le fait que la police et les autorités locales ont laissé faire, des heures durant, les massacres. »

Ces boucs émissaires peuvent devenir un dérivatif aux difficultés quotidiennes d’une population birmane qui ne bénéfice guère de l’ouverture économique, confisquée par les affairistes proches des militaires.

.

n°3221858
marnix
Posté le 23-03-2017 à 12:07:23  profil
 

.

Aung Zarni, intellectuel birman réfugié en Malaisie, fait partie des rares activistes à « n’avoir toujours pas le droit de rentrer en Birmanie » et ne cesse de dénoncer la mobilisation idéologique du régime qui, selon lui, n’est pas sans rappeler ce qui s’est passé en ex-Yougoslavie. Il va jusqu’à employer le terme de « génocide ».

S'y ajoute un appel de personnalités internationales intitulé « Nous refusons le silence face à l’apartheid et au nettoyage ethnique en Birmanie » et une pétition titrée « Birmanie : stoppons le prochain Rwanda », ayant réuni plus d’un million de signatures, qui préfèrent alerter sur la gravité de la situation, sans rentrer dans les arguties rhétoriques.

Pour Chris Lewa, coordinatrice de The Arakan Project, « La manière dont ils sont traités constitue donc aujourd’hui le principal obstacle au processus de transition birman, redoublé par le silence d’une communauté internationale galvanisée par les promesses d’une démocratie dont elle refuse de voir les zones noires.

Comme le raconte Habiburahman : « Nous sommes devenus l’ennemi, puisqu’il en fallait un, vite, pour remplacer la rancœur probable d’un peuple contre des généraux tortionnaires. Ceux-là mêmes qui ont réduit un pays riche et un peuple éduqué en ruines. »

La référence à Hitler est aussi présente, comme dans ce commentaire posté en face d’une photo de réfugiée rohingya, comparant explicitement leur sort à celui des Juifs.

Capture_decran_2013-07-11_a_15.12.12

Mais la situation est d’autant plus inquiétante dans un pays où les signes nazis et les références à Hitler sont visibles sans choquer personne. Certains, comme ce père de famille motard croisé devant une école de la nouvelle capitale.

Les multiples graffitis nazis présents sur ce camion, bouddhistes dans l’État d’Arakan et photographié juste avant les violences anti-Rohingya, sont un signal sans ambiguité.

Motard_nazi

Petit_nazi

Nazi_truck_mediapart_Sophie_Ansel_avril_2012

.

n°3222018
furiani
Posté le 24-03-2017 à 06:41:46  profil
 

Ben voyons, ce sont toujours les mêmes protagonistes qui sont impliqués, si ces derniers n'auraient pas refait le coup comme en Centrafrique ou en ex- Yougoslavie vous en ne seriez pas là !

n°3222047
marnix
Posté le 24-03-2017 à 13:42:22  profil
 

furiani a écrit :


Ben voyons, ce sont toujours les mêmes protagonistes qui sont impliqués, si ces derniers n'auraient pas refait le coup comme en Centrafrique ou en ex- Yougoslavie vous en ne seriez pas là !




Tu te renseignes où toi ? Riposte laique ? Site de pieds noirs aigris ?



.

n°3222147
furiani
Posté le 25-03-2017 à 06:51:41  profil
 

marnix a écrit :




Tu te renseignes où toi ? Riposte laique ? Site de pieds noirs aigris ?



.


Et vous qui diffusez du Al Kanz, Journaldumusulman (et ses photos indonésiennes..) C'est guère mieux...

n°3222229
marnix
Posté le 25-03-2017 à 11:56:08  profil
 

.

Le gouvernement d’Aung San Suu Kyi a annoncé le 2 janvier l’ouverture d’une enquête sur les violences
commises par les militaires sur les Rohingyas.

Une première pour les autorités birmanes qui niaient jusque-là les exactions commises par l’armée.

Les violences commises contre les Rohingyas ne sont pas récentes.

Alors que cette communauté s’était vue octroyer la nationalité birmane en 1948, la junte militaire qui a pris le pouvoir dans les années 1960 en a ensuite fait des apatrides, au nom d’une politique de « birmanisation » et de rejet des minorités ethniques.

Représentant 5 % de la population birmane, les Rohingyas n’ont pas accès au marché de l’emploi, ni aux soins hospitaliers.

Ils sont victimes de violences depuis les affrontements interethniques de 2012 qui les ont opposés aux nationalistes bouddhistes.

http://www.la-croix.com/Monde/ [...] 1200814205



.

n°3222461
furiani
Posté le 26-03-2017 à 17:38:22  profil
 

marnix a écrit :




Quand on n'y connait on se contente de chasser les Pokémons et de faire la de la politique au café

de chez Flore.



.


C'est qui avez visiblement l'age de jouer avec ça vu que vous y faites allusion!

En attrndant vos martyrs sont responsable de leur propre malheur (Tout comme ce qui s'est passé en Ex Yougoslavie et en Centrafrique!)

n°3222498
Starburk
Posté le 26-03-2017 à 18:07:32  profil
 

furiani a écrit :


Et vous qui diffusez du Al Kanz, Journaldumusulman (et ses photos indonésiennes..) C'est guère mieux...



Je me demande d'ailleurs comment ils peuvent laisser passer ce genre de site...


Aller à :
   FORUM France 2 » On n'est pas couché »

Massacres de Rohingyas par l'armée birmane et moine nazi