France2.fr
Voir le site
A travers reportages et entretiens, le magazine de la Rédaction de France 2 présenté par Françoise Joly et Guilaine Chenu aborde, tous les jeudis en première partie de soirée, tout ce qui fait l'actualité. Vous voulez réagir à un reportage, apporter un témoignage, donner votre avis ? Participez aux débats grâce à ce forum.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
   FORUM France 2 » Envoyé Spécial »

avorter a 8 mois : je suis choquée

 

Il y a 87 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

avorter a 8 mois : je suis choquée

n°83438
nanis01
Posté le 15-06-2007 à 11:25:07  profil
 

voir qu en espagne on peut légalement avorter à 8 mois de grossesse d'un bébé sain m'a vraiment choquée.
Je suis une fervente partisane du droit a l avortement que je defendrai coute que coute, mais la, je ne peux pas!
pourquoi avorter à 8 mois? Pourquoi ne pas accoucher sous x? De nombreux bébés naissent a 30 semaines sans aucune sequelle... Alors pourquoi choisir l'avortement? Et comment un medecin peut effectuer cet acte chirurgical en toute légalité? Je ne comprends pas.

n°83498
Profil sup​primé
Posté le 15-06-2007 à 13:38:34  
 

nanis01 a écrit :

voir qu en espagne on peut légalement avorter à 8 mois de grossesse d'un bébé sain m'a vraiment choquée.
Je suis une fervente partisane du droit a l avortement que je defendrai coute que coute, mais la, je ne peux pas!
pourquoi avorter à 8 mois? Pourquoi ne pas accoucher sous x? De nombreux bébés naissent a 30 semaines sans aucune sequelle... Alors pourquoi choisir l'avortement? Et comment un medecin peut effectuer cet acte chirurgical en toute légalité? Je ne comprends pas.


Il y a tant de gens qui voudraient un enfant et qui seraient prêts à accueillir et aimer ces enfants non désirés ou dont la mère naturelle ne peut pas assumer la naissance et l'éducation !

n°83531
muscade420
Posté le 15-06-2007 à 14:19:47  profil
 

le fait que certains ne réussissent pas à avoir d'enfant n'est vraiment pas un argument face à la pratique d'un IVG à 8 mois...

vous vous doutez bien qu'une femme qui en arrive à demander cet acte ,a d'autres soucis  en tête que les malheurs de ceux qui n'arrivent pas à en avoir...

moi ce qui m'interpelle beaucoup plus , c'est que des "médecins" les pratiquent...quelles sont leurs motivations , leurs justifications...??? ( à part le paiement en liquide???)
il me semble qu'une psychothérapie s'impose à ce genre de personnes....

je ne comprends pas que celà soit admissible légalement....

n°83618
un monde m​eilleur
Posté le 15-06-2007 à 16:33:11  profil
 

nanis01 a écrit :

voir qu en espagne on peut légalement avorter à 8 mois de grossesse d'un bébé sain m'a vraiment choquée.
Je suis une fervente partisane du droit a l avortement que je defendrai coute que coute, mais la, je ne peux pas!
pourquoi avorter à 8 mois? Pourquoi ne pas accoucher sous x? De nombreux bébés naissent a 30 semaines sans aucune sequelle... Alors pourquoi choisir l'avortement? Et comment un medecin peut effectuer cet acte chirurgical en toute légalité? Je ne comprends pas.




vous êtes sure de celà ?
 

n°83619
Profil sup​primé
Posté le 15-06-2007 à 16:35:02  
 

muscade420 a écrit :

le fait que certains ne réussissent pas à avoir d'enfant n'est vraiment pas un argument face à la pratique d'un IVG à 8 mois...

vous vous doutez bien qu'une femme qui en arrive à demander cet acte ,a d'autres soucis  en tête que les malheurs de ceux qui n'arrivent pas à en avoir...

moi ce qui m'interpelle beaucoup plus , c'est que des "médecins" les pratiquent...quelles sont leurs motivations , leurs justifications...??? ( à part le paiement en liquide???)
il me semble qu'une psychothérapie s'impose à ce genre de personnes....

je ne comprends pas que celà soit admissible légalement....


A quoi servent alors les entretiens avant IVG si on ne suggère pas l'adoption par des couples stériles ? Surtout à 8 mois de grossesse ; ce n'est plus une IVG , c'est un accouchement prématuré , puisque l'enfant est viable .

n°83731
OPF
Posté le 15-06-2007 à 18:33:33  profil
 

En France , l'avortement volontaire est autorisé jusqu'à un délai de trois mois de grossesse. En Espagne nous avons vu qu'il est possible d'avorter à huit mois.
Vous êtes indigné(e)s que l'on puisse avorter un enfant au huitième mois de grossesse.
3 mois, 8 mois, un enfant. Il faut trouver la différence qui fait que l'on puisse avorter un enfant (puisqu'il s'agit bel et bien d'un enfant) à un moment donné et pas à un autre. Alors, quel est, selon vous, la différence entre un bébé de 3 mois, un bébé de 8 mois, et pourquoi pas un bébé de 9 mois qui vient de naître ?

Cela n'est pas si facile, et demande de la réflexion ; alors, réfléchissons !

Sincèrement,

n°83763
marine2181
Posté le 15-06-2007 à 18:57:52  profil
 

OPF a écrit :

En France , l'avortement volontaire est autorisé jusqu'à un délai de trois mois de grossesse. En Espagne nous avons vu qu'il est possible d'avorter à huit mois.
Vous êtes indigné(e)s que l'on puisse avorter un enfant au huitième mois de grossesse.
3 mois, 8 mois, un enfant. Il faut trouver la différence qui fait que l'on puisse avorter un enfant (puisqu'il s'agit bel et bien d'un enfant) à un moment donné et pas à un autre. Alors, quel est, selon vous, la différence entre un bébé de 3 mois, un bébé de 8 mois, et pourquoi pas un bébé de 9 mois qui vient de naître ?

Cela n'est pas si facile, et demande de la réflexion ; alors, réfléchissons !

Sincèrement,







N'importe quoi, si le délai est de 12 semaines en France c'est que cela correspond à la période embryonnaire, ensuite l'enfant passe au stade de foetus. On ne peut comparer un embryon de quelques cms avec un bébé viable à 8 mois et dont le poids doit être aux alentours de 2 à 3kg. C'est terriblement choquant de parler d'avortement alors que des bébés naissent tout à fait viables dès 6 mois de grossesse. Cela s'appelle un meurtre, pourtant je précise que je ne suis pas anti IVG.
Je n'ai pas vu l'émission mais j'avais déjà lu que ces pratiques existaient, c'est scandaleux. J'aimerai savoir ce que peuvent bien penser ces médecins qui tirent du ventre des bébés vivants, ils les tuent avant le déclenchement ou après la naissance ??... pfff:{}
 

n°83769
aleana0
Posté le 15-06-2007 à 19:03:38  profil
 

muscade420 a écrit :

muscade420 a écrit :

le fait que certains ne réussissent pas à avoir d'enfant n'est vraiment pas un argument face à la pratique d'un IVG à 8 mois...

vous vous doutez bien qu'une femme qui en arrive à demander cet acte ,a d'autres soucis  en tête que les malheurs de ceux qui n'arrivent pas à en avoir...

moi ce qui m'interpelle beaucoup plus , c'est que des "médecins" les pratiquent...quelles sont leurs motivations , leurs justifications...??? ( à part le paiement en liquide???)
il me semble qu'une psychothérapie s'impose à ce genre de personnes....

je ne comprends pas que celà soit admissible légalement....





Comme vous, je me questionne concernant les motivations des médecins qui pratiquent des IVG aussi tardifs.
Et qu'en est-il des motivations des autres médecins, ceux qui en France ou dans d'autres pays pratiquent des IVG à moins de 3 mois ?

Car lorsqu'on a fait autant d'années d'études difficiles, n'est-ce pas une fierté que de soigner et de sauver les vies, plutôt que de pratiquer des avortements "de masse" ?

Lorsque vous parlez de psychothérapie pour ce genre de personnes, moi j'y vois un manque de respect face à la vie, un manque de moralité.
Et ça me peine.

 

n°83898
nanis01
Posté le 15-06-2007 à 21:18:28  profil
 

marine2181 a écrit :

N'importe quoi, si le délai est de 12 semaines en France c'est que cela correspond à la période embryonnaire, ensuite l'enfant passe au stade de foetus. On ne peut comparer un embryon de quelques cms avec un bébé viable à 8 mois et dont le poids doit être aux alentours de 2 à 3kg. C'est terriblement choquant de parler d'avortement alors que des bébés naissent tout à fait viables dès 6 mois de grossesse. Cela s'appelle un meurtre, pourtant je précise que je ne suis pas anti IVG.
Je n'ai pas vu l'émission mais j'avais déjà lu que ces pratiques existaient, c'est scandaleux. J'aimerai savoir ce que peuvent bien penser ces médecins qui tirent du ventre des bébés vivants, ils les tuent avant le déclenchement ou après la naissance ??... pfff:{}



je suis entièrement d'accord avec ta reponse. 3 mois ou 8 mois cela a une différence fondamentale, tout simplement parce que le bébé est viable! c'est capital comme différence.
Pour le comment: le medecin injecte un produit qui provoque un arret cardiaque du foetus. Puis la maman accouche ensuite naturellement de ce foetus (voie basse ou cesarienne).

n°83899
un monde m​eilleur
Posté le 15-06-2007 à 21:57:16  profil
 

aleana0 a écrit :

muscade420 a écrit :





Comme vous, je me questionne concernant les motivations des médecins qui pratiquent des IVG aussi tardifs.
Et qu'en est-il des motivations des autres médecins, ceux qui en France ou dans d'autres pays pratiquent des IVG à moins de 3 mois ?

Car lorsqu'on a fait autant d'années d'études difficiles, n'est-ce pas une fierté que de soigner et de sauver les vies, plutôt que de pratiquer des avortements "de masse" ?

Lorsque vous parlez de psychothérapie pour ce genre de personnes, moi j'y vois un manque de respect face à la vie, un manque de moralité.
Et ça me peine.




je n'ai pas vu l'émission
il doit s'agir de cas particuliers
 

n°83900
muscade420
Posté le 15-06-2007 à 22:08:51  profil
 

OPF a écrit :

En France , l'avortement volontaire est autorisé jusqu'à un délai de trois mois de grossesse. En Espagne nous avons vu qu'il est possible d'avorter à huit mois.
Vous êtes indigné(e)s que l'on puisse avorter un enfant au huitième mois de grossesse.
3 mois, 8 mois, un enfant. Il faut trouver la différence qui fait que l'on puisse avorter un enfant (puisqu'il s'agit bel et bien d'un enfant) à un moment donné et pas à un autre. Alors, quel est, selon vous, la différence entre un bébé de 3 mois, un bébé de 8 mois, et pourquoi pas un bébé de 9 mois qui vient de naître ?

Cela n'est pas si facile, et demande de la réflexion ; alors, réfléchissons !

Sincèrement,





y en a qui ont réfléchit bien avant nous....et déterminé des critères pas par hasard...

 si on parle de 3 mois , c'est pas pareil que 8 mois
pendant 3 mois l'enfant est en formation...
c'est pas en 1 semaine que se forment les organes , les bras , les jambes....

je sais que dans certains "bouquins" on soutient que la terre , les eaux , les hommes et les femmes ont été créés en 6 jours...et que le 7eme était un repos mérité....

mais les femmes n'ayant pas de pouvoir divin....leurs progénitures passent du stade de granula..embryon...foetus...bé bé..et il faut un certain nombre de mois pour ça !

après 3 mois, il est totalement constitué , mais tout petit...tellement immature qu'il est incapable de survivre à une naissance ,
et il lui faut encore plusieurs mois pour grandir , grossir , arriver à maturité...
pouvoir survivre à l'épreuve de l'accouchement , l'entrée de l'air dans les poumons , l'établissement d'une respiration autonome et d'une circulation sanguine adaptée , puis une nouvelle alimentation et un fonctionnement digestif autonome...

tout ça bein oui , ça prend du temps ....


 

n°83918
fourmyle
Posté le 15-06-2007 à 22:35:09  profil
 

Avorter à huit mois est un crime, je le pense!

n°83929
Tessina
Posté le 15-06-2007 à 22:48:44  profil
 

marine2181 a écrit :

N'importe quoi, si le délai est de 12 semaines en France c'est que cela correspond à la période embryonnaire, ensuite l'enfant passe au stade de foetus. On ne peut comparer un embryon de quelques cms avec un bébé viable à 8 mois et dont le poids doit être aux alentours de 2 à 3kg. C'est terriblement choquant de parler d'avortement alors que des bébés naissent tout à fait viables dès 6 mois de grossesse. Cela s'appelle un meurtre, pourtant je précise que je ne suis pas anti IVG.
Je n'ai pas vu l'émission mais j'avais déjà lu que ces pratiques existaient, c'est scandaleux. J'aimerai savoir ce que peuvent bien penser ces médecins qui tirent du ventre des bébés vivants, ils les tuent avant le déclenchement ou après la naissance ??... pfff:{}




L'embryon devient foetus à 8 semaines de grossesse, et non 12 comme vous le dites.
Donc en France, nous avortons bien des foetus, et ceci tout les jours, sans que ca n'émeuve grand monde.

La notion d'embryon, foetus, nouveau né, enfant, ado, adulte, etc... ne sont que des termes définissant une tranche d'age du même individu, selon son âge, développement personnel, sa taille, ses compétences physiques, psychiques, etc... Ainsi, qu'a 8 semaines l'enfant à naitre soit appelé d'un autre nom, et passe d'embryon à foetus, ne change en rien ce qu'il est. Il ne fait que grandir.

Entre un foetus de 10 semaines, un autre de 20 semaines ou de 30, la seule chose qui change, c'est son age (et donc la corpulence et sa taille) et absolument pas son statut, ni sa nature. Le supprimer à tel age ou à tel autre, à exactement la même gravité.

Quand j'ai vu mon fils à l'écho des 11 semaines, c'est bien lui que j'ai revu à celle des 16 semaines, 24, etc... Entre les échos il n'avait que grandir, mais c'était toujours lui.

Donc personnellement, je ne comprends pas qu'on soit choqué d'un avortement de 8 mois et non d'un à 4 ou 3 mois. C'est exactement le même acte, sur le même individu, simplement à un âge différent. L'issus est strictement la même. L'enfant cesse de vivre.

Si on se met a juger la gravité de cet acte par l'age de la victime, alors, tuer un enfant, serai moins grave que tuer un adulte. Ce qui est un non sens total.


A moins que vous ne jugiez un avortement à 8 mois grave car l'enfant à ce stade est viable.  heink:{}
Donc tant que l'enfant n'est pas viable, ne peux s'en sortir seul, tout va bien, on peux le supprimer, rien de bien méchant.
Dès qu'il peux naitre et vivre par lui même, ca devient horrible, choquant (alors que le résultat est le même, mais bon...)

Mais alors qu'en est 'il des grands prémas. Certains naissent à 6 mois (voir moins), mais ils sont incapables de vivre seul, sans aide ni assistance. Les machines prennent le relais de la matrice maternelle (oxigénation, nutrition, chaleur, etc...).
Ils ne sont donc pas viable par eux même, et complétement dépendant d'une machine, au même titre que du ventre maternel.
Est 'il alors moins grave de les tuer que de tuer un bébé jouflu, né a terme qui ne nécessite aucune assistance ?

Bien sur que non !

Donc, je ne comprends pas qu'on trouve un avortement à 8 mois choquant, si on trouve qu'avorter le même bébé un peu plus jeune est acceptable.

Et pour répondre a votre question de fin. Les médecins tuent le foetus avant qu'il ne sorte, car s'il le faisait après, il s'agirai alors d'un nouveau né, et la ca serai un infanticide, crime passible d'une lourde peine de prison.
Il s'agit pourtant du même bébé, mais comme la dénomination change (au même titre que d'embryon a foetus), alors le tuer quand il s'appelle encore "foetus", n'est pas la même chose que de le tuer quand il s'appelle "nouveau né"
(de la même manièere que vous pensez qu'avorter au stade "embryon" est moins grave que d'avorter au stade "foetus" )

Hypocrisie, injustice, horreur, oeilleres, etc..., quand tu nous tiens !
Pauvre bébés.  pfff:{}   sweat:{}  

n°83944
muscade420
Posté le 15-06-2007 à 23:39:21  profil
 

Tessina a écrit :

L'embryon devient foetus à 8 semaines de grossesse, et non 12 comme vous le dites.
Donc en France, nous avortons bien des foetus, et ceci tout les jours, sans que ca n'émeuve grand monde.

La notion d'embryon, foetus, nouveau né, enfant, ado, adulte, etc... ne sont que des termes définissant une tranche d'age du même individu, selon son âge, développement personnel, sa taille, ses compétences physiques, psychiques, etc... Ainsi, qu'a 8 semaines l'enfant à naitre soit appelé d'un autre nom, et passe d'embryon à foetus, ne change en rien ce qu'il est. Il ne fait que grandir.

Entre un foetus de 10 semaines, un autre de 20 semaines ou de 30, la seule chose qui change, c'est son age (et donc la corpulence et sa taille) et absolument pas son statut, ni sa nature. Le supprimer à tel age ou à tel autre, à exactement la même gravité

Quand j'ai vu mon fils à l'écho des 11 semaines, c'est bien lui que j'ai revu à celle des 16 semaines, 24, etc... Entre les échos il n'avait que grandir, mais c'était toujours lui.

Donc personnellement, je ne comprends pas qu'on soit choqué d'un avortement de 8 mois et non d'un à 4 ou 3 mois. C'est exactement le même acte, sur le même individu, simplement à un âge différent. L'issus est strictement la même. L'enfant cesse de vivre.

Si on se met a juger la gravité de cet acte par l'age de la victime, alors, tuer un enfant, serai moins grave que tuer un adulte. Ce qui est un non sens total.


A moins que vous ne jugiez un avortement à 8 mois grave car l'enfant à ce stade est viable.  heink:{}
Donc tant que l'enfant n'est pas viable, ne peux s'en sortir seul, tout va bien, on peux le supprimer, rien de bien méchant.
Dès qu'il peux naitre et vivre par lui même, ca devient horrible, choquant (alors que le résultat est le même, mais bon...)

Mais alors qu'en est 'il des grands prémas. Certains naissent à 6 mois (voir moins), mais ils sont incapables de vivre seul, sans aide ni assistance. Les machines prennent le relais de la matrice maternelle (oxigénation, nutrition, chaleur, etc...).
Ils ne sont donc pas viable par eux même, et complétement dépendant d'une machine, au même titre que du ventre maternel.
Est 'il alors moins grave de les tuer que de tuer un bébé jouflu, né a terme qui ne nécessite aucune assistance ?

Bien sur que non !

Donc, je ne comprends pas qu'on trouve un avortement à 8 mois choquant, si on trouve qu'avorter le même bébé un peu plus jeune est acceptable.

Et pour répondre a votre question de fin. Les médecins tuent le foetus avant qu'il ne sorte, car s'il le faisait après, il s'agirai alors d'un nouveau né, et la ca serai un infanticide, crime passible d'une lourde peine de prison.
Il s'agit pourtant du même bébé, mais comme la dénomination change (au même titre que d'embryon a foetus), alors le tuer quand il s'appelle encore "foetus", n'est pas la même chose que de le tuer quand il s'appelle "nouveau né"
(de la même manièere que vous pensez qu'avorter au stade "embryon" est moins grave que d'avorter au stade "foetus" )

Hypocrisie, injustice, horreur, oeilleres, etc..., quand tu nous tiens !
Pauvre bébés.  pfff:{}   sweat:{}





petite précision puisque vous semblez pinailler sur le nombre de semaines...le délai pour IVG parle de semaines d'aménorrhée (et non de grossesse !) enfin bref...!!

décidez et agissez pour vous...mais ne vous prenez pas pour une référence pour tout le monde...

et puis si le sort des enfants vous soucit tant que ça , il me semble qu'il y en a beaucoup de vivants qui souffrent et ont besoin d'aide...

quand vous aurez des enfants...vous serez assez occupé(e)...et aurez moins de temps pour vous occuper de ceux des autres...; à moins que vous en ayez déjà mais que vous vous souciiez davantage des autres...

je ne crois ABSOLUMENT PAS à une soi-disant compassion des gens pour des inconnus que sont ces embryons ou foetus non nés...

je pense que comme ces médecins qui osent parler d'avortement à 8 mois (alors que comme vous je pense que ce sont des infanticides vu que ces foetus sont viables) je disais donc que comme eux , vous devriez vous interroger auprès d'un psy de vos émotions excessives vis-à-vis de l'avortement en général !

pour moi , grosso modo ,tant qu'un foetus n'est pas viable , sa mère a priorité sur lui...et a tout droit de décider pour elle !
quand il est viable...c'est différent !

quand aux grands préma , je ne suis pas du tout pour les réanimations acharnées...et si j'avais à décider en cas d'accouchement à 6 mois par exemple , je pense que je refuserais la réanimation...
et je sais à quoi ressemble ces bébés...
j'ai perdu un bébé au 4°mois...il était tout beau bien que petit..
dans mon travail , j'ai eu à perfuser un bébé d'à peine plus de 1 kilo...



 

n°83948
OyezO
Posté le 15-06-2007 à 23:52:52  profil
 

Est-il certain que cela se pratique sur des bébés qui ne sont pas handicapés ou dans le cas de diagnostics qui ne mettent pas en jeu la vie de la mère et/ou du bébé?

Un avortement à 8 mois...quand même, cela me semble vraiment trop.... :??:  

n°83950
aleana0
Posté le 15-06-2007 à 23:59:37  profil
 

OyezO a écrit :

OyezO a écrit :

Est-il certain que cela se pratique sur des bébés qui ne sont pas handicapés ou dans le cas de diagnostics qui ne mettent pas en jeu la vie de la mère et/ou du bébé?

Un avortement à 8 mois...quand même, cela me semble vraiment trop.... :??:




Cela se pratique sur des bébés parfaitement sains ... c'est bien la triste réalité !

 

n°83955
OyezO
Posté le 16-06-2007 à 00:08:14  profil
 

aleana0 a écrit :

OyezO a écrit :




Cela se pratique sur des bébés parfaitement sains ... c'est bien la triste réalité !


Dans ce cas, il s'agit peut-être de quelque chose de trop difficile pour la mère pour X raison (viol, inceste, problème de drogue, d'argent, de famille, etc...). Il y a FORCEMENT une raison qui explique cela.

n°83975
aleana0
Posté le 16-06-2007 à 00:15:48  profil
 

OyezO a écrit :

Dans ce cas, il s'agit peut-être de quelque chose de trop difficile pour la mère pour X raison (viol, inceste, problème de drogue, d'argent, de famille, etc...). Il y a FORCEMENT une raison qui explique cela.




Il s'agit de femmes qui réalisent tardivement qu'elles ne pourront pas assumer (ou mal) leur rôle de mère, pour diverses raisons (pas forcément des problèmes majeurs tels que le viol).

 

n°83987
OyezO
Posté le 16-06-2007 à 00:24:55  profil
 

aleana0 a écrit :

Il s'agit de femmes qui réalisent tardivement qu'elles ne pourront pas assumer (ou mal) leur rôle de mère, pour diverses raisons (pas forcément des problèmes majeurs tels que le viol).


Pour ma part, je suis pour l'avortement. Il vaut mieux que cela se fasse légalement sans risque plutôt que chez une faiseuse d'anges au péril de la vie des femmes.
Je ne crois pas qu'un embryon de 6 semaines ou 8 soit une personne, bien qu'effectivement, le processus de "fabrication" soit déjà bien engagé.
Mais avorter à 8 mois, j'ai un peu plus de mal à comprendre, c'est vrai.
j'ai lu un article sur le déni de grossesse. Ceci peut aussi expliquer ce genre de réaction de la part de ces femmes. C'est un exemple parmi d'autres.

n°84047
Tessina
Posté le 16-06-2007 à 01:18:47  profil
 


muscade420 a écrit :

petite précision puisque vous semblez pinailler sur le nombre de semaines...le délai pour IVG parle de semaines d'aménorrhée (et non de grossesse !) enfin bref...!!



On ne parlais pas ici du délais pour l'ivg , mais du stade ou l'embryon devient foetus. 12 semaines d'aménorrhée soit 10 semaines de grossesse, c'est parreil. C'était une simple correction, pas besoin de vous emballer pour si peu...
Et si vous m'aviez bien comprise, vous auriez compris, que justement, ces différentes notions n'ont que peu d'importance pour moi, puisqu'on parle juste d'un être qui grandis, quelque soit le terme qui le définis, il reste le même. Enfin bref, comme vous dites...

muscade420 a écrit :

décidez et agissez pour vous...mais ne vous prenez pas pour une référence pour tout le monde...


Pouvez vous me dire ou précisemment dans mon post, je "me prend pour une référence pour tout le monde" ? vous m'avez lu au moins ?
J'expose juste des faits, médicaux, biologiques, logique et je pose des questions, c'est interdit ?

muscade420 a écrit :

et puis si le sort des enfants vous soucit tant que ça , il me semble qu'il y en a beaucoup de vivants qui souffrent et ont besoin d'aide...  


Les enfants à naitre sont aussi vivants que vous et moi. Ce n'est pas une croyance personnelle mais un simple fait biologique. Donc je ne comprends pas le but de votre intervention.

muscade420 a écrit :

quand vous aurez des enfants...vous serez assez occupé(e)...et aurez moins de temps pour vous occuper de ceux des autres...; à moins que vous en ayez déjà mais que vous vous souciiez davantage des autres...


J'ai un petit garcon, ca m'occupe en effet... je le mentionnais d'ailleurs plus haut, preuve que vous n'avez rien lu de mon intervention, simplement capté que je ne partagais pas votre point de vue, pour vous empresser de me le faire savoir agressivement.

muscade420 a écrit :

je ne crois ABSOLUMENT PAS à une soi-disant compassion des gens pour des inconnus que sont ces embryons ou foetus non nés...


Pourquoi ?  
La compassion que j'ai pour des enfants non né inconnus est exactement la même que celle que j'ai pour des enfants nés inconnus.
Il n'est pas besoin de connaitre un enfant pour s'émouvoir de son sort et réagir contre les sévices, injustice, crime, etc... qui pourrai être pratiqué à son encontre. Et heureusement d'ailleurs !


muscade420 a écrit :

je pense que comme ces médecins qui osent parler d'avortement à 8 mois (alors que comme vous je pense que ce sont des infanticides vu que ces foetus sont viables) je disais donc que comme eux , vous devriez vous interroger auprès d'un psy de vos émotions excessives vis-à-vis de l'avortement en général !


C'est gentil à vous de vous soucier de mes émotions.
Conseillerez vous aussi a tout ceux qui se batte pour une cause avec leur coeur d'aller voir un psy ? (ca va faire du monde dans les salles d'attentes)
Je suis entiere, j'aime les enfants, quelque soit leur age, leur degrés de développement, et je suis horrifié devant l'atteinte à leur vie (intra ou extra utérine), quelqu'elle soit, est-ce un motif pour consulter, docteur ?
Pour moi, c'est plutot celui qui s'en contrefoue, qui devrais se faire soigner..

muscade420 a écrit :

pour moi , grosso modo ,tant qu'un foetus n'est pas viable , sa mère a priorité sur lui...et a tout droit de décider pour elle !
quand il est viable...c'est différent !


Donc, le sort des enfants a naitre, leur vie tout simplement, ne dépend que de nos technologies, de la science qui nous permet de faire reculer chaque jour un peu plus le degrés de viabilité,...et de votre avis ? et bé...
Moi, je ne vois pas en quoi le fait qu'une machine ne permette pas (encore) de sauver un enfant de 15 semaines, puisse justifier qu'on ai le droit de le supprimer. (le rapport ?)
Actuellement, le seuil est à 22 semaines (chose impensable, il y a quelques années). En quoi cela justifie t'il qu'un bébé de 21 semaines, soit la chose/propriété de celle qui le porte, qu'on ai le droit de vie sur lui et qu'a 22 semaines, il devienne intouchable. Alors qu'il s'agit pourtant strictement de la même personne, de la même vie. Ca n'a aucun sens.


muscade420 a écrit :


quand aux grands préma , je ne suis pas du tout pour les réanimations acharnées...et si j'avais à décider en cas d'accouchement à 6 mois par exemple , je pense que je refuserais la réanimation...
et je sais à quoi ressemble ces bébés...
j'ai perdu un bébé au 4°mois...il était tout beau bien que petit..
dans mon travail , j'ai eu à perfuser un bébé d'à peine plus de 1 kilo...



Je suis désolée pour votre bébé. (non viable et méritant pourtant toute la dignité humaine, le respect et l'amour que l'on pourrai acorder à un bébé viable)
Quand a moi, puisque nous sommes apparemment collègue, j'ai assisté à pas mal d'accouchements (et pas forcémment à terme), et je rassure tout le monde, le bébé qui sort et bien le même que celui qui était à l'intérieur quelques minutes plus tôt. Qu'il ai besoin d'assistance pour vivre ou non, ne change rien que fait que sa vie à une valeur inestimable, et qu'il devrais être considéré comme une personne à part entière, à l'intérieur, comme à l'extérieur.

Un magnifique reportage d'envoyé spécial, il y a quelques semaines nous avons d'ailleurs montré que l'enfant a naitre est déja un patient, bien avant d'être viable, il est soigné comme nous pouvons l'être. Selon quoi, un être humain, vivant, qui peux, entre autre, être soigné, opéré, ne serait'il pas une personne comme une autre sur le simple fait de son age, sa vulnérabilité, immaturité, taille, poid, etc.. ?  

n°84048
xavy
Posté le 16-06-2007 à 06:15:39  profil
 

Le reportage montre bien adhéquation entre l'offre et la demande..termes un peu dur pour qualifier des situations douloureuses auquelles font face certaine femme.
Nous avons un réel problème d'étique!!!!! Aucune position n'est defendable : Daté la viabilité d'un foetus est trés alléatoire, la science repoussant ses propres limites. J'ai lu " a 6 mois sous acharnement thérapeutique"...Nous ne devrions pas voir alors le développement de cette pratique dans le raccourcissement  du délais plutôt que dans son augementation.
On oppose le droit à la raison..!! la science à la nature !! le paradis à notre socièté...
Notre société a évoluer sur ses valeurs et ses droits , le droit a la contraception aurait dû permettre de marginaliser et de rendre vraiment exceptionnel l'IVG en permettant aux femmes de preserver leur liberté....Nous constatons même aprés 2 décénies d'une maladie dévastatrice qu'est le sida le comportement n'a guère changé. On en parle librement mais dans les actes...???...L'avortement a 8 mois est possible, quelle liberté gagnée pour les femmes et les hommes qu'une telle erreur n'ai finaliment si peu de conséquence quand l'aspect financier est plus mis en avant que l'aspect spycologique.
Imposer des quotas.......pouaaaaa!!! Quand le sujet précedant etait  "l'eradication du cabillaud"!!!!!
Si si peu de médecin français ne pratique pas ou peu d'IVG c'est que notre société est aussi proche de ses valeurs...!!
4000 € pour un IVG a 8 mois...c'est beaucoup d'argent pour un mois de grossesse... l'enfant lui trouverait pourtant rapidement des parents !!!
Toutes les cultures n'ont pas la même approche de l'enfant , trafic , travail...etc...Nous non!!! on est proche de leur éveloppement sauf s'il bouleverse notre quotidien...jusqu'ou irons nous!!!
Serais-ce un problème de santé puplic pour imposer des quotas , obliger les médecins n'y a t il pas d'autres pistes a developper..! La prévention , la responsabilisation, la contraception, l'adoption , l'aide au futur maman..si ca existe!! Valorisont ces démarches plutôt que de banalisé IVG qui pourtant n'est pas un acte annodin pour une maman et un papa...
La question ne se pose pratiquement plus si l'enfant est handicapé...et pourtant......un cap est passé les structures d'accueil étant insuffisants

Nous preparons la société de demain..face a une planète qui dans quelques années aura du mal a tous nous accueillir, entrons dans nos cultures la maîtrise de la natalité....pourquoi pas inventer une sterelité reversible a la naissance et inversée au moment du désir d'enfant..Y a t il beaucoup d'IVG de femme enceinte volontairement?
Je n'ose même pas relire le dernier paragraphe que je viens d'ecrire!!!

 

n°84049
marine2181
Posté le 16-06-2007 à 08:49:19  profil
 

nanis01 a écrit :

je suis entièrement d'accord avec ta reponse. 3 mois ou 8 mois cela a une différence fondamentale, tout simplement parce que le bébé est viable! c'est capital comme différence.
Pour le comment: le medecin injecte un produit qui provoque un arret cardiaque du foetus. Puis la maman accouche ensuite naturellement de ce foetus (voie basse ou cesarienne).





nanis merci de m'avoir apporté ces renseignements car effectivement je ne savais pas comment il faisait pour "tuer" l'enfant (excusez-moi du mot mais je n'en vois pas d'autre)...c'est assez effrayant ! perso ça me donne envie de vomir et quand on sait qu'il y a beaucoup de femmes qui galèrent pour avoir des enfants, pourquoi à 1 mois près ne pas avoir décider l'adoption ?
Enfin bon, je ne sais pas ce qu'il enreste psychologiquement aux femmes qui en arrivent à accepter cette "méthode"
 

n°84130
OyezO
Posté le 16-06-2007 à 11:33:32  profil
 

marine2181 a écrit :

Enfin bon, je ne sais pas ce qu'il enreste psychologiquement aux femmes qui en arrivent à accepter cette "méthode"


à mon avis, elle doivent être effondrées. Pour longtemps.

n°84131
lucio1
Posté le 16-06-2007 à 12:02:48  profil
 

xavy a dit :"La question ne se pose pratiquement plus si l'enfant est handicapé...et pourtant......un cap est passé les structures d'accueil étant insuffisants "

ce que vous dîtes est vrai, les structures d'accueil sont insuffisantes. Mais il faut rappeler que supprimer un enfant handicapé revient à commettre un acte d'eugénisme... ce qu'on voulu faire les nazis et que tout le monde a rejeté en ce temps, nous le pratiquons à présent de manière courante dans notre société.
On ne doit pas juger un acte en présumant des conséquences qu'il aura pour dire si c'est un bien ou un mal, on juge simplement l'acte lui-même...
 

 
 
 
marine2181 a dit Posté le 16-06-2007 à 08:49:19  

" effectivement je ne savais pas comment il faisait pour "tuer" l'enfant (excusez-moi du mot mais je n'en vois pas d'autre)...c'est assez effrayant ! perso ça me donne envie de vomir et quand on sait qu'il y a beaucoup de femmes qui galèrent pour avoir des enfants, pourquoi à 1 mois près ne pas avoir décider l'adoption ?
Enfin bon, je ne sais pas ce qu'il enreste psychologiquement aux femmes qui en arrivent à accepter cette "méthode"

si vous connaissiez les deux autres méthodes d'avortement tardif qui existe alors je pense que là vous en seriez malade....
l'injection d'une solution hypertonique dans le liquide amniotique qui va tuer l'enfant en plusieurs heures... (pratiqué pour ce qui est appelé img jusqu'à 9 mois!!!!) ou
la naissance partielle qui consiste à déclencher l'accouchement et tuer l'enfant juste avant que la tête ne sorte...

c'est choquant, horrible, on reste dégoûte et sans voix quand on sait cela, mais au moins si plus de monde le savait, alors peut-être que les gens changeraient d'opinion sur l'avortement !

ps : pour ma part, je ne juge pas de la valeur de la vie d'un enfant à sa viabilité, à 3 mois c'est pareil qu'à 8 mois.  A trois mois justement il dépend entièrement de sa maman, c'est là qu'il a le plus besoin d'elle.
Soit on est un être humain dès le départ soit on ne l'est pas...
on ne peut se faire le juge de la valeur d'une vie.

 
 

n°84170
fourmyle
Posté le 16-06-2007 à 14:45:08  profil
 

Qu'on prenne la pilule pour éviter ces désagréments, je le conçois.
Qu'on ne veuille pas garder un enfant quelles que soient les raisons, j'imagine.  Mais de la à le condamner à mort au 8 ième mois c'est pure folie!
On préfère lui enlever la vie plutôt que d'avoir à souffrir de le placer dans un orphelinat.
8 mois le cortex du bébé se développe, Il est sensible aux sons et à la douleur. Le fait qu'on le supprime est un acte de barbarie inqualifiable et je me demande comment des médecins peuvent accepter de se rendre complices de ce j'appellerai un assassinat. L'Espagne vous dites? C'est aussi le pays ou le plus grand nombre de femme tombent sous les coups de leurs conjoints...
 Comme dirait Lucio1 : soit on est un être humain, soit on ne l'est pas. sans même penser au bébé, Moi je pense surtout aux femmes qui acceptent cela, aux médecins et à ceux qui font les lois...Tout le monde à vrai dire! Quelle horreur!

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
   FORUM France 2 » Envoyé Spécial »

avorter a 8 mois : je suis choquée