France2.fr
Voir le site
Profitez de ce forum pour réagir aux interviews, aux débats ainsi qu'aux différents reportages des journaux télévisés de France 2. Impressions, remarques, interrogations, tous vos messages sont les bienvenus sur cet espace de discussion.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
 

3 utilisateurs anonymes et 40 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

hauts fourneaux

n°1942796
Duraci
Posté le 29-02-2012 à 20:14:00  profil
 

Hauts Fourneaux

Pour des raisons de compétitivité ou de rendements financiers, les hauts fourneaux ferment en France. Mais si quasiment avec la même structure ( personnels, matériel, énergie consommée,..) ces sites produisaient en même temps un autre produit, ils redeviendraient attractifs et pourraient être pérennisés. Que je sache les centrales nucléaires, les centrales charbon, les nouvelles centrales solaires inspirées des fours solaires ne sont qu’une source de chaleur servant à vaporiser un fluide pour produire de l’électricité. Alors est-il absurde d’imaginer que cette énorme chaleur dégagée par les hauts fourneaux ne puisse parallèlement servir à produire de l’électricité ? Leur adaptation à ce second objectif ne mérite-t-il pas d’être étudié ? La revente d’électricité permettrait d’abaisser les coûts du site et donc de rendre le volet sidérurgique compétitif.

n°1942894
dan913
Posté le 01-03-2012 à 08:09:37  profil
 

En réalité la fermeture des hauts fourneaux en France est une opération purement capitaliste: il y avait deux concurrents.
Mittal a racheté son concurrent Arcelor pour l'éliminer. Pour lui il n'a jamais été envisagé de conserver les usines.
Tout le monde de la finance le savait et les autorités gouvernementales UMP ont donné leur accord.
D'ailleurs sarkozy avait l'air de bien connaitre monsieur Mittal...


---------------
"L'esclave dit toujours oui" (A.Malraux)
n°1943183
PRUNE300
Posté le 01-03-2012 à 13:59:24  profil
 

Duraci a écrit :

Hauts Fourneaux

Pour des raisons de compétitivité ou de rendements financiers, les hauts fourneaux ferment en France. Mais si quasiment avec la même structure ( personnels, matériel, énergie consommée,..) ces sites produisaient en même temps un autre produit, ils redeviendraient attractifs et pourraient être pérennisés. Que je sache les centrales nucléaires, les centrales charbon, les nouvelles centrales solaires inspirées des fours solaires ne sont qu’une source de chaleur servant à vaporiser un fluide pour produire de l’électricité. Alors est-il absurde d’imaginer que cette énorme chaleur dégagée par les hauts fourneaux ne puisse parallèlement servir à produire de l’électricité ? Leur adaptation à ce second objectif ne mérite-t-il pas d’être étudié ? La revente d’électricité permettrait d’abaisser les coûts du site et donc de rendre le volet sidérurgique compétitif.


pour produire  acier ou fonte il faut des productions de chaleur intense !!! ( haut fourneau ,cubilot , bessemer ) ; mais recueillir ces "pertes " ne s ' est jamais fait pour de la vapeur  !!; en plus mittal il produit en corée ; alors l' acier français  niet , niet

n°1943352
g13envie
Posté le 01-03-2012 à 15:52:36  profil
 

PRUNE300 a écrit :


pour produire  acier ou fonte il faut des productions de chaleur intense !!! ( haut fourneau ,cubilot , bessemer ) ; mais recueillir ces "pertes " ne s ' est jamais fait pour de la vapeur  !!; en plus mittal il produit en corée ; alors l' acier français  niet , niet



Tout à fait!
Et Mittal, par contre touche en France les millions du crédit impôt recherche, et possède les brevets...
L'erreur est d'avoir laissé la vente de nos hauts fourneaux a Mittal...et devinez qui a favorisé cette vente à l'époque ?


---------------
Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien - Platon
n°1943353
g13envie
Posté le 01-03-2012 à 15:53:40  profil
 

dan913 a écrit :

En réalité la fermeture des hauts fourneaux en France est une opération purement capitaliste: il y avait deux concurrents.
Mittal a racheté son concurrent Arcelor pour l'éliminer. Pour lui il n'a jamais été envisagé de conserver les usines.
Tout le monde de la finance le savait et les autorités gouvernementales UMP ont donné leur accord.
D'ailleurs sarkozy avait l'air de bien connaitre monsieur Mittal...



Et qui a encouragé et favorisé la vente d'Arcelor, fleuron français de l'acier, a Mittal ?...


---------------
Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien - Platon
n°1943412
Ruut
Notre futur, l'espace
Posté le 01-03-2012 à 17:14:50  profil
 

dan913 a écrit :

En réalité la fermeture des hauts fourneaux en France est une opération purement capitaliste: il y avait deux concurrents.
Mittal a racheté son concurrent Arcelor pour l'éliminer. Pour lui il n'a jamais été envisagé de conserver les usines.
Tout le monde de la finance le savait et les autorités gouvernementales UMP ont donné leur accord.
D'ailleurs sarkozy avait l'air de bien connaitre monsieur Mittal...


Bon résumé de la situation.
La seule chose qui sauverais les hauts fourneaux d'europe serais une forte taxe d'importation sur l'acier protuit hors d'Europe.


---------------
Le futur de l’humanité passe par la conquête de l’espace.
n°1945248
dan913
Posté le 03-03-2012 à 12:26:47  profil
 

g13envie a écrit :



Tout à fait!
Et Mittal, par contre touche en France les millions du crédit impôt recherche, et possède les brevets...
L'erreur est d'avoir laissé la vente de nos hauts fourneaux a Mittal...et devinez qui a favorisé cette vente à l'époque ?


Chut la réponse est "secret défense"! où pourrait retrouver des copains du pouvoir actuel....
Cela fait longtemps que Sarko nous mène en bateau avec Mittal souvenez-vous:
Octobre 2009 : Le nouveau coup de pub ressemble fort à une pirouette lamentable. Une semaine à peine après avoir, lors de son passage en Lorraine, soigneusement ignoré le lieu devenu symbole de ses promesses non tenues, le chef de l’État a rendu une visite impromptue aux ouvriers d’ArcelorMittal à Gandrange.
09-10-16-sarkozy-gandrange

et le résultat:
63858_sarko-promesses-unejpg


---------------
"L'esclave dit toujours oui" (A.Malraux)
n°1950914
PRUNE300
Posté le 08-03-2012 à 15:16:28  profil
 

g13envie a écrit :



Tout à fait!
Et Mittal, par contre touche en France les millions du crédit impôt recherche, et possède les brevets...
L'erreur est d'avoir laissé la vente de nos hauts fourneaux a Mittal...et devinez qui a favorisé cette vente à l'époque ?


n sarkosy a plongé dans le piège , les industriels asiatiques "rigolent "car actu on leur envoie nos épaves ( bateaux ) ; ils les recyclent  ( recupération de toles ); puis coulent à nouveau du métal !!! quel gachis européen !!

n°1950990
jacaset0
Posté le 08-03-2012 à 15:52:32  profil
 

PRUNE300 a écrit :


n sarkosy a plongé dans le piège , les industriels asiatiques "rigolent "car actu on leur envoie nos épaves ( bateaux ) ; ils les recyclent  ( recupération de toles ); puis coulent à nouveau du métal !!! quel gachis européen !!



Que voulez vous chez les asiatiques ils ont encore des simi esclaves qui peuvent recycler nos vieux bateaux bourrés d'amiante à des prix imbattables

Si on veut s'en sortir par le haut il faut une industrialisation de produits à haute valeur ajoutée qui demande de la recherche développement et des capitaux

n°1951069
Nabelou70
Posté le 08-03-2012 à 17:12:38  profil
 

Duraci a écrit :

Hauts Fourneaux

Pour des raisons de compétitivité ou de rendements financiers, les hauts fourneaux ferment en France. Mais si quasiment avec la même structure ( personnels, matériel, énergie consommée,..) ces sites produisaient en même temps un autre produit, ils redeviendraient attractifs et pourraient être pérennisés. Que je sache les centrales nucléaires, les centrales charbon, les nouvelles centrales solaires inspirées des fours solaires ne sont qu’une source de chaleur servant à vaporiser un fluide pour produire de l’électricité. Alors est-il absurde d’imaginer que cette énorme chaleur dégagée par les hauts fourneaux ne puisse parallèlement servir à produire de l’électricité ? Leur adaptation à ce second objectif ne mérite-t-il pas d’être étudié ? La revente d’électricité permettrait d’abaisser les coûts du site et donc de rendre le volet sidérurgique compétitif.



C'est une bonne idée qui apparamment est déjà utilisée si on en croit les explications de ce site:
http://www.ulcos.org/fr/popup. [...] tReduction
Les gazs qui s'échappent du "gueulard" seraient  donc en partie brûlés pour produire de l'électricité.

Il est intéressant de constater que   de nombreuses recherches sont réalisées pour améliorer l'efficacité des fourneaux et réduire l'émission de gaz notamment par le consortium d'entreprises sidérurgiques Européen Ulcos.
http://www.ulcos.org/fr/

On en apprend tous les jours ...

n°1951269
dan913
Posté le 08-03-2012 à 20:31:17  profil
 

dan913 a écrit :


Chut la réponse est "secret défense"! on pourrait retrouver des copains du pouvoir actuel....
Cela fait longtemps que Sarko nous mène en bateau avec Mittal souvenez-vous:
Octobre 2009 : Le nouveau coup de pub ressemble fort à une pirouette lamentable. Une semaine à peine après avoir, lors de son passage en Lorraine, soigneusement ignoré le lieu devenu symbole de ses promesses non tenues, le chef de l’État a rendu une visite impromptue aux ouvriers d’ArcelorMittal à Gandrange.
[url]http://www.leplacide.com/document/09-10-16-sarkozy-gandrange.jpg

et le résultat:
[url]http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200910/63858_sarko-promesses-unejpg.jpg

[/url][/url]
Sarko = bobards
images?q=tbn:ANd9GcTzucTuDDkhdje_cpGqZF9u9uol3bh4uairS73UtfV7NdVmv4gtc4qqf


---------------
"L'esclave dit toujours oui" (A.Malraux)
n°1951535
clavier 74
Posté le 09-03-2012 à 09:14:49  profil
 

Duraci a écrit :

Hauts Fourneaux

Pour des raisons de compétitivité ou de rendements financiers, les hauts fourneaux ferment en France. Mais si quasiment avec la même structure ( personnels, matériel, énergie consommée,..) ces sites produisaient en même temps un autre produit, ils redeviendraient attractifs et pourraient être pérennisés. Que je sache les centrales nucléaires, les centrales charbon, les nouvelles centrales solaires inspirées des fours solaires ne sont qu’une source de chaleur servant à vaporiser un fluide pour produire de l’électricité. Alors est-il absurde d’imaginer que cette énorme chaleur dégagée par les hauts fourneaux ne puisse parallèlement servir à produire de l’électricité ? Leur adaptation à ce second objectif ne mérite-t-il pas d’être étudié ? La revente d’électricité permettrait d’abaisser les coûts du site et donc de rendre le volet sidérurgique compétitif.




C'est peut être une idée à développer, je ne suis aps qualifié en la matière. Mais ce qui me révolte, ce n'est pas que les hauits fournaux ne soient plus rentables, c'est toute l'hypocrisie qu'il y a autour : des promssses en 2009, puis d'autres en 2012 faites par sarkozy, immédiatement démenties par Mittal, qui au passage se goinfre avec l'argent public : crédit recherche, subventions... Il empoche notre fric pour liquider nos ôuvriers et créer des emplois ailleurs, IL Y EN A MARRE.. Et ce n'est pas le seul exemple.

n°1951653
jmdepite
Posté le 09-03-2012 à 10:57:26  profil
 

Duraci a écrit :

Hauts Fourneaux

Pour des raisons de compétitivité ou de rendements financiers, les hauts fourneaux ferment en France. Mais si quasiment avec la même structure ( personnels, matériel, énergie consommée,..) ces sites produisaient en même temps un autre produit, ils redeviendraient attractifs et pourraient être pérennisés. Que je sache les centrales nucléaires, les centrales charbon, les nouvelles centrales solaires inspirées des fours solaires ne sont qu’une source de chaleur servant à vaporiser un fluide pour produire de l’électricité. Alors est-il absurde d’imaginer que cette énorme chaleur dégagée par les hauts fourneaux ne puisse parallèlement servir à produire de l’électricité ? Leur adaptation à ce second objectif ne mérite-t-il pas d’être étudié ? La revente d’électricité permettrait d’abaisser les coûts du site et donc de rendre le volet sidérurgique compétitif.



C'est déjà fait!! On récupérait  les gaz des haut-fourneaux lorrains dans les années 50...Dans les années 80, il était de bon ton, surtout à gauche, de penser que l'industrie sidérurgique était honteusement pénible pour ceux, pour la plupart "amoureux" de ce dur métier (je suis retraité de l'industrie métallurgique lourde), qui y étaient employés et que la France vivrait dans le bonheur avec quelques industries de pointe, les services et le tourisme...On voit où ça nous amenés; un pays qui n'a pas d'industrie lourde ne produit pas de richesses et est condamné, c'est seulement aujourd'hui que nos hommes politiques s'en aperçoivent, en louchant, tardivement, du côté de l'Allemagne qui a tout misé sur en particulier cette industrie, alors que nous nous en débarrassions allègrement...


Aller à :