France2.fr
Voir le site
Profitez de ce forum pour réagir aux interviews, aux débats ainsi qu'aux différents reportages des journaux télévisés de France 2. Impressions, remarques, interrogations, tous vos messages sont les bienvenus sur cet espace de discussion.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
 

Il y a 66 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  ..  24  25  26  27  28  29
Auteur Sujet :

GARDE ALTERNEE ET ALIENATION PARENTALE

n°2038900
agnelat
Posté le 05-06-2012 à 11:51:15  profil
 

Reprise du message précédent :
Clemy7

Il est inutile de faire comprendre quoi que ce soit à ces gens-là qui restent uniquement focalisés sur leur propre nombril, qui sont inaptes à comprendre ce que vous, vous avez vécu avec ce concept, inaptes à comprendre ce que disent les chercheurs et spécialistes, et que leur comportement sectaire cherche à museler !
D'ailleurs on pourrait tout aussi bien accuser Olympe d'avoir fait une aliénation parentale pour couper le lien mère-enfant et se faire appeler "maman" !! C'est un diagnostic  qui ne demande pas d'autres preuves qu'une affirmation gratuite !

Alors donc, pour les lecteurs du forum

Voici ce qu'écrit le professeur B. Golse dans la préface de Divorce et séparation les enfants sont-ils protégés ?

Citation:



Quant au « syndrome d’aliénation parentale » appelé également « aliénation parentale », son invocation de plus en plus fréquente n’est pas sans poser des problèmes sérieux.
Comme le démontre le chapitre qui y est consacré, ce concept ne repose encore sur aucune base scientifique concernant non seulement sa définition, mais plus encore son étiologie et ses critères de diagnostic.

Contrairement à la conceptualisation causaliste linéaire quelque peu simpliste de son inventeur, Richard Gardner, les raisons qui amènent un enfant à s’éloigner d’un parent sont multiples et rarement dues à la seule manipulation du parent que l’enfant préférerait.

De fait ce concept sert le plus souvent à camoufler l’agressivité et les déficiences parentales, parfois même des maltraitances, sous les oripeaux d’une fallacieuse scientificité, et ne devrait pas avoir sa place au sein des tribunaux.




Et voici ce qu'écrit le professeur Viaux :

http://www.lenfantdabord.org/w [...] an-Luc.pdf


Voici ce qu'écrivent les chercheurs


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ntale1.pdf


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ldman3.pdf

n°2039820
olympe140
Posté le 06-06-2012 à 08:57:27  profil
 

@ agnelet ,
Vos propos et votre comportement sont de plus en plus ODIEUX  et sans doute n'avez vous aucun sens de la famille , pas plus que de savoir ce que représente  LA DOULEUR d'un Enfant et je vous prie de retirer de votre commentaire la phrase suivante : []"" D'ailleurs on pourrait tout aussi bien accuser Olympe d'avoir fait une aliénation parentale pour couper le lien mère-enfant et se faire appeler "maman" !!""[/] sous peine de poursuite pour diffamation.
 !Ma petite-fille est scandalisée  par votre attitude  inhumaine et sans doute aurez vous de  ses nouvelles, car elle seule est  juge de son vécu et le fait qu'elle m'appelle " maman " et aussi  "papa " son  G-Père  est de sa propre volonté et nous n'y sommes pour rien, car pour elle  ceux qui représentent ses parents , sont ceux qu'ils l'on élévé, nourri, aimé, lui on donné tout l'amour  dont elle avait besoin et qui lui on permis d'être ce qu'elle est aujourd'hui , une jeune fille  dont nous sommes fiers .

quant à Clémy7, elle subit surtout votre manipulation, car votre but agnelet est d'entretenir une certaine polémique en vous servant du vécu douloureux des gens auquel vous ne comprenez rien .

n°2039934
gajuin
Posté le 06-06-2012 à 10:25:43  profil
 

Bonjour olympe140,

Les propos d'agnelat sont scandaleux, indignes et prouvent une fois de plus la méconnaissance sa plus élémentaire des enfants victimes de la séparation de leurs parents.
Comme toutes les personnes qui ne partagent pas les thèses de l'organisation "lenfantdabord" de Madame Jacqueline Phélip pour agnelat vous devenez la cible de ses attaques odieuses et insultes diverses qu'elle profère à la totalité de ses nombreux opposants.
Je me tiens à votre disposition pour témoigner à vos côté en cas de suites judiciaires.

Cordialement.

Rassemblements des victimes de la séparation (lieux où il y a peu de risques de rencontrer l'organisation "lenfantdabord" ) le 17 juin de 11h30 à 14h30
Champ de Mars PARIS
Place Guichard LYON
Quai de la Loire NANTES
Jardin du Mail ANGERS

http://www.lodd.fr

n°2039995
agnelat
Posté le 06-06-2012 à 10:54:17  profil
 

lol:{}  lol:{}  lol:{}

A mon avis Gajuin, si  suites judiciaire il doit y avoir, ce sont celles qui vous attendent en raison de vos diffamations et calomnies permanentes !!!

Continuez ainsi ....vous êtes sur la bonne voie !
Sachez cependant que si vous avez une Olympe à vos côtés, madame Phélip aura les meilleurs spécialistes et chercheurs  lol:{}


LA PREUVE

Voici ce qu'écrit le professeur B. Golse dans la préface de Divorce et séparation les enfants sont-ils protégés ?

Citation:



Quant au « syndrome d’aliénation parentale » appelé également « aliénation parentale », son invocation de plus en plus fréquente n’est pas sans poser des problèmes sérieux.
Comme le démontre le chapitre qui y est consacré, ce concept ne repose encore sur aucune base scientifique concernant non seulement sa définition, mais plus encore son étiologie et ses critères de diagnostic.

Contrairement à la conceptualisation causaliste linéaire quelque peu simpliste de son inventeur, Richard Gardner, les raisons qui amènent un enfant à s’éloigner d’un parent sont multiples et rarement dues à la seule manipulation du parent que l’enfant préférerait.

De fait ce concept sert le plus souvent à camoufler l’agressivité et les déficiences parentales, parfois même des maltraitances, sous les oripeaux d’une fallacieuse scientificité, et ne devrait pas avoir sa place au sein des tribunaux.




Et voici ce qu'écrit le professeur Viaux :

http://www.lenfantdabord.org/w [...] an-Luc.pdf


Voici ce qu'écrivent les chercheurs


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ntale1.pdf


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ldman3.pdf

n°2040077
olympe140
Posté le 06-06-2012 à 12:40:22  profil
 

Bonjour gajuin,

Je vous remercie à mon tour de  votre soutien .

Qui mieux que nous pouvons témoigner de certaines souffrances indélébiles ?

Nous avons sur ce forum, en la personne d'agnelat  quelqu'un qui parle en permanence de diffamations  et calomnies  dont elle est elle même l'auteur .

A en voir son dernier commentaire avec ses émoticônes (lo) qui démontre bien  la qualité du personnage irrespectueux. .

Quant à sa lithanie , avec ses exemples  de citation des professeurs et chercheurs qu'elle a dû apprendre par coeur ,cela démontre une foi de plus son incompétence notoire  et son acharnement à vouloir polémiquer.

Je lui conseillerai de voir un psy .

n°2040078
olympe140
Posté le 06-06-2012 à 12:51:29  profil
 

@ agnelat:

si vous le désirez agnelat, je vous donne rendez-vous  le 17 juin au jardin du Mail à Angers  avec ma petite-fille qui m'appelle " maman" .

n°2040140
agnelat
Posté le 06-06-2012 à 14:18:05  profil
 

Rendez-vous au jardin du mail à Angers parce que votre petite-fille vous appelle "maman" ???
heureusement que le ridicule ne tue pas.......

[b je ne vous respecte pas [/b]! et pour deux raisons :

1) vous intervenez sur ce forum comme une furie, alors que votre histoire n'a rien à voir avec l'aliénation parentale ou la résidence alternée !

2) Uniquement focalisée sur votre  personne, vous êtes inapte à comprendre les enjeux d'un concept qui ne repose encore sur aucune base scientifique et génère de fait de multiples et graves erreurs de diagnostic et Clémy7 en témoignagne ! Voilà pourquoi vous-même auriez pu être affublée de ce diagnostic si votre fille avait saisi le tribunal !!!!!
C'est le propre des narcissiques pathologiques de mépriser les autres à ce pôint.

Je pense que c'est à vous que cela  rendrait service d'apprendre par coeur ce que disent les chercheurs sur ce concept et peut-être de comprendre LE SENS de ce qu'ils écrivent !!!
Voici ce qu'écrit le professeur B. Golse dans la préface de Divorce et séparation les enfants sont-ils protégés ?

Citation:



Quant au « syndrome d’aliénation parentale » appelé également « aliénation parentale », son invocation de plus en plus fréquente n’est pas sans poser des problèmes sérieux.
Comme le démontre le chapitre qui y est consacré, ce concept ne repose encore sur aucune base scientifique concernant non seulement sa définition, mais plus encore son étiologie et ses critères de diagnostic.

Contrairement à la conceptualisation causaliste linéaire quelque peu simpliste de son inventeur, Richard Gardner, les raisons qui amènent un enfant à s’éloigner d’un parent sont multiples et rarement dues à la seule manipulation du parent que l’enfant préférerait.

De fait ce concept sert le plus souvent à camoufler l’agressivité et les déficiences parentales, parfois même des maltraitances, sous les oripeaux d’une fallacieuse scientificité, et ne devrait pas avoir sa place au sein des tribunaux.



Et voici ce qu'écrit le professeur Viaux :

http://www.lenfantdabord.org/w [...] an-Luc.pdf


Voici ce qu'écrivent les chercheurs


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ntale1.pdf


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ldman3.pdf

n°2040202
gajuin
Posté le 06-06-2012 à 15:16:02  profil
 

Madame agnelat,

Une certitude, olympe140 (pas plus que moi) ne risque pas vous retrouver au côté du rassemblement des victimes de la séparation, pour la bonne raison que vous êtes une des causes que vous soutenez contre pour lesquelles ces rassemblements sont organisés.
700 000 enfants mineurs dont les droits sont bafoués
Les placements en famille d'accueil
L'aliénation parentale que l'organisation "lenfantdabord" conteste
L'application abusive de l'article 371-4 élargi au tiers
Le report d'affection du parent exclu sur un autre enfant de la famille recomposé
La privation d'héritage de l'enfant exclu à son tour
Les discriminations et condamnations judiciaires (dont vous vous réjouissez) infligées par les tribunaux aux enfants du divorce une fois devenus parents et adultes à leur tour
Un taux de suicide des enfants du divorce beaucoup plus élevé que pour les enfants des familles unies
Etc...
Vous voyez bien que vos connaissances en la matières sont des plus faibles, vous n'êtes pas plus que Madame Jacqueline Phélip une victime du divorce, ni divorcée pas plus qu'une enfant issue de la séparation de vos parents, les enfants ne sont pas un moyen de chantage pour abattre le parent exclu.

Pour conforter le témoignage émouvant d'olympe140, j'ai toujours ressenti et ressens toujours une énorme affection pour la personne qui m'a recueilli en famille d'accueil que j'appelais "mamie" et dont ma fille porte le prénom de Céline, encore une chose que vous êtes incapable de comprendre et qui n'a rien à voir avec l'aliénation parentale que m'a infligé ma mère un peu plus tard en m'interdisant tout contact avec mon père.

http://www.lodd.fr

n°2040260
olympe140
Posté le 06-06-2012 à 17:32:37  profil
 

Mme agnelat  vous êtes  une adepte du copié-collé,  serais-ce votre fond de commerce ?

Rien de constructif dans vos propos, mais je vous conseille de les édulcorer  et laissez  tranquille ma famille " ma fille"
 
comme vous le dîtes, car vous ne savez pas, si ma petite-fille est l'enfant de ma fille ou de mon fils?  Alors calmez vous .

Très souvent, les gens qui comme vous aiment à s'occuper des problèmes d'autrui,  le font pour  se cacher leurs propres soucis .

n°2040315
agnelat
Posté le 06-06-2012 à 18:25:08  profil
 

Madame l'olympe

Lorsqu'on ne veut pas qu'"on s'occupe de sa famille", on ne vient pas l'étaler comme de la confiture sur un forum !
Que votre petite fille soit la fille de votre fille ou de votre fils n'a strictement aucune importance, si ce n'est la preuve d'une fille ou d'un fils dysfonctionnel et dont, lorsqu'on lit vos diatribes,  la responsabilité revient sans aucun doute aux parents de ce fils ou cette fille !!!!!! Ceci dit, rassurez-vous, une famille de cet acabit ne présente d'intérêt pour personne.

Et que ça plaise ou non à l'olympe auto proclamée je mets et mettrais autant de fois que j'en jugerais nécessaire, les copie-collé qui interessent des lecteurs au QI qui leur permet de comprendre !!!

Voici ce qu'écrit le professeur B. Golse dans la préface de Divorce et séparation les enfants sont-ils protégés ?

Citation:



Quant au « syndrome d’aliénation parentale » appelé également « aliénation parentale », son invocation de plus en plus fréquente n’est pas sans poser des problèmes sérieux.
Comme le démontre le chapitre qui y est consacré, ce concept ne repose encore sur aucune base scientifique concernant non seulement sa définition, mais plus encore son étiologie et ses critères de diagnostic.

Contrairement à la conceptualisation causaliste linéaire quelque peu simpliste de son inventeur, Richard Gardner, les raisons qui amènent un enfant à s’éloigner d’un parent sont multiples et rarement dues à la seule manipulation du parent que l’enfant préférerait.

De fait ce concept sert le plus souvent à camoufler l’agressivité et les déficiences parentales, parfois même des maltraitances, sous les oripeaux d’une fallacieuse scientificité, et ne devrait pas avoir sa place au sein des tribunaux.



Et voici ce qu'écrit le professeur Viaux :

http://www.lenfantdabord.org/w [...] an-Luc.pdf


Voici ce qu'écrivent les chercheurs


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ntale1.pdf


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ldman3.pdf

n°2040549
gajuin
Posté le 06-06-2012 à 21:29:51  profil
 

Rassemblements des victimes de la séparation le 17 juin de 11h30 à 14h30
Les enfants de tout âge dont les droits sont bafoués
Les parents dont les droits sont bafoués
Les grands parents dont les droits sont bafoués

Champ de Mars PARIS
Place Guichard LYON
Quai de la Loire NANTES
Jardin du Mail ANGERS

Lieux où il y a peu de risques de rencontrer l'organisation "lenfantdabord" de Madame Jacqueline Phélip qui conteste l'existence de l'aliénation parentale qui est une lâche maltraitance infligée à des enfants victimes de la séparation.
Venez nombreux !

http://www.lodd.fr

n°2040870
agnelat
Posté le 07-06-2012 à 08:42:14  profil
 

Voici ce qu'écrit le professeur B. Golse dans la préface de Divorce et séparation les enfants sont-ils protégés ?

Citation:



Quant au « syndrome d’aliénation parentale » appelé également « aliénation parentale », son invocation de plus en plus fréquente n’est pas sans poser des problèmes sérieux.
Comme le démontre le chapitre qui y est consacré, ce concept ne repose encore sur aucune base scientifique concernant non seulement sa définition, mais plus encore son étiologie et ses critères de diagnostic.

Contrairement à la conceptualisation causaliste linéaire quelque peu simpliste de son inventeur, Richard Gardner, les raisons qui amènent un enfant à s’éloigner d’un parent sont multiples et rarement dues à la seule manipulation du parent que l’enfant préférerait.

De fait ce concept sert le plus souvent à camoufler l’agressivité et les déficiences parentales, parfois même des maltraitances, sous les oripeaux d’une fallacieuse scientificité, et ne devrait pas avoir sa place au sein des tribunaux.




Et voici ce qu'écrit le professeur Viaux :

http://www.lenfantdabord.org/w [...] an-Luc.pdf


Voici ce qu'écrivent les chercheurs


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ntale1.pdf


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ldman3.pdf

n°2041075
olympe140
Posté le 07-06-2012 à 12:00:04  profil
 

@ agnelat, votre commentaire du 6 JUIN 2012 posté à 18h25.08

Sachez une chose , je ne vous ai pas demandé de vous "occuper de ma famille"  à ce que je sache, seulement apporter un témoignage.

 Et vous vous êtes emparée du sujet avec une une violence inacceptable  sur un sujet aussi sérieux , vous n'avez aucun respect pour l'enfant , ni pour les  grands-parents  qui ont  sauvé l'enfant et qui ont tout assumé, son éducation, et tout ce dont elle a eu besoin  sans aucun centime de l'état.

Je prends vos "diatribes "(selon votre vocabulaire très élaboré....) comme des insultes, des propos diffamatoires et   infamant .

J'adresse copie de ce document émanant de vous à un avocat spécialisé.

Je vous précise (en bref) avoir été reconnue  PERSONNE DIGNE DE CONFIANCE  par un juge .

n°2041429
agnelat
Posté le 07-06-2012 à 18:41:46  profil
 

Mon message n'étant pas passé, je réitère

Madame l'Olympe

Si vous jugez que mes propos étaient " des propos diffamatoires et infamants", vous retournez de ce pas à l'école ou vous vous plongez dans un dictionnaire pour revoir le sens des mots !

Par ailleurs, votre avocat "spécialisé" va être scotché par votre demande chère olympe ! lol:{}

En effet, madame l'Olympe, on ne peut "calomnier" ou "diffamer" que des personnes nominalement citées, comme le fait par exemple Gajuin à l'encontre de madame Phélip. Or, je subodorre qu'Olympe140 n'est pas votre nom de famille  lol:{}  lol:{}  lol:{}

Par ailleurs madame l'olympe140, ce n'est pas une coipie de cette page que vous devez fournir, mais un constat d'huissier !

Inutile de me remercier de vous éviter des frais de consutation d'avocat, je le fais très gentiment pour vous  lol:{}  lol:{}

ET EN ATTENDANT LISEZ CECI ET DEMANDEZ A QUELQU'UN (VOTRE PETITE FILLE QUI VOUS APPELLE MAMAN, PAR EXEMPLE) DE VOUS EXPLIQUER CE QUE CA VEUT DIRE

Voici ce qu'écrit le professeur B. Golse dans la préface de Divorce et séparation les enfants sont-ils protégés ?

Citation:



Quant au « syndrome d’aliénation parentale » appelé également « aliénation parentale », son invocation de plus en plus fréquente n’est pas sans poser des problèmes sérieux.
Comme le démontre le chapitre qui y est consacré, ce concept ne repose encore sur aucune base scientifique concernant non seulement sa définition, mais plus encore son étiologie et ses critères de diagnostic.

Contrairement à la conceptualisation causaliste linéaire quelque peu simpliste de son inventeur, Richard Gardner, les raisons qui amènent un enfant à s’éloigner d’un parent sont multiples et rarement dues à la seule manipulation du parent que l’enfant préférerait.

De fait ce concept sert le plus souvent à camoufler l’agressivité et les déficiences parentales, parfois même des maltraitances, sous les oripeaux d’une fallacieuse scientificité, et ne devrait pas avoir sa place au sein des tribunaux.



Et voici ce qu'écrit le professeur Viaux :

http://www.lenfantdabord.org/w [...] an-Luc.pdf


Voici ce qu'écrivent les chercheurs


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ntale1.pdf


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ldman3.pdf[/quotemsg]

n°2041524
gajuin
Posté le 07-06-2012 à 19:38:16  profil
 

Madame agnelat,

Ne pas partager les thèses de l'organisation "lenfantdabord" de Madame Jacqueline Phélip dont vous vous recommandez régulièrement n'est en aucune façon de la calomnie ou de la diffamation, considérer que la position de contester l'existence de cette lâche maltraitance infligée à de très nombreux enfants n'est pas défendre leurs intérêts est une triste évidence.

En aucune façon ne pas partager vos idées vous autorise à insulter ou menacer qui que ce soit, vous vous répandez en insultes sur tous les forum auxquels vous participez sous divers pseudos dont la plupart sont épuisés par bannissement :
Attention, ccurieux, Devousamoi, pourvosenfants et quelques autres supprimés suite à vos interventions peu courtoises pour ne pas dire plus.

Il va s'en dire que je serais au côté d'olympe140 que vous avez agressé odieusement pour témoigner de vos multiples agissements qui n'ont rien à faire dans une discussion qui se doit de rester correcte.

Vous vous gardez bien de répondre à des questions simples du type :
Trouvez-vous normal l'exclusion de l'un des parents et la destruction de son image par le parent ayant obtenu la garde ?
Comment nommez-vous cette maltraitance ?

Ce qui chagrine les personnes qui contestent l'existence de cette maltraitance appelée aliénation parentale c'est qui en ont été les victimes devenues adultes témoignent et sont de plus en plus nombreuses à témoigner chaque jour et en font prendre enfin conscience à de plus en plus nombreux juges aux affaires familiales.
 
http://www.affairesfamiliales.wordpress.com
http://www.acalpa.fr dont la marraine est Madame Simone Veil
http://www.lodd.fr

n°2041607
agnelat
Posté le 07-06-2012 à 20:55:50  profil
 

Monsieur Gajuin

Vous, c'est la vue, à moins, et là je crains le pire, que ce soit votre cerveau qu'il faille développer.
Car enfin, prétendre que "madame Phélip a des thèses" alors qu'elle ne fait que répercuter ce que disent spécialistes et chercheurs, relève soit d'une bétise notoire soit d'une manipulation tout aussi notoire !

Cest en cela que vous êtes calomnieux Gajuin et ça ne date pas d'aujourd'hui ! Donc je vous le dis et redis, continuez ainsi et vous allez vous retrouver avec une plainte au c.....! Faut-il vous rappeler votre ex-président de sos papa qui lui aussi se croyaitautorisé à toutes les calomnies à l'encontre de madame Phélip ??????

DONC,  LISEZ CECI ET DEMANDEZ A QUELQU'UN (LA PETITE FILLE D'olympe QUI L'APPELLE MAMAN, PAR EXEMPLE) DE VOUS EXPLIQUER CE QUE CA VEUT DIRE
Voici ce qu'écrit le professeur B. Golse dans la préface de Divorce et séparation les enfants sont-ils protégés ?

Citation:



Quant au « syndrome d’aliénation parentale » appelé également « aliénation parentale », son invocation de plus en plus fréquente n’est pas sans poser des problèmes sérieux.
Comme le démontre le chapitre qui y est consacré, ce concept ne repose encore sur aucune base scientifique concernant non seulement sa définition, mais plus encore son étiologie et ses critères de diagnostic.

Contrairement à la conceptualisation causaliste linéaire quelque peu simpliste de son inventeur, Richard Gardner, les raisons qui amènent un enfant à s’éloigner d’un parent sont multiples et rarement dues à la seule manipulation du parent que l’enfant préférerait.

De fait ce concept sert le plus souvent à camoufler l’agressivité et les déficiences parentales, parfois même des maltraitances, sous les oripeaux d’une fallacieuse scientificité, et ne devrait pas avoir sa place au sein des tribunaux.




Et voici ce qu'écrit le professeur Viaux :

http://www.lenfantdabord.org/w [...] an-Luc.pdf


Voici ce qu'écrivent les chercheurs


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ntale1.pdf


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ldman3.pdf

n°2041664
olympe140
Posté le 07-06-2012 à 23:35:14  profil
 

Bonsoir gajuin,

Heureusement que nous sommes des gens équilibrés mais  je ne puis tolérer de telles attaques.
il est inconcevable de laisser mme agnelat  déverser de tels propos,  je vois que "l'enfant d'abord " n'est pas sa préoccupation.

J'ai été indignée de voir ( dès ma première lecture)  comment me agnelat vous manquait de respect, ne respectant ni l'homme que vous êtes et l'enfant que vous avez été !
je ne connais aucune personne  respectant si peu les familles.
je suis horrifiée .

Entre ses professeurs, ses chercheurs et ses spécialistes, elle a l'air de s'y perdre.

Il faut qu'elle se dise qu'il  y a des tribunaux aussi, des juges et des avocats et qu'elle est à cent lieux de savoir je ne n'ai pas besoin de ses conseils et de surcroît  en ce qui concerne le droit.

Et que: je cite agnelat   (LA PETITE FILLE D'olympe QUI L'APPELLE MAMAN, PAR EXEMPLE).
Qu'elle se rassure agnelat, ma petite-fille  n'a aucun besoin de lire les lectures qu'elle recommande à tour de bras sur ce forum et que bien sûr je ne recommanderai à personne.

Tous les enfants qui ont subit les drames de la séparation et de l'abandon n'ont pu se construire  ou se reconstruire qu'avec l'amour qu'on leur a donné. Qui mieux  que nous pouvons l'en attester .

n°2042585
agnelat
Posté le 08-06-2012 à 21:08:47  profil
 

Heureusement que les lecteurs de ce forum sont des gens équilibrés, car ils ont eu du mal à tolérer que Gajuin ou Olympe140  puissent déverser des propos aussi violents, irrespectueux et calomnieux envers une personne. Personne  qui se contente, pourtant,  de répercuter ce que disent des chercheurs et spécialistes sur l'aliénation parentale.

Nous ne connaissons aucune autre personne capable de tels propos haineux et vindicatifs, sauf de la part de membres d'associations de "pères"  et nous  sommes horrifiés de voir leur mépris envers tant d'enfants victimes d'erreurs de diagnostic d'aliénation parentale.

 Car enfin, quelle personne normale et saine pourrait contester des spécialistes aussi différents et compétents que ceux-ci :

Voici ce qu'écrit le professeur B. Golse dans la préface de Divorce et séparation les enfants sont-ils protégés ?

Citation:



Quant au « syndrome d’aliénation parentale » appelé également « aliénation parentale », son invocation de plus en plus fréquente n’est pas sans poser des problèmes sérieux.
Comme le démontre le chapitre qui y est consacré, ce concept ne repose encore sur aucune base scientifique concernant non seulement sa définition, mais plus encore son étiologie et ses critères de diagnostic.

Contrairement à la conceptualisation causaliste linéaire quelque peu simpliste de son inventeur, Richard Gardner, les raisons qui amènent un enfant à s’éloigner d’un parent sont multiples et rarement dues à la seule manipulation du parent que l’enfant préférerait.

De fait ce concept sert le plus souvent à camoufler l’agressivité et les déficiences parentales, parfois même des maltraitances, sous les oripeaux d’une fallacieuse scientificité, et ne devrait pas avoir sa place au sein des tribunaux.



Et voici ce qu'écrit le professeur Viaux :

http://www.lenfantdabord.org/w [...] an-Luc.pdf


Voici ce qu'écrivent les chercheurs


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ntale1.pdf


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ldman3.pdf

n°2042619
gajuin
Posté le 08-06-2012 à 22:02:11  profil
 

Madame agnelat,

Pourriez-vous citer les propos calomnieux dont vous parlez avec les références, je doute que vous puissiez en trouver ?
Ecrire que contester l'existence de l'aliénation parentale comme le fait l'organisation "lenfantdabord" et que Madame Jacqueline Phélip en est la Présidente, ce n'est ni une insulte ni de la calomnie c'est un fait avéré.
Dire que contester l'existence de cette maltraitance est contraire aux intérêts des enfants est une opinion que partage plusieurs associations très respectables.
L'aliénation parentale est un délit puni par la loi.

http://www.affairesfamiliales.wordpress.com
http://www.acalpa.fr dont la marraine est Madame Simone Veil

n°2042724
agnelat
Posté le 08-06-2012 à 23:14:14  profil
 

Monsieur Gajuin

Vos propos sont non seulement calomnieux car madame Phélip ne conteste rien ni personne, mais ne fait que répercuter les connaissances scientifiques dites par des spécialistes et chercheurs connus et reconnus internationalement (donc rien à voir avec les "opinions" d'associations quelconques) mais vous êtes  d'autant plus calomnieux et diffamant quand  vous l'accusez sans vergogne de s'en prendre aux enfants !
On verra ce qu'en pensent les juges devant qui vous serez trainé.

Car enfin, quelle personne normale et saine pourrait contester des spécialistes aussi différents et compétents que ceux-ci :

Voici ce qu'écrit le professeur B. Golse dans la préface de Divorce et séparation les enfants sont-ils protégés ?

Citation:



Quant au « syndrome d’aliénation parentale » appelé également « aliénation parentale », son invocation de plus en plus fréquente n’est pas sans poser des problèmes sérieux.
Comme le démontre le chapitre qui y est consacré, ce concept ne repose encore sur aucune base scientifique concernant non seulement sa définition, mais plus encore son étiologie et ses critères de diagnostic.

Contrairement à la conceptualisation causaliste linéaire quelque peu simpliste de son inventeur, Richard Gardner, les raisons qui amènent un enfant à s’éloigner d’un parent sont multiples et rarement dues à la seule manipulation du parent que l’enfant préférerait.

De fait ce concept sert le plus souvent à camoufler l’agressivité et les déficiences parentales, parfois même des maltraitances, sous les oripeaux d’une fallacieuse scientificité, et ne devrait pas avoir sa place au sein des tribunaux.



Et voici ce qu'écrit le professeur Viaux :

http://www.lenfantdabord.org/w [...] an-Luc.pdf


Voici ce qu'écrivent les chercheurs


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ntale1.pdf


http://www.lenfantdabord.org/w [...] ldman3.pdf

n°2042881
olympe140
Posté le 09-06-2012 à 00:05:00  profil
 

je constate encore une fois de plus que monsieur gajuin subit le harcèlement d'agnelat .

Attention agnelat, il y a des juges compétents, tous n'ont pas votre mentalité .
============================== ==================== ===============
dans la presse aujourd'hui même :

La courte vie de Marina, morte à 8 ans d'une dernière journée de torture
AFP
 Mis à jour le 08/06/2012, 08 h 54

La petite Marina, décédée à l'âge de 8 ans d'une dernière journée de torture infligée par ses parents, est née le 27 février 2001, un enfant non désiré qui va ensuite subir un calvaire, sans que les signalements de maltraitance ne lui sauvent la vie.

Le long calvaire d'une petite fille.

Sa mère, Virginie, qui vient de se marier avec son père Eric, choisit d'abord d'accoucher sous X, avant de revenir sur sa décision peu après la naissance.

A Nanterre où habitent alors les Sabatier, vont commencer les privations de nourriture, les premières douches glacées, les premiers coups.

D'abord des claques, puis la liste des sévices subis par la fillette, qui mange salement et s'urine dessus selon ses parents, s'allonge: coups, réclusions nue dans des sous-sols ou greniers... Marina n'est scolarisée qu'à partir du 21 avril 2007.

Elle a alors six ans.

De nombreuses absences pour cacher les bleus

Mais sa présence à l'école sera marquée par de très nombreuses absences pour cacher les coups, sous le couvert de faux certificats médicaux réalisés par les parents. Dès sa première scolarisation, les enseignants signalent les traces de mauvais traitements relevés sur le corps de la fillette, le visage parfois boursouflé.

Mais il faut attendra 2008 pour que ces signalements remontent jusqu'au parquet du Mans, le couple s'étant établi en Sarthe. Mais malgré le rapport fourni par un médecin en juillet 2008 sur les violences suspectes subies par l'enfant, le parquet du Mans classe l'affaire sans suite en octobre 2008.

Les services de protection de l'enfance réfléchissent... trop tard

En avril 2009, l'enfant est cette fois hospitalisée cinq semaines pour des lésions aux pieds en raison de l'une des tortures infligée par ses parents. Un rendez-vous est fixé avec un pédiatre le 1er juillet suivant, mais la fillette n'y est pas présentée.

Durant l'été, les services de protection de l'enfance réfléchissent aux suites à donner à cette hospitalisation, mais Marina est déjà morte. Il n'y a plus trace de vie d'elle depuis le 30 juin 2009.

n°2042882
gajuin
Posté le 09-06-2012 à 00:21:04  profil
 

Madame agnelat,

Affirmer des évidences n'est pas calomnier, Madame Jacqueline Phélip la Présidente de l'organisation "lenfantdabord" conteste l'existence en s'appuyant comme vous sur les doutes de quelques chercheurs, d'autres chercheurs tout aussi crédibles et bien plus nombreux confirment l'existence et la nocivité de cette lâche maltraitance qui est confirmée par de nombreuses associations parrainées par des personnalités estimables et les témoignages de plus en plus nombreux des enfants qui en ont été victimes par le passé.

Une chose est certaine vous n'êtes ni divorcée, ni une enfant du divorce pas plus que Madame Jacqueline Phélip, votre vécu en la matière est inexistant, seule la défense des mères d'abord vous intéresse.

Pensez plutôt un instant aux 700 000 enfants mineurs dont les droits de relation avec l'un de leurs deux parents sont bafoués actuellement, ce que vous semblez ignorer, mais pour vous cela n'est pas le problème prioritaire puisque vous n'en parlez jamais.

Il n'est pas interdit de penser autrement que agnelat, Madame Jacqueline Phélip et vos quelques amis chercheurs, sachez que nous sommes en démocratie.

http://www.affairesfamiliales.wordpress.com
http://www.acalpa.fr dont la marraine est Madame Simone Veil
http://www.lodd.fr

n°2042883
olympe140
Posté le 09-06-2012 à 00:40:32  profil
 

Un témoignage parmi tant d'autres:

<Toute l'actualité du grand ouest > Angers - jeudi 28 avril 2011
Paul, victime de l'aliénation parentale -
Angers jeudi 28 avril 2011

Le 25 avril, c'était la Journée internationale. Un Angevin, qui traverse ce drame familial,
témoigne.
Trois questions à...
Paul, victime de l'aliénation parentale.
L'aliénation parentale est un syndrome dont on commence à parler dans les tribunaux.
De quoi s'agit-il ?
Aujourd'hui juges et psychologues parlent de ce processus terrible d'emprise et de
manipulation mis en place par un parent « aliénant   » sur son enfant pour détruire
psychologiquement l'ex-conjoint. Les enfants sont soumis à un chantage très subtil pour
les pousser à rejeter violemment l'autre parent, un vrai lavage de cerveau. L'enfant se
rallie au parent manipulateur, captif de son mode de pensée. De nombreuses
jurisprudences sont prises en faveur des parents victimes. Car l'expertise psychologique
met en évidence le lien entre le comportement des  enfants et le discours négatif que
tient la mère à l'encontre du père, ou vice versa.
Vous-mêmes, vous dites avoir été victime de ce processus...
Oui, mon ex-femme m'a accusé de pédophilie sur le seul élément d'une photo de mes
enfants nus bébés, tirée de l'album de famille. Par principe de précaution, je n'ai pas pu
voir mes enfants pendant onze mois. Heureusement, le juge a classé l'affaire sans suite,
mon ex-femme ayant donné  des éléments manifestement faux. J'ai retrouvé mes
enfants métamorphosés.  Aujourd'hui, je ne les reconnais pas. Et les reproches
continuent... Si je les emmène au fast-food pour leur faire plaisir, je suis accusé de mal
les nourrir. Si nous restons à la maison, je suis accusé de ne pas les distraire, etc.
Comment avez-vous décidé de réagir ?
Je fréquente un groupe de  paroles à la Caf de la Roseraie, où je trouve du soutien.
D'autre part, il existe une association l'Acalpa (Association contre l'aliénation parentale),
dont j'espère ouvrir une antenne locale. Elle concerne à 50-50 les pères et les mères.
Nous ne sommes pas dans le SOS Papa, mais dans la défense du lien parental.

n°2042947
julian92
Posté le 09-06-2012 à 08:50:31  profil
 

@agnelat

Sur la forme...

Outre vos propos vulgaires et vos menaces judiciaires répétées "Cest en cela que vous êtes calomnieux Gajuin et ça ne date pas d'aujourd'hui ! Donc je vous le dis et redis, continuez ainsi et vous allez vous retrouver avec une plainte au c.....!"

Je ne crois pas que cela vous grandisse de vous comporter ainsi.

Sur le fond...

Vous faites référence à l'ouvrage de J. Phélip qui est critiquable sur bien des points (et je précise que je l'ai lu).

Au fil des pages on s'aperçoit en effet que ce livre est empreint d'une aversion totale pour le rôle de père, celui-ci étant présenté à chaque fois comme un être malveillant pour l'enfant.

Vous dites vous même que J. Phélip "ne fait que répercuter les connaissances scientifiques dites par des spécialistes et chercheurs connus et reconnus internationalement".

Personnellement je ne juge pas les propos d'une personne sur ses diplômes mais sur ce que je crois juste et ce qui correspond au vécu de nombreux enfants et parents.

Concernant l'aliénation parentale, J. Phélip appuie son raisonnement de la manière suivante. Elle estime qu'il est dangereux de diagnostiquer une aliénation parentale parce que les psychologues, psychiatres, ... ne disposent d'aucun outil de mesure fiable pour déterminer la manipulation d'un enfant.

Dès lors comment peut-elle, comme le professeur Golse affirmer catégoriquement que les cas d'aliénation parentale sont extrêmement rares ?

Par analogie on pourrait dire que ce n'est pas parce qu'un médecin n'a pas les connaissances nécessaires pour détecter une maladie que l'on doit conclure qu'elle n'existe pas et surtout que l'ensemble de la communauté scientifique ainsi la nier !

Lorsque les parents d'un enfant se séparent il n'existe malheureusement pas de solution miracle. La résidence alternée est la moins pire des solutions parce qu'elle permet à l'enfant de conserver le lien avec ses deux parents.

Si J. Phélip souhaitait avoir une démarche honnête, elle se donnerait la peine d'étudier les situations de familles monoparentales qui produisent des effets bien plus dévastateurs sur les enfants que la résidence alternée.

L'augmentation de la délinquance juvénile n'est d'ailleurs pas sans lien avec l'absence du père que celui-ci soit démissionnaire ou mis à l'écart de la cellule familiale.

n°2042999
agnelat
Posté le 09-06-2012 à 09:56:49  profil
 

gajuin a écrit :

Madame agnelat,

Affirmer des évidences n'est pas calomnier, Madame Jacqueline Phélip la Présidente de l'organisation "lenfantdabord" conteste l'existence en s'appuyant comme vous sur les doutes de quelques chercheurs, d'autres chercheurs tout aussi crédibles et bien plus nombreux confirment l'existence et la nocivité de cette lâche maltraitance qui est confirmée par de nombreuses associations parrainées par des personnalités estimables et les témoignages de plus en plus nombreux des enfants qui en ont été victimes par le passé.

Une chose est certaine vous n'êtes ni divorcée, ni une enfant du divorce pas plus que Madame Jacqueline Phélip, votre vécu en la matière est inexistant, seule la défense des mères d'abord vous intéresse.

Il n'est pas interdit de penser autrement que agnelat, Madame Jacqueline Phélip et vos quelques amis chercheurs, sachez que nous sommes en démocratie.

http://www.affairesfamiliales.wordpress.com
http://www.acalpa.fr dont la marraine est Madame Simone Veil
http://www.lodd.fr



1) Il y a ceux qui s'appuyent sur des études scientifiques faites par des chercheurs connus internationalement pour leurs compétences, et ceux qui s'appuient sur des "on-dit" et des croyances personnelles.

2) Il ne suffit pas de pilonner encore et encore que "d'autres chercheurs tout aussi crédibles et bien plus nombreux confirment l'existence et la nocivité de cette lâche maltraitance , mais il faut les citer et citer leurs publications scientifiques !

3) Vous êtes en effet en droit de "penser " ce que bon vous semble, mais cela ne vous autorise pas à calomnier autrui ! N'oubliez pas que vous avez perdu vos multiples procès et qu'il y avait de bonnes raisons certainement !!!

n°2043000
agnelat
Posté le 09-06-2012 à 10:02:07  profil
 

olympe140 a écrit :

Un témoignage parmi tant d'autres:

<Toute l'actualité du grand ouest > Angers - jeudi 28 avril 2011
Paul, victime de l'aliénation parentale -
Angers jeudi 28 avril 2011

Le 25 avril, c'était la Journée internationale. Un Angevin, qui traverse ce drame familial,
témoigne.
Trois questions à...
Paul, victime de l'aliénation parentale.
L'aliénation parentale est un syndrome dont on commence à parler dans les tribunaux.
De quoi s'agit-il ?
Aujourd'hui juges et psychologues parlent de ce processus terrible d'emprise et de
manipulation mis en place par un parent « aliénant   » sur son enfant pour détruire
psychologiquement l'ex-conjoint. Les enfants sont soumis à un chantage très subtil pour
les pousser à rejeter violemment l'autre parent, un vrai lavage de cerveau. L'enfant se
rallie au parent manipulateur, captif de son mode de pensée. De nombreuses
jurisprudences sont prises en faveur des parents victimes. Car l'expertise psychologique
met en évidence le lien entre le comportement des  enfants et le discours négatif que
tient la mère à l'encontre du père, ou vice versa.
Vous-mêmes, vous dites avoir été victime de ce processus...
Oui, mon ex-femme m'a accusé de pédophilie sur le seul élément d'une photo de mes
enfants nus bébés, tirée de l'album de famille. Par principe de précaution, je n'ai pas pu
voir mes enfants pendant onze mois. Heureusement, le juge a classé l'affaire sans suite,
mon ex-femme ayant donné  des éléments manifestement faux. J'ai retrouvé mes
enfants métamorphosés.  Aujourd'hui, je ne les reconnais pas. Et les reproches
continuent... Si je les emmène au fast-food pour leur faire plaisir, je suis accusé de mal
les nourrir. Si nous restons à la maison, je suis accusé de ne pas les distraire, etc.
Comment avez-vous décidé de réagir ?
Je fréquente un groupe de  paroles à la Caf de la Roseraie, où je trouve du soutien.
D'autre part, il existe une association l'Acalpa (Association contre l'aliénation parentale),
dont j'espère ouvrir une antenne locale. Elle concerne à 50-50 les pères et les mères.
Nous ne sommes pas dans le SOS Papa, mais dans la défense du lien parental.




Les prisons sont également remplis de gens qui se disent innocents !

Il ne suffit pas d'affirmer que c'est l'autre qui est tout méchant, encore faut-il en apporter les PREUVES et c'est TOUT ET LE SEUL problème ! Un enfant de 4 ans serait à même de le comprendre !!!!

 Page :   1  2  3  4  5  6  ..  24  25  26  27  28  29

Aller à :