France2.fr
Voir le site
Profitez de ce forum pour réagir aux interviews, aux débats ainsi qu'aux différents reportages des journaux télévisés de France 2. Impressions, remarques, interrogations, tous vos messages sont les bienvenus sur cet espace de discussion.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
 

Il y a 78 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Suivante
Auteur Sujet :

drapeau kabyle ???

n°409049
anita12
Posté le 07-06-2007 à 03:21:59  profil
 

Reprise du message précédent :

ParisMagic1 a écrit :

Exact tout les kabyles que je connais se sentent algérien juqu'à leur dernier souffle. Ces gens qui se disent kabyles séparatistes et chrétiens ou hébreux , tout ces gens là mécontentent pas mal de kabyles que je rencontre d'habitude dans la vie courante




je crois bien que les kabyles à l'origine étaient chrétiens ou juifs et ils ont sous la menace été obliger de se convertir!,
c'est ce que certains m'ont dit,j'irais vérifier
 

n°409050
anita12
Posté le 07-06-2007 à 03:53:46  profil
 

BEO31 a écrit :

LE 5 JUILLET A ORAN:
 
La quasi-totalité des personnes enlevées pour permettre le pillage ou le vol de leurs biens ont été abattues aussitôt après leur capture; c'est le cas notamment des personnes circulant à bord de véhicules automobiles.  
 
Dans de nombreux points du territoire algérien on trouve de petits charniers contenant les restes des victimes de vols de voitures, ainsi au puits de Boughzoul, au sud de Boghari, à l'intersection des nationales 1 et 40, dans lequel une quarantaine d'Européens et de Musulmans ont été jetés après avoir été égorgés ou tués au couteau.
 
Un Français d'Oran, M. MIMRAN, a été enlevé près de Charon, en août 1 962. Ses ravisseurs avaient laissé dans sa voiture la photographie de deux d'entre eux, les "djounoud" (membres des groupes armés F.L.N.) Boualem et Kasiche.
 
De nombreuses femmes ont été enlevées uniquement pour la prostitution. Certaines ont été livrées aux maisons closes, telle Madame VALADIER, enlevée à Alger le 14 juin 1962; retrouvée dans une maison close de Belcourt, rendue à sa famille le 9 janvier 1963 et considérée maintenant comme folle incurable.
 
D'autres ont été attribuées à des officiers de l'A.L.N. comme Mademoiselle Claude FEREZ, institutrice à Inkermann; d'autres enfin ont été vendues à des trafiquants internationaux et acheminées vers le Maroc ou le Congo ex-belge, peut-être même pour certaines vers l'Amérique du Sud.
 
La plupart de ces malheureuses sont irrécupérables; certaines ont été tatouées, voire mutilées; beaucoup ont des enfants nés des œuvres de leurs geôliers.  
 
Les rares femmes récupérées, comme Madame VALADIER, actuellement à Nîmes, sont devenues folles ou demeurent prostrées; l'une d'elles, femme d'un officier français dont on doit taire le nom, la famille ignorant heureusement tout, mère de trois enfants, s'est donné la mort le lendemain de sa libération d'une maison close de la Bocca Schanoun à Orléansville. Le trafic des femmes se poursuit en Algérie à l'heure actuelle.
 
Enfin des techniciens ou réputés tels ont été enlevés pour servir soit dans des unités de l'A.L.N., soit dans des organismes logistiques, soit même comme main d'œuvre bon-marché chez les fellah du bled.  
 
D'autres ont été employés sur des chantiers de déminage, notamment à la frontière tunisienne, d'autres dans des mines comme celle de Miliana dans laquelle le jeune soldat AUSSIGNAC, enlevé le 21 juillet 1962 à Maison-Carrée et évadé au printemps 1963, a travaillé plusieurs mois durant, d'autres enfin sur des chantiers de routes comme celle d'Afflou à Laghouat.
 
La plupart des personnes enlevées sont mortes comme sont morts la quasi-totalité des Français enlevés à Oran dans la seule journée du 5 juillet 1962.
 
Cette tragique journée a été marquée par des massacres en pleine rue sous les yeux des militaires français auxquels leur chef, le général KATZ, avait interdit toute intervention. On ne saura jamais le nombre exact des morts de cette journée, comme on ne connaîtra jamais le nombre des personnes enlevées dans les rues, les cafés, les restaurants, les hôtels même, dirigées vers le commissariat central de police ou les maisons closes des quartiers périphériques, torturées, violées - même les jeunes gens - égorgées, éventrées, enfin incinérées pour la plupart dans les chaufferies des bains maures.  
 
Des estimations de source officielle donnaient peu après le chiffre de 91 morts et de 500 disparus; les chiffres réels sont très certainement supérieurs. A une dizaine d'exceptions près, aucune trace des disparus n'a été trouvée.  
 
Les charniers découverts au quartier du Petit Lac contiennent les corps de victimes abattues au cours des semaines précédentes, notamment celles de la tristement célèbre "banque du sang" du Docteur LARRIBERE, ancien député communiste d'Oran, dans laquelle des malheureux et malheureuses étaient vidées de leur sang pour permettre des transfusions aux fellagha blessés; tous les renseignements sur cette scandaleuse ignominie dont les auteurs sont maintenant libres et chargés d'honneurs ont été recueillis par la gendarmerie nationale d'Oran; ils sont irréfutables….
 
Si on ne reverra jamais la presque totalité des personnes enlevées à Oran le 5 juillet 1962, il y a relativement peu de chances de retrouver les autres disparus. La plupart sont morts, soit aussitôt après leur capture, soit sous les coups, les mauvais traitements, les tortures dans les jours qui ont suivi, soit tout simplement de misère physiologique. En certains lieux, notamment près de Teniet-el-Haad, ou bien encore aux environs de Nelsonbourg ou de Berrouaghia, dans l'Algérois, près de Misserghin et de Perregaux, en Oranie, on trouve encore des témoignages atroces : ossements humains dont on ne sait s'ils sont ceux de Musulmans ou de Chrétiens, squelettes attachés par ce qui fut des poignets et des chevilles à des branches d'arbres, et certains sentiers des djebels, certaines pistes tracées dans les massifs boisés sont jalonnés de débris de vêtements laissés par des colonnes des hommes réduits à l'esclavage.
 
 
Geneviève de TERNANT.
 
LE CRIME EST RECONNU ET REVENDIQUE PAR HOUARI BOUMEDIENNE PRESIDENT DE L'ALGERIE. AVONS NOUS BESOIN D'AUTRES PREUVES ?
[url]http://oran1962.free.fr/Photos/boumed_71_pet.jpg
 
 
LA LISTE N'A JAMAIS ETE COMMUNIQUE. PAS UN SEUL N'EST REVENU. LES FEMMES OTAGES, DES MERES DE FAMILLE, SE RETROUVANT DANS LES MAISONS CLOSES.
 
L'ALGERIE DOIT FAIRE DES ESCUSES POUR TOUS SES CRIMES DE CIVILS INNOCENTS. ET NOUS A CE MOMMENT LA, ET SEULEMENT A CE MOMMENT LA, ON COMMENCERA A PARLER DE REPENTANCE, PEUT-ETRE.

[/url]


merci pour ce témoignage,il est vrai que les gens ne sont pas informés de toutes les atrocités qu'ont du subir "les colons" seuls sont étalées les non moins
repréhensibles exactions faites par les français pendant cette guerre  il serait bienvenu de rétablir l'équilibre et de ne pas oublier ces victimes,dont le seul crime étaient d'être nées sur cette terre
 

n°409051
anita12
Posté le 07-06-2007 à 03:58:39  profil
 

bibness a écrit :

bonjour, savez vous l'origine du mot "Kabylie"? savez vous le monsieur qui a inventé ce mot? savez vous que c'est un français,et il s'appellait le général Charles De Gaulle, que le mot "Kabylie" ressemble a "algérie", savez pourquoi? alors que tout les Algériens, tous sont des berberes, et que l'existance arabe n'y est plus? avez vous consulter les livres d'histoire des peuples du maghreb? savez vous que la seule minorité arabe est qu'au maroc,qu'elle est venue de l'andalousie apres la reconquête chretienne?
donc je pense que vous vos etes rendus compte que kabyle, c'est une fausse identité? que l'algérien est berbere ,et que la seule difference reside dans l'utilisation du dialecte, berberes arabisés qui parlent arabes,rt berberes berberophones.

 et encore merci la france pour ta perpetuelle volenté de diviser les algériens, quand on voit Zidane, on cache toujours son algérianité, et on la change par Kabyle dans des cas ou on peu pas fuire la question de ses origines,et quand ils'agit d'un integriste, extremiste, on l'affiche clairement français d'origine ALGERIENNE,
quand il est bon, il français ,quand il est le contraire, il est d'origine algérienne!!!!
 tous algériens ,tous berberes, et vive l'algérie, et merci Boutef pour ta dénonciation coontre le génocide de la culture algérienne, on l'accuse d'utiliser ça pour faire oublier la politique interieure de l'algérie ,alors qu'on a oublié qu'il fait que répondre a la honteuse loi française du 23 fevrier, la colonisation qui a couté la vie de 1.5 million d'algérien en l'espace de 7ans et demi, 1.5 millions pour une population de 7.8millions a l'époque, pres de 20%!! une extermination, sans parler des crime de l'OAS(organisation de l'armée secrete(française))
la France doit demander pardon a l'algérie, et qu'elle oubli le role positif, car si elle a construit des hopitaux, ce n'etait absolument pas pour les algériens, les indigènes, qu'on acceptaient meme pas leurs presences dans les villes "françaises"(en algérie)
 
vive l'algérie,et la fierté de l'algérien, et honteuse la réaction des anciennes colonies françaises, qui n'ont rien dit contre cette loi,seul Boutef a osé, malgré la situation de son pays,il s'en fou du commerce, car la fierté passe avant tout.




oui c'est bien la kahena ,berbere qui a lutté contre l'invasion musulmane en Algérie


Kahena, de son vrai nom Dihya ou Dahia (tifinagh ⴷⵉⵃ&#1161 8;ⴰ), est une cheffe-reine guerrière berbère, qui combattit l'expansion islamique au VIIe siècle. Elle est la principale figure, avec Kusayla (chef de la tribus des Awarbas), de la résistance berbère en Afrique du Nord à l'avancée des troupes musulmanes entre 695 à 705.

À l'aube de l'arrivée des Arabes en Afrique du Nord, l'unité politique et administrative de la Berbérie Orientale et Centrale (les Aurès, actuelle Algérie) était en grande partie réalisée par Kusayla. À son décès en 688, Dihya prend la tête de la résistance.

d'autre informations sur wikipédia

 

n°409052
anita12
Posté le 07-06-2007 à 04:04:39  profil
 

bibness a écrit :

bonjour, savez vous l'origine du mot "Kabylie"? savez vous le monsieur qui a inventé ce mot? savez vous que c'est un français,et il s'appellait le général Charles De Gaulle, que le mot "Kabylie" ressemble a "algérie", savez pourquoi? alors que tout les Algériens, tous sont des berberes, et que l'existance arabe n'y est plus? avez vous consulter les livres d'histoire des peuples du maghreb? savez vous que la seule minorité arabe est qu'au maroc,qu'elle est venue de l'andalousie apres la reconquête chretienne?
donc je pense que vous vos etes rendus compte que kabyle, c'est une fausse identité? que l'algérien est berbere ,et que la seule difference reside dans l'utilisation du dialecte, berberes arabisés qui parlent arabes,rt berberes berberophones.

 et encore merci la france pour ta perpetuelle volenté de diviser les algériens, quand on voit Zidane, on cache toujours son algérianité, et on la change par Kabyle dans des cas ou on peu pas fuire la question de ses origines,et quand ils'agit d'un integriste, extremiste, on l'affiche clairement français d'origine ALGERIENNE,
quand il est bon, il français ,quand il est le contraire, il est d'origine algérienne!!!!
 tous algériens ,tous berberes, et vive l'algérie, et merci Boutef pour ta dénonciation coontre le génocide de la culture algérienne, on l'accuse d'utiliser ça pour faire oublier la politique interieure de l'algérie ,alors qu'on a oublié qu'il fait que répondre a la honteuse loi française du 23 fevrier, la colonisation qui a couté la vie de 1.5 million d'algérien en l'espace de 7ans et demi, 1.5 millions pour une population de 7.8millions a l'époque, pres de 20%!! une extermination, sans parler des crime de l'OAS(organisation de l'armée secrete(française))
la France doit demander pardon a l'algérie, et qu'elle oubli le role positif, car si elle a construit des hopitaux, ce n'etait absolument pas pour les algériens, les indigènes, qu'on acceptaient meme pas leurs presences dans les villes "françaises"(en algérie)
 
vive l'algérie,et la fierté de l'algérien, et honteuse la réaction des anciennes colonies françaises, qui n'ont rien dit contre cette loi,seul Boutef a osé, malgré la situation de son pays,il s'en fou du commerce, car la fierté passe avant tout.



et combien sont morts avec les invasions musulmanes qui ont obligé les populations venues d'Espagne et d'europe,à se convertir,la Kahena a été une guerrière berbère qui a lutté contre eux
j'ai mis le lien dans l'autre post,car je voulais vérifier,regardez sur Wikipédia,c'est pas tres compliqué et vous verrez que la colonisation française n'a pas été aussi sanglante!
 

n°409053
gigi415
Posté le 07-06-2007 à 08:07:32  profil
 

BEO31 a écrit :

LE 5 JUILLET A ORAN:
 
La quasi-totalité des personnes enlevées pour permettre le pillage ou le vol de leurs biens ont été abattues aussitôt après leur capture; c'est le cas notamment des personnes circulant à bord de véhicules automobiles.  
 
Dans de nombreux points du territoire algérien on trouve de petits charniers contenant les restes des victimes de vols de voitures, ainsi au puits de Boughzoul, au sud de Boghari, à l'intersection des nationales 1 et 40, dans lequel une quarantaine d'Européens et de Musulmans ont été jetés après avoir été égorgés ou tués au couteau.
 
Un Français d'Oran, M. MIMRAN, a été enlevé près de Charon, en août 1 962. Ses ravisseurs avaient laissé dans sa voiture la photographie de deux d'entre eux, les "djounoud" (membres des groupes armés F.L.N.) Boualem et Kasiche.
 
De nombreuses femmes ont été enlevées uniquement pour la prostitution. Certaines ont été livrées aux maisons closes, telle Madame VALADIER, enlevée à Alger le 14 juin 1962; retrouvée dans une maison close de Belcourt, rendue à sa famille le 9 janvier 1963 et considérée maintenant comme folle incurable.
 
D'autres ont été attribuées à des officiers de l'A.L.N. comme Mademoiselle Claude FEREZ, institutrice à Inkermann; d'autres enfin ont été vendues à des trafiquants internationaux et acheminées vers le Maroc ou le Congo ex-belge, peut-être même pour certaines vers l'Amérique du Sud.
 
La plupart de ces malheureuses sont irrécupérables; certaines ont été tatouées, voire mutilées; beaucoup ont des enfants nés des œuvres de leurs geôliers.  
 
Les rares femmes récupérées, comme Madame VALADIER, actuellement à Nîmes, sont devenues folles ou demeurent prostrées; l'une d'elles, femme d'un officier français dont on doit taire le nom, la famille ignorant heureusement tout, mère de trois enfants, s'est donné la mort le lendemain de sa libération d'une maison close de la Bocca Schanoun à Orléansville. Le trafic des femmes se poursuit en Algérie à l'heure actuelle.
 
Enfin des techniciens ou réputés tels ont été enlevés pour servir soit dans des unités de l'A.L.N., soit dans des organismes logistiques, soit même comme main d'œuvre bon-marché chez les fellah du bled.  
 
D'autres ont été employés sur des chantiers de déminage, notamment à la frontière tunisienne, d'autres dans des mines comme celle de Miliana dans laquelle le jeune soldat AUSSIGNAC, enlevé le 21 juillet 1962 à Maison-Carrée et évadé au printemps 1963, a travaillé plusieurs mois durant, d'autres enfin sur des chantiers de routes comme celle d'Afflou à Laghouat.
 
La plupart des personnes enlevées sont mortes comme sont morts la quasi-totalité des Français enlevés à Oran dans la seule journée du 5 juillet 1962.
 
Cette tragique journée a été marquée par des massacres en pleine rue sous les yeux des militaires français auxquels leur chef, le général KATZ, avait interdit toute intervention. On ne saura jamais le nombre exact des morts de cette journée, comme on ne connaîtra jamais le nombre des personnes enlevées dans les rues, les cafés, les restaurants, les hôtels même, dirigées vers le commissariat central de police ou les maisons closes des quartiers périphériques, torturées, violées - même les jeunes gens - égorgées, éventrées, enfin incinérées pour la plupart dans les chaufferies des bains maures.  
 
Des estimations de source officielle donnaient peu après le chiffre de 91 morts et de 500 disparus; les chiffres réels sont très certainement supérieurs. A une dizaine d'exceptions près, aucune trace des disparus n'a été trouvée.  
 
Les charniers découverts au quartier du Petit Lac contiennent les corps de victimes abattues au cours des semaines précédentes, notamment celles de la tristement célèbre "banque du sang" du Docteur LARRIBERE, ancien député communiste d'Oran, dans laquelle des malheureux et malheureuses étaient vidées de leur sang pour permettre des transfusions aux fellagha blessés; tous les renseignements sur cette scandaleuse ignominie dont les auteurs sont maintenant libres et chargés d'honneurs ont été recueillis par la gendarmerie nationale d'Oran; ils sont irréfutables….
 
Si on ne reverra jamais la presque totalité des personnes enlevées à Oran le 5 juillet 1962, il y a relativement peu de chances de retrouver les autres disparus. La plupart sont morts, soit aussitôt après leur capture, soit sous les coups, les mauvais traitements, les tortures dans les jours qui ont suivi, soit tout simplement de misère physiologique. En certains lieux, notamment près de Teniet-el-Haad, ou bien encore aux environs de Nelsonbourg ou de Berrouaghia, dans l'Algérois, près de Misserghin et de Perregaux, en Oranie, on trouve encore des témoignages atroces : ossements humains dont on ne sait s'ils sont ceux de Musulmans ou de Chrétiens, squelettes attachés par ce qui fut des poignets et des chevilles à des branches d'arbres, et certains sentiers des djebels, certaines pistes tracées dans les massifs boisés sont jalonnés de débris de vêtements laissés par des colonnes des hommes réduits à l'esclavage.
 
 
Geneviève de TERNANT.
 
LE CRIME EST RECONNU ET REVENDIQUE PAR HOUARI BOUMEDIENNE PRESIDENT DE L'ALGERIE. AVONS NOUS BESOIN D'AUTRES PREUVES ?
[url]http://oran1962.free.fr/Photos/boumed_71_pet.jpg
 
 
LA LISTE N'A JAMAIS ETE COMMUNIQUE. PAS UN SEUL N'EST REVENU. LES FEMMES OTAGES, DES MERES DE FAMILLE, SE RETROUVANT DANS LES MAISONS CLOSES.
 
L'ALGERIE DOIT FAIRE DES ESCUSES POUR TOUS SES CRIMES DE CIVILS INNOCENTS. ET NOUS A CE MOMMENT LA, ET SEULEMENT A CE MOMMENT LA, ON COMMENCERA A PARLER DE REPENTANCE, PEUT-ETRE.

[/url]






Merci BEO pour repréciser ces vérités qui restent au fond d'un tiroir depuis tant d'années !

Au moment où certains politiques évoquent le mot de "Repentance " il est bon qu'ils sachent que ce mot ne doit pas être à sens unique ...

Tous ceux qui ont été martyrisés dans cette guerre se retourneraient dans leur tombe !!

 non:{}



 

n°409088
BEO31
Posté le 07-06-2007 à 08:54:36  profil
 

Citation:

 Le 20-07-2006 à 21:16:08, ParisMagic1 a écrit :
Exact tout les kabyles que je connais se sentent algérien juqu'à leur dernier souffle. Ces gens qui se disent kabyles séparatistes et chrétiens ou hébreux , tout ces gens là mécontentent pas mal de kabyles que je rencontre d'habitude dans la vie courante


Si je peux me permettre, les kabyles n’ont pas à se sentir Algériens ou pas, ils sont Algériens, point. Eux bien plus que d’autres peuvent revendiquer cette nationalité qui est la leur. Les kabyles et Berbères (Schleur, etc.)  Sont les véritables habitants d’origine de ce pays. Les autres ethnies ne sont que le reliquat des différentes et nombreuses colonisations de l’Afrique du Nord.

Il semblerait en effet qu’avant la colonisation des Arabo-musulmans, que la majorité des Berbères étaient de religion Chrétienne. Il semblerait aussi que de nombreuses  conversions au Christianisme ont lieu aujourd’hui en Kabylie dans des chapelles clandestines qui ouvrent à nouveau leurs portes. Ce qui a d’ailleurs poussé le, gouvernement Algérien, mécontent de cette situation, à réglementé cela d’une façon plus que douteuse à mon avis, dont voici un extrait :

De nouvelles lois pour les non-musulmans en Algérie
 
Si les effets de « l'évangélisation » réelle ou virtuelle ont fait mode un temps en Algérie, amplifiée par des reprises médiatiques et des mises au point de ministères, la réponse par la « loi » a été stricte.
 
En complément des textes du 28 février 2006 sur la gestion des cultes non musulmans en Algérie, la dernière édition du Journal Officiel fait état de nouvelles mesures.
 
Il s'agit principalement d'un décret qui « détermine les conditions et les modalités de déroulement des manifestations religieuses des cultes autres que musulmans », selon le texte.  
 
Ainsi, il est désigné comme tel le « rassemblement momentané de personnes, organisé dans les édifices accessibles au public, par des associations à caractère religieux » et qui, désormais, ne peut avoir lieu qu'après une déclaration préalable du wali, cinq jours au moins avant la date prévue pour le déroulement de la manifestation.  
 
Toujours selon ce décret, la déclaration doit être strictement détaillée, comportant les « noms, prénoms et domiciles des principaux organisateurs » et signée par trois d'entre eux, jouissant de leurs droits civiques. Par ailleurs, la même déclaration doit préciser l'objet de la manifestation, « la dénomination et le siège de l'association ou des associations organisatrices, le lieu de déroulement de la manifestation, le jour, l'heure et la durée de son déroulement, le nombre envisagé de participants, les moyens prévus pour en assurer le bon déroulement, etc. »
 
Par la suite, l'autorisation est délivrée après un récépissé qui porte, entre autres, les « numéros des pièces d'identité des personnes ayant fait la déclaration » et qui doit être présenté à toute demande des autorités par la suite.
 
Enfin, et selon le texte de ce décret, le wali garde autorité absolue pour demander aux organisateurs de changer de lieu pour leur manifestation ou de l'interdire. Il s'agit-là donc d'une suite « technique » de l'ancienne ordonnance qui a été présentée à l'APN à l'époque où le débat sur les « campagnes » d'évangélisation avait fait l'actualité nationale et provoqué des polémiques qui ont impliqué jusqu'au ministère des Affaires religieuses auteur de plusieurs réactions dures sur ce phénomène.  
 
La loi, inédite dans le paysage confessionnel algérien, avait aussi provoqué des réactions de quelques milieux religieux occidentaux et de quelques sphères politiques étrangères qui avaient indirectement fait le procès d'une sorte de restriction des libertés religieuses en Algérie, comme ce fut le cas avec le rapport d'un State Department US, à cette époque. Les milieux chrétiens algériens, bien que non exclusivement visés, n'ont cependant pas réagi trop négativement aux nouvelles dispositions là où des « chefs » religieux de ces courants, plus ou moins visibles, avaient tenté des explications et des mises au point pour faire la différence entre les chapelles oeuvrant dans le cadre de campagnes de reconversions clandestines et celles qui se sont largement intégrées à la culture algérienne et à ses traditions identitaires. Les nouvelles mesures n'influant guère sur des habitudes de discrétions déjà en cours dans ces milieux.  
 
Par Kamel Daoud, Le quotidien d'Oran



Je laisserais à chacun le jugement de cette loi.

Imaginons que cette loi soit appliquée en France  lol:{} L'histoire du voile à coté c'est de la rigolade.





 

n°409148
gigi415
Posté le 07-06-2007 à 10:44:00  profil
 

bibness a écrit :

bonjour, savez vous l'origine du mot "Kabylie"? savez vous le monsieur qui a inventé ce mot? savez vous que c'est un français,et il s'appellait le général Charles De Gaulle, que le mot "Kabylie" ressemble a "algérie", savez pourquoi? alors que tout les Algériens, tous sont des berberes, et que l'existance arabe n'y est plus? avez vous consulter les livres d'histoire des peuples du maghreb? savez vous que la seule minorité arabe est qu'au maroc,qu'elle est venue de l'andalousie apres la reconquête chretienne?
donc je pense que vous vos etes rendus compte que kabyle, c'est une fausse identité? que l'algérien est berbere ,et que la seule difference reside dans l'utilisation du dialecte, berberes arabisés qui parlent arabes,rt berberes berberophones.

 et encore merci la france pour ta perpetuelle volenté de diviser les algériens, quand on voit Zidane, on cache toujours son algérianité, et on la change par Kabyle dans des cas ou on peu pas fuire la question de ses origines,et quand ils'agit d'un integriste, extremiste, on l'affiche clairement français d'origine ALGERIENNE,
quand il est bon, il français ,quand il est le contraire, il est d'origine algérienne!!!!
 tous algériens ,tous berberes, et vive l'algérie, et merci Boutef pour ta dénonciation coontre le génocide de la culture algérienne, on l'accuse d'utiliser ça pour faire oublier la politique interieure de l'algérie ,alors qu'on a oublié qu'il fait que répondre a la honteuse loi française du 23 fevrier, la colonisation qui a couté la vie de 1.5 million d'algérien en l'espace de 7ans et demi, 1.5 millions pour une population de 7.8millions a l'époque, pres de 20%!! une extermination, sans parler des crime de l'OAS(organisation de l'armée secrete(française))
la France doit demander pardon a l'algérie, et qu'elle oubli le role positif, car si elle a construit des hopitaux, ce n'etait absolument pas pour les algériens, les indigènes, qu'on acceptaient meme pas leurs presences dans les villes "françaises"(en algérie)
 
vive l'algérie,et la fierté de l'algérien, et honteuse la réaction des anciennes colonies françaises, qui n'ont rien dit contre cette loi,seul Boutef a osé, malgré la situation de son pays,il s'en fou du commerce, car la fierté passe avant tout.







 coccinelle21 La plupart des villes d'Algérie avaient leur dispensaire tenu par des religieuses qui soignaient gratuitement les indigents algériens, et ceci en plus des hôpitaux !

Les plus petits bled avaient leur petite école et l'instituteur parcourait parfois des kilomètres sur  des pistes embourbées avant d'y arriver...c'était le cas des Berkèches en Oranie..et tant d'autres ailleurs !



 

n°409588
roukas
Posté le 07-06-2007 à 17:28:28  profil
 

le match France-Algerie avait été interrompu avant son terme par des drapeaux Algerien (agité par bien des Français d'origine Algérienne) pour masquer la défaite alors que la France avait déjà 2 but d'avance!

n°444399
meulan
Pragmatisme & prospective
Posté le 29-07-2007 à 19:08:18  profil
 

Juste pour remonter ce thread dont le thème le mérite bien :

http://www.dailymotion.com/video/x2lvn3_seign eur-protege-l-algerie-chanson_music/

 :D  


---------------
"Dès que l'on fouille le passé, le mal n'est pas toujours où l'on dit, le bien n'est pas toujours où l'on croit" (Jean Sévillia)
n°444449
laveritede​range
Posté le 29-07-2007 à 19:50:33  profil
 

lanadj a écrit :

A propos du journal télévisé de 20 h ce jour : Reportage relatant l'arrivée triomphante des bleus sur la place de la concorde.

J'ai été très étonnée d'entendre le commentateur parler de drapeau kabyle. Il y avait certes un drapeau pseudo-kabyle mais je n'étais pas au courant que la Kabylie avait combattue pour avoir son indépendance en Algérie....
Tout comme dire que Zizou est d'origine Kabyle est un non-sens. c'est comme dire qu'un Breton n'est pas français. Zizou est avant tout un algérien car la Kabylie fait partie intégrante de l'Algérie, du moins à ce jour sauf si France 2 en a décidé autrement.... Il faut arrêter de toujours diviser... surtout que Zizou a toujours revendiqué son ALGERIANITE... Au fait le drapeau algérien s'était fait également très présent sur la place de la Concorde mais là silence.... de la part du commentateur !!!



Pas besoin d'en dire plus...
C'est l'illustration de la construction identitaire des musulmans en france...
CQFD

 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Suivante

Aller à :