France2.fr
Voir le site
Profitez de ce forum pour réagir aux interviews, aux débats ainsi qu'aux différents reportages des journaux télévisés de France 2. Impressions, remarques, interrogations, tous vos messages sont les bienvenus sur cet espace de discussion.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
   FORUM France 2 » Les journaux télévisés de France 2 »

DiSCUSSION: la justice, la peine de mort, SADDAM.

 

Il y a 68 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Précédente
Auteur Sujet :

DiSCUSSION: la justice, la peine de mort, SADDAM.

n°286841
garfunkeL1
Occident chrétien vivra !
Posté le 31-12-2006 à 00:09:10  profil
 

Je vous propose de me critiquer sur mon avis:

Tout d'abord, quelques données:
Pour la récente pendaison du dictateur irakien, on peut comparer les réactions selon les pays ou existent la peine de mort et ceux ou n'y en a pas, et voir que cela ne calque pas avec ce qu'on pensait recueillir comme réaction.
: Ainsi des pays n'ayant pas de peine de mort peuvent l'acclamer, et des pays l'appliquant chaque jours, comme dans les terribles régimes islamiques extrémistes, décapitant des tètes chaque jour pour des motifs qui nous semblent futiles, condamnent cette pendaison.
 On en déduira, voir plus loin, que ces avis sont politiques, et n'ont pas de commune mesure avec les valeurs défendus par l’intelligentsia, ou le pouvoir décisionnaire de ces pays.
 
Et si l'humanisme était de rendre justice par la peine de mort quand il le faut et quand cela est nécessaire?  
Et si à contrario, la "peine de survie " allait à l'encontre de l'humanisme réclamé ?
 
Mais avant d'en discuter, voyons des faits actuels comme base de discussion.
 
Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki s'est félicité de l'"exécution du criminel Saddam", qui, avant de mourir a appelé les Irakiens à "rester unis" mais aussi à se méfier de la "coalition iranienne", pointant du doigt les chiites. M. al-Maliki lui a indirectement répondu en lançant un appel à la réconciliation, à l'intention des partisans de l'ancien régime dont "les mains ne sont pas tâchées de sang".  
Sourd à cet appel, le parti Baas, sunnite, au pouvoir sous Saddam Hussein, a appelé les Irakiens à "frapper sans pitié" les occupants américains et l'Iran chiite pour venger l'exécution de l'ancien président irakien, en épargnant toutefois les Irakiens, dans un communiqué diffusé samedi sur un site internet irakien.
Le dirigeant kurde Massoud Barzani s'est réjoui de l'exécution, tout en rappelant l'importance de la poursuite du procès Anfal, dans lequel l'ancien président était accusé de génocide contre les Kurdes.
Dans les rues, la nouvelle de l'exécution a été accueillie par une multitude de tirs de joie à Najaf, ville sainte chiite du sud de l'Irak. A Bagdad, quelques rafales ont résonné brièvement, également dans les quartiers majoritairement chiite, mais la situation semblait ensuite normale dans la ville. Pourtant, trois voitures piégées ont explosé à peu d'intervalle dans la journée à Bagdad, faisant 25 morts et 65 blessés, à Hourriya, quartier principalement chiite de la capitale. 62 personnes sont mortes samedi en Irak dans des attaques, sans que celles-ci semblent directement liées à l'exécution de l'ex-dictateur.
Israël considère que "justice a été faite", a déclaré un haut responsable de l'Etat hébreu. "Nous parlons d'un homme qui a mis le Moyen-Orient à feu et à sang à plusieurs reprises, qui a aussi utilisé des armes chimiques contre son propre peuple et qui est responsable de la mort de plusieurs milliers de personnes", a déclaré ce haut responsable sous couvert d'anonymat.
L'Iran a pour sa part salué l'exécution de Saddam Hussein comme une "victoire des Irakiens". "Les Irakiens sont les vainqueurs, comme ils étaient les vainqueurs quand il a perdu le pouvoir", a déclaré Hamid Reza Assefi, vice-ministre iranien des affaires étrangères du pays, à majorité chiite, cité par l'agence Irna. La télévision iranienne a diffusé samedi des images des atrocités commises par le régime de l'ex-dictateur.
 
Pour le Hamas, cette exécution est un "assassinat politique" et "viole toutes les lois internationales", a affirmé le porte-parole du mouvement islamiste au pouvoir en Palestine, Fawzi Barhoum. A Gaza, de nombreux palestiniens se disaient indignés de la mise à mort de Saddam Hussein, samedi, pendant la célébration du pèlerinage à la Mecque et de l'Aïd, pointant la responsabilité des Américains, des Kurdes et des chiites d'Irak, ou encore celle des Iraniens et des Israéliens.  
La Libye, elle, a décidé de décréter trois jours de deuil national pour le "prisonnier de guerre Saddam Hussein", a annoncé l'agence officielle Jana. Elle a annulé les fêtes de l'Aïd.
 
Pour Londres, Saddam Hussein "a payé", a déclaré la ministre britannique des affaires étrangères, Margaret Beckett, rappelant que "le gouvernement britannique ne soutient pas le recours à la peine de mort en Irak ni nulle part ailleurs". Une porte-parole de Downing Street a précisé que Mme Beckett s'était "exprimée pour le gouvernement dans son ensemble, dont le premier ministre", laissant entendre que Tony Blair ne réagirait pas en personne.  
"La France, qui plaide comme l'ensemble de ses partenaires européens pour l'abolition universelle de la peine de mort, prend acte de l'exécution de Saddam Hussein", a déclaré le ministère des affaires étrangères. Elle appelle les Irakiens à "regarder vers l'avenir et à travailler à la réconciliation et à l'unité nationale".
En Allemagne, le ministre délégué aux affaires étrangères Gernot Erler peut "comprendre" la satisfaction des victimes de la dictature de Saddam Hussein, après l'exécution de l'ex-raïs irakien, mais rappelle que l'Allemagne reste opposée par principe à la peine de mort.
Human Rights Watch, association de défense des droits de l'homme, a condamné, dans une déclaration, la pendaison : "Saddam Hussein était responsable de terribles et nombreuses violations des droits de l'homme, mais ces actes, aussi brutaux soient-ils, ne peuvent justifier son exécution, une punition cruelle et inhumaine."
C'est une "nouvelle tragique" a estimé pour sa part le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican. "Il y a un risque qu'elle alimente l'esprit de vengeance et sème de nouvelles violences", a-t-il estimé.
Même réaction du côté de Moscou où le représentant du comité des relations internationales de la chambre haute du Parlement russe, Mikhaïl Marguelov estime que l'exécution de Saddam Hussein "va provoquer une nouvelle spirale" de violence. Elle "va déstabiliser la situation non seulement en Irak mais dans toute la région du Golfe", a ajouté un député de la Douma (chambre basse), Leonid Sloutski, cité par l'agence Itar-Tass.
En 1988, il n'a pas hésité à utiliser des armes chimiques contre les Kurdes d'Haladja, et ce forfait n'est qu'un exemple parmi les horreurs qu'il a infligées à cette communauté. Il a déclenché en 1980, contre l'Iran, une guerre qui a fait des centaines de milliers de victimes. Il est vrai que, à l'époque, il pouvait se prévaloir du soutien des Occidentaux, qui voyaient en lui un rempart contre le fondamentalisme chiite. En 1990, il a envahi son petit mais riche voisin koweïtien, provoquant la première guerre du Golfe.
Sa culpabilité ne fait aucun doute. Cette conviction explique certainement qu'une majorité d'Européens, sauf en Italie, approuve l'exécution de Saddam, selon les sondages d'opinion.
Beaucoup d'Irakiens réclamaient la mort de celui qui fit régner la terreur dans leur pays.
 
 -  - - - -  
DISCUSSION:
 
 
C’est à mon avis, exemplaire et primordial de pendre un dictateur, comme on a jadis pendu les bourreaux nazis, et je pense que ceux qui ne sont pas d’accord portent atteinte aux droits des tués et des génocidés, en refusant de porter la seule justice possible à un génocidaire patenté.
Que se passe-t-il avec les dictateurs qui ne sont pas mis à mort, et qui sont gardés en prison ?
Là est le problème politique, qui donne raison à la peine de mort:
En effet, les génocidaires qui ont étés mis en prison ont crées de tout temps un courant de sympathie et de défense. De plus, ces mouvements ont de réelles origines politiques, et leur humanisme n'est que de façade.
Des comités réclamant la libération de ces bourreaux, pour des raisons humanitaires, ont étés créés  pour des génocidaires nazis ou fascistes, et ces comités ont eux des millions pour leur propagande, réussissant à retourner l'opinion de beaucoup de monde. Puis ensuite, ils ont proclamés que ces chefs nazis étaient en fait innocents (manifestations internationales "libérez Rudolf Hess (chef nazi), puis plus tard, sur la base de revendication humanistes, des manifestations proclamant : «  il est innocent", par exemple): ces opérations sont bien de la propagande politique.
Qu'un génocidaire soit nazi, fasciste, communiste, athée ou islamiste radical, ce sont avant tout des génocidaires désirant réduire des peuples  en bouillie pour des raisons fallacieuses.
 
Je suis POUR la peine de mort aux génocidaires, à ceux qui décident, comme but déclaré et ouvertement, de tuer des civils innocents. Je pense qu’il faut également châtier les chefs de groupements extrémistes terroristes, comme les chefs du Hamas, du Hezbollah et le président iranien, pour apologie de génocide, et les mettre en prison avant qu’ils n’appliquent complètement ce qu’ils déclarent ouvertement vouloir faire.  
Il fallait également arrêter et pendre Franco et Pinochet.
Voyons un parallèle que l’on peut faire aisément, si on ‘avait pas pendu Saddam Hussein, en voyant ce qui s’est passé avec Franco :
Extrait de presse :  
« La transition démocratique n'a pas consolidé le pardon
Espagne: 30 ans après la mort de Franco, Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice
"Espagnols, Franco est mort". En l'annonçant le 20 novembre 1975 à la télévision espagnole, Carlos Arias Navarro, chef du gouvernement, était au bord des larmes. Aujourd'hui, un bambin d'une école madrilène affirme à la radio que Franco était... "Un chanteur"! Mais contre l'oubli du passé, le socialiste Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice et de la "mémoire historique".
 
"Franco était un homme qui découvrit la France et la monnaie s'appela le franc" affirme un autre écolier au micro de la radio Cadena Ser... Trois années de guerre civile et 36 autres de dictature, la dernière d'Europe occidentale, ne perturbent pas, dans une démocratie d'à peine 30 ans, les Ibères en culottes courtes passionnés de jeux vidéo.
 
Quand ils avaient leur âge, leurs grands-parents apprenaient par cœur dans les manuels scolaires cette description du "généralissime" Franco: "Militaire d'une histoire très brillante, paré des excellentes vertus de la race, notre Caudillo [chef] fut un don de la providence pour unir toutes les volontés et conduire la patrie de triomphe en triomphe, la sauvant des griffes du marxisme pour la mettre sur le chemin de sa grandeur future".
 
CONCLUSION :
Si la justice ne s’applique pas sur les grands dictateurs et génocidaires, aucune justice n’est rendue aux gens assassinés.
 La peine capitale est donc la seule option possible, CQFD.
De même, qu’on n’ait pas réussi à mettre la main sur Adolf Hitler et à le pendre, cela amène les enfants allemands à dire « Hitler ? Connais pas ! » et à des mouvements nazis de ressurgir, en Allemagne ou en Russie ( !), pleurnichant sur leur héros déchu.
Et l’EUROPE (France, Allemagne, Belgique) voulait sauver la peau de Saddam Hussein à l’ONU et le conserver au pouvoir ! Tout en manipulant l’opinion publique, durant des années pour défendre la position européenne : « il ne faut pas libérer militairement l’Irak, c’est pas bien.. »
Mais si Le général de Gaulle était vivant, DeVillepin et Chirac en auraient reçu, des coups de pieds au c !!!!
 
 
 
 
Je pense, contrairement a certains groupement se disant humanistes, que la peine de mort peut être reprise comme légale au sein de la république française, pour des cas exceptionnels, comme des crimes d'enfant.
J’entendais à la radio un petit monsieur bien de sa personne, soutenu par bien des gens, prétendant que cela était indécent, et qu'une république humaniste se doit d'être contre la peine de mort. Je trouve alors que la justice n'a pas ce summum de la répression nécessaire à l'échelle de valeur, indispensable à la démocratie. La référence nécessaire à l’éducation.
Il y a eu des luttes féroces pour la liberté d'expression, contre les injustices sociales, contre les erreurs judiciaires. Il ya eu de grandes luttes populaires contre l'esclavage des masses travailleuses majoritaires, et c'étaient de grandes réussites sociales, de beaux combats pour la liberté.
Mais on constate que certains crimes n'ont pas de punition à leurs mesures dans la justice de notre république.
Il manque le "10" de l'échelle de Richter de la justice.
Je pense qu'il faut en discuter à l'assemblée, et poser cette question aux français dans le cadre d'un référendum, et je crois que beaucoup de gens de gauche seront pour la peine de mort, dans des conditions très différentes que ce qui existait dans le passé.
Il est tout à fait envisageable de discerner moralement les conditions d'une telle peine, pour des cas comme ceux ci: assassinat d'enfants dans des conditions à définir (hors accidents probables, avec preuve indéniable et sans possibilité d'erreur judiciaire, avec cruauté, avec torture ou viol), génocides et crimes contre l'humanité.
Je pense que cela est un débat d'époque, et un débat important.
Même si ce débat ne remporte pas une adhésion concluante, ce que je ne crois pas, je crois qu'il est du devoir des politiciens de discuter là dessus.  
A génocide et cruauté indéniable, justice doit être faite permettant de faire trembler ceux qui seraient candidats à la recommettre.
En, effet, remémorez-vous bien le châtiment réservé aux bourreaux nazis: on définissait, par ces pendaisons, ce qu'était la justice normale contre le crime absolu.
Or cette valeur doit continuer à exister. Sans cette valeur, cette échelle, il ya impunité probabiliste.
L’absence de cette valeur ultime, l'absence de cet acte de justice des hommes face à ceux qui ont combattu l'espèce humaine, n'est pas envisageable.
Il faut absolument remettre cette valeur, cette échelle des valeurs humaines, cette justice obligée, dans le giron de l'humanité, parce que malgré tout les essais humanistes pour tenter de l'éliminer, nous en avons malgré tout terriblement besoin. C’est devenu une nécessité pour la démocratie même, pour la liberté de chacun de nous plus que pour la liberté de toute le monde, ce qui est fort différent.
 
L'équilibre des valeurs humaines n'existe plus en France, ni dans beaucoup de pays européens.
 Beaucoup de coupables se sentent au dessus des lois. Beaucoup de mal est fait en toute impunité et même en toute innocuité et parfois légitimité individuelle proclamée et défendue, à cause de l'absence de cette échelle de valeur; à cause de l'absence de la justice ultime, parcequ'a part la prison un génocidaire n'aurait finalement de compte à rendre à personne.
 
Sans épée de Damoclès, le mal ne craint rien.
 
 
Quand à Saddam Hussein, ceux qui sont contre cette pendaison, font soit politiquement volontairement, soit sans aucune compréhension des problèmes politiques internationaux, l’apologie de génocides perpétrés par ce bourreau nazi, et ne défendent pas l'homme, mais plutôt l'humanisme béat et bien-pensant, ce qu'on peux appeler le puritanisme de l'humanisme "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil... l'Homme est bon.; donc on ne peux tuer personne sous couvert d'une loi ou d'une justice".
La plupart ne défendent ce bourreau du peuple irakien, que pour des motifs de propagande politique anti-américaine primaire, et absolument pour aucune autre raison.
AUCUNE idéologie libertaire ni humaniste ne peux soutenir d’être contre cette exécution exemplaire et indispensable à la bonne marche de la démocratie et de la liberté humaine.
La loi républicaine française existe, et actuellement elle a aboli la peine de mort. Dont acte. Il s'agit avant tout, dans l'esprit de la loi, d'éviter l'injustice possible, mais ne répond pas à l’injustice de la survie de l’accusé. Or il est très possible de rendre une injustice impossible, en délimitant au plus prés le cadre d'une loi sur la peine de mort, sachant qu'au résultat, une application de peine capitale ne serait qu'exceptionnelle; je pense que les gardes fous peuvent être étudiés par rapport aux lois républicaines, et que sa compatibilité peut être admise même par la gauche la plus froide à cette remise en question.
Il faut aussi voir les cotés positifs d'un tel remaniement de la loi, depuis la baisse de la criminalité jusqu'a la création d'une valeur plus élevée de justice humaine qu'actuellement.
Quand a ceux qui craignent un embrasement islamique : et bien qu’ils viennent en Europe faire la guerre ! On les y attend, et les collabos européens et français amis et défenseurs  de l’islamisme radical savent déjà ce qui les attend ! L’Europe ne se laissera pas dicter leur loi !
 
Je pense que la direction éditoriale du journal Le Monde, qui s’oppose, à la une, à la peine capitale pour le génocidaire irakien, devrait être renvoyée pour apologie de l"injustice". Explication : La pendaison de grands génocidaires est un élément important de la limite extrême de la justice, l’exemple exceptionnel pour crime contre l’humanité, donc un élément important de la démocratie.
La rédaction du journal "Le monde s'oppose donc a la justice des hommes.
 
La démocratie doit avoir une échelle de la justice, de la simple relaxe, jusqu'à la pendaison (ou chaise électrique, ou tout autre moyen moderne propre compatible avec les mœurs de notre société) pour les auteurs de crimes contre l’humanité ou les génocidaires de peuples.
Les chefs islamistes radicaux  comme les chefs et responsables d’AL Qaida, méritent ce châtiment exemplaire. C'est pourquoi leurs défenseurs politiques s'indignent de la pendaison de Saddam Hussein !
Si l'Iran fait exception, c'est uniquement parce que l'Irak de Saddam Hussein avait tué énormément d'iranien, se mettant en contradiction avec leur défense politique actuelle  d'un islamisme radical comportant pourtant elle même une apologie de génocide envers d'autres peuples ! C’est le serpent qui se mord la queue...
 
On a interdit les partis nazis en Europe, il faudrait donc aussi interdire l’appartenance a un parti ou a une idéologie islamiste radicale, au même titre de la justice.
La liberté d’opinion n’est pas le droit de causer du mal à un peuple ou l’empêcher d’exister. L’islamisme radical ne peux donc pas être une opinion idéologique ni religieuse, mais un délit puni par la loi républicaine. Cela s’inscrit naturellement dans le cadre de la sécurité nationale, et est complètement compatible avec les libertés individuelles garanties par la constitution. L’islamisme radical est aussi dangereux et nuisible que le national socialisme nazi.
 
Pour moi, la pendaison de Saddam Hussein est à fêter aussi grandement que la fin de la seconde guerre mondiale, et avec autant de sentiment de justice rendue que la pendaison des bourreaux du procès de Nuremberg.
Certes, cela ne remet pas en vie les génocidés, ni ne couvrira les cris des enfants des opposants politiques violés et torturés dans les prisons de Saddam Hussein; mais l'humanité peur relever un peu la tète, puisqu'un dictateur ignoble a reçu la sentence et la peine qu'il méritait. Cela remet un peu de baume au cœur des peuples réduis à l'état d'objet, prouvant que tout grand qu'il soit, tout puissant qu'il soit, un coupable recevra sa punition méritée.

je sais que depuis hier, en Irak des gens prient et pleurent de joie parceque justice leur a été faite.
Je m'associe a tout les musulmans qui pleurent leurs familles tombées sous les armes de Saddam hussein et leurs complices.
 
Que chacun se souvienne que jacques Chirac et Dominique de Villepin ont tentés d'empêcher de libérer le peuple Irakien, militairement à l'ONU pour des raisons politiques. que chacun juge cette action ( .. ) gouvernementale selon son propre jugement.
je ne sais plus comment on juge un militaire refusant d'aller au combat quand il faut se battre pour sauver des vies humaines ....rapellez le moi ?
 

n°286968
br0uara
Posté le 31-12-2006 à 00:56:22  profil
 

garfunkeL1 a écrit :

Je vous propose de me critiquer sur mon avis:

Tout d'abord, quelques données:
Pour la récente pendaison du dictateur irakien, on peut comparer les réactions selon les pays ou existent la peine de mort et ceux ou n'y en a pas, et voir que cela ne calque pas avec ce qu'on pensait recueillir comme réaction.
: Ainsi des pays n'ayant pas de peine de mort peuvent l'acclamer, et des pays l'appliquant chaque jours, comme dans les terribles régimes islamiques extrémistes, décapitant des tètes chaque jour pour des motifs qui nous semblent futiles, condamnent cette pendaison.
 On en déduira, voir plus loin, que ces avis sont politiques, et n'ont pas de commune mesure avec les valeurs défendus par l’intelligentsia, ou le pouvoir décisionnaire de ces pays.
 
Et si l'humanisme était de rendre justice par la peine de mort quand il le faut et quand cela est nécessaire?  
Et si à contrario, la "peine de survie " allait à l'encontre de l'humanisme réclamé ?
 
Mais avant d'en discuter, voyons des faits actuels comme base de discussion.
 
Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki s'est félicité de l'"exécution du criminel Saddam", qui, avant de mourir a appelé les Irakiens à "rester unis" mais aussi à se méfier de la "coalition iranienne", pointant du doigt les chiites. M. al-Maliki lui a indirectement répondu en lançant un appel à la réconciliation, à l'intention des partisans de l'ancien régime dont "les mains ne sont pas tâchées de sang".  
Sourd à cet appel, le parti Baas, sunnite, au pouvoir sous Saddam Hussein, a appelé les Irakiens à "frapper sans pitié" les occupants américains et l'Iran chiite pour venger l'exécution de l'ancien président irakien, en épargnant toutefois les Irakiens, dans un communiqué diffusé samedi sur un site internet irakien.
Le dirigeant kurde Massoud Barzani s'est réjoui de l'exécution, tout en rappelant l'importance de la poursuite du procès Anfal, dans lequel l'ancien président était accusé de génocide contre les Kurdes.
Dans les rues, la nouvelle de l'exécution a été accueillie par une multitude de tirs de joie à Najaf, ville sainte chiite du sud de l'Irak. A Bagdad, quelques rafales ont résonné brièvement, également dans les quartiers majoritairement chiite, mais la situation semblait ensuite normale dans la ville. Pourtant, trois voitures piégées ont explosé à peu d'intervalle dans la journée à Bagdad, faisant 25 morts et 65 blessés, à Hourriya, quartier principalement chiite de la capitale. 62 personnes sont mortes samedi en Irak dans des attaques, sans que celles-ci semblent directement liées à l'exécution de l'ex-dictateur.
Israël considère que "justice a été faite", a déclaré un haut responsable de l'Etat hébreu. "Nous parlons d'un homme qui a mis le Moyen-Orient à feu et à sang à plusieurs reprises, qui a aussi utilisé des armes chimiques contre son propre peuple et qui est responsable de la mort de plusieurs milliers de personnes", a déclaré ce haut responsable sous couvert d'anonymat.
L'Iran a pour sa part salué l'exécution de Saddam Hussein comme une "victoire des Irakiens". "Les Irakiens sont les vainqueurs, comme ils étaient les vainqueurs quand il a perdu le pouvoir", a déclaré Hamid Reza Assefi, vice-ministre iranien des affaires étrangères du pays, à majorité chiite, cité par l'agence Irna. La télévision iranienne a diffusé samedi des images des atrocités commises par le régime de l'ex-dictateur.
 
Pour le Hamas, cette exécution est un "assassinat politique" et "viole toutes les lois internationales", a affirmé le porte-parole du mouvement islamiste au pouvoir en Palestine, Fawzi Barhoum. A Gaza, de nombreux palestiniens se disaient indignés de la mise à mort de Saddam Hussein, samedi, pendant la célébration du pèlerinage à la Mecque et de l'Aïd, pointant la responsabilité des Américains, des Kurdes et des chiites d'Irak, ou encore celle des Iraniens et des Israéliens.  
La Libye, elle, a décidé de décréter trois jours de deuil national pour le "prisonnier de guerre Saddam Hussein", a annoncé l'agence officielle Jana. Elle a annulé les fêtes de l'Aïd.
 
Pour Londres, Saddam Hussein "a payé", a déclaré la ministre britannique des affaires étrangères, Margaret Beckett, rappelant que "le gouvernement britannique ne soutient pas le recours à la peine de mort en Irak ni nulle part ailleurs". Une porte-parole de Downing Street a précisé que Mme Beckett s'était "exprimée pour le gouvernement dans son ensemble, dont le premier ministre", laissant entendre que Tony Blair ne réagirait pas en personne.  
"La France, qui plaide comme l'ensemble de ses partenaires européens pour l'abolition universelle de la peine de mort, prend acte de l'exécution de Saddam Hussein", a déclaré le ministère des affaires étrangères. Elle appelle les Irakiens à "regarder vers l'avenir et à travailler à la réconciliation et à l'unité nationale".
En Allemagne, le ministre délégué aux affaires étrangères Gernot Erler peut "comprendre" la satisfaction des victimes de la dictature de Saddam Hussein, après l'exécution de l'ex-raïs irakien, mais rappelle que l'Allemagne reste opposée par principe à la peine de mort.
Human Rights Watch, association de défense des droits de l'homme, a condamné, dans une déclaration, la pendaison : "Saddam Hussein était responsable de terribles et nombreuses violations des droits de l'homme, mais ces actes, aussi brutaux soient-ils, ne peuvent justifier son exécution, une punition cruelle et inhumaine."
C'est une "nouvelle tragique" a estimé pour sa part le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican. "Il y a un risque qu'elle alimente l'esprit de vengeance et sème de nouvelles violences", a-t-il estimé.
Même réaction du côté de Moscou où le représentant du comité des relations internationales de la chambre haute du Parlement russe, Mikhaïl Marguelov estime que l'exécution de Saddam Hussein "va provoquer une nouvelle spirale" de violence. Elle "va déstabiliser la situation non seulement en Irak mais dans toute la région du Golfe", a ajouté un député de la Douma (chambre basse), Leonid Sloutski, cité par l'agence Itar-Tass.
En 1988, il n'a pas hésité à utiliser des armes chimiques contre les Kurdes d'Haladja, et ce forfait n'est qu'un exemple parmi les horreurs qu'il a infligées à cette communauté. Il a déclenché en 1980, contre l'Iran, une guerre qui a fait des centaines de milliers de victimes. Il est vrai que, à l'époque, il pouvait se prévaloir du soutien des Occidentaux, qui voyaient en lui un rempart contre le fondamentalisme chiite. En 1990, il a envahi son petit mais riche voisin koweïtien, provoquant la première guerre du Golfe.
Sa culpabilité ne fait aucun doute. Cette conviction explique certainement qu'une majorité d'Européens, sauf en Italie, approuve l'exécution de Saddam, selon les sondages d'opinion.
Beaucoup d'Irakiens réclamaient la mort de celui qui fit régner la terreur dans leur pays.
 
 -  - - - -  
DISCUSSION:
 
 
C’est à mon avis, exemplaire et primordial de pendre un dictateur, comme on a jadis pendu les bourreaux nazis, et je pense que ceux qui ne sont pas d’accord portent atteinte aux droits des tués et des génocidés, en refusant de porter la seule justice possible à un génocidaire patenté.
Que se passe-t-il avec les dictateurs qui ne sont pas mis à mort, et qui sont gardés en prison ?
Là est le problème politique, qui donne raison à la peine de mort:
En effet, les génocidaires qui ont étés mis en prison ont crées de tout temps un courant de sympathie et de défense. De plus, ces mouvements ont de réelles origines politiques, et leur humanisme n'est que de façade.
Des comités réclamant la libération de ces bourreaux, pour des raisons humanitaires, ont étés créés  pour des génocidaires nazis ou fascistes, et ces comités ont eux des millions pour leur propagande, réussissant à retourner l'opinion de beaucoup de monde. Puis ensuite, ils ont proclamés que ces chefs nazis étaient en fait innocents (manifestations internationales "libérez Rudolf Hess (chef nazi), puis plus tard, sur la base de revendication humanistes, des manifestations proclamant : «  il est innocent", par exemple): ces opérations sont bien de la propagande politique.
Qu'un génocidaire soit nazi, fasciste, communiste, athée ou islamiste radical, ce sont avant tout des génocidaires désirant réduire des peuples  en bouillie pour des raisons fallacieuses.
 
Je suis POUR la peine de mort aux génocidaires, à ceux qui décident, comme but déclaré et ouvertement, de tuer des civils innocents. Je pense qu’il faut également châtier les chefs de groupements extrémistes terroristes, comme les chefs du Hamas, du Hezbollah et le président iranien, pour apologie de génocide, et les mettre en prison avant qu’ils n’appliquent complètement ce qu’ils déclarent ouvertement vouloir faire.  
Il fallait également arrêter et pendre Franco et Pinochet.
Voyons un parallèle que l’on peut faire aisément, si on ‘avait pas pendu Saddam Hussein, en voyant ce qui s’est passé avec Franco :
Extrait de presse :  
« La transition démocratique n'a pas consolidé le pardon
Espagne: 30 ans après la mort de Franco, Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice
"Espagnols, Franco est mort". En l'annonçant le 20 novembre 1975 à la télévision espagnole, Carlos Arias Navarro, chef du gouvernement, était au bord des larmes. Aujourd'hui, un bambin d'une école madrilène affirme à la radio que Franco était... "Un chanteur"! Mais contre l'oubli du passé, le socialiste Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice et de la "mémoire historique".
 
"Franco était un homme qui découvrit la France et la monnaie s'appela le franc" affirme un autre écolier au micro de la radio Cadena Ser... Trois années de guerre civile et 36 autres de dictature, la dernière d'Europe occidentale, ne perturbent pas, dans une démocratie d'à peine 30 ans, les Ibères en culottes courtes passionnés de jeux vidéo.
 
Quand ils avaient leur âge, leurs grands-parents apprenaient par cœur dans les manuels scolaires cette description du "généralissime" Franco: "Militaire d'une histoire très brillante, paré des excellentes vertus de la race, notre Caudillo [chef] fut un don de la providence pour unir toutes les volontés et conduire la patrie de triomphe en triomphe, la sauvant des griffes du marxisme pour la mettre sur le chemin de sa grandeur future".
 
CONCLUSION :
Si la justice ne s’applique pas sur les grands dictateurs et génocidaires, aucune justice n’est rendue aux gens assassinés.
 La peine capitale est donc la seule option possible, CQFD.
De même, qu’on n’ait pas réussi à mettre la main sur Adolf Hitler et à le pendre, cela amène les enfants allemands à dire « Hitler ? Connais pas ! » et à des mouvements nazis de ressurgir, en Allemagne ou en Russie ( !), pleurnichant sur leur héros déchu.
Et l’EUROPE (France, Allemagne, Belgique) voulait sauver la peau de Saddam Hussein à l’ONU et le conserver au pouvoir ! Tout en manipulant l’opinion publique, durant des années pour défendre la position européenne : « il ne faut pas libérer militairement l’Irak, c’est pas bien.. »
Mais si Le général de Gaulle était vivant, DeVillepin et Chirac en auraient reçu, des coups de pieds au c !!!!
 
 
 
 
Je pense, contrairement a certains groupement se disant humanistes, que la peine de mort peut être reprise comme légale au sein de la république française, pour des cas exceptionnels, comme des crimes d'enfant.
J’entendais à la radio un petit monsieur bien de sa personne, soutenu par bien des gens, prétendant que cela était indécent, et qu'une république humaniste se doit d'être contre la peine de mort. Je trouve alors que la justice n'a pas ce summum de la répression nécessaire à l'échelle de valeur, indispensable à la démocratie. La référence nécessaire à l’éducation.
Il y a eu des luttes féroces pour la liberté d'expression, contre les injustices sociales, contre les erreurs judiciaires. Il ya eu de grandes luttes populaires contre l'esclavage des masses travailleuses majoritaires, et c'étaient de grandes réussites sociales, de beaux combats pour la liberté.
Mais on constate que certains crimes n'ont pas de punition à leurs mesures dans la justice de notre république.
Il manque le "10" de l'échelle de Richter de la justice.
Je pense qu'il faut en discuter à l'assemblée, et poser cette question aux français dans le cadre d'un référendum, et je crois que beaucoup de gens de gauche seront pour la peine de mort, dans des conditions très différentes que ce qui existait dans le passé.
Il est tout à fait envisageable de discerner moralement les conditions d'une telle peine, pour des cas comme ceux ci: assassinat d'enfants dans des conditions à définir (hors accidents probables, avec preuve indéniable et sans possibilité d'erreur judiciaire, avec cruauté, avec torture ou viol), génocides et crimes contre l'humanité.
Je pense que cela est un débat d'époque, et un débat important.
Même si ce débat ne remporte pas une adhésion concluante, ce que je ne crois pas, je crois qu'il est du devoir des politiciens de discuter là dessus.  
A génocide et cruauté indéniable, justice doit être faite permettant de faire trembler ceux qui seraient candidats à la recommettre.
En, effet, remémorez-vous bien le châtiment réservé aux bourreaux nazis: on définissait, par ces pendaisons, ce qu'était la justice normale contre le crime absolu.
Or cette valeur doit continuer à exister. Sans cette valeur, cette échelle, il ya impunité probabiliste.
L’absence de cette valeur ultime, l'absence de cet acte de justice des hommes face à ceux qui ont combattu l'espèce humaine, n'est pas envisageable.
Il faut absolument remettre cette valeur, cette échelle des valeurs humaines, cette justice obligée, dans le giron de l'humanité, parce que malgré tout les essais humanistes pour tenter de l'éliminer, nous en avons malgré tout terriblement besoin. C’est devenu une nécessité pour la démocratie même, pour la liberté de chacun de nous plus que pour la liberté de toute le monde, ce qui est fort différent.
 
L'équilibre des valeurs humaines n'existe plus en France, ni dans beaucoup de pays européens.
 Beaucoup de coupables se sentent au dessus des lois. Beaucoup de mal est fait en toute impunité et même en toute innocuité et parfois légitimité individuelle proclamée et défendue, à cause de l'absence de cette échelle de valeur; à cause de l'absence de la justice ultime, parcequ'a part la prison un génocidaire n'aurait finalement de compte à rendre à personne.
 
Sans épée de Damoclès, le mal ne craint rien.
 
 
Quand à Saddam Hussein, ceux qui sont contre cette pendaison, font soit politiquement volontairement, soit sans aucune compréhension des problèmes politiques internationaux, l’apologie de génocides perpétrés par ce bourreau nazi, et ne défendent pas l'homme, mais plutôt l'humanisme béat et bien-pensant, ce qu'on peux appeler le puritanisme de l'humanisme "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil... l'Homme est bon.; donc on ne peux tuer personne sous couvert d'une loi ou d'une justice".
La plupart ne défendent ce bourreau du peuple irakien, que pour des motifs de propagande politique anti-américaine primaire, et absolument pour aucune autre raison.
AUCUNE idéologie libertaire ni humaniste ne peux soutenir d’être contre cette exécution exemplaire et indispensable à la bonne marche de la démocratie et de la liberté humaine.
La loi républicaine française existe, et actuellement elle a aboli la peine de mort. Dont acte. Il s'agit avant tout, dans l'esprit de la loi, d'éviter l'injustice possible, mais ne répond pas à l’injustice de la survie de l’accusé. Or il est très possible de rendre une injustice impossible, en délimitant au plus prés le cadre d'une loi sur la peine de mort, sachant qu'au résultat, une application de peine capitale ne serait qu'exceptionnelle; je pense que les gardes fous peuvent être étudiés par rapport aux lois républicaines, et que sa compatibilité peut être admise même par la gauche la plus froide à cette remise en question.
Il faut aussi voir les cotés positifs d'un tel remaniement de la loi, depuis la baisse de la criminalité jusqu'a la création d'une valeur plus élevée de justice humaine qu'actuellement.
Quand a ceux qui craignent un embrasement islamique : et bien qu’ils viennent en Europe faire la guerre ! On les y attend, et les collabos européens et français amis et défenseurs  de l’islamisme radical savent déjà ce qui les attend ! L’Europe ne se laissera pas dicter leur loi !
 
Je pense que la direction éditoriale du journal Le Monde, qui s’oppose, à la une, à la peine capitale pour le génocidaire irakien, devrait être renvoyée pour apologie de l"injustice". Explication : La pendaison de grands génocidaires est un élément important de la limite extrême de la justice, l’exemple exceptionnel pour crime contre l’humanité, donc un élément important de la démocratie.
La rédaction du journal "Le monde s'oppose donc a la justice des hommes.
 
La démocratie doit avoir une échelle de la justice, de la simple relaxe, jusqu'à la pendaison (ou chaise électrique, ou tout autre moyen moderne propre compatible avec les mœurs de notre société) pour les auteurs de crimes contre l’humanité ou les génocidaires de peuples.
Les chefs islamistes radicaux  comme les chefs et responsables d’AL Qaida, méritent ce châtiment exemplaire. C'est pourquoi leurs défenseurs politiques s'indignent de la pendaison de Saddam Hussein !
Si l'Iran fait exception, c'est uniquement parce que l'Irak de Saddam Hussein avait tué énormément d'iranien, se mettant en contradiction avec leur défense politique actuelle  d'un islamisme radical comportant pourtant elle même une apologie de génocide envers d'autres peuples ! C’est le serpent qui se mord la queue...
 
On a interdit les partis nazis en Europe, il faudrait donc aussi interdire l’appartenance a un parti ou a une idéologie islamiste radicale, au même titre de la justice.
La liberté d’opinion n’est pas le droit de causer du mal à un peuple ou l’empêcher d’exister. L’islamisme radical ne peux donc pas être une opinion idéologique ni religieuse, mais un délit puni par la loi républicaine. Cela s’inscrit naturellement dans le cadre de la sécurité nationale, et est complètement compatible avec les libertés individuelles garanties par la constitution. L’islamisme radical est aussi dangereux et nuisible que le national socialisme nazi.
 
Pour moi, la pendaison de Saddam Hussein est à fêter aussi grandement que la fin de la seconde guerre mondiale, et avec autant de sentiment de justice rendue que la pendaison des bourreaux du procès de Nuremberg.
Certes, cela ne remet pas en vie les génocidés, ni ne couvrira les cris des enfants des opposants politiques violés et torturés dans les prisons de Saddam Hussein; mais l'humanité peur relever un peu la tète, puisqu'un dictateur ignoble a reçu la sentence et la peine qu'il méritait. Cela remet un peu de baume au cœur des peuples réduis à l'état d'objet, prouvant que tout grand qu'il soit, tout puissant qu'il soit, un coupable recevra sa punition méritée.

je sais que depuis hier, en Irak des gens prient et pleurent de joie parceque justice leur a été faite.
Je m'associe a tout les musulmans qui pleurent leurs familles tombées sous les armes de Saddam hussein et leurs complices.
 
Que chacun se souvienne que jacques Chirac et Dominique de Villepin ont tentés d'empêcher de libérer le peuple Irakien, militairement à l'ONU pour des raisons politiques. que chacun juge cette action ( .. ) gouvernementale selon son propre jugement.
je ne sais plus comment on juge un militaire refusant d'aller au combat quand il faut se battre pour sauver des vies humaines ....rapellez le moi ?




l'execution de Sadam n'etait que du spectacle

n°286969
garfunkeL1
Occident chrétien vivra !
Posté le 31-12-2006 à 01:20:55  profil
 

oui, l'adjectif, c'est deserteur.
Comme le maréchal Pétain du=isant qu'il souhaitait la victoire de l'allemagne et qu'il fallait cesser le combat.
Dur changement d'étiquette pour le rejeton du gaullisme !
 

n°286970
Profil sup​primé
Posté le 31-12-2006 à 03:04:36  
 

Un traître.

Ceci dit, j'aimerais voir d'autres chefs de guerre suivre le même chemin que S. Hussein pour un procès qui satisferait tout le monde.

n°287086
stratiotes
Posté le 31-12-2006 à 14:12:16  profil
 

Bien, ce texte me semble interressant, j'espère donc que vous allez lire ma réponse, surtout que je vais prendre du temps pour ça:


Citation:

Tout d'abord, quelques données:
Pour la récente pendaison du dictateur irakien, on peut comparer les réactions selon les pays ou existent la peine de mort et ceux ou n'y en a pas, et voir que cela ne calque pas avec ce qu'on pensait recueillir comme réaction.
: Ainsi des pays n'ayant pas de peine de mort peuvent l'acclamer, et des pays l'appliquant chaque jours, comme dans les terribles régimes islamiques extrémistes, décapitant des tètes chaque jour pour des motifs qui nous semblent futiles, condamnent cette pendaison.
 On en déduira, voir plus loin, que ces avis sont politiques, et n'ont pas de commune mesure avec les valeurs défendus par l’intelligentsia, ou le pouvoir décisionnaire de ces pays.


J'aimerais bien connaître les pays n'ayant pas la peine de mort et acclamant cette exécution, bien que je ne doute pas qu'il y en ait.
Tout dépend des pays, dans certains, les gens étaient contre pour des raisons humaines, dans d'autres, pour des raisons politiques, dans d'autres encore les 2 raisons.
 

Citation:

Et si l'humanisme était de rendre justice par la peine de mort quand il le faut et quand cela est nécessaire?  
Et si à contrario, la "peine de survie " allait à l'encontre de l'humanisme réclamé ?


L'humanisme, je pense que tu as raison, je pense que c'est humain de vouloir faire la peine de mort pour certaines personnes, c'est HUMAIN, néanmoins, par principe, je suis contre, car par égard pour nous, et pas pour le criminel, on ne doit se rabaiser à son niveau.
 
Mais avant d'en discuter, voyons des faits actuels comme base de discussion.
 
Citation:

Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki s'est félicité de l'"exécution du criminel Saddam", qui, avant de mourir a appelé les Irakiens à "rester unis" mais aussi à se méfier de la "coalition iranienne", pointant du doigt les chiites. M. al-Maliki lui a indirectement répondu en lançant un appel à la réconciliation, à l'intention des partisans de l'ancien régime dont "les mains ne sont pas tâchées de sang".  
Sourd à cet appel, le parti Baas, sunnite, au pouvoir sous Saddam Hussein, a appelé les Irakiens à "frapper sans pitié" les occupants américains et l'Iran chiite pour venger l'exécution de l'ancien président irakien, en épargnant toutefois les Irakiens, dans un communiqué diffusé samedi sur un site internet irakien.
Le dirigeant kurde Massoud Barzani s'est réjoui de l'exécution, tout en rappelant l'importance de la poursuite du procès Anfal, dans lequel l'ancien président était accusé de génocide contre les Kurdes.


Le premier ministre n'est qu'un pantin, et si il a réellement fait cette déclaration, alors c'est bien un politique.
Il serait peut-être temps qu'ils cessent effectivement de tuer leurs compatriotes et se concentrer sur les Américains.
Cela me semble quelque peu contradictoire, il se réjouit de cette exécution tout en pronant l'importance de la poursuite du procés d'Anfal, procés qui n'aura pas lieu à cause de cette exécution?

Citation:

Dans les rues, la nouvelle de l'exécution a été accueillie par une multitude de tirs de joie à Najaf, ville sainte chiite du sud de l'Irak. A Bagdad, quelques rafales ont résonné brièvement, également dans les quartiers majoritairement chiite, mais la situation semblait ensuite normale dans la ville. Pourtant, trois voitures piégées ont explosé à peu d'intervalle dans la journée à Bagdad, faisant 25 morts et 65 blessés, à Hourriya, quartier principalement chiite de la capitale. 62 personnes sont mortes samedi en Irak dans des attaques, sans que celles-ci semblent directement liées à l'exécution de l'ex-dictateur.


Une multitute, c'est faux, je n'ai vu que quelques personnes, et tous les plans était grossis, centrés, jamais une vue d'ensemble pour voir l'importance de cette multitude, ce qui veut dire qu'il n'y en avait pas, car si il y en avait eu, il y aurait eu ce genre de plan.
Pour les attaques, il y en a tellement, d'ailleurs, je tiens à préciser que l'occupation américaine durant 3 ans a fait plus de morts que Saddam pendant 20 ans.

Citation:

Israël considère que "justice a été faite", a déclaré un haut responsable de l'Etat hébreu. "Nous parlons d'un homme qui a mis le Moyen-Orient à feu et à sang à plusieurs reprises, qui a aussi utilisé des armes chimiques contre son propre peuple et qui est responsable de la mort de plusieurs milliers de personnes", a déclaré ce haut responsable sous couvert d'anonymat.


Israël n'a rien à dire, elle met le feu au Moyen-Orient depuis 50 ans, guerre après guerre, et les armes chimiques ont été fournies par les Occidentaux.

Citation:

L'Iran a pour sa part salué l'exécution de Saddam Hussein comme une "victoire des Irakiens". "Les Irakiens sont les vainqueurs, comme ils étaient les vainqueurs quand il a perdu le pouvoir", a déclaré Hamid Reza Assefi, vice-ministre iranien des affaires étrangères du pays, à majorité chiite, cité par l'agence Irna. La télévision iranienne a diffusé samedi des images des atrocités commises par le régime de l'ex-dictateur.


Mmmmh, voilà qui renforce mes convictions, mais je en dirais pas lesquelles.
 

Citation:

Pour le Hamas, cette exécution est un "assassinat politique" et "viole toutes les lois internationales", a affirmé le porte-parole du mouvement islamiste au pouvoir en Palestine, Fawzi Barhoum. A Gaza, de nombreux palestiniens se disaient indignés de la mise à mort de Saddam Hussein, samedi, pendant la célébration du pèlerinage à la Mecque et de l'Aïd, pointant la responsabilité des Américains, des Kurdes et des chiites d'Irak, ou encore celle des Iraniens et des Israéliens.  
La Libye, elle, a décidé de décréter trois jours de deuil national pour le "prisonnier de guerre Saddam Hussein", a annoncé l'agence officielle Jana. Elle a annulé les fêtes de l'Aïd.


Le Hamas a parfaitement raison, pour la Lybie, je suis désolé, je ne connais pas trop ce pays et sa politique, et c' est vrai, ce n'est pas un moyen de fuir.
 

Citation:

Pour Londres, Saddam Hussein "a payé", a déclaré la ministre britannique des affaires étrangères, Margaret Beckett, rappelant que "le gouvernement britannique ne soutient pas le recours à la peine de mort en Irak ni nulle part ailleurs". Une porte-parole de Downing Street a précisé que Mme Beckett s'était "exprimée pour le gouvernement dans son ensemble, dont le premier ministre", laissant entendre que Tony Blair ne réagirait pas en personne.  


Londres aux bottes des Américains, comme toujours, elle aussi a vendu des armes à l'Irak. Et elle avait participé à la coalition de 90, tout comme la France, et tout comme la Frace et les Etats-Unis, elle avait refusé de le destituer, car il  pouvait encore servir.


Citation:

"La France, qui plaide comme l'ensemble de ses partenaires européens pour l'abolition universelle de la peine de mort, prend acte de l'exécution de Saddam Hussein", a déclaré le ministère des affaires étrangères. Elle appelle les Irakiens à "regarder vers l'avenir et à travailler à la réconciliation et à l'unité nationale".


Par pitié, enfin des politiques ayant des *****, car là, la France est male.

Citation:

En Allemagne, le ministre délégué aux affaires étrangères Gernot Erler peut "comprendre" la satisfaction des victimes de la dictature de Saddam Hussein, après l'exécution de l'ex-raïs irakien, mais rappelle que l'Allemagne reste opposée par principe à la peine de mort.


Enfin une position claire et nette, et intelligente par dessus le marché.


Citation:

Human Rights Watch, association de défense des droits de l'homme, a condamné, dans une déclaration, la pendaison : "Saddam Hussein était responsable de terribles et nombreuses violations des droits de l'homme, mais ces actes, aussi brutaux soient-ils, ne peuvent justifier son exécution, une punition cruelle et inhumaine."


Une punition cruelle, et donc par nature humaine, car l'être humain est cruel, il serait fou de croire l'inverse, il suffit de voir comment tourne le monde.

Citation:

C'est une "nouvelle tragique" a estimé pour sa part le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican. "Il y a un risque qu'elle alimente l'esprit de vengeance et sème de nouvelles violences", a-t-il estimé.


Depuis quand la violence dérange-t-elle le Vatican, depuis qu'il n'a plus de pouvoir et est donc obligé de faire els yeux doux pour avoir des fidèles?

Citation:

Même réaction du côté de Moscou où le représentant du comité des relations internationales de la chambre haute du Parlement russe, Mikhaïl Marguelov estime que l'exécution de Saddam Hussein "va provoquer une nouvelle spirale" de violence. Elle "va déstabiliser la situation non seulement en Irak mais dans toute la région du Golfe", a ajouté un député de la Douma (chambre basse), Leonid Sloutski, cité par l'agence Itar-Tass.


Encore une déclaration intelligente.


Citation:

En 1988, il n'a pas hésité à utiliser des armes chimiques contre les Kurdes d'Haladja, et ce forfait n'est qu'un exemple parmi les horreurs qu'il a infligées à cette communauté. Il a déclenché en 1980, contre l'Iran, une guerre qui a fait des centaines de milliers de victimes. Il est vrai que, à l'époque, il pouvait se prévaloir du soutien des Occidentaux, qui voyaient en lui un rempart contre le fondamentalisme chiite. En 1990, il a envahi son petit mais riche voisin koweïtien, provoquant la première guerre du Golfe.


Hahahaha, rempart contre les Chiites, entre autres, car il était surtout un pantin.

Citation:

Sa culpabilité ne fait aucun doute. Cette conviction explique certainement qu'une majorité d'Européens, sauf en Italie, approuve l'exécution de Saddam, selon les sondages d'opinion.
Beaucoup d'Irakiens réclamaient la mort de celui qui fit régner la terreur dans leur pays.


Sa culpabilité, certe, pour le sondage, je n'y crois pas une seconde, et même si l'avis des européens était le contraire, car il est impossible de recueillir des avis si rapidement.
Pour les Irakiens, faux, beaucoups savaient que cela n'allait qu'empirer la situation déjà chaotique.
 
 -  - - - -  
DISCUSSION:
 
 
Citation:

C’est à mon avis, exemplaire et primordial de pendre un dictateur, comme on a jadis pendu les bourreaux nazis, et je pense que ceux qui ne sont pas d’accord portent atteinte aux droits des tués et des génocidés, en refusant de porter la seule justice possible à un génocidaire patenté.


Pour Nuremberg aussi, ce n'était qu'une mascarade, toujours aux noms des victimes, évidemment, mais les Anglais savaient pertinamment, et donc par conséquent l'ensemble des alliés, l'existence des camps de la mort et de leurs activités, et pas la peine de dire que c'est faux, c'est le gouvernement Anglais lui-même qui a permis l'accès à ces archives, et je vous rappelle que Churchill disait de Hitler avant la seconde guerre mondiale et ses velléités déclarées, que c'était un chef d'Etat et qu'il fallait le respecter en tant que tel.
Les Américains ont vendu des armes et des matières premières aux nazis avant et pendant la seconde guerre mondiale, grâce à un ingénieux système de holding via la Suisse, et c'est dans les comptes de Ford ainsi que dans les comptes des banques Suisses, banques ayant elle-même financé le parti Nazi.
En somme, les victimes là-dedans, ne servent qu'à nous donner bonne conscience comme toujours.


Citation:

Que se passe-t-il avec les dictateurs qui ne sont pas mis à mort, et qui sont gardés en prison ?


Je veux des noms, voilà un scoop, des dictateurs en prison? Où, Où sont donc ces animaux aussi rares que les dodos?

Citation:

Là est le problème politique, qui donne raison à la peine de mort:
En effet, les génocidaires qui ont étés mis en prison ont crées de tout temps un courant de sympathie et de défense. De plus, ces mouvements ont de réelles origines politiques, et leur humanisme n'est que de façade.


C'est bien vrai, des gens en prison animent un courant de sympathie alimenté par la pitié, mais lorsqu'ils sont morts, on peut aisément les transformer en martyre.

Citation:

Des comités réclamant la libération de ces bourreaux, pour des raisons humanitaires, ont étés créés  pour des génocidaires nazis ou fascistes, et ces comités ont eux des millions pour leur propagande, réussissant à retourner l'opinion de beaucoup de monde. Puis ensuite, ils ont proclamés que ces chefs nazis étaient en fait innocents (manifestations internationales "libérez Rudolf Hess (chef nazi), puis plus tard, sur la base de revendication humanistes, des manifestations proclamant : «  il est innocent", par exemple): ces opérations sont bien de la propagande politique.


Tout comme leurs exécutions.


Citation:

Qu'un génocidaire soit nazi, fasciste, communiste, athée ou islamiste radical, ce sont avant tout des génocidaires désirant réduire des peuples  en bouillie pour des raisons fallacieuses.


Ayez la décence de rajouter aux nombres des génocidaires: chrétiens et juifs, en effet, les Allemands étaient protestants, ainsi que les Polonais catholiques, les Russes Orthodoxes, et les Juifs juifs (Palestine, génocide qui ne dit pas son nom). Vous avez raison, mais vous oubliez de dire que chaque dictature dans le monde est soutenue par l'Occident, mais chuuut...


Citation:

Je suis POUR la peine de mort aux génocidaires, à ceux qui décident, comme but déclaré et ouvertement, de tuer des civils innocents. Je pense qu’il faut également châtier les chefs de groupements extrémistes terroristes, comme les chefs du Hamas, du Hezbollah et le président iranien, pour apologie de génocide, et les mettre en prison avant qu’ils n’appliquent complètement ce qu’ils déclarent ouvertement vouloir faire.  


Faux, ni le Hamas ni le Hezbollah ne sont des terroristes, et il en va de même pour le président Iranien, ceux qui sont contres nous sont toujours traités de terroristes, est-ce donc ça la démocratie? Ceux qui se défendent et se battent pour leurs terres et leur peuple sont aussi traités de terroristes, ceux qui veulent leur indépendance aussi.


Citation:

Il fallait également arrêter et pendre Franco et Pinochet.


Pinochet a été mis en place par la C.I.A., il a succédé à Aliende, qui a essayé de faire quelque chose pour son peuple, mais cela ne plaisait pas à Washington, ils ont donc commencer par lui mettre des bâtons dans les roues, puis l'ont tuer, crois-moi, Pinochet n'aurait jamais été jugé, et si ça avait été le cas, il aurait été exécuté comme Saddam, avant d'avoir eut le temps de dire quoi que ce soit.
Pour Franco, sachez que les Européens avaient mis l'Espagne sous embargo, alors Franco fit appel à l'Amérique, qui lui fournit des matières premières et de la nourriture contre des bases militaires en Espagne.


Citation:

Voyons un parallèle que l’on peut faire aisément, si on ‘avait pas pendu Saddam Hussein, en voyant ce qui s’est passé avec Franco :
Extrait de presse :  
« La transition démocratique n'a pas consolidé le pardon
Espagne: 30 ans après la mort de Franco, Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice
"Espagnols, Franco est mort". En l'annonçant le 20 novembre 1975 à la télévision espagnole, Carlos Arias Navarro, chef du gouvernement, était au bord des larmes. Aujourd'hui, un bambin d'une école madrilène affirme à la radio que Franco était... "Un chanteur"! Mais contre l'oubli du passé, le socialiste Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice et de la "mémoire historique".
 
"Franco était un homme qui découvrit la France et la monnaie s'appela le franc" affirme un autre écolier au micro de la radio Cadena Ser... Trois années de guerre civile et 36 autres de dictature, la dernière d'Europe occidentale, ne perturbent pas, dans une démocratie d'à peine 30 ans, les Ibères en culottes courtes passionnés de jeux vidéo.
 
Quand ils avaient leur âge, leurs grands-parents apprenaient par cœur dans les manuels scolaires cette description du "généralissime" Franco: "Militaire d'une histoire très brillante, paré des excellentes vertus de la race, notre Caudillo [chef] fut un don de la providence pour unir toutes les volontés et conduire la patrie de triomphe en triomphe, la sauvant des griffes du marxisme pour la mettre sur le chemin de sa grandeur future".


Et? C'est comme dans toutes les dictatures, un culte de la personnalité et une ignorance et une inculture savemment organisée par l'Etat, d'ailleurs, réfléchissez à ça, aux etats-Unis, une exposition sur Hiroshima et Nagazaki a été interdite sous prétexte que cela offensait l'honneur de l'Amérique.
Sachez qu'aux Etats-Unis, on apprend aux enfants une chanson qui dit que les Etats-Unis sont la civilisation la plus aboutie, que tout le monde y est heureux, et que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
Quant à l'inculture des Américains...
 
CONCLUSION :


Citation:

Si la justice ne s’applique pas sur les grands dictateurs et génocidaires, aucune justice n’est rendue aux gens assassinés.
 La peine capitale est donc la seule option possible, CQFD.


La peine capitale étant une décision de justice, à partir du moment où elle ne s'applique pas aux dictateurs et génocidaires (la justice), ils continuent à ne courir aucun risque, et je veux pour preuve, au Chili, durant tout le règne de Pinochet, la peine de mort existait, cela n'a pas empêcher qu'il n'a pas été condamné une seule fois, par contre, elle lui a bien servi, car elle lui a permis d'exécuter tous ses opposants politiques avec le soutien de l'Oncle Sam.

Citation:

De même, qu’on n’ait pas réussi à mettre la main sur Adolf Hitler et à le pendre, cela amène les enfants allemands à dire « Hitler ? Connais pas ! » et à des mouvements nazis de ressurgir, en Allemagne ou en Russie ( !), pleurnichant sur leur héros déchu.


FAUX, COMPLETEMENT FAUX, les Allemands assument parfaitement leur passé, ils en ont juste marre qu'on leur casse els oreilles avec ce qu'ils n'ont pas commis (je parle de ceux née après la seconde guerre mondiale ou ceux qui étaient enfant durant tout le long de la guerre).


Citation:

Et l’EUROPE (France, Allemagne, Belgique) voulait sauver la peau de Saddam Hussein à l’ONU et le conserver au pouvoir ! Tout en manipulant l’opinion publique, durant des années pour défendre la position européenne : « il ne faut pas libérer militairement l’Irak, c’est pas bien.. »


Exact, intérêts politiques européens contre intérêts politiques américains, c'est toutet arrête de dire qu'ils ont libérer l'Irak, c'est faux, ils ont juste remplacer un régime de pantins par un autre, le premier ayant fait son temps, en plus, ce n'est plus une dictature de pantins, mais une DEMOCRATIE de pantins.

Citation:

Mais si Le général de Gaulle était vivant, DeVillepin et Chirac en auraient reçu, des coups de pieds au c !!!!


N'importe quoi, ne citez donc pas un grand homme dont vous ne savez manifestement rien, car De Gaulle détestait et les Anglais, et les Américains, ne vous appropriez pas des icônes.
 
 
Citation:

Je pense, contrairement a certains groupement se disant humanistes, que la peine de mort peut être reprise comme légale au sein de la république française, pour des cas exceptionnels, comme des crimes d'enfant.


Même pas pour dans le cas d'enfant, rappelez-vous de cet innocent, Christian Rannuci, condamné à mort à cause de la presse et de la vindicte populaire, obligeant ainsi les policiers à bacler leur travail.

Citation:

J’entendais à la radio un petit monsieur bien de sa personne, soutenu par bien des gens, prétendant que cela était indécent, et qu'une république humaniste se doit d'être contre la peine de mort. Je trouve alors que la justice n'a pas ce summum de la répression nécessaire à l'échelle de valeur, indispensable à la démocratie. La référence nécessaire à l’éducation.


Malgré tout ce que vous pouvez dire, il y a bien moins de crimes maintenant que lorsqu'il y avait la peine de mort, et si actuellement il y a toute une schizophrénie pour le moindre crime, c'est parceque les gens n'y sont plus habitués, justement car vivant dans un monde très sécurisé.

Citation:

Il y a eu des luttes féroces pour la liberté d'expression, contre les injustices sociales, contre les erreurs judiciaires. Il ya eu de grandes luttes populaires contre l'esclavage des masses travailleuses majoritaires, et c'étaient de grandes réussites sociales, de beaux combats pour la liberté.
Mais on constate que certains crimes n'ont pas de punition à leurs mesures dans la justice de notre république.
Il manque le "10" de l'échelle de Richter de la justice.
Je pense qu'il faut en discuter à l'assemblée, et poser cette question aux français dans le cadre d'un référendum, et je crois que beaucoup de gens de gauche seront pour la peine de mort, dans des conditions très différentes que ce qui existait dans le passé.


Le 10 existe amplement, la perpétuité, c'est énorme, le reste de votre vie entre 4 murs, évidamment, avec les remises de peines...
Par contre, vous avez raison, une majorité de Français est pour la peine de mort.


Citation:

Il est tout à fait envisageable de discerner moralement les conditions d'une telle peine, pour des cas comme ceux ci: assassinat d'enfants dans des conditions à définir (hors accidents probables, avec preuve indéniable et sans possibilité d'erreur judiciaire, avec cruauté, avec torture ou viol), génocides et crimes contre l'humanité.


Non, ce n'est pas envisageable, tant que la presse et les foules s'en mêleront.

Citation:

Je pense que cela est un débat d'époque, et un débat important.
Même si ce débat ne remporte pas une adhésion concluante, ce que je ne crois pas, je crois qu'il est du devoir des politiciens de discuter là dessus.  
A génocide et cruauté indéniable, justice doit être faite permettant de faire trembler ceux qui seraient candidats à la recommettre.


Mais comment les faire trembler avec la peine de mort, si la justice ne s'applique pas à eux? La peine de mort étant une décision de justice. Commencez d'abord par faire en sorte que la justice s'applique aussi à eux, et je vous souhaite bonne chance.

Citation:

En, effet, remémorez-vous bien le châtiment réservé aux bourreaux nazis: on définissait, par ces pendaisons, ce qu'était la justice normale contre le crime absolu.


S
Or cette valeur doit continuer à exister. Sans cette valeur, cette échelle, il ya impunité probabiliste.
L’absence de cette valeur ultime, l'absence de cet acte de justice des hommes face à ceux qui ont combattu l'espèce humaine, n'est pas envisageable.
Il faut absolument remettre cette valeur, cette échelle des valeurs humaines, cette justice obligée, dans le giron de l'humanité, parce que malgré tout les essais humanistes pour tenter de l'éliminer, nous en avons malgré tout terriblement besoin. C’est devenu une nécessité pour la démocratie même, pour la liberté de chacun de nous plus que pour la liberté de toute le monde, ce qui est fort différent.
 
L'équilibre des valeurs humaines n'existe plus en France, ni dans beaucoup de pays européens.
 Beaucoup de coupables se sentent au dessus des lois. Beaucoup de mal est fait en toute impunité et même en toute innocuité et parfois légitimité individuelle proclamée et défendue, à cause de l'absence de cette échelle de valeur; à cause de l'absence de la justice ultime, parcequ'a part la prison un génocidaire n'aurait finalement de compte à rendre à personne.
 
Sans épée de Damoclès, le mal ne craint rien.
 
 
Quand à Saddam Hussein, ceux qui sont contre cette pendaison, font soit politiquement volontairement, soit sans aucune compréhension des problèmes politiques internationaux, l’apologie de génocides perpétrés par ce bourreau nazi, et ne défendent pas l'homme, mais plutôt l'humanisme béat et bien-pensant, ce qu'on peux appeler le puritanisme de l'humanisme "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil... l'Homme est bon.; donc on ne peux tuer personne sous couvert d'une loi ou d'une justice".
La plupart ne défendent ce bourreau du peuple irakien, que pour des motifs de propagande politique anti-américaine primaire, et absolument pour aucune autre raison.
AUCUNE idéologie libertaire ni humaniste ne peux soutenir d’être contre cette exécution exemplaire et indispensable à la bonne marche de la démocratie et de la liberté humaine.
La loi républicaine française existe, et actuellement elle a aboli la peine de mort. Dont acte. Il s'agit avant tout, dans l'esprit de la loi, d'éviter l'injustice possible, mais ne répond pas à l’injustice de la survie de l’accusé. Or il est très possible de rendre une injustice impossible, en délimitant au plus prés le cadre d'une loi sur la peine de mort, sachant qu'au résultat, une application de peine capitale ne serait qu'exceptionnelle; je pense que les gardes fous peuvent être étudiés par rapport aux lois républicaines, et que sa compatibilité peut être admise même par la gauche la plus froide à cette remise en question.
Il faut aussi voir les cotés positifs d'un tel remaniement de la loi, depuis la baisse de la criminalité jusqu'a la création d'une valeur plus élevée de justice humaine qu'actuellement.
Quand a ceux qui craignent un embrasement islamique : et bien qu’ils viennent en Europe faire la guerre ! On les y attend, et les collabos européens et français amis et défenseurs  de l’islamisme radical savent déjà ce qui les attend ! L’Europe ne se laissera pas dicter leur loi !
 
Je pense que la direction éditoriale du journal Le Monde, qui s’oppose, à la une, à la peine capitale pour le génocidaire irakien, devrait être renvoyée pour apologie de l"injustice". Explication : La pendaison de grands génocidaires est un élément important de la limite extrême de la justice, l’exemple exceptionnel pour crime contre l’humanité, donc un élément important de la démocratie.
La rédaction du journal "Le monde s'oppose donc a la justice des hommes.
 
La démocratie doit avoir une échelle de la justice, de la simple relaxe, jusqu'à la pendaison (ou chaise électrique, ou tout autre moyen moderne propre compatible avec les mœurs de notre société) pour les auteurs de crimes contre l’humanité ou les génocidaires de peuples.
Les chefs islamistes radicaux  comme les chefs et responsables d’AL Qaida, méritent ce châtiment exemplaire. C'est pourquoi leurs défenseurs politiques s'indignent de la pendaison de Saddam Hussein !
Si l'Iran fait exception, c'est uniquement parce que l'Irak de Saddam Hussein avait tué énormément d'iranien, se mettant en contradiction avec leur défense politique actuelle  d'un islamisme radical comportant pourtant elle même une apologie de génocide envers d'autres peuples ! C’est le serpent qui se mord la queue...
 
On a interdit les partis nazis en Europe, il faudrait donc aussi interdire l’appartenance a un parti ou a une idéologie islamiste radicale, au même titre de la justice.
La liberté d’opinion n’est pas le droit de causer du mal à un peuple ou l’empêcher d’exister. L’islamisme radical ne peux donc pas être une opinion idéologique ni religieuse, mais un délit puni par la loi républicaine. Cela s’inscrit naturellement dans le cadre de la sécurité nationale, et est complètement compatible avec les libertés individuelles garanties par la constitution. L’islamisme radical est aussi dangereux et nuisible que le national socialisme nazi.
 
Pour moi, la pendaison de Saddam Hussein est à fêter aussi grandement que la fin de la seconde guerre mondiale, et avec autant de sentiment de justice rendue que la pendaison des bourreaux du procès de Nuremberg.
Certes, cela ne remet pas en vie les génocidés, ni ne couvrira les cris des enfants des opposants politiques violés et torturés dans les prisons de Saddam Hussein; mais l'humanité peur relever un peu la tète, puisqu'un dictateur ignoble a reçu la sentence et la peine qu'il méritait. Cela remet un peu de baume au cœur des peuples réduis à l'état d'objet, prouvant que tout grand qu'il soit, tout puissant qu'il soit, un coupable recevra sa punition méritée.

je sais que depuis hier, en Irak des gens prient et pleurent de joie parceque justice leur a été faite.
Je m'associe a tout les musulmans qui pleurent leurs familles tombées sous les armes de Saddam hussein et leurs complices.
 
Que chacun se souvienne que jacques Chirac et Dominique de Villepin ont tentés d'empêcher de libérer le peuple Irakien, militairement à l'ONU pour des raisons politiques. que chacun juge cette action ( .. ) gouvernementale selon son propre jugement.
je ne sais plus comment on juge un militaire refusant d'aller au combat quand il faut se battre pour sauver des vies humaines ....rapellez le moi ?[/quotemsg]
 

n°287087
stratiotes
Posté le 31-12-2006 à 14:40:45  profil
 

Bien, ce texte me semble interressant, j'espère donc que vous allez lire ma réponse, surtout que je vais prendre du temps pour ça:


Citation:

Tout d'abord, quelques données:
Pour la récente pendaison du dictateur irakien, on peut comparer les réactions selon les pays ou existent la peine de mort et ceux ou n'y en a pas, et voir que cela ne calque pas avec ce qu'on pensait recueillir comme réaction.
: Ainsi des pays n'ayant pas de peine de mort peuvent l'acclamer, et des pays l'appliquant chaque jours, comme dans les terribles régimes islamiques extrémistes, décapitant des tètes chaque jour pour des motifs qui nous semblent futiles, condamnent cette pendaison.
 On en déduira, voir plus loin, que ces avis sont politiques, et n'ont pas de commune mesure avec les valeurs défendus par l’intelligentsia, ou le pouvoir décisionnaire de ces pays.


J'aimerais bien connaître les pays n'ayant pas la peine de mort et acclamant cette exécution, bien que je ne doute pas qu'il y en ait.
Tout dépend des pays, dans certains, les gens étaient contre pour des raisons humaines, dans d'autres, pour des raisons politiques, dans d'autres encore les 2 raisons.
 

Citation:

Et si l'humanisme était de rendre justice par la peine de mort quand il le faut et quand cela est nécessaire?  
Et si à contrario, la "peine de survie " allait à l'encontre de l'humanisme réclamé ?


L'humanisme, je pense que tu as raison, je pense que c'est humain de vouloir faire la peine de mort pour certaines personnes, c'est HUMAIN, néanmoins, par principe, je suis contre, car par égard pour nous, et pas pour le criminel, on ne doit se rabaiser à son niveau.
 
Mais avant d'en discuter, voyons des faits actuels comme base de discussion.
 
Citation:

Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki s'est félicité de l'"exécution du criminel Saddam", qui, avant de mourir a appelé les Irakiens à "rester unis" mais aussi à se méfier de la "coalition iranienne", pointant du doigt les chiites. M. al-Maliki lui a indirectement répondu en lançant un appel à la réconciliation, à l'intention des partisans de l'ancien régime dont "les mains ne sont pas tâchées de sang".  
Sourd à cet appel, le parti Baas, sunnite, au pouvoir sous Saddam Hussein, a appelé les Irakiens à "frapper sans pitié" les occupants américains et l'Iran chiite pour venger l'exécution de l'ancien président irakien, en épargnant toutefois les Irakiens, dans un communiqué diffusé samedi sur un site internet irakien.
Le dirigeant kurde Massoud Barzani s'est réjoui de l'exécution, tout en rappelant l'importance de la poursuite du procès Anfal, dans lequel l'ancien président était accusé de génocide contre les Kurdes.


Le premier ministre n'est qu'un pantin, et si il a réellement fait cette déclaration, alors c'est bien un politique.
Il serait peut-être temps qu'ils cessent effectivement de tuer leurs compatriotes et se concentrer sur les Américains.
Cela me semble quelque peu contradictoire, il se réjouit de cette exécution tout en pronant l'importance de la poursuite du procés d'Anfal, procés qui n'aura pas lieu à cause de cette exécution?

Citation:

Dans les rues, la nouvelle de l'exécution a été accueillie par une multitude de tirs de joie à Najaf, ville sainte chiite du sud de l'Irak. A Bagdad, quelques rafales ont résonné brièvement, également dans les quartiers majoritairement chiite, mais la situation semblait ensuite normale dans la ville. Pourtant, trois voitures piégées ont explosé à peu d'intervalle dans la journée à Bagdad, faisant 25 morts et 65 blessés, à Hourriya, quartier principalement chiite de la capitale. 62 personnes sont mortes samedi en Irak dans des attaques, sans que celles-ci semblent directement liées à l'exécution de l'ex-dictateur.


Une multitute, c'est faux, je n'ai vu que quelques personnes, et tous les plans était grossis, centrés, jamais une vue d'ensemble pour voir l'importance de cette multitude, ce qui veut dire qu'il n'y en avait pas, car si il y en avait eu, il y aurait eu ce genre de plan.
Pour les attaques, il y en a tellement, d'ailleurs, je tiens à préciser que l'occupation américaine durant 3 ans a fait plus de morts que Saddam pendant 20 ans.

Citation:

Israël considère que "justice a été faite", a déclaré un haut responsable de l'Etat hébreu. "Nous parlons d'un homme qui a mis le Moyen-Orient à feu et à sang à plusieurs reprises, qui a aussi utilisé des armes chimiques contre son propre peuple et qui est responsable de la mort de plusieurs milliers de personnes", a déclaré ce haut responsable sous couvert d'anonymat.


Israël n'a rien à dire, elle met le feu au Moyen-Orient depuis 50 ans, guerre après guerre, et les armes chimiques ont été fournies par les Occidentaux.

Citation:

L'Iran a pour sa part salué l'exécution de Saddam Hussein comme une "victoire des Irakiens". "Les Irakiens sont les vainqueurs, comme ils étaient les vainqueurs quand il a perdu le pouvoir", a déclaré Hamid Reza Assefi, vice-ministre iranien des affaires étrangères du pays, à majorité chiite, cité par l'agence Irna. La télévision iranienne a diffusé samedi des images des atrocités commises par le régime de l'ex-dictateur.


Mmmmh, voilà qui renforce mes convictions, mais je en dirais pas lesquelles.
 

Citation:

Pour le Hamas, cette exécution est un "assassinat politique" et "viole toutes les lois internationales", a affirmé le porte-parole du mouvement islamiste au pouvoir en Palestine, Fawzi Barhoum. A Gaza, de nombreux palestiniens se disaient indignés de la mise à mort de Saddam Hussein, samedi, pendant la célébration du pèlerinage à la Mecque et de l'Aïd, pointant la responsabilité des Américains, des Kurdes et des chiites d'Irak, ou encore celle des Iraniens et des Israéliens.  
La Libye, elle, a décidé de décréter trois jours de deuil national pour le "prisonnier de guerre Saddam Hussein", a annoncé l'agence officielle Jana. Elle a annulé les fêtes de l'Aïd.


Le Hamas a parfaitement raison, pour la Lybie, je suis désolé, je ne connais pas trop ce pays et sa politique, et c' est vrai, ce n'est pas un moyen de fuir.
 

Citation:

Pour Londres, Saddam Hussein "a payé", a déclaré la ministre britannique des affaires étrangères, Margaret Beckett, rappelant que "le gouvernement britannique ne soutient pas le recours à la peine de mort en Irak ni nulle part ailleurs". Une porte-parole de Downing Street a précisé que Mme Beckett s'était "exprimée pour le gouvernement dans son ensemble, dont le premier ministre", laissant entendre que Tony Blair ne réagirait pas en personne.  


Londres aux bottes des Américains, comme toujours, elle aussi a vendu des armes à l'Irak. Et elle avait participé à la coalition de 90, tout comme la France, et tout comme la Frace et les Etats-Unis, elle avait refusé de le destituer, car il  pouvait encore servir.


Citation:

"La France, qui plaide comme l'ensemble de ses partenaires européens pour l'abolition universelle de la peine de mort, prend acte de l'exécution de Saddam Hussein", a déclaré le ministère des affaires étrangères. Elle appelle les Irakiens à "regarder vers l'avenir et à travailler à la réconciliation et à l'unité nationale".


Par pitié, enfin des politiques ayant des *****, car là, la France est male.

Citation:

En Allemagne, le ministre délégué aux affaires étrangères Gernot Erler peut "comprendre" la satisfaction des victimes de la dictature de Saddam Hussein, après l'exécution de l'ex-raïs irakien, mais rappelle que l'Allemagne reste opposée par principe à la peine de mort.


Enfin une position claire et nette, et intelligente par dessus le marché.


Citation:

Human Rights Watch, association de défense des droits de l'homme, a condamné, dans une déclaration, la pendaison : "Saddam Hussein était responsable de terribles et nombreuses violations des droits de l'homme, mais ces actes, aussi brutaux soient-ils, ne peuvent justifier son exécution, une punition cruelle et inhumaine."


Une punition cruelle, et donc par nature humaine, car l'être humain est cruel, il serait fou de croire l'inverse, il suffit de voir comment tourne le monde.

Citation:

C'est une "nouvelle tragique" a estimé pour sa part le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican. "Il y a un risque qu'elle alimente l'esprit de vengeance et sème de nouvelles violences", a-t-il estimé.


Depuis quand la violence dérange-t-elle le Vatican, depuis qu'il n'a plus de pouvoir et est donc obligé de faire els yeux doux pour avoir des fidèles?

Citation:

Même réaction du côté de Moscou où le représentant du comité des relations internationales de la chambre haute du Parlement russe, Mikhaïl Marguelov estime que l'exécution de Saddam Hussein "va provoquer une nouvelle spirale" de violence. Elle "va déstabiliser la situation non seulement en Irak mais dans toute la région du Golfe", a ajouté un député de la Douma (chambre basse), Leonid Sloutski, cité par l'agence Itar-Tass.


Encore une déclaration intelligente.


Citation:

En 1988, il n'a pas hésité à utiliser des armes chimiques contre les Kurdes d'Haladja, et ce forfait n'est qu'un exemple parmi les horreurs qu'il a infligées à cette communauté. Il a déclenché en 1980, contre l'Iran, une guerre qui a fait des centaines de milliers de victimes. Il est vrai que, à l'époque, il pouvait se prévaloir du soutien des Occidentaux, qui voyaient en lui un rempart contre le fondamentalisme chiite. En 1990, il a envahi son petit mais riche voisin koweïtien, provoquant la première guerre du Golfe.


Hahahaha, rempart contre les Chiites, entre autres, car il était surtout un pantin.

Citation:

Sa culpabilité ne fait aucun doute. Cette conviction explique certainement qu'une majorité d'Européens, sauf en Italie, approuve l'exécution de Saddam, selon les sondages d'opinion.
Beaucoup d'Irakiens réclamaient la mort de celui qui fit régner la terreur dans leur pays.


Sa culpabilité, certe, pour le sondage, je n'y crois pas une seconde, et même si l'avis des européens était le contraire, car il est impossible de recueillir des avis si rapidement.
Pour les Irakiens, faux, beaucoups savaient que cela n'allait qu'empirer la situation déjà chaotique.
 
 -  - - - -  
DISCUSSION:
 
 
Citation:

C’est à mon avis, exemplaire et primordial de pendre un dictateur, comme on a jadis pendu les bourreaux nazis, et je pense que ceux qui ne sont pas d’accord portent atteinte aux droits des tués et des génocidés, en refusant de porter la seule justice possible à un génocidaire patenté.


Pour Nuremberg aussi, ce n'était qu'une mascarade, toujours aux noms des victimes, évidemment, mais les Anglais savaient pertinamment, et donc par conséquent l'ensemble des alliés, l'existence des camps de la mort et de leurs activités, et pas la peine de dire que c'est faux, c'est le gouvernement Anglais lui-même qui a permis l'accès à ces archives, et je vous rappelle que Churchill disait de Hitler avant la seconde guerre mondiale et ses velléités déclarées, que c'était un chef d'Etat et qu'il fallait le respecter en tant que tel.
Les Américains ont vendu des armes et des matières premières aux nazis avant et pendant la seconde guerre mondiale, grâce à un ingénieux système de holding via la Suisse, et c'est dans les comptes de Ford ainsi que dans les comptes des banques Suisses, banques ayant elle-même financé le parti Nazi.
En somme, les victimes là-dedans, ne servent qu'à nous donner bonne conscience comme toujours.


Citation:

Que se passe-t-il avec les dictateurs qui ne sont pas mis à mort, et qui sont gardés en prison ?


Je veux des noms, voilà un scoop, des dictateurs en prison? Où, Où sont donc ces animaux aussi rares que les dodos?

Citation:

Là est le problème politique, qui donne raison à la peine de mort:
En effet, les génocidaires qui ont étés mis en prison ont crées de tout temps un courant de sympathie et de défense. De plus, ces mouvements ont de réelles origines politiques, et leur humanisme n'est que de façade.


C'est bien vrai, des gens en prison animent un courant de sympathie alimenté par la pitié, mais lorsqu'ils sont morts, on peut aisément les transformer en martyre.

Citation:

Des comités réclamant la libération de ces bourreaux, pour des raisons humanitaires, ont étés créés  pour des génocidaires nazis ou fascistes, et ces comités ont eux des millions pour leur propagande, réussissant à retourner l'opinion de beaucoup de monde. Puis ensuite, ils ont proclamés que ces chefs nazis étaient en fait innocents (manifestations internationales "libérez Rudolf Hess (chef nazi), puis plus tard, sur la base de revendication humanistes, des manifestations proclamant : «  il est innocent", par exemple): ces opérations sont bien de la propagande politique.


Tout comme leurs exécutions.


Citation:

Qu'un génocidaire soit nazi, fasciste, communiste, athée ou islamiste radical, ce sont avant tout des génocidaires désirant réduire des peuples  en bouillie pour des raisons fallacieuses.


Ayez la décence de rajouter aux nombres des génocidaires: chrétiens et juifs, en effet, les Allemands étaient protestants, ainsi que les Polonais catholiques, les Russes Orthodoxes, et les Juifs juifs (Palestine, génocide qui ne dit pas son nom). Vous avez raison, mais vous oubliez de dire que chaque dictature dans le monde est soutenue par l'Occident, mais chuuut...


Citation:

Je suis POUR la peine de mort aux génocidaires, à ceux qui décident, comme but déclaré et ouvertement, de tuer des civils innocents. Je pense qu’il faut également châtier les chefs de groupements extrémistes terroristes, comme les chefs du Hamas, du Hezbollah et le président iranien, pour apologie de génocide, et les mettre en prison avant qu’ils n’appliquent complètement ce qu’ils déclarent ouvertement vouloir faire.  


Faux, ni le Hamas ni le Hezbollah ne sont des terroristes, et il en va de même pour le président Iranien, ceux qui sont contres nous sont toujours traités de terroristes, est-ce donc ça la démocratie? Ceux qui se défendent et se battent pour leurs terres et leur peuple sont aussi traités de terroristes, ceux qui veulent leur indépendance aussi.


Citation:

Il fallait également arrêter et pendre Franco et Pinochet.


Pinochet a été mis en place par la C.I.A., il a succédé à Aliende, qui a essayé de faire quelque chose pour son peuple, mais cela ne plaisait pas à Washington, ils ont donc commencer par lui mettre des bâtons dans les roues, puis l'ont tuer, crois-moi, Pinochet n'aurait jamais été jugé, et si ça avait été le cas, il aurait été exécuté comme Saddam, avant d'avoir eut le temps de dire quoi que ce soit.
Pour Franco, sachez que les Européens avaient mis l'Espagne sous embargo, alors Franco fit appel à l'Amérique, qui lui fournit des matières premières et de la nourriture contre des bases militaires en Espagne.


Citation:

Voyons un parallèle que l’on peut faire aisément, si on ‘avait pas pendu Saddam Hussein, en voyant ce qui s’est passé avec Franco :
Extrait de presse :  
« La transition démocratique n'a pas consolidé le pardon
Espagne: 30 ans après la mort de Franco, Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice
"Espagnols, Franco est mort". En l'annonçant le 20 novembre 1975 à la télévision espagnole, Carlos Arias Navarro, chef du gouvernement, était au bord des larmes. Aujourd'hui, un bambin d'une école madrilène affirme à la radio que Franco était... "Un chanteur"! Mais contre l'oubli du passé, le socialiste Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice et de la "mémoire historique".
 
"Franco était un homme qui découvrit la France et la monnaie s'appela le franc" affirme un autre écolier au micro de la radio Cadena Ser... Trois années de guerre civile et 36 autres de dictature, la dernière d'Europe occidentale, ne perturbent pas, dans une démocratie d'à peine 30 ans, les Ibères en culottes courtes passionnés de jeux vidéo.
 
Quand ils avaient leur âge, leurs grands-parents apprenaient par cœur dans les manuels scolaires cette description du "généralissime" Franco: "Militaire d'une histoire très brillante, paré des excellentes vertus de la race, notre Caudillo [chef] fut un don de la providence pour unir toutes les volontés et conduire la patrie de triomphe en triomphe, la sauvant des griffes du marxisme pour la mettre sur le chemin de sa grandeur future".


Et? C'est comme dans toutes les dictatures, un culte de la personnalité et une ignorance et une inculture savemment organisée par l'Etat, d'ailleurs, réfléchissez à ça, aux etats-Unis, une exposition sur Hiroshima et Nagazaki a été interdite sous prétexte que cela offensait l'honneur de l'Amérique.
Sachez qu'aux Etats-Unis, on apprend aux enfants une chanson qui dit que les Etats-Unis sont la civilisation la plus aboutie, que tout le monde y est heureux, et que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
Quant à l'inculture des Américains...
 
CONCLUSION :


Citation:

Si la justice ne s’applique pas sur les grands dictateurs et génocidaires, aucune justice n’est rendue aux gens assassinés.
 La peine capitale est donc la seule option possible, CQFD.


La peine capitale étant une décision de justice, à partir du moment où elle ne s'applique pas aux dictateurs et génocidaires (la justice), ils continuent à ne courir aucun risque, et je veux pour preuve, au Chili, durant tout le règne de Pinochet, la peine de mort existait, cela n'a pas empêcher qu'il n'a pas été condamné une seule fois, par contre, elle lui a bien servi, car elle lui a permis d'exécuter tous ses opposants politiques avec le soutien de l'Oncle Sam.

Citation:

De même, qu’on n’ait pas réussi à mettre la main sur Adolf Hitler et à le pendre, cela amène les enfants allemands à dire « Hitler ? Connais pas ! » et à des mouvements nazis de ressurgir, en Allemagne ou en Russie ( !), pleurnichant sur leur héros déchu.


FAUX, COMPLETEMENT FAUX, les Allemands assument parfaitement leur passé, ils en ont juste marre qu'on leur casse els oreilles avec ce qu'ils n'ont pas commis (je parle de ceux née après la seconde guerre mondiale ou ceux qui étaient enfant durant tout le long de la guerre).


Citation:

Et l’EUROPE (France, Allemagne, Belgique) voulait sauver la peau de Saddam Hussein à l’ONU et le conserver au pouvoir ! Tout en manipulant l’opinion publique, durant des années pour défendre la position européenne : « il ne faut pas libérer militairement l’Irak, c’est pas bien.. »


Exact, intérêts politiques européens contre intérêts politiques américains, c'est toutet arrête de dire qu'ils ont libérer l'Irak, c'est faux, ils ont juste remplacer un régime de pantins par un autre, le premier ayant fait son temps, en plus, ce n'est plus une dictature de pantins, mais une DEMOCRATIE de pantins.

Citation:

Mais si Le général de Gaulle était vivant, DeVillepin et Chirac en auraient reçu, des coups de pieds au c !!!!


N'importe quoi, ne citez donc pas un grand homme dont vous ne savez manifestement rien, car De Gaulle détestait et les Anglais, et les Américains, ne vous appropriez pas des icônes.
 
 
Citation:

Je pense, contrairement a certains groupement se disant humanistes, que la peine de mort peut être reprise comme légale au sein de la république française, pour des cas exceptionnels, comme des crimes d'enfant.


Même pas pour dans le cas d'enfant, rappelez-vous de cet innocent, Christian Rannuci, condamné à mort à cause de la presse et de la vindicte populaire, obligeant ainsi les policiers à bacler leur travail.

Citation:

J’entendais à la radio un petit monsieur bien de sa personne, soutenu par bien des gens, prétendant que cela était indécent, et qu'une république humaniste se doit d'être contre la peine de mort. Je trouve alors que la justice n'a pas ce summum de la répression nécessaire à l'échelle de valeur, indispensable à la démocratie. La référence nécessaire à l’éducation.


Malgré tout ce que vous pouvez dire, il y a bien moins de crimes maintenant que lorsqu'il y avait la peine de mort, et si actuellement il y a toute une schizophrénie pour le moindre crime, c'est parceque les gens n'y sont plus habitués, justement car vivant dans un monde très sécurisé.

Citation:

Il y a eu des luttes féroces pour la liberté d'expression, contre les injustices sociales, contre les erreurs judiciaires. Il ya eu de grandes luttes populaires contre l'esclavage des masses travailleuses majoritaires, et c'étaient de grandes réussites sociales, de beaux combats pour la liberté.
Mais on constate que certains crimes n'ont pas de punition à leurs mesures dans la justice de notre république.
Il manque le "10" de l'échelle de Richter de la justice.
Je pense qu'il faut en discuter à l'assemblée, et poser cette question aux français dans le cadre d'un référendum, et je crois que beaucoup de gens de gauche seront pour la peine de mort, dans des conditions très différentes que ce qui existait dans le passé.


Le 10 existe amplement, la perpétuité, c'est énorme, le reste de votre vie entre 4 murs, évidamment, avec les remises de peines...
Par contre, vous avez raison, une majorité de Français est pour la peine de mort.


Citation:

Il est tout à fait envisageable de discerner moralement les conditions d'une telle peine, pour des cas comme ceux ci: assassinat d'enfants dans des conditions à définir (hors accidents probables, avec preuve indéniable et sans possibilité d'erreur judiciaire, avec cruauté, avec torture ou viol), génocides et crimes contre l'humanité.


Non, ce n'est pas envisageable, tant que la presse et les foules s'en mêleront.

Citation:

Je pense que cela est un débat d'époque, et un débat important.
Même si ce débat ne remporte pas une adhésion concluante, ce que je ne crois pas, je crois qu'il est du devoir des politiciens de discuter là dessus.  
A génocide et cruauté indéniable, justice doit être faite permettant de faire trembler ceux qui seraient candidats à la recommettre.


Mais comment les faire trembler avec la peine de mort, si la justice ne s'applique pas à eux? La peine de mort étant une décision de justice. Commencez d'abord par faire en sorte que la justice s'applique aussi à eux, et je vous souhaite bonne chance.

Citation:

En, effet, remémorez-vous bien le châtiment réservé aux bourreaux nazis: on définissait, par ces pendaisons, ce qu'était la justice normale contre le crime absolu.


Si c'était vrai, si c'était effectivement de la justice, alors dîtes-moi pourquoi les grands scientifiques nazis, incluant ceux qui ont fait des expériences dans les camps de la mort, s'en sont sortis intacts et ont été recrutés, par ordre d'importance, les Etats-Unis, la Russie, l'Angleterre et la France?
Sachez que les expériences dans les camps ont été paufinées par les Américains, mais ça non plus, vous n'y croirez pas.

Citation:

Or cette valeur doit continuer à exister. Sans cette valeur, cette échelle, il ya impunité probabiliste.
L’absence de cette valeur ultime, l'absence de cet acte de justice des hommes face à ceux qui ont combattu l'espèce humaine, n'est pas envisageable.
Il faut absolument remettre cette valeur, cette échelle des valeurs humaines, cette justice obligée, dans le giron de l'humanité, parce que malgré tout les essais humanistes pour tenter de l'éliminer, nous en avons malgré tout terriblement besoin. C’est devenu une nécessité pour la démocratie même, pour la liberté de chacun de nous plus que pour la liberté de toute le monde, ce qui est fort différent.

 
Si la peine de mort est remises au gout du jour, alors ce sera à des fins politiques, uniquement.


Citation:

L'équilibre des valeurs humaines n'existe plus en France, ni dans beaucoup de pays européens.


Certainement plus qu'aux Etats-Unis, VIVE LA FRANCE, VIVE L'EUROPE.

Citation:


Beaucoup de coupables se sentent au dessus des lois. Beaucoup de mal est fait en toute impunité et même en toute innocuité et parfois légitimité individuelle proclamée et défendue, à cause de l'absence de cette échelle de valeur; à cause de l'absence de la justice ultime, parcequ'a part la prison un génocidaire n'aurait finalement de compte à rendre à personne.
 
Sans épée de Damoclès, le mal ne craint rien.


Mon Dieuuuuuu, combien de fois faudra-t-il vous dire que la justice ne s'applique pas à ces gens là, quelles que soient les peines, votre plaisoyer pour la peine de mort est ridicule et se contredit de lui-même.


 
Citation:

Quand à Saddam Hussein, ceux qui sont contre cette pendaison, font soit politiquement volontairement, soit sans aucune compréhension des problèmes politiques internationaux, l’apologie de génocides perpétrés par ce bourreau nazi, et ne défendent pas l'homme, mais plutôt l'humanisme béat et bien-pensant, ce qu'on peux appeler le puritanisme de l'humanisme "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil... l'Homme est bon.; donc on ne peux tuer personne sous couvert d'une loi ou d'une justice".


C'est vous qui êtes ignorant des logiques politiques internationales, et c'est vous qui pensez "tout lemonde il est beau, tout le monde il est gentil, à propos des Etats-Unis, et n'essayez pas de leur concéder 2 ou 3 défauts pour faire bonne mesure.

Citation:

La plupart ne défendent ce bourreau du peuple irakien, que pour des motifs de propagande politique anti-américaine primaire, et absolument pour aucune autre raison.


Tout ce que je vois ici, c'est une propagande pro-américaine primaire nourrie par l'ignorance et la haine.

Citation:

AUCUNE idéologie libertaire ni humaniste ne peux soutenir d’être contre cette exécution exemplaire et indispensable à la bonne marche de la démocratie et de la liberté humaine.


Si, ne vous croyez pas Tout-Puissant et donc en mesure d'édicter des lois universelles.

Citation:

La loi républicaine française existe, et actuellement elle a aboli la peine de mort. Dont acte. Il s'agit avant tout, dans l'esprit de la loi, d'éviter l'injustice possible, mais ne répond pas à l’injustice de la survie de l’accusé. Or il est très possible de rendre une injustice impossible, en délimitant au plus prés le cadre d'une loi sur la peine de mort, sachant qu'au résultat, une application de peine capitale ne serait qu'exceptionnelle; je pense que les gardes fous peuvent être étudiés par rapport aux lois républicaines, et que sa compatibilité peut être admise même par la gauche la plus froide à cette remise en question.


La peine de mort, c'est s'abaisser soit-même au niveau de l'assassin, c'est lui donner l'impression que son geste est compréhensible, puisque la loi en fait de même, au-delà de ces beaux motifs, la peine de mort ne changera ABSOLUMENT rien, rien du tout.

Citation:

Il faut aussi voir les cotés positifs d'un tel remaniement de la loi, depuis la baisse de la criminalité jusqu'a la création d'une valeur plus élevée de justice humaine qu'actuellement.


La criminalité a enormément baisser, comme dit précedamment

Citation:

Quand a ceux qui craignent un embrasement islamique : et bien qu’ils viennent en Europe faire la guerre ! On les y attend, et les collabos européens et français amis et défenseurs  de l’islamisme radical savent déjà ce qui les attend ! L’Europe ne se laissera pas dicter leur loi !


Ca-y-est, le stupide choc des civilisations pour faire peur, pour entretenir la peur, ne pouvez-vous donc pas laisser les gens libres?
 

Citation:

Je pense que la direction éditoriale du journal Le Monde, qui s’oppose, à la une, à la peine capitale pour le génocidaire irakien, devrait être renvoyée pour apologie de l"injustice". Explication : La pendaison de grands génocidaires est un élément important de la limite extrême de la justice, l’exemple exceptionnel pour crime contre l’humanité, donc un élément important de la démocratie.
La rédaction du journal "Le monde s'oppose donc a la justice des hommes.


Je me suis déjà expliquer, ne vais pas me répéter.
 

Citation:

La démocratie doit avoir une échelle de la justice, de la simple relaxe, jusqu'à la pendaison (ou chaise électrique, ou tout autre moyen moderne propre compatible avec les mœurs de notre société) pour les auteurs de crimes contre l’humanité ou les génocidaires de peuples.



Je me suis déjà expliquer, ne vais pas me répéter.

Citation:

Les chefs islamistes radicaux  comme les chefs et responsables d’AL Qaida, méritent ce châtiment exemplaire. C'est pourquoi leurs défenseurs politiques s'indignent de la pendaison de Saddam Hussein !



Je me suis déjà expliquer, ne vais pas me répéter.

Citation:

Si l'Iran fait exception, c'est uniquement parce que l'Irak de Saddam Hussein avait tué énormément d'iranien, se mettant en contradiction avec leur défense politique actuelle  d'un islamisme radical comportant pourtant elle même une apologie de génocide envers d'autres peuples ! C’est le serpent qui se mord la queue...



Je me suis déjà expliquer, ne vais pas me répéter.

 
Citation:

On a interdit les partis nazis en Europe, il faudrait donc aussi interdire l’appartenance a un parti ou a une idéologie islamiste radicale, au même titre de la justice.


Exact, les partis nazis sont interdits en Europe, ainsi que les sites nazis, ces pour cela que ces derniers ont trouver refuge aux Etats-Unis, qui héberge sur ses serveurs la majorité des sites pro-nazis.

Citation:

La liberté d’opinion n’est pas le droit de causer du mal à un peuple ou l’empêcher d’exister. L’islamisme radical ne peux donc pas être une opinion idéologique ni religieuse, mais un délit puni par la loi républicaine. Cela s’inscrit naturellement dans le cadre de la sécurité nationale, et est complètement compatible avec les libertés individuelles garanties par la constitution. L’islamisme radical est aussi dangereux et nuisible que le national socialisme nazi.

 

C'est sur, avec leurs dizaines de portes-avions, leurs armées derniers cris et leur économie d'ampleur mondiale, ils vont nous renverser... Si on tombe, ce sera par nous-même, et pas autrement.

Citation:

Pour moi, la pendaison de Saddam Hussein est à fêter aussi grandement que la fin de la seconde guerre mondiale, et avec autant de sentiment de justice rendue que la pendaison des bourreaux du procès de Nuremberg.



Exact, c'est sur la même échelle (les pendaisons des nazis et celle de Saddam), donc à fêter pareillement, une pure mascarade qui nie les victimes et sert à nous donner bonne conscience.
Ne comparez pas la mort d'un simple pantin à la fin de la seconde guerre mondiale, ne cherchez pas à créer un mythe, vous faîtes de la propagande.

Citation:

Certes, cela ne remet pas en vie les génocidés, ni ne couvrira les cris des enfants des opposants politiques violés et torturés dans les prisons de Saddam Hussein; mais l'humanité peur relever un peu la tète, puisqu'un dictateur ignoble a reçu la sentence et la peine qu'il méritait. Cela remet un peu de baume au cœur des peuples réduis à l'état d'objet, prouvant que tout grand qu'il soit, tout puissant qu'il soit, un coupable recevra sa punition méritée.


Bien, j'attends alors impatiamment la mise à mort de Bush et la mise sous tutelle des Etas-Unis comme plus grands despotes de la planète, pire dictateur et coupable de millions de morts.


Citation:

je sais que depuis hier, en Irak des gens prient et pleurent de joie parceque justice leur a été faite.
Je m'associe a tout les musulmans qui pleurent leurs familles tombées sous les armes de Saddam hussein et leurs complices.


Vous le savez grâce à CNN et la Fox?
Vous ne vous associez avec les musulmans que lorsque cela vous arrange.
 

Citation:

Que chacun se souvienne que jacques Chirac et Dominique de Villepin ont tentés d'empêcher de libérer le peuple Irakien, militairement à l'ONU pour des raisons politiques. que chacun juge cette action ( .. ) gouvernementale selon son propre jugement.


Non, ils ont simplement défendu leurs intérêts, tout comme els Etats-Unis.


Citation:

je ne sais plus comment on juge un militaire refusant d'aller au combat quand il faut se battre pour sauver des vies humaines ....rapellez le moi ?


Eh bien, si je me souviens bien, actuellemnt, en France, il est dégradé et va en prison.


CONCLUSION: Vous n'êtes qu'un ignorant.

Je sais que les Etats-Unis se comportent comme toute grande puissance, ne croyez-pas que la France fait mieux, elle le fait juste à son échelle, mais les Américains le font avec crasse et un retour au Moyen-Âge.

P.S.: désolé pour les posts précédents mais sans faire exprès en appuyant sur une touche je les ait envoyés inachevés.

n°287144
Profil sup​primé
Posté le 31-12-2006 à 15:30:58  
 


George W. Bush par exemple ?

n°287195
Pivoine20
Posté le 31-12-2006 à 16:39:41  profil
 

Vous devez être hereux ce soir! Vous avez pendu comme un chien un arabe hier.
Le Raïs Saddam Hosseïn a été jugé pour soit disant 140 morts, un acte abjecte oui, mais un acte réalisé par son cousin appellé le chimiste depuis ce sinistre massacre. Saddam l'avait éloigné depuis ce massacre. Saddam a envahi le Kuwaït certe, mais c'est parcequ'il fut un temps ou les pseudoarabes agent des américain que sont les responsable kuwaitien ont dit fort dans leur médias qu'ils pouvaient avoir une irakienne une nuit pour 10 dinars! ça a mis Saddam hors de lui et il est parti leur donner une bonne leçon pour 10 dinars! Tout arabe n'aime pas qu'on salisse l'honneur d'une femme arabe. Cela vous semble un peu bizare cette réaction et façon de penser! Mais croyez moi ce qu'avait dit un responsable kuwaitien était une insulte grave qui peut être ne mérite pas une guerre et tout ces kuwaitien qui disaient acheter une irakienne pour 10 dianrs la nuit et la jeter ensuite. Mais pour un arabe c'est très grave! Pour une culture occidentale, cela semble absure certe. Mais c'est comme ça! on ne salit pas l'honneur de nos femmes sans attendre un retour de bâton.
Saddam a été condamné pour avoir tué Mouktada Sadr! Mais qui est cet opposant qui ne risque pas sa tête s'il était pris à forniquer avec l'ennemi. De Gaulle lui même avait fusillé des membres de l'OAS qui se sont attaqué à lui et leur comandiataires.
Mais bon cet été seulement Olmert a tué 10 fois plus de libanais que ne l'auvait fait soit disant Saddam et Charone n'en parlons meme pas.
Mais bon ceux là ayant acheté les médias de l'occident et ayant à leur service les usa, ceux là ne risquent rien ...
Saddam a été pendu comme un chien devant la planète entière. Ce que retiendra le monde arabe et musulman c'est que des fonctionnaires des américains et dont américain ont pendu un ¨Raïs Arabe comme un chien et cela n'est pas bon pour l'avenir. Pour celui qui a ouvert ce topic, toujours dans le même camp, traitant vos ennemis de dictateurs terroristes et vous des enfants de choeur! meme s'il y eu des libanais morts cet été, meme s'il y eu Sabra et Chatila  et tant d'autre Sabra et Chatila. Enfin les gens ne sont pas borgne pour voir votre sinistre dessein! Vous pouvez la jouer mais plus maintenant. Les gens ouvrent les yeux. Depuis peu, mais ils ouvrent les yeux comme meme  

n°287245
Profil sup​primé
Posté le 31-12-2006 à 17:47:33  
 

stratiotes a écrit :

Bien, ce texte me semble interressant, j'espère donc que vous allez lire ma réponse, surtout que je vais prendre du temps pour ça:


Citation:

Tout d'abord, quelques données:
Pour la récente pendaison du dictateur irakien, on peut comparer les réactions selon les pays ou existent la peine de mort et ceux ou n'y en a pas, et voir que cela ne calque pas avec ce qu'on pensait recueillir comme réaction.
: Ainsi des pays n'ayant pas de peine de mort peuvent l'acclamer, et des pays l'appliquant chaque jours, comme dans les terribles régimes islamiques extrémistes, décapitant des tètes chaque jour pour des motifs qui nous semblent futiles, condamnent cette pendaison.
 On en déduira, voir plus loin, que ces avis sont politiques, et n'ont pas de commune mesure avec les valeurs défendus par l’intelligentsia, ou le pouvoir décisionnaire de ces pays.


J'aimerais bien connaître les pays n'ayant pas la peine de mort et acclamant cette exécution, bien que je ne doute pas qu'il y en ait.
Tout dépend des pays, dans certains, les gens étaient contre pour des raisons humaines, dans d'autres, pour des raisons politiques, dans d'autres encore les 2 raisons.
 

Citation:

Et si l'humanisme était de rendre justice par la peine de mort quand il le faut et quand cela est nécessaire?  
Et si à contrario, la "peine de survie " allait à l'encontre de l'humanisme réclamé ?


L'humanisme, je pense que tu as raison, je pense que c'est humain de vouloir faire la peine de mort pour certaines personnes, c'est HUMAIN, néanmoins, par principe, je suis contre, car par égard pour nous, et pas pour le criminel, on ne doit se rabaiser à son niveau.
 
Mais avant d'en discuter, voyons des faits actuels comme base de discussion.
 
Citation:

Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki s'est félicité de l'"exécution du criminel Saddam", qui, avant de mourir a appelé les Irakiens à "rester unis" mais aussi à se méfier de la "coalition iranienne", pointant du doigt les chiites. M. al-Maliki lui a indirectement répondu en lançant un appel à la réconciliation, à l'intention des partisans de l'ancien régime dont "les mains ne sont pas tâchées de sang".  
Sourd à cet appel, le parti Baas, sunnite, au pouvoir sous Saddam Hussein, a appelé les Irakiens à "frapper sans pitié" les occupants américains et l'Iran chiite pour venger l'exécution de l'ancien président irakien, en épargnant toutefois les Irakiens, dans un communiqué diffusé samedi sur un site internet irakien.
Le dirigeant kurde Massoud Barzani s'est réjoui de l'exécution, tout en rappelant l'importance de la poursuite du procès Anfal, dans lequel l'ancien président était accusé de génocide contre les Kurdes.


Le premier ministre n'est qu'un pantin, et si il a réellement fait cette déclaration, alors c'est bien un politique.
Il serait peut-être temps qu'ils cessent effectivement de tuer leurs compatriotes et se concentrer sur les Américains.
Cela me semble quelque peu contradictoire, il se réjouit de cette exécution tout en pronant l'importance de la poursuite du procés d'Anfal, procés qui n'aura pas lieu à cause de cette exécution?

Citation:

Dans les rues, la nouvelle de l'exécution a été accueillie par une multitude de tirs de joie à Najaf, ville sainte chiite du sud de l'Irak. A Bagdad, quelques rafales ont résonné brièvement, également dans les quartiers majoritairement chiite, mais la situation semblait ensuite normale dans la ville. Pourtant, trois voitures piégées ont explosé à peu d'intervalle dans la journée à Bagdad, faisant 25 morts et 65 blessés, à Hourriya, quartier principalement chiite de la capitale. 62 personnes sont mortes samedi en Irak dans des attaques, sans que celles-ci semblent directement liées à l'exécution de l'ex-dictateur.


Une multitute, c'est faux, je n'ai vu que quelques personnes, et tous les plans était grossis, centrés, jamais une vue d'ensemble pour voir l'importance de cette multitude, ce qui veut dire qu'il n'y en avait pas, car si il y en avait eu, il y aurait eu ce genre de plan.
Pour les attaques, il y en a tellement, d'ailleurs, je tiens à préciser que l'occupation américaine durant 3 ans a fait plus de morts que Saddam pendant 20 ans.

Citation:

Israël considère que "justice a été faite", a déclaré un haut responsable de l'Etat hébreu. "Nous parlons d'un homme qui a mis le Moyen-Orient à feu et à sang à plusieurs reprises, qui a aussi utilisé des armes chimiques contre son propre peuple et qui est responsable de la mort de plusieurs milliers de personnes", a déclaré ce haut responsable sous couvert d'anonymat.


Israël n'a rien à dire, elle met le feu au Moyen-Orient depuis 50 ans, guerre après guerre, et les armes chimiques ont été fournies par les Occidentaux.

Citation:

L'Iran a pour sa part salué l'exécution de Saddam Hussein comme une "victoire des Irakiens". "Les Irakiens sont les vainqueurs, comme ils étaient les vainqueurs quand il a perdu le pouvoir", a déclaré Hamid Reza Assefi, vice-ministre iranien des affaires étrangères du pays, à majorité chiite, cité par l'agence Irna. La télévision iranienne a diffusé samedi des images des atrocités commises par le régime de l'ex-dictateur.


Mmmmh, voilà qui renforce mes convictions, mais je en dirais pas lesquelles.
 

Citation:

Pour le Hamas, cette exécution est un "assassinat politique" et "viole toutes les lois internationales", a affirmé le porte-parole du mouvement islamiste au pouvoir en Palestine, Fawzi Barhoum. A Gaza, de nombreux palestiniens se disaient indignés de la mise à mort de Saddam Hussein, samedi, pendant la célébration du pèlerinage à la Mecque et de l'Aïd, pointant la responsabilité des Américains, des Kurdes et des chiites d'Irak, ou encore celle des Iraniens et des Israéliens.  
La Libye, elle, a décidé de décréter trois jours de deuil national pour le "prisonnier de guerre Saddam Hussein", a annoncé l'agence officielle Jana. Elle a annulé les fêtes de l'Aïd.


Le Hamas a parfaitement raison, pour la Lybie, je suis désolé, je ne connais pas trop ce pays et sa politique, et c' est vrai, ce n'est pas un moyen de fuir.
 

Citation:

Pour Londres, Saddam Hussein "a payé", a déclaré la ministre britannique des affaires étrangères, Margaret Beckett, rappelant que "le gouvernement britannique ne soutient pas le recours à la peine de mort en Irak ni nulle part ailleurs". Une porte-parole de Downing Street a précisé que Mme Beckett s'était "exprimée pour le gouvernement dans son ensemble, dont le premier ministre", laissant entendre que Tony Blair ne réagirait pas en personne.  


Londres aux bottes des Américains, comme toujours, elle aussi a vendu des armes à l'Irak. Et elle avait participé à la coalition de 90, tout comme la France, et tout comme la Frace et les Etats-Unis, elle avait refusé de le destituer, car il  pouvait encore servir.


Citation:

"La France, qui plaide comme l'ensemble de ses partenaires européens pour l'abolition universelle de la peine de mort, prend acte de l'exécution de Saddam Hussein", a déclaré le ministère des affaires étrangères. Elle appelle les Irakiens à "regarder vers l'avenir et à travailler à la réconciliation et à l'unité nationale".


Par pitié, enfin des politiques ayant des *****, car là, la France est male.

Citation:

En Allemagne, le ministre délégué aux affaires étrangères Gernot Erler peut "comprendre" la satisfaction des victimes de la dictature de Saddam Hussein, après l'exécution de l'ex-raïs irakien, mais rappelle que l'Allemagne reste opposée par principe à la peine de mort.


Enfin une position claire et nette, et intelligente par dessus le marché.


Citation:

Human Rights Watch, association de défense des droits de l'homme, a condamné, dans une déclaration, la pendaison : "Saddam Hussein était responsable de terribles et nombreuses violations des droits de l'homme, mais ces actes, aussi brutaux soient-ils, ne peuvent justifier son exécution, une punition cruelle et inhumaine."


Une punition cruelle, et donc par nature humaine, car l'être humain est cruel, il serait fou de croire l'inverse, il suffit de voir comment tourne le monde.

Citation:

C'est une "nouvelle tragique" a estimé pour sa part le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican. "Il y a un risque qu'elle alimente l'esprit de vengeance et sème de nouvelles violences", a-t-il estimé.


Depuis quand la violence dérange-t-elle le Vatican, depuis qu'il n'a plus de pouvoir et est donc obligé de faire els yeux doux pour avoir des fidèles?

Citation:

Même réaction du côté de Moscou où le représentant du comité des relations internationales de la chambre haute du Parlement russe, Mikhaïl Marguelov estime que l'exécution de Saddam Hussein "va provoquer une nouvelle spirale" de violence. Elle "va déstabiliser la situation non seulement en Irak mais dans toute la région du Golfe", a ajouté un député de la Douma (chambre basse), Leonid Sloutski, cité par l'agence Itar-Tass.


Encore une déclaration intelligente.


Citation:

En 1988, il n'a pas hésité à utiliser des armes chimiques contre les Kurdes d'Haladja, et ce forfait n'est qu'un exemple parmi les horreurs qu'il a infligées à cette communauté. Il a déclenché en 1980, contre l'Iran, une guerre qui a fait des centaines de milliers de victimes. Il est vrai que, à l'époque, il pouvait se prévaloir du soutien des Occidentaux, qui voyaient en lui un rempart contre le fondamentalisme chiite. En 1990, il a envahi son petit mais riche voisin koweïtien, provoquant la première guerre du Golfe.


Hahahaha, rempart contre les Chiites, entre autres, car il était surtout un pantin.

Citation:

Sa culpabilité ne fait aucun doute. Cette conviction explique certainement qu'une majorité d'Européens, sauf en Italie, approuve l'exécution de Saddam, selon les sondages d'opinion.
Beaucoup d'Irakiens réclamaient la mort de celui qui fit régner la terreur dans leur pays.


Sa culpabilité, certe, pour le sondage, je n'y crois pas une seconde, et même si l'avis des européens était le contraire, car il est impossible de recueillir des avis si rapidement.
Pour les Irakiens, faux, beaucoups savaient que cela n'allait qu'empirer la situation déjà chaotique.
 
 -  - - - -  
DISCUSSION:
 
 
Citation:

C’est à mon avis, exemplaire et primordial de pendre un dictateur, comme on a jadis pendu les bourreaux nazis, et je pense que ceux qui ne sont pas d’accord portent atteinte aux droits des tués et des génocidés, en refusant de porter la seule justice possible à un génocidaire patenté.


Pour Nuremberg aussi, ce n'était qu'une mascarade, toujours aux noms des victimes, évidemment, mais les Anglais savaient pertinamment, et donc par conséquent l'ensemble des alliés, l'existence des camps de la mort et de leurs activités, et pas la peine de dire que c'est faux, c'est le gouvernement Anglais lui-même qui a permis l'accès à ces archives, et je vous rappelle que Churchill disait de Hitler avant la seconde guerre mondiale et ses velléités déclarées, que c'était un chef d'Etat et qu'il fallait le respecter en tant que tel.
Les Américains ont vendu des armes et des matières premières aux nazis avant et pendant la seconde guerre mondiale, grâce à un ingénieux système de holding via la Suisse, et c'est dans les comptes de Ford ainsi que dans les comptes des banques Suisses, banques ayant elle-même financé le parti Nazi.
En somme, les victimes là-dedans, ne servent qu'à nous donner bonne conscience comme toujours.


Citation:

Que se passe-t-il avec les dictateurs qui ne sont pas mis à mort, et qui sont gardés en prison ?


Je veux des noms, voilà un scoop, des dictateurs en prison? Où, Où sont donc ces animaux aussi rares que les dodos?

Citation:

Là est le problème politique, qui donne raison à la peine de mort:
En effet, les génocidaires qui ont étés mis en prison ont crées de tout temps un courant de sympathie et de défense. De plus, ces mouvements ont de réelles origines politiques, et leur humanisme n'est que de façade.


C'est bien vrai, des gens en prison animent un courant de sympathie alimenté par la pitié, mais lorsqu'ils sont morts, on peut aisément les transformer en martyre.

Citation:

Des comités réclamant la libération de ces bourreaux, pour des raisons humanitaires, ont étés créés  pour des génocidaires nazis ou fascistes, et ces comités ont eux des millions pour leur propagande, réussissant à retourner l'opinion de beaucoup de monde. Puis ensuite, ils ont proclamés que ces chefs nazis étaient en fait innocents (manifestations internationales "libérez Rudolf Hess (chef nazi), puis plus tard, sur la base de revendication humanistes, des manifestations proclamant : «  il est innocent", par exemple): ces opérations sont bien de la propagande politique.


Tout comme leurs exécutions.


Citation:

Qu'un génocidaire soit nazi, fasciste, communiste, athée ou islamiste radical, ce sont avant tout des génocidaires désirant réduire des peuples  en bouillie pour des raisons fallacieuses.


Ayez la décence de rajouter aux nombres des génocidaires: chrétiens et juifs, en effet, les Allemands étaient protestants, ainsi que les Polonais catholiques, les Russes Orthodoxes, et les Juifs juifs (Palestine, génocide qui ne dit pas son nom). Vous avez raison, mais vous oubliez de dire que chaque dictature dans le monde est soutenue par l'Occident, mais chuuut...


Citation:

Je suis POUR la peine de mort aux génocidaires, à ceux qui décident, comme but déclaré et ouvertement, de tuer des civils innocents. Je pense qu’il faut également châtier les chefs de groupements extrémistes terroristes, comme les chefs du Hamas, du Hezbollah et le président iranien, pour apologie de génocide, et les mettre en prison avant qu’ils n’appliquent complètement ce qu’ils déclarent ouvertement vouloir faire.  


Faux, ni le Hamas ni le Hezbollah ne sont des terroristes, et il en va de même pour le président Iranien, ceux qui sont contres nous sont toujours traités de terroristes, est-ce donc ça la démocratie? Ceux qui se défendent et se battent pour leurs terres et leur peuple sont aussi traités de terroristes, ceux qui veulent leur indépendance aussi.


Citation:

Il fallait également arrêter et pendre Franco et Pinochet.


Pinochet a été mis en place par la C.I.A., il a succédé à Aliende, qui a essayé de faire quelque chose pour son peuple, mais cela ne plaisait pas à Washington, ils ont donc commencer par lui mettre des bâtons dans les roues, puis l'ont tuer, crois-moi, Pinochet n'aurait jamais été jugé, et si ça avait été le cas, il aurait été exécuté comme Saddam, avant d'avoir eut le temps de dire quoi que ce soit.
Pour Franco, sachez que les Européens avaient mis l'Espagne sous embargo, alors Franco fit appel à l'Amérique, qui lui fournit des matières premières et de la nourriture contre des bases militaires en Espagne.


Citation:

Voyons un parallèle que l’on peut faire aisément, si on ‘avait pas pendu Saddam Hussein, en voyant ce qui s’est passé avec Franco :
Extrait de presse :  
« La transition démocratique n'a pas consolidé le pardon
Espagne: 30 ans après la mort de Franco, Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice
"Espagnols, Franco est mort". En l'annonçant le 20 novembre 1975 à la télévision espagnole, Carlos Arias Navarro, chef du gouvernement, était au bord des larmes. Aujourd'hui, un bambin d'une école madrilène affirme à la radio que Franco était... "Un chanteur"! Mais contre l'oubli du passé, le socialiste Zapatero rouvre les blessures au nom de la justice et de la "mémoire historique".
 
"Franco était un homme qui découvrit la France et la monnaie s'appela le franc" affirme un autre écolier au micro de la radio Cadena Ser... Trois années de guerre civile et 36 autres de dictature, la dernière d'Europe occidentale, ne perturbent pas, dans une démocratie d'à peine 30 ans, les Ibères en culottes courtes passionnés de jeux vidéo.
 
Quand ils avaient leur âge, leurs grands-parents apprenaient par cœur dans les manuels scolaires cette description du "généralissime" Franco: "Militaire d'une histoire très brillante, paré des excellentes vertus de la race, notre Caudillo [chef] fut un don de la providence pour unir toutes les volontés et conduire la patrie de triomphe en triomphe, la sauvant des griffes du marxisme pour la mettre sur le chemin de sa grandeur future".


Et? C'est comme dans toutes les dictatures, un culte de la personnalité et une ignorance et une inculture savemment organisée par l'Etat, d'ailleurs, réfléchissez à ça, aux etats-Unis, une exposition sur Hiroshima et Nagazaki a été interdite sous prétexte que cela offensait l'honneur de l'Amérique.
Sachez qu'aux Etats-Unis, on apprend aux enfants une chanson qui dit que les Etats-Unis sont la civilisation la plus aboutie, que tout le monde y est heureux, et que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
Quant à l'inculture des Américains...
 
CONCLUSION :


Citation:

Si la justice ne s’applique pas sur les grands dictateurs et génocidaires, aucune justice n’est rendue aux gens assassinés.
 La peine capitale est donc la seule option possible, CQFD.


La peine capitale étant une décision de justice, à partir du moment où elle ne s'applique pas aux dictateurs et génocidaires (la justice), ils continuent à ne courir aucun risque, et je veux pour preuve, au Chili, durant tout le règne de Pinochet, la peine de mort existait, cela n'a pas empêcher qu'il n'a pas été condamné une seule fois, par contre, elle lui a bien servi, car elle lui a permis d'exécuter tous ses opposants politiques avec le soutien de l'Oncle Sam.

Citation:

De même, qu’on n’ait pas réussi à mettre la main sur Adolf Hitler et à le pendre, cela amène les enfants allemands à dire « Hitler ? Connais pas ! » et à des mouvements nazis de ressurgir, en Allemagne ou en Russie ( !), pleurnichant sur leur héros déchu.


FAUX, COMPLETEMENT FAUX, les Allemands assument parfaitement leur passé, ils en ont juste marre qu'on leur casse els oreilles avec ce qu'ils n'ont pas commis (je parle de ceux née après la seconde guerre mondiale ou ceux qui étaient enfant durant tout le long de la guerre).


Citation:

Et l’EUROPE (France, Allemagne, Belgique) voulait sauver la peau de Saddam Hussein à l’ONU et le conserver au pouvoir ! Tout en manipulant l’opinion publique, durant des années pour défendre la position européenne : « il ne faut pas libérer militairement l’Irak, c’est pas bien.. »


Exact, intérêts politiques européens contre intérêts politiques américains, c'est toutet arrête de dire qu'ils ont libérer l'Irak, c'est faux, ils ont juste remplacer un régime de pantins par un autre, le premier ayant fait son temps, en plus, ce n'est plus une dictature de pantins, mais une DEMOCRATIE de pantins.

Citation:

Mais si Le général de Gaulle était vivant, DeVillepin et Chirac en auraient reçu, des coups de pieds au c !!!!


N'importe quoi, ne citez donc pas un grand homme dont vous ne savez manifestement rien, car De Gaulle détestait et les Anglais, et les Américains, ne vous appropriez pas des icônes.
 
 
Citation:

Je pense, contrairement a certains groupement se disant humanistes, que la peine de mort peut être reprise comme légale au sein de la république française, pour des cas exceptionnels, comme des crimes d'enfant.


Même pas pour dans le cas d'enfant, rappelez-vous de cet innocent, Christian Rannuci, condamné à mort à cause de la presse et de la vindicte populaire, obligeant ainsi les policiers à bacler leur travail.

Citation:

J’entendais à la radio un petit monsieur bien de sa personne, soutenu par bien des gens, prétendant que cela était indécent, et qu'une république humaniste se doit d'être contre la peine de mort. Je trouve alors que la justice n'a pas ce summum de la répression nécessaire à l'échelle de valeur, indispensable à la démocratie. La référence nécessaire à l’éducation.


Malgré tout ce que vous pouvez dire, il y a bien moins de crimes maintenant que lorsqu'il y avait la peine de mort, et si actuellement il y a toute une schizophrénie pour le moindre crime, c'est parceque les gens n'y sont plus habitués, justement car vivant dans un monde très sécurisé.

Citation:

Il y a eu des luttes féroces pour la liberté d'expression, contre les injustices sociales, contre les erreurs judiciaires. Il ya eu de grandes luttes populaires contre l'esclavage des masses travailleuses majoritaires, et c'étaient de grandes réussites sociales, de beaux combats pour la liberté.
Mais on constate que certains crimes n'ont pas de punition à leurs mesures dans la justice de notre république.
Il manque le "10" de l'échelle de Richter de la justice.
Je pense qu'il faut en discuter à l'assemblée, et poser cette question aux français dans le cadre d'un référendum, et je crois que beaucoup de gens de gauche seront pour la peine de mort, dans des conditions très différentes que ce qui existait dans le passé.


Le 10 existe amplement, la perpétuité, c'est énorme, le reste de votre vie entre 4 murs, évidamment, avec les remises de peines...
Par contre, vous avez raison, une majorité de Français est pour la peine de mort.


Citation:

Il est tout à fait envisageable de discerner moralement les conditions d'une telle peine, pour des cas comme ceux ci: assassinat d'enfants dans des conditions à définir (hors accidents probables, avec preuve indéniable et sans possibilité d'erreur judiciaire, avec cruauté, avec torture ou viol), génocides et crimes contre l'humanité.


Non, ce n'est pas envisageable, tant que la presse et les foules s'en mêleront.

Citation:

Je pense que cela est un débat d'époque, et un débat important.
Même si ce débat ne remporte pas une adhésion concluante, ce que je ne crois pas, je crois qu'il est du devoir des politiciens de discuter là dessus.  
A génocide et cruauté indéniable, justice doit être faite permettant de faire trembler ceux qui seraient candidats à la recommettre.


Mais comment les faire trembler avec la peine de mort, si la justice ne s'applique pas à eux? La peine de mort étant une décision de justice. Commencez d'abord par faire en sorte que la justice s'applique aussi à eux, et je vous souhaite bonne chance.

Citation:

En, effet, remémorez-vous bien le châtiment réservé aux bourreaux nazis: on définissait, par ces pendaisons, ce qu'était la justice normale contre le crime absolu.


Si c'était vrai, si c'était effectivement de la justice, alors dîtes-moi pourquoi les grands scientifiques nazis, incluant ceux qui ont fait des expériences dans les camps de la mort, s'en sont sortis intacts et ont été recrutés, par ordre d'importance, les Etats-Unis, la Russie, l'Angleterre et la France?
Sachez que les expériences dans les camps ont été paufinées par les Américains, mais ça non plus, vous n'y croirez pas.

Citation:

Or cette valeur doit continuer à exister. Sans cette valeur, cette échelle, il ya impunité probabiliste.
L’absence de cette valeur ultime, l'absence de cet acte de justice des hommes face à ceux qui ont combattu l'espèce humaine, n'est pas envisageable.
Il faut absolument remettre cette valeur, cette échelle des valeurs humaines, cette justice obligée, dans le giron de l'humanité, parce que malgré tout les essais humanistes pour tenter de l'éliminer, nous en avons malgré tout terriblement besoin. C’est devenu une nécessité pour la démocratie même, pour la liberté de chacun de nous plus que pour la liberté de toute le monde, ce qui est fort différent.

 
Si la peine de mort est remises au gout du jour, alors ce sera à des fins politiques, uniquement.


Citation:

L'équilibre des valeurs humaines n'existe plus en France, ni dans beaucoup de pays européens.


Certainement plus qu'aux Etats-Unis, VIVE LA FRANCE, VIVE L'EUROPE.

Citation:


Beaucoup de coupables se sentent au dessus des lois. Beaucoup de mal est fait en toute impunité et même en toute innocuité et parfois légitimité individuelle proclamée et défendue, à cause de l'absence de cette échelle de valeur; à cause de l'absence de la justice ultime, parcequ'a part la prison un génocidaire n'aurait finalement de compte à rendre à personne.
 
Sans épée de Damoclès, le mal ne craint rien.


Mon Dieuuuuuu, combien de fois faudra-t-il vous dire que la justice ne s'applique pas à ces gens là, quelles que soient les peines, votre plaisoyer pour la peine de mort est ridicule et se contredit de lui-même.


 
Citation:

Quand à Saddam Hussein, ceux qui sont contre cette pendaison, font soit politiquement volontairement, soit sans aucune compréhension des problèmes politiques internationaux, l’apologie de génocides perpétrés par ce bourreau nazi, et ne défendent pas l'homme, mais plutôt l'humanisme béat et bien-pensant, ce qu'on peux appeler le puritanisme de l'humanisme "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil... l'Homme est bon.; donc on ne peux tuer personne sous couvert d'une loi ou d'une justice".


C'est vous qui êtes ignorant des logiques politiques internationales, et c'est vous qui pensez "tout lemonde il est beau, tout le monde il est gentil, à propos des Etats-Unis, et n'essayez pas de leur concéder 2 ou 3 défauts pour faire bonne mesure.

Citation:

La plupart ne défendent ce bourreau du peuple irakien, que pour des motifs de propagande politique anti-américaine primaire, et absolument pour aucune autre raison.


Tout ce que je vois ici, c'est une propagande pro-américaine primaire nourrie par l'ignorance et la haine.

Citation:

AUCUNE idéologie libertaire ni humaniste ne peux soutenir d’être contre cette exécution exemplaire et indispensable à la bonne marche de la démocratie et de la liberté humaine.


Si, ne vous croyez pas Tout-Puissant et donc en mesure d'édicter des lois universelles.

Citation:

La loi républicaine française existe, et actuellement elle a aboli la peine de mort. Dont acte. Il s'agit avant tout, dans l'esprit de la loi, d'éviter l'injustice possible, mais ne répond pas à l’injustice de la survie de l’accusé. Or il est très possible de rendre une injustice impossible, en délimitant au plus prés le cadre d'une loi sur la peine de mort, sachant qu'au résultat, une application de peine capitale ne serait qu'exceptionnelle; je pense que les gardes fous peuvent être étudiés par rapport aux lois républicaines, et que sa compatibilité peut être admise même par la gauche la plus froide à cette remise en question.


La peine de mort, c'est s'abaisser soit-même au niveau de l'assassin, c'est lui donner l'impression que son geste est compréhensible, puisque la loi en fait de même, au-delà de ces beaux motifs, la peine de mort ne changera ABSOLUMENT rien, rien du tout.

Citation:

Il faut aussi voir les cotés positifs d'un tel remaniement de la loi, depuis la baisse de la criminalité jusqu'a la création d'une valeur plus élevée de justice humaine qu'actuellement.


La criminalité a enormément baisser, comme dit précedamment

Citation:

Quand a ceux qui craignent un embrasement islamique : et bien qu’ils viennent en Europe faire la guerre ! On les y attend, et les collabos européens et français amis et défenseurs  de l’islamisme radical savent déjà ce qui les attend ! L’Europe ne se laissera pas dicter leur loi !


Ca-y-est, le stupide choc des civilisations pour faire peur, pour entretenir la peur, ne pouvez-vous donc pas laisser les gens libres?
 

Citation:

Je pense que la direction éditoriale du journal Le Monde, qui s’oppose, à la une, à la peine capitale pour le génocidaire irakien, devrait être renvoyée pour apologie de l"injustice". Explication : La pendaison de grands génocidaires est un élément important de la limite extrême de la justice, l’exemple exceptionnel pour crime contre l’humanité, donc un élément important de la démocratie.
La rédaction du journal "Le monde s'oppose donc a la justice des hommes.


Je me suis déjà expliquer, ne vais pas me répéter.
 

Citation:

La démocratie doit avoir une échelle de la justice, de la simple relaxe, jusqu'à la pendaison (ou chaise électrique, ou tout autre moyen moderne propre compatible avec les mœurs de notre société) pour les auteurs de crimes contre l’humanité ou les génocidaires de peuples.



Je me suis déjà expliquer, ne vais pas me répéter.

Citation:

Les chefs islamistes radicaux  comme les chefs et responsables d’AL Qaida, méritent ce châtiment exemplaire. C'est pourquoi leurs défenseurs politiques s'indignent de la pendaison de Saddam Hussein !



Je me suis déjà expliquer, ne vais pas me répéter.

Citation:

Si l'Iran fait exception, c'est uniquement parce que l'Irak de Saddam Hussein avait tué énormément d'iranien, se mettant en contradiction avec leur défense politique actuelle  d'un islamisme radical comportant pourtant elle même une apologie de génocide envers d'autres peuples ! C’est le serpent qui se mord la queue...



Je me suis déjà expliquer, ne vais pas me répéter.

 
Citation:

On a interdit les partis nazis en Europe, il faudrait donc aussi interdire l’appartenance a un parti ou a une idéologie islamiste radicale, au même titre de la justice.


Exact, les partis nazis sont interdits en Europe, ainsi que les sites nazis, ces pour cela que ces derniers ont trouver refuge aux Etats-Unis, qui héberge sur ses serveurs la majorité des sites pro-nazis.

Citation:

La liberté d’opinion n’est pas le droit de causer du mal à un peuple ou l’empêcher d’exister. L’islamisme radical ne peux donc pas être une opinion idéologique ni religieuse, mais un délit puni par la loi républicaine. Cela s’inscrit naturellement dans le cadre de la sécurité nationale, et est complètement compatible avec les libertés individuelles garanties par la constitution. L’islamisme radical est aussi dangereux et nuisible que le national socialisme nazi.

 

C'est sur, avec leurs dizaines de portes-avions, leurs armées derniers cris et leur économie d'ampleur mondiale, ils vont nous renverser... Si on tombe, ce sera par nous-même, et pas autrement.

Citation:

Pour moi, la pendaison de Saddam Hussein est à fêter aussi grandement que la fin de la seconde guerre mondiale, et avec autant de sentiment de justice rendue que la pendaison des bourreaux du procès de Nuremberg.



Exact, c'est sur la même échelle (les pendaisons des nazis et celle de Saddam), donc à fêter pareillement, une pure mascarade qui nie les victimes et sert à nous donner bonne conscience.
Ne comparez pas la mort d'un simple pantin à la fin de la seconde guerre mondiale, ne cherchez pas à créer un mythe, vous faîtes de la propagande.

Citation:

Certes, cela ne remet pas en vie les génocidés, ni ne couvrira les cris des enfants des opposants politiques violés et torturés dans les prisons de Saddam Hussein; mais l'humanité peur relever un peu la tète, puisqu'un dictateur ignoble a reçu la sentence et la peine qu'il méritait. Cela remet un peu de baume au cœur des peuples réduis à l'état d'objet, prouvant que tout grand qu'il soit, tout puissant qu'il soit, un coupable recevra sa punition méritée.


Bien, j'attends alors impatiamment la mise à mort de Bush et la mise sous tutelle des Etas-Unis comme plus grands despotes de la planète, pire dictateur et coupable de millions de morts.


Citation:

je sais que depuis hier, en Irak des gens prient et pleurent de joie parceque justice leur a été faite.
Je m'associe a tout les musulmans qui pleurent leurs familles tombées sous les armes de Saddam hussein et leurs complices.


Vous le savez grâce à CNN et la Fox?
Vous ne vous associez avec les musulmans que lorsque cela vous arrange.
 

Citation:

Que chacun se souvienne que jacques Chirac et Dominique de Villepin ont tentés d'empêcher de libérer le peuple Irakien, militairement à l'ONU pour des raisons politiques. que chacun juge cette action ( .. ) gouvernementale selon son propre jugement.


Non, ils ont simplement défendu leurs intérêts, tout comme els Etats-Unis.


Citation:

je ne sais plus comment on juge un militaire refusant d'aller au combat quand il faut se battre pour sauver des vies humaines ....rapellez le moi ?


Eh bien, si je me souviens bien, actuellemnt, en France, il est dégradé et va en prison.


CONCLUSION: Vous n'êtes qu'un ignorant.

Je sais que les Etats-Unis se comportent comme toute grande puissance, ne croyez-pas que la France fait mieux, elle le fait juste à son échelle, mais les Américains le font avec crasse et un retour au Moyen-Âge.

P.S.: désolé pour les posts précédents mais sans faire exprès en appuyant sur une touche je les ait envoyés inachevés.



Tu sais la sécu rembourse plus l’aspirine. sarcastic:{}

 

n°287298
Profil sup​primé
Posté le 31-12-2006 à 19:03:58  
 

Pivoine vous dites que S Hussein a été pendu devant la planète entière, je ne sais pas si cet acte a été vu par tt le monde mais je suis certaine que tt le monde ne s'est pas agglutiné pour voir ça et surtout ne croyez pas que TOUT le monde est heureux parce que si des personnes ont été heureuses de la fin de S Hussein, ce ne sont que les personnes à qui cet homme a fait du mal, enfin c'est comme ça que je le vois.

n°287299
garfunkeL1
Occident chrétien vivra !
Posté le 31-12-2006 à 19:35:26  profil
 

il ya quelques années, j'étais contre la peine de mort, par principe.
la baisse de moralité , l'augmentation de la gravité des crimes par des auteurs de plus en plus jeunes m'ont fait comprendre que la société n'avait plus certaines valeurs qui existaient auparavent. dans le cadre de ce que j'ai déja écrit, parmis les points du retour de ces valeurs essentielles, je crois bien que la peine de mort, nottament pour des chefs génocidaires, fait partie d'un ensemble de valeur perdues.

L'ancien président iranien salue l'exécution de Saddam Hussein. Hashemi Rafsandjani a affirmé que la pendaison de l'ex-dictateur irakien est une ''justice divine''. Il tenait ces propos dans un discours à l'occasion de la fête musulmane du sacrifice.
moi  je suis athée, je parlerais plutot de justice des hommes.

NONNE Années 2007 !

 

n°287309
stratiotes
Posté le 31-12-2006 à 19:53:17  profil
 




Je n'en attendais pas moins de vous, une réponse plein de crasse.

n°287335
Pivoine20
Posté le 31-12-2006 à 20:13:59  profil
 


tu ecoutes les medias bien acheté par les usuriers! Mais tu ne connais pas le monde arabe! Je sais que le dégout et la consternation y reigne en ce moment! Et jamais les américains n'auront été plus haïs que maintenant. Cet acte orchestré par certain fonctionnaires des américains n'est qu'un acte de barbarie que les américains nous ont imposé maintenant.
Saddam a executé des personnes qui ont préparé un coup d'état contre lui et pour intelligence avec ennemi! De Gaulle a fait la meme chose et tout les gens qui préparent un coup d'état s'ls ne réussissent pas à etre au pouvoir il se font executer. Moktada était complice des iraniens avec lesquels en ce temps là Saddam etait en guerre!
Charone et Olmert  ont fait bien pire et Olmert continue sa sinistre besogne mais les médias appartiennent au riches usurier riches avec l'argent de leur victimes précipité dans les dettes insurmentables

n°287592
Profil sup​primé
Posté le 01-01-2007 à 12:26:31  
 

stratiotes a écrit :

Je n'en attendais pas moins de vous, une réponse plein de crasse.




Confond pas ton logis, et le miens. whistle:{}  whistle:{}  sleep:{}  

n°287694
Beurgho ja​un
Posté le 01-01-2007 à 17:22:29  profil
 

"Je vous propose de me critiquer sur mon avis". Eh bien, je constate que votre avis est partisan et n'a absolument rien d'humaniste. Votre tentative de manipulation tente de nous entrainer derriere Israel vers une guerre des civilisations. Tout simplement ignoble et fourbe.

n°287713
garfunkeL1
Occident chrétien vivra !
Posté le 01-01-2007 à 17:36:35  profil
 

Double tu écrit des choses fausses.
Le Hamas et le Hezbollah se définissent bien comme terroristes, ils sont sur la liste internationale des mouvements terrroristes, et a ce que je sache, les juifs ni les israéliens juifs n'ont fait de massacres (ni à sabrah et shatilah (commis par des phalanges chrétiennes , et sur ordre du ministre libanais de la sécurité, à l'insu d'Israel), ni contre les territoires disputés (représailles militaires contre les organisations terroristes palestiniennes ou des activistes islamiques s'apprétant a commetre des meurtres de civils, jamais en visant ouvertement des civils innocents). Les dommages collatéraux de civils touchés par accident durant ces représailles, ne sont ni des massacres, ni des assassinats.

celà dit cette discussion s'éloigne du sujet sur la pendaison de saddam hussein et de la peine de mort. Passons.


Protestations au sein de l'AP contre la pendaison de Saddam Hussein. Plus d'un millier de Palestiniens ont défilé dimanche à Djénine en portant un pseudo-cercueil et des portraits du dictateur irakien exécuté samedi à l'aube. Ils scandaient des slogans anti-israéliens, anti-américains et anti-iraniens *. La manifestation était organisée par le Fatah.
A Hébron, des hommes armés ont tiré en l'air en brandissant eux aussi des portraits du raïs. A Bethléem, des centaines de Palestiniens ont manifesté contre la mise à mort de Saddam.


L'ancien dictateur irakien Saddam Hussein a été enterré dans son village natal d'Aouja, près de Tikrit.

*: l'iran ayant approuvé sa mise à mort.
Les positions des pays musulmasn semblent donc bien diparates, il n'y a aucun cncensus sur ce fait.
- - - - -
Dans beucoup de pays n'appliquant pas la peine de mort, et en Europe, beaucoup de gens et de politiques ont accuellis sa mise à mort avec joie.

LE REVEILLON et SADDAM HUSSEIN.
en FRANCE
Dans beaucoup de salles de fetes, des  bouchons de champagnes ont salués la  pendaison de saddam hussein.
Dans les paroisses de France, dans les salles de fetes, des cris de joie étaient scandés sur sa disparition. Discussion favorite dans les cafés de France et d'europe, on rapporte pas mal de fetes spontanées à l'annonce de sa disparition.

Dans des petites villes de France, des banquets ont étés organisés à cette occasion.
quelques exemples
Malaga Espagne. buenalmadena costa des blogs rapportent des fetes à l'occasion de sa pendaison.
Caen FRANCE des festins organisés pareillement; banlieue de LYON aussi.
Des conseillers politiques ont participés dans plusieurs villes de France à des repas.
Anderlecht BELGIQUE des fetes organisés dans les banlieues bruxelloises.
LONDRES des fetes et des photos sur le net.
ITALIE Venise  MILAN des banquets organisés pour la pendaison de Saddam Hussein.
Dans de nombreux forums en europe, on présente des photos de ces banquets spontanés.
 

n°287727
garfunkeL1
Occident chrétien vivra !
Posté le 01-01-2007 à 17:59:08  profil
 

C'est à Kout, ville chiite à 175 km au sud de Bagdad que les Irakiens ont été les plus nombreux à descendre dans la rue: près d'un millier de manifestants ont laissé éclater leur joie dans le centre de la ville. Beaucoup brandissaient des portraits du grand ayatollah Ali Sistani, la plus haute autorité religieuse chiite, et de Mohammad Sadeq Sadr, le père du chef radical chiite Moqtada Sadr, un dignitaire respecté assassiné en 1999 par le régime de Saddam Hussein.

Dans le quartier populaire chiite de Sadr city à Bagdad, bastion des milices et de Moqtada Sadr, des habitants ont défilé en brandissant une effigie de Saddam suspendue à un bâton, pour simuler la pendaison de l'ancien homme fort du pays. "C'est un jour de fête pour moi et pour tout le monde", souligne une vieille femme qui a perdu deux de ses frères et deux cousins, exécutés en 1986.


- - -
Lepen contre la pendaison de saddam hussein. JM Lepen, allié politique de saddam hussein durant la libération du peuple irakien, favorable à l'arme atomique iranienne, déclare:

"Le président Saddam Hussein n'est pas un gangster, un braqueur de banque ou un voleur de poules : c'est un chef d'Etat qui a été renversé par l'intervention d'une armée étrangère", déclare le candidat à la présidentielle.

"Son jugement par un tribunal d'exception, sa condamnation, visent sans doute à éliminer le chef de l'Etat avec lequel l'Occident a traité pendant des années", selon Jean-Marie Le Pen, qui ironise sur "Jacques Ch'Irak". "N'est-ce pas lui qui a vendu pour 120 ou 130 milliards d'armement" à ce pays, accuse le candidat FN.

Coutumier du fait, Jean-Marie Le Pen dérape, n'hésitant pas à minimiser l'ampleur des faits pour lesquels l'ancien dictateur a été jugé. "Le fait qu'on le condamne sur un incident - certes douloureux puisqu'il y a eu 120 personnes tuées - au lieu de mettre en cause l'essentiel des actions de son gouvernement, prouve qu'il s'agit là d'une basse manoeuvre politique et par conséquent d'un véritable crime", estime-t-il.

JM Lepen défend réguliérement des dictateurs dans le monde, et des partis extrémistes européens, comme le SinPa et la ligue du Nord en Italie, ou d'autres groupuscules fascistes, populistes et xénophobes.

Aprés "Les Français d'abord", c'est pour lui désormais "les islamistes d'abord", histoire de faire des voix. Ce qui déstabilise la vieille garde frontiste anti-islamique xénophobe, au bénéfice de l'extréme droite devenue pro-islamiste, sur les cendres des éxtrémistes soutenant Dieudonné ou des populistes comme josé Bové.
Il est possible qu'au vu de cette politisation ambigue du Front, le FN perde des voix aux prochaines éléctions.
 

n°287732
Profil sup​primé
Posté le 01-01-2007 à 18:07:04  
 

Bush ? pourquoi pas toxling.  hello:{}  

n°287751
garfunkeL1
Occident chrétien vivra !
Posté le 01-01-2007 à 18:23:47  profil
 

quelques avis:
Le Japon a pris acte de l'exécution de Saddam Hussein. "Il s'agit d'une décision prise par le nouveau gouvernement de l'Irak conformément à l'état de droit. Nous la respectons", a déclaré un porte-parole du ministère japonais des Affaires étrangères.

L'Australie, opposée à la peine de mort, doit cependant "respecter" la décision des autorités irakiennes, a déclaré le ministre australien des Affaires étrangères Alexander Downer. Il a estimé que le procès et les procédures d'appel avaient été "équitables".

Des pays faibles face à l'islamisme. Beaucoup de pays ne prenant pas le taureau par les cornes, et faibles quand ils subissent des attaques islamistes, ont eu peur de cerre éxécution, au lieu de montrer courage et affirmation de soi; il s'agissait là plus de peur d'attentats que d'exprimer ouvertement leur joie qui ne s'est montré qu'en comité restreint.


Un irakien vivant à Genève depuis de nombreuses années, a du fuir son pays a cause des persécutions du dictateur. Aujourd'hui, il est soulagé. :
 "je suis content que la justice soit faite".
"c'est la premiére fois qu'un tel exemple est fait dans le monde arabe"
"il fallait le faire avant la fin de l'année, c'était donc trés important"
Il pense que la pacification que cela pourra amener prendra du temps, mais arrivera (grace a cette exécution) . Depuis son éxil, il a peur d'ancien agents au service de Saddam Hussein.


Autre réaction:
-  "tout les musulmans font la fete d'Aïd el-Kébir, et moi je feterais l'éxécution de Saddam Hussein par la meme occasion"

-autre réaction "c'est navrant et négatif, cela fait la honte sur tout les musulmans, car celà tombe durant une fete musulmane" .."il aurait fallu attendre de l'éxécuter aprés d'autres procés pour tout ses autres crimes"
Les réactions sont donc mitigées, il n'ya pas d'unanimité dans le monde musulman.


 

n°287752
Pivoine20
Posté le 01-01-2007 à 18:25:16  profil
 

Le Raïs Saddam Hossein avait pour défaut d'avoir la deuxieme ressource mondiale du monde en pétrole. Pour ravir ce trésor, les américains qui le courtisaient hiers lui ont  construit des foubis immondes. Ils est loin d'être le dictateur qu'ils nous décrivent. Bush son problème est le pétrole cat l'amérique est très gourmande en pétrole.
Mais un jour la vérité se saura et Bush et ses complices seront mis devant leur responsabilité et le reste que j'ai à dire sur ce criminel tout le monde le sait.
Rira bien qui rira le dernier.

n°287757
garfunkeL1
Occident chrétien vivra !
Posté le 01-01-2007 à 18:29:43  profil
 

quelques avis négatifs:

La Jordanie a appelé samedi les Irakiens à "préserver" leur unité et exprimé l'espoir que l'exécution du président irakien déchu Saddam Hussein n'aura pas d'incidences négatives sur le pays.


L'Egypte a déploré que le président irakien déchu Saddam Hussein ait été pendu le premier jour de la fête musulmane d'al-Adha, selon le ministère égyptien des Affaires étrangères. Le choix de la date de l'exécution "n'a pas tenu compte des sentiments des musulmans et du caractère sacré de ce jour de pardon", a-t-il poursuivi.

Le président Afghan Hamid Karzaï,  a implicitement critiqué le moment de l'exécution de Saddam Hussein, à la veille de l'Aïd el-Kebir, la fête musulmane du sacrifice. "C'est un jour de joie et de réconciliation. Ce n'est pas un jour de vengeance". Pour Hamid Karzaï, cette exécution qui est "l'oeuvre du gouvernement irakien" ne devrait avoir "aucun effet" sur la situation en Afghanistan.

L'Iran a salué samedi l'exécution de l'ex-président d'Irak Saddam Hussein comme une "victoire des Irakiens", selon Hamid Reza Assefi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères. Téhéran a toutefois regretté que l'ex-dictateur ait été jugé seulement pour le massacre de Doujail.

LA Suisse déclare :" "Pour la Suisse, la peine de mort n'est pas justifiable, même pour les crimes les plus graves".

Le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, s'est réjoui samedi de la pendaison de Saddam Hussein, tout en rappelant l'importance de la poursuite du procès Anfal, dans lequel l'ancien président était poursuivi pour génocide contre les Kurdes. "Nous espérons que son exécution va ouvrir un nouveau chapitre de l'histoire de l'Irak et qu'elle marquera la fin de l'utilisation de la violence contre les civils", a-t-il déclaré.


 

n°288002
garfunkeL1
Occident chrétien vivra !
Posté le 01-01-2007 à 23:33:52  profil
 

pivoine, le pétrole irakien n'est pas primordial dans les faits discutés, par contre l'argent utilisé provenant de cette manne financiére, oui, puisque cela finançait des organisations terroristes internationales. mais ce n'est pas le sujet.
Ce qui est sur et important, c'est que le principal acte d'accusation n'est pas pétrolier ni politisé, il est humain: il a gazé des civils, torturé des gens massacré des milliers d'etres humains. ce n'est que pour ces raisons là qu'il était un dictateur, et un ennemi de l'humanité. le reste , le pétrole, la politique, ce n'est pas trop important dans la discussion sur sa pendaison, l'important est: il mérite sa peine. c'était un meurtrier.

 

n°288046
USAGER FAi​BLE
Posté le 02-01-2007 à 00:04:00  profil
 

garfunkeL1 a écrit :

pivoine, le pétrole irakien n'est pas primordial dans les faits discutés, par contre l'argent utilisé provenant de cette manne financiére, oui, puisque cela finançait des organisations terroristes internationales. mais ce n'est pas le sujet.
Ce qui est sur et important, c'est que le principal acte d'accusation n'est pas pétrolier ni politisé, il est humain: il a gazé des civils, torturé des gens massacré des milliers d'etres humains. ce n'est que pour ces raisons là qu'il était un dictateur, et un ennemi de l'humanité. le reste , le pétrole, la politique, ce n'est pas trop important dans la discussion sur sa pendaison, l'important est: il mérite sa peine. c'était un meurtrier.


 jap:{}  jap:{}
Et qu'il était majeur et vacciné. Ceci pour ceux qui disent qu'il a agi comme un pantin de ou de ....

 

n°288047
Pivoine20
Posté le 02-01-2007 à 00:14:21  profil
 

garfunkeL1 a écrit :

pivoine, le pétrole irakien n'est pas primordial dans les faits discutés, par contre l'argent utilisé provenant de cette manne financiére, oui, puisque cela finançait des organisations terroristes internationales. mais ce n'est pas le sujet.
Ce qui est sur et important, c'est que le principal acte d'accusation n'est pas pétrolier ni politisé, il est humain: il a gazé des civils, torturé des gens massacré des milliers d'etres humains. ce n'est que pour ces raisons là qu'il était un dictateur, et un ennemi de l'humanité. le reste , le pétrole, la politique, ce n'est pas trop important dans la discussion sur sa pendaison, l'important est: il mérite sa peine. c'était un meurtrier.


S'il  y a bien quelqu'un qui devrait être condamné pour crime de guerre c'est bien Charone et Olmert! L'horrible massacre de libanais cet année (aout 2006) et Sabra et Chatila dépassent de loin les soit disant crime de Saddam. Saddam n'avait fait que se défendre et défendre sa terre car les iraniens ont envoyé des centaine de mille de chaire à Canon ! Saddam n'a fait que condamner ceux qui avaient préparé un coup d'état contre lui, un coup d'état qui s'est soldé par un echec! L'Irak deuxieme réserve energétique dans le monde, voir la première car on a mis à jour que 30% du pétrole pour le moment. C'est bien la première réserve pétrolière du monde que ni les américains ni les iraniens ne veuelent lacher. Ils preferent mettre au pouvoir des khawana(traitre) à leur solde qu'ils ont eux meme placé au pouvoir. Mais l'execution de Saddam a mis en place un compte à rebourg que vous ne pouvez pas soupçoné.
Le Raïs Saddam est mort dignement!
Il est mort comme Jésus sur le Jibet sous la main de Judas

n°288181
Profil sup​primé
Posté le 02-01-2007 à 10:52:57  
 

garfunkeL1 a écrit :

Double tu écrit des choses fausses.
Le Hamas et le Hezbollah se définissent bien comme terroristes, ils sont sur la liste internationale des mouvements terrroristes, et a ce que je sache, les juifs ni les israéliens juifs n'ont fait de massacres (ni à sabrah et shatilah (commis par des phalanges chrétiennes , et sur ordre du ministre libanais de la sécurité, à l'insu d'Israel), ni contre les territoires disputés (représailles militaires contre les organisations terroristes palestiniennes ou des activistes islamiques s'apprétant a commetre des meurtres de civils, jamais en visant ouvertement des civils innocents). Les dommages collatéraux de civils touchés par accident durant ces représailles, ne sont ni des massacres, ni des assassinats.

celà dit cette discussion s'éloigne du sujet sur la pendaison de saddam hussein et de la peine de mort. Passons.


Protestations au sein de l'AP contre la pendaison de Saddam Hussein. Plus d'un millier de Palestiniens ont défilé dimanche à Djénine en portant un pseudo-cercueil et des portraits du dictateur irakien exécuté samedi à l'aube. Ils scandaient des slogans anti-israéliens, anti-américains et anti-iraniens *. La manifestation était organisée par le Fatah.
A Hébron, des hommes armés ont tiré en l'air en brandissant eux aussi des portraits du raïs. A Bethléem, des centaines de Palestiniens ont manifesté contre la mise à mort de Saddam.


L'ancien dictateur irakien Saddam Hussein a été enterré dans son village natal d'Aouja, près de Tikrit.

*: l'iran ayant approuvé sa mise à mort.
Les positions des pays musulmasn semblent donc bien diparates, il n'y a aucun cncensus sur ce fait.
- - - - -
Dans beucoup de pays n'appliquant pas la peine de mort, et en Europe, beaucoup de gens et de politiques ont accuellis sa mise à mort avec joie.

LE REVEILLON et SADDAM HUSSEIN.
en FRANCE
Dans beaucoup de salles de fetes, des  bouchons de champagnes ont salués la  pendaison de saddam hussein.
Dans les paroisses de France, dans les salles de fetes, des cris de joie étaient scandés sur sa disparition. Discussion favorite dans les cafés de France et d'europe, on rapporte pas mal de fetes spontanées à l'annonce de sa disparition.

Dans des petites villes de France, des banquets ont étés organisés à cette occasion.
quelques exemples
Malaga Espagne. buenalmadena costa des blogs rapportent des fetes à l'occasion de sa pendaison.
Caen FRANCE des festins organisés pareillement; banlieue de LYON aussi.
Des conseillers politiques ont participés dans plusieurs villes de France à des repas.
Anderlecht BELGIQUE des fetes organisés dans les banlieues bruxelloises.
LONDRES des fetes et des photos sur le net.
ITALIE Venise  MILAN des banquets organisés pour la pendaison de Saddam Hussein.
Dans de nombreux forums en europe, on présente des photos de ces banquets spontanés.



Quand tu me nomme  tu t’adresse au mauvais pseudo.
 Je n’ai rien à voir dans ton discours.
Tu fais erreur sur la personne.
Bonne année.


 

 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Précédente

Aller à :
   FORUM France 2 » Les journaux télévisés de France 2 »

DiSCUSSION: la justice, la peine de mort, SADDAM.