France2.fr
Voir le site
Deux lundis par mois, Mots croisés, Yves Calvi et ses invités reviennent sur des thèmes d'actualité, qu'ils soient sociaux, politiques, culturels ou scientifiques. Une fois l'émission terminée, continuez le débat sur ce forum...

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
 

Il y a 61 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  90  91  92  ..  151  152  153  154  155  156
Auteur Sujet :

STOP A LA TURQUIE GENOCIDAIRE

n°97491
ARARAT1
Posté le 07-01-2009 à 11:50:21  profil
 

Reprise du message précédent :


Turquie : l'arbre généalogique de Gül - I
Publié le : 07-01-2009

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org -
 En réponse aux "accusations" lancées par la député du CHP Canan Aritman qui a affirmé que le Président turc Abdullah Gül était Arménien par sa mère, le site nationaliste turc OdaTV a mis en ligne un très long article consacré à la généalogie du Président turc Abdullah Gül et basé sur une étude de Soner Yalçin (spécialiste de la question des dönmes et des Sabetistes).
Ce dernier connaît très bien l'histoire contemporaine turque et la question arménienne.
Auteur influant de plusieurs ouvrages, il travaille pour les chaînes de TV turques en tant qu'expert.
Toute sa démonstration d'arbre généalogique (préparé par la famille de Gül) vise probablement à convaincre l'opinion publique des origines turques du Président, tout en laissant certains points obscurs : ainsi on ne connaît pas la femme de l'arrière grand-père maternel de Gül (sans doute aux alentours de 1880-1915).

Autre point non résolu malgré les efforts visant à justifier les origines ethniquement "pures" du Président turc : la famille paternelle de Gül a fui la ville de Siirt en 1915.
Un autre article de OdaTV stipule que cela montre que même les Turcs avaient été obligés de bouger en 1915 et que les Arméniens n'avaient pas été les seuls à être déportés loin des zones sensibles...
Car d'après cet autre article si sa famille avait été arménienne, elle ne serait pas venue s'installer à Kayseri car elle savait qu'on y déportait les Arméniens...

L'auteur s'abstient de souligner que les ancêtres de Gül comportent des orfèvres et des bijoutiers, métiers généralement aux mains des Arméniens.

L'article, dont nous vous proposons la traduction, parle également des liens de la famille paternelle de Gül avec le parti MSP (Milli Selamet Partisi « Parti du Salut National ») - le premier parti intégriste de la République turque - dont le fondateur était Necmettin Erbakan, originaire de la ville de Sinop sur la côte de la Mer noire, et Premier ministre de Turquie de juin 1996 à juin 1997.

Certains habitants de Sinop affirment connaître les origines arméniennes de la grand-mère de Necmettin Erbakan.
Si cette information invérifiable (et qui nous est parvenue par un autre canal) se révélait exacte, elle ne manquerait pas de jeter un éclairage inattendu et cocasse sur un parti islamiste qui aurait été fondé par des Arméniens convertis de force à l'islam et dont les descendants seraient désormais les vecteurs, via l'AKP au pouvoir en Turquie, d'un islam traditionnaliste cloîtrant les femmes à la maison, au grand dam des admirateurs de Mustafa Kemal.

Rappelons que ce dernier avait parachevé l'œuvre génocidaire en pourchassant les familles arméniennes revenues en Turquie après le génocide : il a contribué ainsi à vider la Turquie d'une population arménienne qui, pour rester sur ses territoires historiques, n'avait comme choix que de se fondre dans la masse et de s'islamiser...

Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article en turc, scindé en deux parties pour vous éviter une lecture trop fastidieuse. La preuve par quatre que le Président turc est un vrai Turc... En voici la première partie.




« La mère du Président Gül est-elle Arménienne ? »

- La campagne d'excuse demandée aux Arméniens crée des remous au sein de l'Assemblée Nationale.La député du parti CHP Mme Canan ARITMAN a créé la polémique en affirmant que le Président Gül soutenait cette campagne d'excuse :
« Nous voyons bien que Gül soutient cette campagne, Gül doit être le représentant de la nation turque et non de son ethnie d'origine (Nota CVANc'est-à-dire les Améniens) ».

ARITMAN a continué ses propos en ajoutant :
« J'ai appris les origines arméniennes de la mère de M. Gül, à Izmir d'après les affirmations mêmes de son oncle maternel M. SATOGLU (spécialiste en Neurologie à l'hôpital « ATATURK Egitim Hastanesi ». Je ne me suis jamais interrogée sur les origines ethniques de qui que ce soit et nous respectons tout un chacun quelques soient ses origines.

Cependant, M. Gül étant le représentant du peuple turc et en tant que tel, il doit garantir les droits et l'honneur de la nation dont il est le Président.

Je suis en droit d'attendre d'un Président de la nation turque qu'il affirme au monde entier que le peuple et le gouvernement turc n'ont pas commis de génocide. N'ayant pas accompli son devoir, je lui fais part de mon indignation.

Après ces polémiques, il a été question des origines du Président Gül, que le journaliste Soner Yalçin avait tenté d'élucider dans son éditorial du 26 Août 2007 dans le quotidien Hürriyet. D'après l'article de Soner Yalçin, on peut scruter la généalogie du Président Gül jusqu'à 600 ans en arrière :

« De quelle origine Gül est-il vraiment ? Quels sont ses liens de parenté avec la famille Sarrafzade de Sivas ? »

Les Gül ont-ils déménagé de Siirt en cette année 1915 ? Les Gül détiennent-ils la moitié de Kayseri ?
Quels sont les liens entre Aksemseddin, le précepteur de Mehmet II le conquérant d'Istanbul et la famille des Gül ?
Qui est vraiment le Cheikh Tennuri, l'arrière-arrière-grand-père de Gül ?
Quels sont les noms célèbres parmi les cousins de Gül ?
Quels sont les points communs entre l'épouse de Gül, Mme Hayrunnisa Gül et la mère de Gül ?

Le cousin de Gül, Mehmet Celalettin SATOGLU et l'auteur du livre « L'encyclopédie de Kayseri » Abdullah SATOGLU (Nota CVAN : oncle paternel de la mère de Gül) affirme avec certitude que la généalogie de la famille maternelle de Gül remonte à plus de 600 ans.
D'ailleurs la première personne ayant fait des recherches sur la généalogie dans la famille de Gül n'est autre que l'arrière-grand-père maternel de Gül.

Avant toute chose il me semble utile de rappeler que les généalogies préparées par les familles elles mêmes devront être scrutées avec les précautions et réserves d'usage quand à l'authenticité des faits.

Venons-en au cœur du sujet après ces mises en garde.

Généalogie Maternelle de Gül :

Au départ de cette généalogie, il y a le dénommé Hüseyin Efendi dont le métier était d'être orfèvre et il était originaire de la province de Sivas.

La famille était connue sous le nom des « Courtiers » (probablement une appellation proche de prêteur sur gage, l'usure étant proscrite aux musulmans).

Hüseyin Efendi n'a eu probablement qu'un fils appelé Cheikh Ibrahim TENNURI, dont la date de naissance n'est pas connue, en revanche la date de son décès est l'an 1482.

Il est intéressant de se pencher de plus près sur la biographie de cet illustre ancêtre de Gül :
après l'école primaire Cheikh TENNURI ira étudier à ***** en étant l'élève de Mevlana Sari Yakup.
Après le décès de son maître à penser, il sera nommé comme professeur à la Medrassa de « Hunad Hatun » à Kayseri.
Quelques années plus tard, les réglements intérieurs de la Medrassa qui prévoyaient que seuls les enseignants de rite Hanéfite (Nota CVAN : une des 4 écoles de pensée dans l'islam sunnite) pouvaient enseigner, ayant été modifiés, et comme Cheikh TENNURI était de rite Chafite, il a dû démissionner.
En entendant parler de la célébrité montante du précepteur de Mehmet II, Aksemseddin, il partira à Beyparazi et deviendra membre de la confrérie Bayramiye.

Pendant 3 mois, il s'isolera du reste du monde des vivants comme ermite, s'ensuivra une formation au mysticisme soufi.

Après avoir été nommé Cheikh dans la confrérie et avoir obtenu l'autorisation de son maître, TENNURI partira fonder à Kayseri son école Soufie.

Il développera ses propres méthodes de soin de la constipation, ce qui sera en fait à l'origine de l'abandon de son nom de « ibn » Sarrafzade (Nota CVAN : en arabe « ibn » veut dire « fils de »).
Il soignait ses disciples constipés en les faisant s'asseoir sur un four chaud (four : tandoor ou tennur), on lui donnera le surnom de « Tennuri ».

Il apprendra un jour durant son enseignement une nouvelle de grande importance qui le fera partir précipitamment pour Istanbul pour être auprès de son maître Aksemseddin : la conquête d'Istanbul par Mehmet II.

3 mois après la conquête d'Istanbul, il terminera son œuvre poétique (composée de 5140 couplets) qu'il dédiera à Mehmet II « le conquérant » (cet ouvrage se trouve actuellement dans la bibliothèque Suleymaniye).
Le Sultan sera touché par ce geste et récompensera TENNURI et ses fils en faisant publier un décret les exemptant d'impôts.

Dans ses poèmes Cheikh Ibrahim Tennuri utilisera le surnom de "Asik" (Nota CVAN : prononcer Achik - équivalent à Troubadour), et il sera enterré ainsi que ses fils Cheikh Lütfullah et Cheikh Ali dans la crypte de la Mosquée « Seyh Camiisi » qu'il aura faite bâtir entre l'avenue Talas à la sortie de Kiçikapi, dans la rue qui porte son nom.

« La moitié appartient à la famille Gül : »

La généalogie de la lignée maternelle du Président Gül continue avec Cheikh Kasim le fils de Cheikh TENNURI.
La fille de Cheikh Kasim, Ayse, se mariera avec Süleyman Efendi un dignitaire religieux de l'Ouléma de Kayseri.
C'est le Cadi Bedreddin Mahmud né de l'union Ayse-Süleyman Efendi qui fera la prospérité de la famille (Nota CVAN : Cadi = juge dans la communauté musulmane).

« Le Hadj Bedreddin Mahmud » (Nota CVAN : Hadj = surnom donné au musulman ayant fait le pèlerinage à la Mecque), sera l'homme le plus riche de Kayseri.
En consultant les registres immobiliers des « Fondations » N° 966/M.1558, nous constatons que la moitié des biens immobiliers de Kayseri appartient à « Cadi Bedreddin Mahmud ».

« La famille SATOGLU »

Pour résumer, la lignée maternelle de la famille de Gül continue avec les descendants suivants : Abdülhay, Mahmud Pasa, Mustafa Efendi, Haci Pasa.

La généalogie de la famille semble plus lisible à l'avénement de la République, l'une des descendantes de la « Sarrafzade » qui est « Fatma Hanim » prendra le nom de son époux « Haci Mükremin » : SATOGLU.

Le couple Haci Mükremin-Fatma Hanim auront 5 enfants : Mustafa, Ayse, Ibrahim Nafiz, Fatma (Nanekioglu) et le Capitaine Ahmet Efendi.
La généalogie se rapproche d'Abdullah Gül.

Ibrahim Nafiz est l'arrière arrière grand-père maternel de Gül (c'est le père du grand-père de sa mère).

Nous n'avons aucune information sur l'épouse d'Ibrahim Nafiz et le couple aura 4 enfants : Mükremin, Behiye, Mehmet Ali, Merzuka.

Il n'y a aucune information sur la descendance de Behiye et Merzuka; sont –elles mortes très jeunes ou ne se sont-elles jamais mariées ?, la seule généalogie connue est la descendance masculine de la famille.

Mehmet SATOGLU (1876-1968) le père du grand père de Gül est un illustre membre de la confrérie religieuse KADIRI, comme je l'ai indiqué, c'est lui qui mettra en œuvre la généalogie familiale.

Mehmet SATOGLU se mariera deux fois, sa première épouse mettra au monde le grand-père de Gül : Ismail SATOGLU qui nommera Avediye sa fille, la future mère d'Abdullah Gül.

Ismail SATOGLU, qui était instituteur, épousera « Hatice Kadin » et ils auront 3 enfants : Ahmet, Nazif, et Avediye (Nota CVAN : la mère du Président Gül).

Faisons une pose dans la généalogie maternelle du Président Gül pour nous intéresser à la lignée paternelle.


Source : Odatv.com en date du 18 décembre 2008.

Traduction du turc : Collectif VAN - 07 janvier 2008 - 07:40 - http://www.collectifvan.org/


n°97505
Alex efe
Posté le 07-01-2009 à 14:01:02  profil
 

L'assassinat de dizaines de diplomates turcs par le terrorisme arménien de l'ASALA !

En voici quelques exemples !

http://www.diyih.gov.tr/files/ [...] itler.html

n°97627
ARARAT1
Posté le 08-01-2009 à 07:56:59  profil
 

Alex efe a écrit :

L'assassinat de dizaines de diplomates turcs par le terrorisme arménien de l'ASALA !

En voici quelques exemples !

http://www.diyih.gov.tr/files/ [...] itler.html







Vous faites de me le rappeler :

Bientôt 2 ans et un procès qui ressemble à une véritable mascarade :


May_20080528_02_00_41



HRANT DINK assassiné le 19 janvier 2007 parce que :

- Turc d'origine Arménienne !
- Journaliste, directeur du journal AGOS !
- Voulait la réconciliation Arméno-Turque !
- Voulait faire découvrir la véritable Histoire de l'Empire Ottoman et la Vérité sur la véracité du génocides Arméniens !
- Voulait faire découvrir au peuple Turc la véritable Histoire de la Turquie !


n°97628
ARARAT1
Posté le 08-01-2009 à 09:12:16  profil
 



TURQUIE

Ergenekon : Nouveau coup de filet dans les milieux nationalistes en Turquie

jeudi8 janvier 2009, par Stéphane/armenews

arton48045-308x190

La police turque a interpellé une quarantaine de personnes, dont trois généraux à la retraite, dans le cadre de l’enquête sur le groupe nationaliste clandestin Ergenekon, accusé d’avoir cherché à renverser le gouvernement, rapporte l’Agence anatolienne de presse.

Quatre-vingt-six prévenus, dont plusieurs officiers à la retraite, des hommes politiques et des avocats, comparaissent déjà en justice depuis le mois d’octobre dans cette affaire.

Ils sont accusés d’avoir préparé des assassinats et des attentats à la bombe afin de provoquer une intervention de l’armée et le renversement du gouvernement dirigé par le parti islamiste modéré AKP. L’appareil militaire, qui a démis quatre gouvernements élus au cours des cinquante dernières années, nie tout lien avec le mouvement Ergenekon.

Les arrestations de mercredi et une série de perquisitions au domicile des suspects et sur leur lieu de travail se sont produites dans six provinces du pays, dont Ankara et Istanbul, sur ordre d’une juridiction stambouliote, précise l’agence.

Les forces de l’ordre se sont refusées à tout commentaire.

Parmi les suspects interpellés figurent les généraux en retraite Kemal Yavuz, Erdal Senel et Tuncer Kilinc, ancien président du Conseil de sécurité nationale.

 Kemal Guruz, qui a dirigé le Haut Conseil de l’éducation, organe chargé de superviser les universités, compte également parmi les personnalités arrêtées, de même qu’un ancien chef de la police.

n°97629
ARARAT1
Posté le 08-01-2009 à 09:15:43  profil
 


TURQUIE

Assassinat de Hrant Dink : Deux années de prisons demandées à l’encontre du Colonel Oz et de sept autres soldats

jeudi8 janvier 2009, par Stéphane/armenews

arton48024-308x190


Suite à une enquête lancée par le Ministère des Affaires Internes, il a été conclu qu’il y avait eu des négligences dans l’assassinat de Hrant Dink. L’enquête, commencée il y a cinq mois grâce à la permission du Gouverneur de Trabzon Nuri Okutan sur le Commandant de Gendarmerie de Trabzon le Colonel Ali Oz et sept soldats s’est achevée.

La conclusion est que le Colonel Ali Oz et le Capitaine Metin Yildiz malgré avoir reçu des informations quant au projet d’assassinat des mois auparavant, n’ont rien fait et ont ensuite essayé de cacher ce fait après le meurtre de Hrant Dink en créant de faux documents.

Ainsi les officiers Huseyin Yýlmaz, Gazi Gunay et Okan Simsek, et les sergents Hacý Omer Unalýr, Veysel Sahin et Onder sont accusés de « négligence du devoir » selon l’article 257-2 du code pénal turc.

Un procès aura lieu contre les officiers qui risquent entre six mois à deux ans de prison.
 L’acte d’accusation a été envoyé à la 2ème cour criminelle de la Paix de Trabzon où sont déjà jugés l’officier Okan Simsek et le sergent Veysel Sahin pour négligence lors du meurtre de Hrant Dink.

Ces derniers avaient affirmé qu’ils avaient eu vent du complot six mois avant que le meurtre n’ait eu lieu et ont déclaré qu’ils avaient informé le Directeur des Renseignements de la Gendarmerie capitaine Metin Yldiz, qui a informé Oz. Les deux officiers ont témoigné qu’Oz n’avait fait rien en recevant cette information.



May_20080528_02_00_41



HRANT DINK assassiné le 19 janvier 2007 parce que :

- Turc d'origine Arménienne !
- Journaliste, directeur du journal AGOS !
- Voulait la réconciliation Arméno-Turque !
- Voulait faire découvrir la véritable Histoire de l'Empire Ottoman et la Vérité sur la véracité du génocides Arméniens !
- Voulait faire découvrir au peuple Turc la véritable Histoire de la Turquie !






Bientôt 2 ans...


n°97659
ARARAT1
Posté le 08-01-2009 à 11:08:02  profil
 


Sur l'Express.fr


Coup de filet dans les milieux nationalistes en Turquie

Par Reuters, publié le 07/01/2009 à 10:56 - mis à jour le 07/01/2009 à 13:37


ISTANBUL - La police turque a interpellé une quarantaine de personnes, dont trois généraux à la retraite, dans le cadre de l'enquête sur le groupe nationaliste clandestin Ergenekon, accusé d'avoir cherché à renverser le gouvernement, rapporte l'Agence anatolienne de presse.

Quatre-vingt-six prévenus, dont plusieurs officiers à la retraite, des hommes politiques et des avocats, comparaissent déjà en justice depuis le mois d'octobre dans cette affaire.

Ils sont accusés d'avoir préparé des assassinats et des attentats à la bombe afin de provoquer une intervention de l'armée et le renversement du gouvernement dirigé par le parti islamiste modéré AKP. L'appareil militaire, qui a démis quatre gouvernements élus au cours des cinquante dernières années, nie tout lien avec le mouvement Ergenekon.

Les arrestations de mercredi et une série de perquisitions au domicile des suspects et sur leur lieu de travail se sont produites dans six provinces du pays, dont Ankara et Istanbul, sur ordre d'une juridiction stambouliote, précise l'agence.

Les forces de l'ordre se sont refusées à tout commentaire.

Parmi les suspects interpellés figurent les généraux en retraite Kemal Yavuz, Erdal Senel et Tuncer Kilinc, ancien président du Conseil de sécurité nationale. Kemal Guruz, qui a dirigé le Haut Conseil de l'éducation, organe chargé de superviser les universités, compte également parmi les personnalités arrêtées, de même qu'un ancien chef de la police.

Daren Butler, version française Jean-Stéphane Brosse et Jean-Philippe Lefief

n°97660
Alex efe
Posté le 08-01-2009 à 11:26:26  profil
 

HRANT DINK assassiné le 19 janvier 2007 parce que :

- Turc d'origine Arménienne !
- Journaliste, directeur du journal AGOS !
- Voulait la réconciliation Arméno-Turque !
- Voulait faire découvrir la véritable Histoire de l'Empire Ottoman et la Vérité sur la véracité du génocides Arméniens !
- Voulait faire découvrir au peuple Turc la véritable Histoire de la Turquie !



Arrêtez d'instrumentaliser la mort de cet homme, il ne pensait pas comme vous, il ne voulait pas à tout prix que la Turquie reconnaisse le "génocide" arménien même s'il en était un fervent partisan !  C'est faux, il le disait lui-même ! Il était contre les lois mémorielles, il disait qu'à ses yeux elles ne valaient pas "cinq sous" !


http://greatvideoz.com/video/T [...] ir-blm.htm


Les propos de H.Dink sont traduits en anglais (sous-titres) . Si besoin est, je les traduirais en français !

n°97661
ARARAT1
Posté le 08-01-2009 à 11:29:27  profil
 

Suite de l'article concernant l'arbre généalogique du Président Turc




Turquie : l'arbre généalogique de Gül - II
Publié le : 08-01-2009

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org -
En réponse aux "accusations" lancées par la député du CHP Canan Aritman qui a affirmé que le Président turc Abdullah Gül était Arménien par sa mère, le site nationaliste turc OdaTV a mis en ligne un très long article consacré à la généalogie du Président turc Abdullah Gül et basé sur une étude de Soner Yalçin (spécialiste de la question des dönmes et des Sabetistes).

 Ce dernier connaît très bien l'histoire contemporaine turque et la question arménienne. Auteur influant de plusieurs ouvrages, il travaille pour les chaînes de TV turques en tant qu'expert.

 Toute sa démonstration d'arbre généalogique (préparé par la famille de Gül) vise probablement à convaincre l'opinion publique des origines turques du Président, tout en laissant certains points obscurs : ainsi on ne connaît pas la femme de l'arrière grand-père maternel de Gül (sans doute aux alentours de 1880-1915).

Autre point non résolu malgré les efforts visant à justifier les origines ethniquement "pures" du Président turc : la famille paternelle de Gül a fui la ville de Siirt en 1915. Un autre article de OdaTV stipule que cela montre que même les Turcs avaient été obligés de bouger en 1915 et que les Arméniens n'avaient pas été les seuls à être déportés loin des zones sensibles... Car d'après cet autre article si sa famille avait été arménienne, elle ne serait pas venue s'installer à Kayseri car elle savait qu'on y déportait les Arméniens...

L'auteur s'abstient de souligner que les ancêtres de Gül comportent des orfèvres et des bijoutiers, métiers généralement aux mains des Arméniens.

L'article, dont nous vous proposons la traduction, parle également des liens de la famille paternelle de Gül avec le parti MSP (Milli Selamet Partisi « Parti du Salut National ») - le premier parti intégriste de la République turque - dont le fondateur était Necmettin Erbakan, originaire de la ville de Sinop sur la côte de la Mer noire, et Premier ministre de Turquie de juin 1996 à juin 1997. Certains habitants de Sinop affirment connaître les origines arméniennes de la grand-mère de Necmettin Erbakan. Si cette information invérifiable (et qui nous est parvenue par un autre canal) se révélait exacte, elle ne manquerait pas de jeter un éclairage inattendu et cocasse sur un parti islamiste qui aurait été fondé par des Arméniens convertis de force à l'islam et dont les descendants seraient désormais les vecteurs, via l'AKP au pouvoir en Turquie, d'un islam traditionnaliste cloîtrant les femmes à la maison, au grand dam des admirateurs de Mustafa Kemal. Rappelons que ce dernier avait parachevé l'oeuvre génocidaire en pourchassant les familles arméniennes revenues en Turquie après le génocide : il a contribué ainsi à vider la Turquie d'une population arménienne qui, pour rester sur ses territoires historiques, n'avait comme choix que de se fondre dans la masse et de s'islamiser...

Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article en turc, scindé en deux parties pour vous éviter une lecture trop fastidieuse. La preuve par quatre que le Président turc est un vrai Turc... En voici la seconde partie.

« La lignée paternelle de Gül »

Nous constatons qu'il y a très peu d'informations sur les ancêtres paternels de Gül : d'après la biographie du président Gül (« Köske Gül Hârekati » auteurs : H. TECIMEN & B. BENGISU aux éditions Akis), et certains articles parus dans la presse écrite (article paru dans « Hürriyet » du 23.08.07), la famille GÜL aurait déménagé de la province de Siirt à Develi (Nota CVAN : dans la province de Kayseri).

Il est à remarquer que l'année 1915 est une période charnière en Anatolie qui a vécu de grands chamboulements.

Durant l'année 1915, à cause de leur soutien aux Russes sur le front du Caucase, les Arméniens seront déportés.
Pourquoi la famille Gül a quitté Siirt pour venir s'installer à Kayseri ? La famille s'est-elle installée à Kayseri pour fuir le front des combats et les troubles internes ? Nous savons que les troubles étaient généralisés dans tout le pays.

Le grand-père paternel Gül est né en 1927, soit 12 ans après le déménagement, et ne se souvient probablement pas des causes de ce déménagement. Il est probable que la décision de s'installer à Kayseri fut prise par l'arrière grand-père paternel Haci Abdullah Efendi.

Il est intéressant de s'intéresser à l'onomatologie (la science des noms) qui est très répandue en occident et bien négligée chez nous.

« Abdullah » signifie esclave de Dieu.
 Durant l'époque ottomane, on prénommait ainsi les enfants orphelins abandonnés. L'arrière grand-père de Gül fût-il un enfant orphelin durant une guerre ?

Il y a aussi des écrits qui démentent le déménagement de Siirt à Develi (article en date du 30.04.07 dans Aksiyon par C. Kalyoncu & l'article en date du 14.08.07 dans Zaman par S. Kurt). Il serait intéressant d'approfondir les recherches sur la généalogie paternelle pour lever les voiles du mystère.

« Le destin commun de la belle-mère et de la belle-fille »

Décryptons le mariage d'Adeviye SATOGLU et d'Ahmet Hamdi GÜL :
Le grand-père maternel de GÜL était instituteur à Yeniköy près de Torba dans la province d'IZMIR. Ses trois enfants allaient à l'école, sa fille Adeviye épousera Ahmet Hamdi, un ouvrier à l'usine d'aviation de Kayseri, avant même d'avoir terminé ses études secondaires.

Ce qu'il y avait d'intéressant dans cette union :
Les SATOGLU venaient d'un milieu aisé et riche tandis que les GÜL étaient modestes.

Adeviye en se mariant très jeune se destinait à une vie de femme au foyer. Durant leurs premières années de mariage le couple vécut dans le quartier Sahabiye dans l'appartement des SATOGLU, et Abdullah GÜL viendra au monde dans cette maison.

Bien des années plus tard Hayrünnisa Özyurt quittera le lycée « Cemerlitas kiz Lisesi » sans terminer ses études secondaires pour épouser Abdullah GÜL.
Hatice la sœur d'Abdullah GÜL connaîtra la même destinée que sa mère et sa belle-sœur (Nota CVAN : l'épouse de GÜL).

On peut continuer ainsi :
Kübra, la fille du président GÜL vient de terminer ses études et va se marier dans un mois.
Hümeyra (la nièce du président GÜL), la fille d'Hatice, a terminé ses études. Elle est fiancée et elle prépare son mariage.

On est en droit de s'interroger pour Recep Tayyip Erdogan et Abdullah Gül et les autres : ils font étudier leurs filles dans les meilleures écoles et les marient aussitôt sans même qu'elles n'entrent dans la vie active ?

Ne doit-on pas tous travailler main dans la main Homme-Femme, pour le développement et la prospérité de la Turquie ? Pourquoi nos femmes, nos filles devraient-elles être cloîtrées ?

Les enfants du premier ministre et du président de la République ne devraient-ils pas être des références pour la jeunesse de notre pays ? C'est de cela dont on devrait débattre dans notre société plutôt que la place du foulard.
Adeviye, Hayrünnisa, Hatice, Reyhan, Kübra, Hümeyra, et toutes les autres sont présentes dans la généalogie de la famille mais elles n'ont pas leur mot à dire dans la vie et les décisions.

« Les noms célèbres de la famille »

La première personne qui a été membre de l'organisation « Milli Görüs » est le frère du grand-père maternel Mehmet SATOGLU qui a été parmi les 18 membres fondateurs du MNP « Milli Nizam Partisi » (Nota CVAN : Parti de l'Ordre National) avec Necmettin Erbakan. Contrairement aux allégations parues dans les journaux ce ne fut pas le père Ahmet Hamdi Gül qui fera entrer la famille GÜL dans l'organisation « Milli Görüs » mais bien Mehmet SATOGLU.

Le père du Président Gül sera candidat malheureux aux élections législatives en 1973 sur la liste du parti MSP (Nota CVAN : Milli Selamet Partisi « Parti du Salut National »). Dans la famille SATOGLU, le cousin de la mère de GÜL, Abdurhaman SATOGLU écrira l'ouvrage : « Türkiye'de Selamet » (Nota CVAN : le Salut en Turquie) vantant les mérites du parti MSP (Nota CVAN : parti islamiste fondamentaliste).

Les familles Göbülük et Fisekcioglu, cousines des Gül, sont bijoutiers à Kayseri, exerçant ainsi le métier ancestral de la famille.

Parmi les jeunes membres de la famille, certains ont eu des ascensions fulgurantes dans le secteur privé : Fatih Gemalmaz est Directeur général de Sony-Ericsson, Cemil Satoglu est Directeur général chez l'assureur « Ankara Sigortasi ».

Parmi les cousins, certains ont les mêmes inspirations poétiques que l'illustre ancêtre Cheikh Ibrahim Tennuri, comme le grand-oncle Abdullah Satoglu, Emine Beyza Satoglu, Yüksel Gemalmaz, Hulusi Satoglu….

Sa cousine Betül Gemalmaz sera la traductrice en turc de l'auteur américaine Nancy Butler « Akilli kadinlar, Metroseksüel erkekler »
(Nota CVAN - traduction probable en anglais : Smart Women, Metrosexual men).

Dans la famille, on trouve des critiques de cinéma tel que Murat Mihçioglu qui a écrit des critiques de films dans les magazines "Esquire", "Altyazi", "Antrak", tout en poursuivant des études universitaires.

La nièce de Gül, Hümeyra Tekelioglu,(Nota CVAN : la fille de sa sœur Hatice) a écrit des essais dans les magazines « Turuncu » et « Patika ».

Parmi les membres de la famille de Gül, certains poursuivent des carrières universitaires à commencer par l'oncle maternel, le professeur docteur Ahmet Satoglu, le docteur Fehime Benli, le docteur Bilal Eryilmaz, le docteur Yüksel Gemalmaz, Mehmet Mirat Satoglu.

Certains membres de sa famille embrassèrent une carrière politique, à commencer par le mari de sa sœur, le député de l'AKP Mehmet Tekelioglu, Ahmet Göbülük membre du Conseil municipal de l'agglomération de Kayseri, Mehmet Göze membre du Conseil municipal de l'agglomération d'Istanbul. Gülsüm Satoglu, présidente de la section féminine du parti AKP à Izmir et candidate malheureuse aux dernières élections législatives. D'autres, tel que Saban Bayrak (Nota CVAN : mari de Macit Gül et père de Reyhan) fut député de Kayseri pour le parti « Refah partisi » (Nota CVAN : RP, Parti de la Prospérité fondé par Erbakan).

Mehmet Satoglu, ingénieur dans l'aéronautique, est à la fois le mari de la sœur du président Gül et aussi le fils de sa tante Hamdiye Hanim.

Le président Gül a deux oncles maternels, l'un est le professeur docteur Ahmet Satoglu et l'autre est retraité, expert dans l'industrie du tabac.

Source : Odatv.com en date du 18 décembre 2008.


Traduction du turc : Collectif VAN - 08 janvier 2008 - 07:00 - http://www.collectifvan.org/

n°97674
Alex efe
Posté le 08-01-2009 à 12:37:33  profil
 

Alex efe a écrit :

HRANT DINK assassiné le 19 janvier 2007 parce que :

- Turc d'origine Arménienne !
- Journaliste, directeur du journal AGOS !
- Voulait la réconciliation Arméno-Turque !
- Voulait faire découvrir la véritable Histoire de l'Empire Ottoman et la Vérité sur la véracité du génocides Arméniens !
- Voulait faire découvrir au peuple Turc la véritable Histoire de la Turquie !



Arrêtez d'instrumentaliser la mort de cet homme, il ne pensait pas comme vous, il ne voulait pas à tout prix que la Turquie reconnaisse le "génocide" arménien même s'il en était un fervent partisan !  C'est faux, il le disait lui-même ! Il était contre les lois mémorielles, il disait qu'à ses yeux elles ne valaient pas "cinq sous" !


http://greatvideoz.com/video/T [...] ir-blm.htm


Les propos de H.Dink sont traduits en anglais (sous-titres) . Si besoin est, je les traduirais en français
!




Le lien qui devrait fonctionner est le suivant :

http://greatvideoz.com/video/T [...] r-blm.html

n°97679
ARARAT1
Posté le 08-01-2009 à 13:29:58  profil
 

Alex efe a écrit :




Le lien qui devrait fonctionner est le suivant :

http://greatvideoz.com/video/T [...] r-blm.html




Vous pouvez les traduire en Français, je pourrai alors les comparer avec les miens, qui sont en Français par le Journal AGOS.

CHICHE ?

n°97684
ARARAT1
Posté le 08-01-2009 à 14:10:33  profil
 

20081225TurquieArmenie




A Propos justement de H.DINK qui a été assassiné le 19 janvier 2007 , voici un film :



                                                       ‘Hrant DINK’

Amour et Vérité se rencontrent



Journaliste arménien, citoyen turc Hrant Dink, mène toute sa vie, un combat inlassable pour le dialogue et le rapprochement entre arméniens et turcs. Un pari au prix de sa vie !


.I. De quoi parle le film ?
Ce film est le récit d’une vocation, de la vie d’un homme d’une ouverture exceptionnelle, Hrant Dink.
Né en 1954, journaliste arménien de citoyenneté turque, fondateur de l’hebdomadaire ‘Agos’, toute sa vie, il mène un combat pour la liberté d’expression, de conscience, et la défense des droits de l’homme !

Pour Hrant Dink, il n’y a pas de justice sans vérité, ni de vérité sans justice ! Il aime son peuple arménien, il aime la Turquie.
Son objectif est de défendre le ‘Vivre ensemble’.

Il estime que tous les habitants de la Turquie, turcs, kurdes, grecs, arméniens, juifs, assyro chaldéens et autres, ont les mêmes droits.

Pour  Hrant, ce ‘vivre ensemble’ nécessite aussi un véritable effort, un prix à payer, qui est à la hauteur des  expériences du passé, de notre acceptation à nous confronter à la vérité de nos histoires. Il se fait l’avocat du devoir de mémoire et de la réconciliation turco-arménienne.
 Il croit dans ce dialogue, en sa nécessité, en son urgence.


Le 19 janvier 2007, les forces de l’ombre font taire Hrant Dink ! Ses funérailles rassemblent une foule immense de plus de 100 000 personnes de tous horizons !

Son épouse, Rakel Dink, arménienne de citoyenneté turque, devant cette foule, exprime en turc son espérance : ‘Aujourd’hui est un jour nouveau où la lumière va surgir des ténèbres ! […]
Qui, mon bien-aimé, peut oublier tout ce que tu as fait, tout ce que tu as dit ?
 Est-ce la peur qui va nous le faire oublier ?
 Est-ce la persécution ?
 Est-ce la mort ?
 Non, aucune ténèbre ne peut nous le faire oublier, mon bien-aimé.’


Dans ce film, turcs et arméniens témoignent de la portée du message de Hrant pour eux-mêmes et pour leur peuple.

.II. Quelques extraits de témoignages diffusés dans le film :

1. Extrait d'une interview de Hrant Dink publié dans le quotidien Radikal, en février 2006.

Journaliste en voix off : Mais que s’est il passé en 1915 ?
<<Hrant Dink : journaliste arménien, de citoyenneté turque. Fondateur et rédacteur en chef de l’hebdomadaire Agos.
S’il faut mettre un nom sur ce qui s’est passé en 1915, il n’y a pas de place dans mon esprit pour le moindre doute à ce sujet, mais je ne me soucie pas outre mesure de cette question d’appellation. C’est une histoire qui est intériorisée au plus profond de chacun de nous. Ce qui a été vécu a profondément marqué nos corps et nos personnes. Ceci est vrai pour tous les arméniens.>>

2. Deniz Tuna : jeune avocate turque pour le procès de Hrant Dink.

<<On ignorait ce qu'on a vécu en 1915, nous ne savions même pas qu'il y avait une question arménienne à résoudre dans la politique de la Turquie et de l'Arménie. Moi et ma génération, nous avons été mis au courant de cette question, il y a seulement très peu de temps. >>

3. Vazken Manoukian : Ancien premier ministre d’Arménie. 1990-1992. Arménie.
<<Ce génocide n'est pas une histoire passée et lointaine, il est présent jusqu’à maintenant.>>


4. Oral Tchalichlar : journaliste turc à l’hebdomadaire Agos et au quotidien Radikal
<<Hrant disait que c’est en acceptant sérieusement notre passé et en se confrontant à nos histoires respectives, qu’une vraie relation peut être possible ! … Ce n'est pas facile pour n'importe quel peuple de se confronter avec son histoire. Surtout quand on parle du génocide, ce n'est pas facile pour nous.>>

5. Fethiye Cetin : avocate pour le procès de Hrant Dink. Arménienne de citoyenneté turque.

<<Hrant était un vrai pont, Hrant était ce pont en Turquie entre les Arméniens et d’autres groupes ethniques. […]  Hrant était un homme qui détruisait les tabous.>>

6. René Léonian : président de l’Eglise Evangélique d’Arménie.

<<Quand des personnes comme Hrant Dink, essaient de nouer une forme de dialogue entre arméniens et turcs, cela nous oblige et m’oblige à nous poser quelques questions : comment pardonner à quelqu’un qui vous a massacré, qui vous a fait du mal, alors que cette personne ne veut pas reconnaître sa faute ? Est-ce possible ?>>


.
Pour de plus amples informations, pour vous procurer le film :

Valérie BOUCHEZ
Secrétariat Net for God
Communauté du Chemin Neuf
59, Montée du Chemin Neuf - 69005       Lyon
Tél. 04 78 15 07 93 - Port. 06 08 89 17 37
netforgod@chemin-neuf.org - www.netforgod.org


.V. Le film est en vente : DVD, traduit en 16 langues : 12 euros

En arménien, anglais, allemand, arabe, hongrois, italien, espagnol, français,
kirundi, lituanien, polonais, portugais, malgache, néerlandais, russe, tchèque.



Magasin AME - 10, rue Henri IV. 69287 Lyon Cedex 02
Pour le commander et le recevoir par courrier : ame@chemin-neuf.org - Tél. 04 78 37 45 99


n°97691
ARARAT1
Posté le 08-01-2009 à 15:28:04  profil
 



Turquie : nouvelles arrestations dans les milieux nationalistes
Publié le : 08-01-2009

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org -

La police turque a interpellé mercredi 7 janvier 2009 une quarantaine de personnes, dont trois généraux à la retraite, dans le cadre de l'enquête sur le groupe nationaliste clandestin Ergenekon, accusé d'avoir cherché à renverser le gouvernement.

 Hrant Dink, le journaliste arménien de Turquie, avait été assassiné le 19 janvier 2007 par des hommes de main liés à Ergenekon. Il serait intéressant de savoir si le coup de filet de mercredi fait suite à la campagne d'excuses aux Arméniens, lancée par des intellectuels turcs proches du pouvoir et menacés depuis par les réseaux nationalistes en Turquie.

Le Collectif VAN vous propose la traduction d'un article en anglais publié dans le journal turc Hurriyet.

Jan_20090108_07_14_28

La police turque perquisitionne le domicile d'un ancien procureur lié à l'affaire Ergenekon

La police turque a perquisitionné le domicile de l'ancien procureur général du pays, Sabih Kanadoglu, alors qu'environ 30 personnes ont été placées en détention dans l'affaire controversée Ergenekon.

Au petit matin, la chaîne turque NTV a rapporté que Sabih Kanadoglu avait également été placé en détention lors de l'opération de mercredi, mais cette information a ensuite été réfutée.

Cependant, à l'aube, des policiers sont arrivés au domicile de Kanadoglu à Ankara pour mener une perquisition, déclenchant des spéculations sur sa possible mise en détention.

Kanadoglu avait déposé un chef d'accusation contre le Parti islamiste de la Vertu. Il a ensuite entamé des poursuites judiciaires contre le Parti de la Justice et du Développement (AKP) avant les élections de 2002.

Kanadoglu est connu pour être l'auteur de la formulation juridique qui a empêché Abdullah Gul d'être élu président en 2007, ce qui a ensuite entraîné un référendum.

Autres détenus

Il y a trois généraux à la retraite, deux chercheurs et un journaliste parmi les personnes arrêtées. Les avocats des prévenus ont désigné le Parti en place AKP et les média pro-gouvernementaux comme responsables de ces arrestations.

L'Agence d'État Anatolia (AA) a dit que les arrestations avaient été menées simultanément dans six provinces du pays.

L'affaire, qui divise la Turquie, vise plus de 80 personnes accusées d'avoir formé une organisation illégale pour provoquer une série d'événements qui ouvriraient la voie à un coup d'État militaire. Cependant de nombreuses personnes pensent que le gouvernement utilise l'affaire Ergenekon comme une excuse pour éradiquer l'opposition.

Tuncer Kilinc, l'ancien Secrétaire général du Conseil de sécurité nationale (MGK), a également été arrêté lors de l'opération. Kilinc était membre du MGK lors de l'intervention militaire visant à contrer la politique islamique turque en 1997.

Le dénommé « Processus du 28 février » a commencé par un meeting du MGK dans lequel l'armée a durement menacé le gouvernement formé par le Parti Islamiste de la Prospérité et le Parti de centre-droite de la Juste Voie (DYP), un événement que l'on qualifie de coup d'État post moderne ou light.

Le Parti pour la Justice et le Développement actuellement au pouvoir (AKP) est issu du parti interdit le Parti de la Prospérité.

Kilinc a été placé sous les feux de la rampe avant et après son mandat, et il a déclaré que le pays vivrait un autre "Processus du 28 février" si l'islam politique continuait à augmenter dans le pays.

L'AA a également déclaré que la police avait perquisitionné quatre autres domiciles à Ankara, y compris ceux des généraux à la retraite Erdal Senel et Ibrahim Sahin, ancien responsable de l'Unité d'Opérations Spéciales, créée pour lutter contre le terrorisme. Les propriétaires des quatre domiciles ont été placés en détention après la fin de la perquisition.

Dans la province centrale de Sivas, onze personnes ont été arrêtées et deux grenades ont été découvertes lors de perquisitions conduites dans les domiciles et bureaux des détenus.

L'ancien président du Haut Conseil de l'éducation, le professeur Kemal Guruz, a également été arrêté après la perquisition de son domicile.

Autres détenus

Un journaliste et écrivain anti-gouvernemental connu, le professeur Yalcin Kucuk, a été arrêté lors de l'opération et son domicile a été fouillé. L'avocat de Kucuk a confirmé que son client a bien été arrêté et qu'une perquisition avait eu lieu à son domicile dans le cadre de l'affaire Ergenekon.

"Ils ont pris tous les CD, les livres et les documents du domicile de mon client" a déclaré Levent aux reporters.

De telles actions répressives contre des écrivains sont une atteinte à la démocratie en Turquie, a-t-il ajouté.

"Ceci est le résultat de la campagne de sept mois des médias soutenant l'AKP", a déclaré Dursun Ermis, un autre avocat de Kucuk, aux journalistes alors que son client était placé en détention par la police.

La police a également fait une descente à la Fondation Culturelle et Éducative d'Istanbul (ISTEK), propriété de l'ancien maire d'Istanbul, Bedrettin Dalan.
L'ISTEK possède sa propre université et de nombreuses écoles privées. Des perquisitions ont été menées au quartier général de la Fondation et à l'Université Yeditepe.

©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 7 janvier 2009 - 07:10 - http://www.collectifvan.org/


n°97739
Alex efe
Posté le 09-01-2009 à 07:33:56  profil
 

ARARAT1 a écrit :




Vous pouvez les traduire en Français, je pourrai alors les comparer avec les miens, qui sont en Français par le Journal AGOS.

CHICHE ?





T'en fais pas panturle, tu vas encore te faire ridiculiser. Et les lecteurs vont une fois de plus comprendre que tu racontes des salades à la vinaigrette dachnak depuis le début de tes interventions ! Je suis en train de le traduire, je l'ai retrouvé sur you tube. Les sous-titres sont en anglais ! Tu ne perds rien au change ! Après ça, tes supérieurs ont intérêt à te remplacer !  lol:{}  lol:{}  lol:{}

n°97768
ARARAT1
Posté le 09-01-2009 à 10:50:20  profil
 

Alex efe a écrit :




T'en fais pas panturle, tu vas encore te faire ridiculiser. Et les lecteurs vont une fois de plus comprendre que tu racontes des salades à la vinaigrette dachnak depuis le début de tes interventions ! Je suis en train de le traduire, je l'ai retrouvé sur you tube. Les sous-titres sont en anglais ! Tu ne perds rien au change ! Après ça, tes supérieurs ont intérêt à te remplacer !  lol:{}  lol:{}  lol:{}




Au fait, vous l'avez lu le livre de H.Dink ?

<<Être un Arménien en Turquie>>

ET si vous voulez vous ridiculisez comme votre copain le Bademsiz Biçimsiz le falsificateur de texte, Toujours Chiche !


n°97793
ARARAT1
Posté le 09-01-2009 à 15:59:35  profil
 

ergenekon1



"Ergenekon": Saisie de lances-roquettes, munitions et grenades
Publié le : 09-01-2009

La police a découvert à Golbasi, près d'Ankara, des lance-roquettes, des grenades et de nombreuses balles de revolver enfouies dans le sol dans le cadre de l'enquête "Ergenekon".

Les membres de la brigade anti-terroriste de la Sûreté d'Ankara, à la lumière de documents saisis lors d'une perquisition mercredi au domicile d'Ibrahim Sahin, avaient entamé des fouilles sur un terrain forestier à Golbasi dans lşa nuit de jeudi à vendredi.

Sahin, dont le nom avait été cité lors de l'affaire Susurluk, est un ancien membre des Services de renseignements. Les travaux d'excavation se poursuivaient en fin de matinée de vendredi.

Sahin figure parmi les personnes placées en garde à vue mercredi lors d'opérations menées simultanément dans six provinces du pays dans le cadre d"'Ergenekon".

L'affaire dite de "Susurluk" avait éclaté en novembre 1996, suite à un accident de voiture, qui avait révélé des liens entre certains politiciens, des membres de l'extrême-droite, des mafieux et des responsables de la police.

(ENV-CE)

09.01.2009 - 12:01:00


Source/Lien : Anadolou

n°97811
Alex efe
Posté le 09-01-2009 à 20:34:22  profil
 

ARARAT1 a écrit :




Vous pouvez les traduire en Français, je pourrai alors les comparer avec les miens, qui sont en Français par le Journal AGOS.

CHICHE ?






Qui vous parle du journal AGOS, qui vous parle d'un livre  ?  Je ne vous ai jamais parlé de ça ! A moins que vous soyez comme la pucelle d'Orléans, que vous entendiez des voix à force de rester scotché à votre écran cathodique, ou avez des hallucinations  ?  lol:{}  lol:{}  lol:{}


Trêve de plaisanterie, voici donc l'entretien qu'avait accordé Hrant Dink, probablement à un journaliste, ce n'est pas précisé ! Mais c'est bien Hrant Dink qui parle et là pas d'excuses. Pas d'excuses en forme de pirouette rhétorique en affirmant gratuitement que c'est mal traduit, des mensonges, des falsifications ou autres idioties que vous avez l'habitude de distiller, comme vous le répétez comme un perroquet à propos de la traduction du Manifeste de H. Katchaznouni par Kademsiz !  non:{} Depuis des mois vous nous rabâchez la mort de H. Dink en l'instrumentalisant, alors j'ai tenu tout particulièrement à montrer aux lecteurs francophones à quel point vous êtes des manipulateurs des vérités  et des réalités historiques, depuis plus de quarante ans ! Déjà au début des années 70, un homme de Lettres français vous avait épinglé, mais c'était  passé inaperçu, car à cette époque l'immigration turque était à ses premiers balbutiements en France ! La contradiction n'existe pas encore à cette date !


Je ne sais pas pourquoi, le premier lien que j'ai donné ne passait pas. Alors j'ai fait ma petite recherche sur You Tube et j'ai finalement retrouvé cet entretien. Je donne d'abord les sous-titres en anglais, puis la traduction française, et même des passages traduits des propos, qu'on ne retrouve pas dans les sous-titres ! ;)


Hrant Dink s'adresse au monde (Hrant Dink dünyaya sesleniyor)


Dialogue is the only solution

Le dialogue est la seule solution

We are two sick society, the Turks and Armenians, on relations intended to each other

Nous sommes deux peuples malades, les Turcs et les Arméniens, dans leurs relations aux uns et aux autres,

Armenians experience an important trauma intended to Turks. Also the Turks experience a big paranoia intended to Armenians, both of us we are clinic cases.

Les Arméniens vivent un grand traumatisme à l'endroit même des Turcs. Quant aux Turcs, eux, vivent une grande paranoïa, à l'endroit même des Arméniens. Nous sommes tous les deux (peuples), des cas cliniques, à part entière.

Armenians will come, get our lands again and etc...

Les Arméniens vont revenir un jour, pour nous reprendre nos terres etc...

The paranoïac pose is that these come after this

Un état d'être de paranoïa qui serait engendré par cette (sous-entendu crainte)

The traumatic pose is that the Turks do not accept, disclaim things they did.

S'agissant de la situation de traumatisme, "ceux-là n'acceptent pas du tout ce qu'ils ont fait, de plus vous voyez ils nient leurs forfaits"

The problem is here is that who will treat us ?

Le problème,ici, maintenant, est de savoir qui va venir nous soigner ?

The decision of French Upper House ? (Ironie dans le ton)

La décision du Sénat français ?

The decision of American Upper House ?

La décision du Sénat américain ? (Ironie dans le ton)

Who will give the recipe ?

Qui va délivrer l'ordonnance ?

Who is our doctor

Qui est notre docteur ?

Armenians are the doctor of Turks and also the Turks are the doctor of Armenians.

Les Arméniens sont les médecins des Turcs et les Turcs sont les médecins des Arméniens.

There is no doctor, drug or recipe out of this

En dehors de ça, il n'y a ni docteur, ni médicament ou ni ordonnance.

Dialogue is the sole recipe, also the doctor is the doctor of each other, there is no solution out of this, there is no and no, I speak clearly to you

Le dialogue est la seule ordonnance, et nous, nous sommes nos médecins respectifs. Il n'y a pas de solution en dehors de ça. Je vous le dis clairement (ouvertement), il n'y en a pas !

I speak to diaspora

Je parle (m'adresse) à la diaspora

I speak to diaspora, Armenians

Je m'adresse à la diaspora arménienne

Not hang up on 1915

Ne restez pas bloqués à 1915

Don't commit yourselves to 1915

Ne restez pas enchaînés à 1915

don't link yourselves to the wheter all around people accept this to be genocide or not

Nous vous enchaînez pas au fait que les gens du monde entier doivent ou pas reconnaître (accepter) le génocide arménien

The pain in history

La souffrance dans l'histoire

Is this an historic pain ? We experienced our forefathers experienced, there is lovely word in Anatolia

Est-ce une souffrance historique ? Nous l'avons vécue, ainsi que nos ancêtres (grands-parents). En Anatolie il y a une phrase agréable "nous, nous sommes tous des Anatoliens"

We are people of Anatolian to carry the pain with glory without howl...

En tant que peuple d'Anatolie, nous devons endosser cette souffrance avec fierté (honneur), sans faire grand bruit, fracas...

I speak to the world

Je m'adresse au monde

I tell people all around the world, it does not explain anything for me your seing the genocide of Armenians or not.

Le fait que vous reconnaissiez ou non le génocide arménien, ne représente rien pour moi, ça ne vaut pas cinq sous

Didn't Armenians kill the Turks ?

Didn't Armenians kill the Turks ? They did

Les Arméniens n'ont-ils pas tué des Turcs ? Ils l'ont fait

While the Russians were coming again from he up on the years 1918, then happened.

Dans les années 1918, après 1915, lorsque les Russes revinrent ( l'interlocuteur de H.Dink prononce le mot "vengeance" ), il y eut cette notion qu'on appelle vengeance

I execrate notion of revenge

Je maudis cette notion de vengeance

I speak to the Turks

I say to the Turks that why Armenians persist so much ? Think of this problem more

Je dis aux Turcs, pourquoi les Arméniens insistent-ils tellement ainsi ? Penchez vous un peu plus sur cette question

Make empathy on this problem, then you might see a little glory from them

Faites un peu de l'empathie sur ça. Peut-être que vous verriez à ce moment là, dans leur attitude, de l'honneur

I speak to the Armenians

Je m'adresse aux Arméniens

Also I say to Armenians that you try to see the glory on the word not this is not genocide. What is the glory pose ?

Je dis aux Arméniens : "essayez de voir aussi de l'honneur (fierté) dans les propos des Turcs, lorsqu'ils disent non ceci n'est pas un génocide. Faites l'effort de trouver cette attitude de fierté

As a turk I am against the genocide, against the racism

En tant que Turc, moi, je suis opposé au génocide, je suis contre le racisme

The genocide is a miserable thing

Le génocide est une chose triste ( Hrant Dink maudit ce terme, la traduction exacte serait plutôt "le génocide est une damnation" )

So there is a glory pose in here

Par voie de conséquence, comment ça, mes ancêtres n'ont pas pu faire ça , car moi je n'aurais pas pu faire une e chose pareille

Il y a donc ici, une attitude de fierté, d'honneur



http://fr.youtube.com/watch?v= [...] re=related

n°97822
Bomonti
Posté le 09-01-2009 à 22:10:35  profil
 

Alex efe a écrit :





Qui vous parle du journal AGOS, qui vous parle d'un livre  ?  Je ne vous ai jamais parlé de ça ! A moins que vous soyez comme la pucelle d'Orléans, que vous entendiez des voix à force de rester scotché à votre écran cathodique, ou avez des hallucinations  ?  lol:{}  lol:{}  lol:{}


Trêve de plaisanterie, voici donc l'entretien qu'avait accordé Hrant Dink, probablement à un journaliste, ce n'est pas précisé ! Mais c'est bien Hrant Dink qui parle et là pas d'excuses. Pas d'excuses en forme de pirouette rhétorique en affirmant gratuitement que c'est mal traduit, des mensonges, des falsifications ou autres idioties que vous avez l'habitude de distiller, comme vous le répétez comme un perroquet à propos de la traduction du Manifeste de H. Katchaznouni par Kademsiz !  non:{} Depuis des mois vous nous rabâchez la mort de H. Dink en l'instrumentalisant, alors j'ai tenu tout particulièrement à montrer aux lecteurs francophones à quel point vous êtes des manipulateurs des vérités  et des réalités historiques, depuis plus de quarante ans ! Déjà au début des années 70, un homme de Lettres français vous avait épinglé, mais c'était  passé inaperçu, car à cette époque l'immigration turque était à ses premiers balbutiements en France ! La contradiction n'existe pas encore à cette date !


Je ne sais pas pourquoi, le premier lien que j'ai donné ne passait pas. Alors j'ai fait ma petite recherche sur You Tube et j'ai finalement retrouvé cet entretien. Je donne d'abord les sous-titres en anglais, puis la traduction française, et même des passages traduits des propos, qu'on ne retrouve pas dans les sous-titres ! ;)


Hrant Dink s'adresse au monde (Hrant Dink dünyaya sesleniyor)


Dialogue is the only solution

Le dialogue est la seule solution

We are two sick society, the Turks and Armenians, on relations intended to each other

Nous sommes deux peuples malades, les Turcs et les Arméniens, dans leurs relations aux uns et aux autres,

Armenians experience an important trauma intended to Turks. Also the Turks experience a big paranoia intended to Armenians, both of us we are clinic cases.

Les Arméniens vivent un grand traumatisme à l'endroit même des Turcs. Quant aux Turcs, eux, vivent une grande paranoïa, à l'endroit même des Arméniens. Nous sommes tous les deux (peuples), des cas cliniques, à part entière.

Armenians will come, get our lands again and etc...

Les Arméniens vont revenir un jour, pour nous reprendre nos terres etc...

The paranoïac pose is that these come after this

Un état d'être de paranoïa qui serait engendré par cette (sous-entendu crainte)

The traumatic pose is that the Turks do not accept, disclaim things they did.

S'agissant de la situation de traumatisme, "ceux-là n'acceptent pas du tout ce qu'ils ont fait, de plus vous voyez ils nient leurs forfaits"

The problem is here is that who will treat us ?

Le problème,ici, maintenant, est de savoir qui va venir nous soigner ?

The decision of French Upper House ? (Ironie dans le ton)

La décision du Sénat français ?

The decision of American Upper House ?

La décision du Sénat américain ? (Ironie dans le ton)

Who will give the recipe ?

Qui va délivrer l'ordonnance ?

Who is our doctor

Qui est notre docteur ?

Armenians are the doctor of Turks and also the Turks are the doctor of Armenians.

Les Arméniens sont les médecins des Turcs et les Turcs sont les médecins des Arméniens.

There is no doctor, drug or recipe out of this

En dehors de ça, il n'y a ni docteur, ni médicament ou ni ordonnance.

Dialogue is the sole recipe, also the doctor is the doctor of each other, there is no solution out of this, there is no and no, I speak clearly to you

Le dialogue est la seule ordonnance, et nous, nous sommes nos médecins respectifs. Il n'y a pas de solution en dehors de ça. Je vous le dis clairement (ouvertement), il n'y en a pas !

I speak to diaspora

Je parle (m'adresse) à la diaspora

I speak to diaspora, Armenians

Je m'adresse à la diaspora arménienne

Not hang up on 1915

Ne restez pas bloqués à 1915

Don't commit yourselves to 1915

Ne restez pas enchaînés à 1915

don't link yourselves to the wheter all around people accept this to be genocide or not

Nous vous enchaînez pas au fait que les gens du monde entier doivent ou pas reconnaître (accepter) le génocide arménien

The pain in history

La souffrance dans l'histoire

Is this an historic pain ? We experienced our forefathers experienced, there is lovely word in Anatolia

Est-ce une souffrance historique ? Nous l'avons vécue, ainsi que nos ancêtres (grands-parents). En Anatolie il y a une phrase agréable "nous, nous sommes tous des Anatoliens"

We are people of Anatolian to carry the pain with glory without howl...

En tant que peuple d'Anatolie, nous devons endosser cette souffrance avec fierté (honneur), sans faire grand bruit, fracas...

I speak to the world

Je m'adresse au monde

I tell people all around the world, it does not explain anything for me your seing the genocide of Armenians or not.

Le fait que vous reconnaissiez ou non le génocide arménien, ne représente rien pour moi, ça ne vaut pas cinq sous

Didn't Armenians kill the Turks ?

Didn't Armenians kill the Turks ? They did

Les Arméniens n'ont-ils pas tué des Turcs ? Ils l'ont fait

While the Russians were coming again from he up on the years 1918, then happened.

Dans les années 1918, après 1915, lorsque les Russes revinrent ( l'interlocuteur de H.Dink prononce le mot "vengeance" ), il y eut cette notion qu'on appelle vengeance

I execrate notion of revenge

Je maudis cette notion de vengeance

I speak to the Turks

I say to the Turks that why Armenians persist so much ? Think of this problem more

Je dis aux Turcs, pourquoi les Arméniens insistent-ils tellement ainsi ? Penchez vous un peu plus sur cette question

Make empathy on this problem, then you might see a little glory from them

Faites un peu de l'empathie sur ça. Peut-être que vous verriez à ce moment là, dans leur attitude, de l'honneur

I speak to the Armenians

Je m'adresse aux Arméniens

Also I say to Armenians that you try to see the glory on the word not this is not genocide. What is the glory pose ?

Je dis aux Arméniens : "essayez de voir aussi de l'honneur (fierté) dans les propos des Turcs, lorsqu'ils disent non ceci n'est pas un génocide. Faites l'effort de trouver cette attitude de fierté

As a turk I am against the genocide, against the racism

En tant que Turc, moi, je suis opposé au génocide, je suis contre le racisme

The genocide is a miserable thing

Le génocide est une chose triste ( Hrant Dink maudit ce terme, la traduction exacte serait plutôt "le génocide est une damnation" )

So there is a glory pose in here

Par voie de conséquence, comment ça, mes ancêtres n'ont pas pu faire ça , car moi je n'aurais pas pu faire une e chose pareille

Il y a donc ici, une attitude de fierté, d'honneur



http://fr.youtube.com/watch?v= [...] re=related





bien
bravo


---------------
Nous avons permis à des mensonges de se répandre sans être contestés ;
ils se sont alors transformés en politiques et ces politiques qui n’ont pas été contestées, se sont transformées en meurtres...
Le sort des nations toutes entières dépend quelquefoi
n°97839
ARARAT1
Posté le 09-01-2009 à 22:31:01  profil
 






Toujours autant Nul de chez Nul, Bomontix avec son <<son Grand narghile aux vapeurs enivrantes>> !


n°97845
ARARAT1
Posté le 09-01-2009 à 22:56:15  profil
 

Alex efe a écrit :





Qui vous parle du journal AGOS, qui vous parle d'un livre  ?  Je ne vous ai jamais parlé de ça ! A moins que vous soyez comme la pucelle d'Orléans, que vous entendiez des voix à force de rester scotché à votre écran cathodique, ou avez des hallucinations  ?  lol:{}  lol:{}  lol:{}


Trêve de plaisanterie, voici donc l'entretien qu'avait accordé Hrant Dink, probablement à un journaliste, ce n'est pas précisé ! Mais c'est bien Hrant Dink qui parle et là pas d'excuses. Pas d'excuses en forme de pirouette rhétorique en affirmant gratuitement que c'est mal traduit, des mensonges, des falsifications ou autres idioties que vous avez l'habitude de distiller, comme vous le répétez comme un perroquet à propos de la traduction du Manifeste de H. Katchaznouni par Kademsiz !  non:{} Depuis des mois vous nous rabâchez la mort de H. Dink en l'instrumentalisant, alors j'ai tenu tout particulièrement à montrer aux lecteurs francophones à quel point vous êtes des manipulateurs des vérités  et des réalités historiques, depuis plus de quarante ans ! Déjà au début des années 70, un homme de Lettres français vous avait épinglé, mais c'était  passé inaperçu, car à cette époque l'immigration turque était à ses premiers balbutiements en France ! La contradiction n'existe pas encore à cette date !


Je ne sais pas pourquoi, le premier lien que j'ai donné ne passait pas. Alors j'ai fait ma petite recherche sur You Tube et j'ai finalement retrouvé cet entretien. Je donne d'abord les sous-titres en anglais, puis la traduction française, et même des passages traduits des propos, qu'on ne retrouve pas dans les sous-titres ! ;)


Hrant Dink s'adresse au monde (Hrant Dink dünyaya sesleniyor)


Dialogue is the only solution

Le dialogue est la seule solution

We are two sick society, the Turks and Armenians, on relations intended to each other

Nous sommes deux peuples malades, les Turcs et les Arméniens, dans leurs relations aux uns et aux autres,

Armenians experience an important trauma intended to Turks. Also the Turks experience a big paranoia intended to Armenians, both of us we are clinic cases.

Les Arméniens vivent un grand traumatisme à l'endroit même des Turcs. Quant aux Turcs, eux, vivent une grande paranoïa, à l'endroit même des Arméniens. Nous sommes tous les deux (peuples), des cas cliniques, à part entière.

Armenians will come, get our lands again and etc...

Les Arméniens vont revenir un jour, pour nous reprendre nos terres etc...

The paranoïac pose is that these come after this

Un état d'être de paranoïa qui serait engendré par cette (sous-entendu crainte)

The traumatic pose is that the Turks do not accept, disclaim things they did.

S'agissant de la situation de traumatisme, "ceux-là n'acceptent pas du tout ce qu'ils ont fait, de plus vous voyez ils nient leurs forfaits"

The problem is here is that who will treat us ?

Le problème,ici, maintenant, est de savoir qui va venir nous soigner ?

The decision of French Upper House ? (Ironie dans le ton)

La décision du Sénat français ?

The decision of American Upper House ?

La décision du Sénat américain ? (Ironie dans le ton)

Who will give the recipe ?

Qui va délivrer l'ordonnance ?

Who is our doctor

Qui est notre docteur ?

Armenians are the doctor of Turks and also the Turks are the doctor of Armenians.

Les Arméniens sont les médecins des Turcs et les Turcs sont les médecins des Arméniens.

There is no doctor, drug or recipe out of this

En dehors de ça, il n'y a ni docteur, ni médicament ou ni ordonnance.

Dialogue is the sole recipe, also the doctor is the doctor of each other, there is no solution out of this, there is no and no, I speak clearly to you

Le dialogue est la seule ordonnance, et nous, nous sommes nos médecins respectifs. Il n'y a pas de solution en dehors de ça. Je vous le dis clairement (ouvertement), il n'y en a pas !

I speak to diaspora

Je parle (m'adresse) à la diaspora

I speak to diaspora, Armenians

Je m'adresse à la diaspora arménienne

Not hang up on 1915

Ne restez pas bloqués à 1915

Don't commit yourselves to 1915

Ne restez pas enchaînés à 1915

don't link yourselves to the wheter all around people accept this to be genocide or not

Nous vous enchaînez pas au fait que les gens du monde entier doivent ou pas reconnaître (accepter) le génocide arménien

The pain in history

La souffrance dans l'histoire

Is this an historic pain ? We experienced our forefathers experienced, there is lovely word in Anatolia

Est-ce une souffrance historique ? Nous l'avons vécue, ainsi que nos ancêtres (grands-parents). En Anatolie il y a une phrase agréable "nous, nous sommes tous des Anatoliens"

We are people of Anatolian to carry the pain with glory without howl...

En tant que peuple d'Anatolie, nous devons endosser cette souffrance avec fierté (honneur), sans faire grand bruit, fracas...

I speak to the world

Je m'adresse au monde

I tell people all around the world, it does not explain anything for me your seing the genocide of Armenians or not.

Le fait que vous reconnaissiez ou non le génocide arménien, ne représente rien pour moi, ça ne vaut pas cinq sous

Didn't Armenians kill the Turks ?

Didn't Armenians kill the Turks ? They did

Les Arméniens n'ont-ils pas tué des Turcs ? Ils l'ont fait

While the Russians were coming again from he up on the years 1918, then happened.

Dans les années 1918, après 1915, lorsque les Russes revinrent ( l'interlocuteur de H.Dink prononce le mot "vengeance" ), il y eut cette notion qu'on appelle vengeance

I execrate notion of revenge

Je maudis cette notion de vengeance

I speak to the Turks

I say to the Turks that why Armenians persist so much ? Think of this problem more

Je dis aux Turcs, pourquoi les Arméniens insistent-ils tellement ainsi ? Penchez vous un peu plus sur cette question

Make empathy on this problem, then you might see a little glory from them

Faites un peu de l'empathie sur ça. Peut-être que vous verriez à ce moment là, dans leur attitude, de l'honneur

I speak to the Armenians

Je m'adresse aux Arméniens

Also I say to Armenians that you try to see the glory on the word not this is not genocide. What is the glory pose ?

Je dis aux Arméniens : "essayez de voir aussi de l'honneur (fierté) dans les propos des Turcs, lorsqu'ils disent non ceci n'est pas un génocide. Faites l'effort de trouver cette attitude de fierté

As a turk I am against the genocide, against the racism

En tant que Turc, moi, je suis opposé au génocide, je suis contre le racisme

The genocide is a miserable thing

Le génocide est une chose triste ( Hrant Dink maudit ce terme, la traduction exacte serait plutôt "le génocide est une damnation" )

So there is a glory pose in here

Par voie de conséquence, comment ça, mes ancêtres n'ont pas pu faire ça , car moi je n'aurais pas pu faire une e chose pareille

Il y a donc ici, une attitude de fierté, d'honneur



http://fr.youtube.com/watch?v= [...] re=related




Superbe travail auquel on ne comprend rien, mais je tiens à préciser que j'ai Tous les textes, interviews etc... de H.Dink et vous vous êtes donné beaucoup de mal pour pas grand chose, par contre, vous feriez mieux de lire tous les textes en Français de H.Dink paru grâce au journal Agos et lire aussi son livre, en Français également !

Et si possible, vous pourriez répondre aussi à la question :

Pourquoi les Ergenekons l'ont assassiné le 19 janvier 2007 ?



Par contre concernant le livre de H.Katchaznouni, allez on vous le remet, pour faire court et simple :


Aux falsificateurs et menteurs Ergenekons de ces Forums    :

<<Vous vous infatuez dans votre déni de la vérité  de votre Histoire>>
 
Tout vos arguments sont faux et mensongers à l'instar de vos propos concernant l'extrait du livre de Katchaznouni :
 
Un miroir pour les falsificateurs qui ne veulent pas admettre, sans honte ni vergogne, qu'ils ont été surpris en flagrant délit de mensonges et de falsifications !
 

 


Ma version est celle des éditions KAYNAK YAYINLARI : 455 - Ref ISBN 975-343-458-8
 
Traduit par le Dr Orhan Altan,  
 
et préfacé par Mehmet Perinçek !
 
<<Les Editions KAYNAK remercient pour leurs contributions et pour leurs aides pendant la publication de "Dachnaktsoutioun n'a plus rien à faire" Süzte Epikmen, Ferit Epikmen, Florence Açanal, Özlem Avci, Marti Sahin, Ceren Baskurt et Feyza Öz...>>
 
 
 En 4éme de couverture :
 
Extrait:  
<<Le rapport a été retrouvé par M.Mehmet Perincek, chercheur de l'Université d'Istanbul, à la bibkliothèque de Lénine à Moscou et il a été traduit du russe en turc par le turcologue M.Arif Acaloglu et il est traduit du turc en français par le Dr Orhan Altan .>>
 
 
Toujours et encore de mauvaise foi le Biçimsiz bademsiz qui n'admet même pas la véracité de la traduction d'un turc tel qu'il est écrit dans le livre que  
 
j'ai, et dont la parution date :
- 1ére édition :Juin 2006
- 2éme édition : juillet 2006 !
 
 
Ne connaissant pas le Turc (à mon plus grand regret), voici ce qui est écrit également :
 
<<ANALIZ BASIM YAYIN TASARIM GIDA
TICARET VE SANAYI LTD. STI.
 
Mesrutiyet Cad. Kardesler Han N°:12/3
34430 Galatasaray-Istanbul-Turkey  
 
plus l'adresse Web et le téléphone et même le fax >>  
 
 
Et quand on lit <<l'introduction pour l'édition Turque>> de Mehmet Périnçek, on peut rigoler à propos des affirmations du Bademsiz, concernant une soi-disant interprétation Dachnak du dit livre !
 


 <<Franchement le ridicule ne tue pas, c'est la raison pour laquelle vous êtes toujours vivant !>>
 
Traiter M.Périnçek, après avoir lu son commentaire, de Dachnak, même le plus grand des négationnistes n'auraient pas osé!  
Mais le Bademsiz lui, l'a fait ! Il ne recule devant rien, même au risque de devenir ridicule...

 

Vous pourrez faire semblant de ne pas comprendre, mais votre forfaiture a été démasqué !

<<Maudits soient les falsificateurs de la vérité Historique, des faits, des documents et des témoignages !>>
 

n°97874
Alex efe
Posté le 10-01-2009 à 12:23:29  profil
 

ARARAT1 a écrit :




Superbe travail auquel on ne comprend rien, mais je tiens à préciser que j'ai Tous les textes, interviews etc... de H.Dink et vous vous êtes donné beaucoup de mal pour pas grand chose, par contre, vous feriez mieux de lire tous les textes en Français de H.Dink paru grâce au journal Agos et lire aussi son livre, en Français également !

Et si possible, vous pourriez répondre aussi à la question :

Pourquoi les Ergenekons l'ont assassiné le 19 janvier 2007 ?



T'inquiètes pas, tout le monde n'est pas un odun comme toi !  lol:{}  lol:{}  lol:{} Les gens sensés comprendront ce qu'ils ont envie de comprendre ! Avec tous les traducteurs qu'il y a dans tes officines de propagande dachnak. Et la prochaine fois, nous aimerions voir l'original des textes traduits par ton équipe ! Car sans les originaux, ça fait un peu ragot de veilles mémés vois-tu !  sarcastic:{} Nous n'avons aucune confiance en leurs traductions, tout comme celles des drogmans arméniens de l'Empire ottoman au début du siècle dernier, qui officiaient pour les diplomates étrangers !  sarcastic:{}


Alors tes diversions à deux balles ne convainquent pas grand monde aujourd'hui, mon pauvre odun !


A plusieurs reprises, nous venons de démonter de façon éclatante, que tu racontes des couleuvres depuis le début, que vous racontez des calembredaines depuis les années 60 pour être plus précis !

J'ai d'autres interviews de Hrant Dink, je les traduirais aussi ! Et si quelqu'un ne me croit pas sur parole, il peut toujours se faire aider d'un interprète assermenté ! Et on verrait à ce moment là qui raconte des sornettes !  sarcastic:{}

n°97903
ARARAT1
Posté le 10-01-2009 à 18:02:40  profil
 

Alex efe a écrit :

ARARAT1 a écrit :




Superbe travail auquel on ne comprend rien, mais je tiens à préciser que j'ai Tous les textes, interviews etc... de H.Dink et vous vous êtes donné beaucoup de mal pour pas grand chose, par contre, vous feriez mieux de lire tous les textes en Français de H.Dink paru grâce au journal Agos et lire aussi son livre, en Français également !

Et si possible, vous pourriez répondre aussi à la question :

Pourquoi les Ergenekons l'ont assassiné le 19 janvier 2007 ?



T'inquiètes pas, tout le monde n'est pas un odun comme toi !  lol:{}  lol:{}  lol:{} Les gens sensés comprendront ce qu'ils ont envie de comprendre ! Avec tous les traducteurs qu'il y a dans tes officines de propagande dachnak. Et la prochaine fois, nous aimerions voir l'original des textes traduits par ton équipe ! Car sans les originaux, ça fait un peu ragot de veilles mémés vois-tu !  sarcastic:{} Nous n'avons aucune confiance en leurs traductions, tout comme celles des drogmans arméniens de l'Empire ottoman au début du siècle dernier, qui officiaient pour les diplomates étrangers !  sarcastic:{}


Alors tes diversions à deux balles ne convainquent pas grand monde aujourd'hui, mon pauvre odun !


A plusieurs reprises, nous venons de démonter de façon éclatante, que tu racontes des couleuvres depuis le début, que vous racontez des calembredaines depuis les années 60 pour être plus précis !

J'ai d'autres interviews de Hrant Dink, je les traduirais aussi ! Et si quelqu'un ne me croit pas sur parole, il peut toujours se faire aider d'un interprète assermenté ! Et on verrait à ce moment là qui raconte des sornettes !  sarcastic:{}




Le petit ou grand Boru persiste et signe ses arguties mensongères et fallacieuses, alors Re-Rebelote :
 
Superbe travail auquel on ne comprend rien, mais je tiens à préciser que j'ai Tous les textes, interviews etc... de H.Dink et vous vous êtes donné beaucoup de mal pour pas grand chose, par contre, vous feriez mieux de lire tous les textes en Français de H.Dink paru grâce au journal Agos et lire aussi son livre, en Français également !
 
Et si possible, vous pourriez répondre aussi à la question :

Pourquoi les Ergenekons l'ont assassiné le 19 janvier 2007 ?

 
Par contre concernant le livre de H.Katchaznouni, allez on vous le remet, pour faire court et simple :
 
 
Aux falsificateurs et menteurs Ergenekons de ces Forums    :

<<Vous vous infatuez dans votre déni de la vérité  de votre Histoire>>
 
Tout vos arguments sont faux et mensongers à l'instar de vos propos concernant l'extrait du livre de Katchaznouni :
 
Un miroir pour les falsificateurs qui ne veulent pas admettre, sans honte ni vergogne, qu'ils ont été surpris en flagrant délit de mensonges et de falsifications !
 
 
 
Ma version est celle des éditions KAYNAK YAYINLARI : 455 - Ref ISBN 975-343-458-8
 
Traduit par le Dr Orhan Altan,  
 
et préfacé par Mehmet Perinçek !
 
<<Les Editions KAYNAK remercient pour leurs contributions et pour leurs aides pendant la publication de "Dachnaktsoutioun n'a plus rien à faire" Süzte Epikmen, Ferit Epikmen, Florence Açanal, Özlem Avci, Marti Sahin, Ceren Baskurt et Feyza Öz...>>
 
 
 En 4éme de couverture :
 
Extrait:  
<<Le rapport a été retrouvé par M.Mehmet Perincek, chercheur de l'Université d'Istanbul, à la bibkliothèque de Lénine à Moscou et il a été traduit du russe en turc par le turcologue M.Arif Acaloglu et il est traduit du turc en français par le Dr Orhan Altan .>>
 
 
Toujours et encore de mauvaise foi le Biçimsiz bademsiz qui n'admet même pas la véracité de la traduction d'un turc tel qu'il est écrit dans le livre que  
 
j'ai, et dont la parution date :
- 1ére édition :Juin 2006
- 2éme édition : juillet 2006 !
 
 
Ne connaissant pas le Turc (à mon plus grand regret), voici ce qui est écrit également :
 
<<ANALIZ BASIM YAYIN TASARIM GIDA
TICARET VE SANAYI LTD. STI.
 
Mesrutiyet Cad. Kardesler Han N°:12/3
34430 Galatasaray-Istanbul-Turkey  
 
plus l'adresse Web et le téléphone et même le fax >>  
 
 
Et quand on lit <<l'introduction pour l'édition Turque>> de Mehmet Périnçek, on peut rigoler à propos des affirmations du Bademsiz, concernant une soi-disant interprétation Dachnak du dit livre !

<<Franchement le ridicule ne tue pas, c'est la raison pour laquelle vous êtes toujours vivant !>>
 
Traiter M.Périnçek, après avoir lu son commentaire, de Dachnak, même le plus grand des négationnistes n'auraient pas osé!  
 
Mais le Bademsiz lui, l'a fait ! Il ne recule devant rien, même au risque de devenir ridicule...
 
 
Et le Boru s'enfonce dans ses délires négationnistes Ergenekons
 
 
 
Vous pourrez faire semblant de ne pas comprendre, mais votre forfaiture a été démasqué !


n°97922
Alex efe
Posté le 10-01-2009 à 20:12:58  profil
 

Bis-bis répétita pour le mese odunu !  sarcastic:{}


T'inquiètes pas, tout le monde n'est pas un odun comme toi !  lol:{}  lol:{}  lol:{} Les gens sensés comprendront ce qu'ils ont envie de comprendre ! Avec tous les traducteurs qu'il y a dans tes officines de propagande dachnak. Et la prochaine fois, nous aimerions voir l'original des textes traduits par ton équipe ! Car sans les originaux, ça fait un peu ragot de veilles mémés vois-tu !  sarcastic:{} Nous n'avons aucune confiance en leurs traductions, tout comme celles des drogmans arméniens de l'Empire ottoman au début du siècle dernier, qui officiaient pour les diplomates étrangers !  sarcastic:{}


Alors tes diversions à deux balles ne convainquent pas grand monde aujourd'hui, mon pauvre odun !


A plusieurs reprises, nous venons de démonter de façon éclatante, que tu racontes des couleuvres depuis le début, que vous racontez des calembredaines depuis les années 60 pour être plus précis !

J'ai d'autres interviews de Hrant Dink, je les traduirais aussi ! Et si quelqu'un ne me croit pas sur parole, il peut toujours se faire aider d'un interprète assermenté ! Et on verrait à ce moment là qui raconte des sornettes !  sarcastic:{}[/quotemsg]

n°97937
ARARAT1
Posté le 10-01-2009 à 21:19:13  profil
 

Alex efe a écrit :

Bis-bis répétita pour le mese odunu !  sarcastic:{}


T'inquiètes pas, tout le monde n'est pas un odun comme toi !  lol:{}  lol:{}  lol:{} Les gens sensés comprendront ce qu'ils ont envie de comprendre ! Avec tous les traducteurs qu'il y a dans tes officines de propagande dachnak. Et la prochaine fois, nous aimerions voir l'original des textes traduits par ton équipe ! Car sans les originaux, ça fait un peu ragot de veilles mémés vois-tu !  sarcastic:{} Nous n'avons aucune confiance en leurs traductions, tout comme celles des drogmans arméniens de l'Empire ottoman au début du siècle dernier, qui officiaient pour les diplomates étrangers !  sarcastic:{}


Alors tes diversions à deux balles ne convainquent pas grand monde aujourd'hui, mon pauvre odun !


A plusieurs reprises, nous venons de démonter de façon éclatante, que tu racontes des couleuvres depuis le début, que vous racontez des calembredaines depuis les années 60 pour être plus précis !

J'ai d'autres interviews de Hrant Dink, je les traduirais aussi ! Et si quelqu'un ne me croit pas sur parole, il peut toujours se faire aider d'un interprète assermenté ! Et on verrait à ce moment là qui raconte des sornettes !  sarcastic:{}

[/quotemsg]


<<Nous n'avons aucune confiance en leurs traductions>> dixit le Boru !



Il vont être content, le Dr O.Altan et Mehmet Périnçek,
le premier pour avoir traduit le manifeste de H.K.
et le second pour l'avoir cautionné et validé !

 les deux étant Turcs !

n°97949
Alex efe
Posté le 10-01-2009 à 22:20:03  profil
 


<<Nous n'avons aucune confiance en leurs traductions>> dixit le Boru !



Il vont être content, le Dr O.Altan et Mehmet Périnçek,
le premier pour avoir traduit le manifeste de H.K.
et le second pour l'avoir cautionné et validé !

 les deux étant Turcs !
[/quotemsg]


Et la traduction d'Arthur Derounian ? Sans doute l'oeuvre d'un "négationnsite" à la solde d'Ankara ?


C'est,  ils vont être contents panturle !  sarcastic:{}


Pauvre panturle ! il est obligé de faire des heures sup même le samedi soir !  lol:{}  lol:{}  lol:{}

n°97964
ARARAT1
Posté le 10-01-2009 à 23:12:57  profil
 

Alex efe a écrit :


<<Nous n'avons aucune confiance en leurs traductions>> dixit le Boru !



Il vont être content, le Dr O.Altan et Mehmet Périnçek,
le premier pour avoir traduit le manifeste de H.K.
et le second pour l'avoir cautionné et validé !

 les deux étant Turcs !




Et la traduction d'Arthur Derounian ? Sans doute l'oeuvre d'un "négationnsite" à la solde d'Ankara ?


C'est,  ils vont être contents panturle !  sarcastic:{}


Pauvre panturle ! il est obligé de faire des heures sup même le samedi soir !  lol:{}  lol:{}  lol:{}[/quotemsg]


Une idiotie de plus, UNE !

A.Derounian, alias J.R. Carlson, est l'éditeur !

Le traducteur s'appelle Matthew.A. Callender !

Il confond à présent Éditeur et Traducteur...Grave dit-on autour de moi, c'est le fou rire général..!

Mais non, c'est le <<Grand narghile aux vapeurs enivrantes>> de Bomontix qui le met dans ces états...

n°97982
Alex efe
Posté le 11-01-2009 à 09:14:30  profil
 

C'est pas grave pour un simple citoyen lambda !

Par contre ce qui l'est plus, c'est qu'un de tes "historiens" du dimanche, confonde Talaat pacha et Cemal Pacha !  sarcastic:{}  sarcastic:{}  sarcastic:{}

En plus, qui se sabre la jambe en disant, "qu'il faut bien admettre que ces documents ne peuvent pas être utilisés contre les jeunes Turcs"... après avoir écrit tant d'idioties en tous genres tout au long de sa vie !  lol:{}  lol:{}  lol:{}

Pauvre odun, qu'est-ce qu'on se fend la poire autour de moi !  lol:{}  lol:{}  lol:{}

Et il voulait jouer dans la cour des "grands en se mesurant à Yusuf Halaçoglu !  lol:{}  lol:{}  lol:{}

Qu'il commence déjà par lire les propos de l'éditeur, il comprendra vite fait bien fait que même parmi ses compatriotes, il y a des gens honnêtes et courageux qui ne récitent pas ses idioties !  sarcastic:{}


Merci M. Derounian ! C'est une belle leçon d'honnêteté intellectuelle que vous donnez à ces petits propagandistes


______________________________ _________

"En ces temps d'imposture, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G.Orwell)

 Page :   1  2  3  4  5  ..  90  91  92  ..  151  152  153  154  155  156

Aller à :